Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 juillet 2012 2 24 /07 /juillet /2012 21:43

   

 

     

la fin du monde pour le 21 décembre 2012, pas moi qui le dit, les oracles de Maya à Nostrdamus tous d'accords, c'est vrai que par le passése sont gourrés pas mal de fois, ….. pourtant on a pas besoin de ça, nos gouvernants se démerdent pas mal, la merde approche, la preuve? ça commence déjà à sentir mauvais


L’insipidité, la désinvolture et la mauvaise foi du discours politique, n’a jamais cessé de m’interpeller, même si je fais tout mon possible pour m’en tenir éloigné, impossible d’y échapper. Je sais, tu me l’as dit, notre système n’est pas parfait, il a ses défauts, mais c’est tout de même ce qu’il y a de moins mauvais, comparé à ce qui se passe ailleurs…. il est préférable de vivre sous nos démocrassouilles avec tout son système à tel point sclérosé que nos fins politiques se perdent en conjonctures quant à la manière de se sortir du pétrin dans lequel ils ont largement contribué à nous mettre. Faut leur ouvrir les yeux à tous ces énarques, si notre société est malade, c’est en grande partie en raison des médecines inappropriées qu’ils nous ont à tour de rôle administrées. Le malade est malade d’un gavage d’ordonnances et de drogues aussi inefficaces que nuisibles qui ont finit par l’empoisonner.

Quelqu’un de normalement constitué qui tombe sur des médicastres de cet acabit les vire…. Mais non, toi et moi on doit être un tantinet con, on en redemande ; et ils nous resservent à chaque fois, à tour de rôle, la même potion qui de malade va finir par nous faire crever.

Et si on dégraissait le mammouth ?

La seule solution ? commencer par virer tous ces énarques bardés de diplômes, cumulards, surs de leur savoir et totalement incompétents . 450.000 pèlerins à rendre à la vie active effective, dont le seul souci actuel est de se creuser la tête pour conserver leurs prérogatives tout en continuant à plumer le pigeon qui tente sans grand succès de protéger ses dernières plumes. Tu te rends compte le montant des économies réalisées, d’autant qu'ils sont p’t’être pas tous aussi nuls que ça, on peut p’t’être tirer quelque chose de quelques uns ou encore essayer de les refourguer à des gouvernements étrangers (ben quoi, c’est pas interdit de rêver).


Je te suggère un moyen drastique

Pour se débarrasser de nos élites, faut surtout pas s’inspirer de ce qui se fait en ce moment chez nos voisins barbaresques. Crénon, on a moi qui te cause déjà donné en révolutions suffisamment sanguinolentes de par le passé. Non, faut laisser ça à tous ceux qui ont placé leur imagination au niveau du calcif et qui pensent qu’à coup de kalachnikoff on peut s’fabriquer un avenir meilleur. Les cons, ils s’en rendent même pas compte, à la Kalachnikoff la réponse ne peut être que la kalanichkoff taille au-dessus. Ils nous font miroiter un avenir incertain, tristounet, pas à prendre avec des pincettes. Raz le bol de ces faiseurs d’avenirs incertains et de mauvaises nouvelles. Nous ce qu’on veut c’est s’marrer, se fendre la pipe, rigoler à s’en faire péter les boyaux. Faisons leur éclaterer à la figure nos tranches de franches rigolades. Eclatons-nous, Eclatons-nous, éclaboussons-les de nos rires, je te propose de devenir kamikaze du rire et de la dérision. On peut déjà imaginer des camps d’entraînement avec des instructeurs spécialisés dans l’explosion et les attentats du rire. Tu peux pas dire, c’est autrement plus réjouissif que les programmes de mises à niveau du petit terroriste dispendiés par Al kaïda et madrassa assimilées. D'ailleurs à voir leur tronche, doivent pas avoir compris le sens"se fendre la pipe", preuve en est, ils sont incapables de renouveller l'opération

Le rire, rien ne lui résiste : c’est l’arme absolue de destruction massive contre la connerie ambiante.

Tu vois le tableau ? le futur candidat martyre du rire qui se fait exploser cinq, six dix fois par jour, moins de 50 victimes, pas crédible, on le renvoi ….. pas de paradis à la clé, pas de vierges non plus, tant pis pour lui… son seul risque ; c’est qu’il fasse pisser de rire tout le populo et qu’il soit obligé de prévoir une pourvoyeuse en slips de rechange.

Fini Prozac et autres euphorisants. Le rire c’est souverain, ça soigne et guérit presque tout. Seul remède qui ne comporte aucun n’effet secondaire ; il est même recommandé de dépasser la dose prescrite. Et puis, si nos dirigeants reçoivent nos rires en pleine tronche, la réponse est toute trouvée, ils seront obligés de former des armées d’élite de la rigolade avec des escouades de clowns, de pitres et d’arlequins, de peur de tomber dans le ridicule. Au moins, pour une fois, ils seront bien obligés de se décarcasser et de mettre au turbin ce qui leur reste de méninges. Plus difficile d’offrir à ses concitoyens de la rigolade que de pondre des Xème plan prévisionnel quinquennal que personne ne lit, et surtout qui emmerdent tout le monde et qui se démodent aussi rapidement que la presse people. J’vois pas un pisse sans rire tel qu Montebourg occupé à un redressement productif avoir un poste quelconque, foutrait tout en l’air, rien qu’avec sa tronche…. Autre avantage, t’avoueras quand même qu’attraper en pleine tronche un rire perdu qui ne t’était pas destiné, ça porte moins à conséquence, faut bien le reconnaître, qu’une balle de Kalachnikoff.
Alors, compris… j’commence par le prochain meeting politique qui passe pas trop loin de mes grolles, j’y vais avec quelques potes pour profiter de l’ambiance, semer de la rigolade, taper la brême et bien entendu me rincer la dalle.

Si tu viens danser à Fukushima un jour ou l’autre, tu risques de ne plus trouver personne pour laisser son nom auprès du tien…..

niveaux records de radiations dans le bâtiment du réacteur n° 1

Le Monde.fr avec AFP | 27.06.2012 à 17h56 • Mis à jour le 27.06.2012 à 17h56

La compagnie d'électricitéTokyo Electric Power (Tepco) a fait état, mercredi 27 juin, de niveaux records de radiations dans le sous-sol du bâtiment du réacteur no1 de la centrale accidentée de Fukushima, découverte qui risque de rudementcompliquerles travaux de démantèlement.

Mais non…. Pas la peine de te faire du souci parole de Duflot tu peux lui faire confiance, Fukushima, c’est pas dans le même hémisphère.


Les niveaux de radiations enregistrés juste au-dessus de l'eau radioactive présente dans le sous-sol atteignent jusqu'à 10 300 millisieverts/heure, soit une dose par laquelle l'homme devient malade au bout de quelques minutes et meurt en peu de temps.

Le combustible qui se trouvait dans les cœurs de ces trois réacteurs, sur les six que compte la centraleFukushima Daiichi, a fondu en raison de la perte de l'alimentationélectrique et des fonctions de refroidissement à la suite du séisme et du tsunami du 11 mars 2011 qui ont dévasté la centrale.

Ces réacteurs, de même que le no4 dont le cœur était vide au moment de l'accident, doivent être démantelés, une tâche d'une très grande complexité qui devrait nécessiter quarante ans de travaux et le développement de nouvelles techniques spéciales.




Algérie Presse Service

Essais nucléaires : la responsabilité de la France toujours engagée

Organisée dans le cadre du Forum mensuel du journal arabophone "El-Djoumhouria", à l’occasion de la célébration du 50ème anniversaire de l’indépendance, cette rencontre a vu la participation de Abdelkadhoum El Aboudi, professeur de physique à l’université d’Oran, Ahmed Lagraa, ancien diplomate et écrivain et Rachid Bahri, président du Club Doyen des Médecins d’Oran.

Une assistance nombreuse a pris part aux interventions des trois intervenants qui se sont accordés à souligner la gravité des retombées radioactives induites par les manœuvres françaises, entamées le 13 février 1960, date du premier essai nucléaire effectué à Reggane sous le nom de code "Gerboise Bleue".

La date du 13 février 1960 restera gravée comme "une journée noire dans l’histoire de l’humanité", a déploré le professeur irakien El Aboudi, en faisant observer que Reggane avait subi ce jour-là une explosion quatre fois plus intense que la bombe atomique d’Hiroshima (Japon, août 1945).

Ce spécialise a dirigé plusieurs travaux de recherche autour des conséquences des irradiations sur les populations et les animaux de cette région saharienne, qui prouvent, selon lui, que "les essais nucléaires français continuent encore aujourd’hui de faire des victimes".

"Parmi les éléments radioactifs utilisés, le plutonium se caractérise à lui seul par sa durée de vie de pas moins de 4,5 milliards d’années", a indiqué Pr. El Aboudi pour expliquer les pathologies cancéreuses et les malformations congénitales, signalées encore de nos jours même dans des périmètres assez éloignés du champ de tir.

Même les animaux ne sont pas épargnés, a-t-il ajouté en citant, notamment la contamination des chameaux révélée par des analyses de sang effectuées dans le cadre de ses travaux sur le terrain auprès d’un échantillon de soixante têtes.

Les autres intervenants ont abondé dans le même sens pour mettre l’accent sur la nécessité de multiplier les travaux de recherche scientifique afin de "déterminer avec précision toute l’étendue des dégâts subis aux plans sanitaire, psychologique et environnemental".

Fait chaud, rien de tel qu’une délicieuse boisson sucrée….

http://www.passeportsante.net/fr/Actualites/Nouvelles/Fiche.aspx?doc=ingredients-caches-boissons_20120705&utm_source=intern&utm_campaign=20120430&utm_medium=newsletter

 

Jean Aikhenbaum

 




 

Partager cet article

Repost 0
Published by hstes
commenter cet article

commentaires