Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 septembre 2011 3 21 /09 /septembre /2011 16:28

 

 

 

Il n’y a qu’une seule question qui se pose dans cette affaire, c’est de déterminer quel  est, de la tolérance ou de la contrainte , le meilleur moyen de garantir la paix et la sécurité et de promouvoir le bien-être du royaume.

Quant à s’assurer la paix et la sécurité , il n’y a pour cela qu’un seul moyen, c’est qu’à l’intérieur du royaume vos amis soient nombreux et fermes, tandis que vos ennemis seront peu nombreux et peu nuisibles, ou du moins, que la disproportion de leur nombre rendent leurs entreprises contre vous malaisées et dangereuses…..

John Loke – Essai sur la tolérance (Le monde de la philosophie – Flammarion)

 

 

 

 

  

 

Y’a un truc que partage, tous les dirigeants politiques présents passés et à venir,  les faire valoir et les laisser pour compte sur le bord de la route, de quelques bords qu’ils soient, c’est un égo surdimensionné. Graisseux, indigeste, il leur en dégouline jusqu’à dans leurs chausses. La modestie, c’est pas leur truc. Et moi, et moi, encore et toujours moi, c’est du nombrilisme concurrentiel turbo à forme exponentielle. Pathologique, dirais-je. J’me demande pourquoi, on exige pas de ces m’sieurs, dames des tests d’évaluation à capacité. La plupart d’entre eux ne passerait pas les épreuves préliminaires…. Le suffrage universel, on le voit est nettement moins exigeant !

 

En ce moment, sont en plein boulot, les postulants à la direction de notre république bananière qui, je le reconnais, est tout de même l’une des moins pires qui soit.  Y’a un nouveau monsieur propre, Bayrou qu’il s’appelle, veut nettoyer les élus au karcher….

 

L’essentiel ? parler, dire n’importe quoi, occuper l’espace médiatique, en bien ou en mal peu importe, il en restera toujours quelque chose

 

Surtout ne rater aucune occasion pour faire parler d’eux et dénigrer la concurrence. De villepin, par exemple, vous savez celui qu’on devait pendre à un croc de boucher, est sorti tout ragaillardi du Tribunal, blanchi, une oie blanche, c’est pas lui, probablement quelqu’un d’autre. De quoi l’accusait-on, de quelques bricolages dans les écritures visant à discréditer le candidat potentiel à la présidence, celui-là qui,  rancunier, voulait le pendre à un croc de boucher. A été probablement prendre ses références chez les frères musulmans, qu’il s’active depuis à faire devenir des acteurs incontournables sur la scène mondiale. Depuis notre saine et utile intervention sans contre partie, qu’on vous dit, et après avoir presque chassé Kadhafi, ont peut voir le retour des barbes islamistes prospérées en Lybie. La liberté, c’est promis avec en prime la charia et une république islamiste, gageons qu’ils accueilleront à bras ouverts, juifs, chrétiens, bouddhistes, et autres kouffars.

  

Bon je m’éloigne, Villepin, la larme à l’œil et des sanglots dans la voix, nous a dit qu’il était fier de notre justice –

y’a vraiment pas de quoi mon pote, t’es abonné pour tes infos, à Femme actuelle, parce que si tu suivais, même de loin l’actualité, tu verrais qu’y’a vraiment pas de quoi pavoiser, c’est pas parce qu’ils t’ont dédouaner, qu’on doit donner un blanc seing à nos magistrats.

 

Responsable mais pas coupable (pas de moi, c’est de Georgina Dufoix, vous vous rappelez la mémère du sang contaminé) Bachelot, peut reprendre la formule à son compte, après la destruction de quelques millions de vaccins anti-grippaux, dont personne n’a voulu.

 

Même Sarko, a émis des doutes sur notre système judiciaire, en disant qu’il y avait des lacunes graves.

 

Ca en a fait taper du pied, pas contente la vioque grabataire, vexée qu’elle était. A envoyé tous ses rejetons dans la rue, manifester comme des lycéens ou des cégétistes en colère. Pensez, à son grand âge, subir les outrages ultimes, c’en était plus qu’elle ne pouvait en supporter. Le justiciable est content, qu’on vous dit, la preuve, dans les affaires ou un politique est impliqué, le non-lieu est de rigueur. Vous allez quand même pas dire, qu’elle n’est pas impartiale la vieille. Tiens, moi qui te cause, la semaine dernière, au volant de ma trottinette, j’ai fait un excès de vitesse 56 au lieu de 50 , flashé, reçu 48 heures après l’avis de contrav’, 90 euros tout de suite, ou j’sais plus combien après. Casqué sur-le-champ, sans discuter, 1 point en moins. Tu vois qu’ça fonctionne à merveille, qu’est-ce que tu veux de mieux.
 

 

Y’A AUSSI quelques cancéreux et futurs cancéreux qui rechignent et ne sont pas de cet avis, les plus éminents spécialistes leur ont pourtant dit, que le mal dont ils prétendent souffrir est uniquement d’origine psychosomatique :

Mercredi, 07 Septembre 2011 Michel DEPROST

Nucléaire

 

Le Réseau anti-nucléaire estime que par les propos de " Pierre Pellerin, alors directeur du Service Central de Protection contre les Rayonnements Ionisants, l'État français a délibérément minimisé le niveau de contamination de la France par le nuage de Tchernobyl" . Le réseau associatif met en avant l'absence de consignes regardant la nourriture, d’incitation à ne pas s’exposer à la pluie radioactive ni à empêcher les enfants de jouer dans les bacs à sable, pas même de distribution de comprimés d’iode stable.

Sortir du Nucléaire évoque " l'explosion du nombre de cancers et plus particulièrement de cancers thyroïdiens en France (... ...) parfaitement documentée, selon lui, par le travail de la juge Marie-Odile Bertella-Geoffroy. En particulier, une note sur la progression des prises de Levothyrox, désormais troisième médicament le plus consommé en France, ne laissait pas de doute quant à une corrélation entre le passage du nuage et la multiplication des problèmes thyroïdiens.

 

Source : Le Figaro

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2011/09/07/97001-20110907FILWWW00541-tchernobyl-proces-vole-aux-malades.php

Tchernobyl : "procès volé" aux malades

AFP Publié le 07/09/2011 Réagir

La cour d'appel de Paris a "volé le procès aux malades de la thyroïde en France", aujourd'hui, en prononçant un non-lieu sur l'enquête de l'impact du nuage de Tchernobyl en 1986 dans l'Hexagone, a estimé le réseau "Sortir du nucléaire".

La chambre de l'instruction de la cour d'appel a mis hors de cause l'ancien patron du Service central de protection contre les rayons ionisants (SCPRI), le Pr Pierre Pellerin, seul mis en examen, pour "tromperie aggravée", en 2006 dans cette affaire.

Du villepinisme en veux-tu ? en v’la.

Adoncques, le sieur Villepin, tout émoustillé qu’il était, blanchi, j’l’ai déjà dit s’est projeté dans l’avenir qu’il avait devant lui, un destin national et international et que nous français, c’est vrai qu’on est des veaux, nous ne la savions pas encore, donc normal, son devoir à lui, était de ne pas nous laisser dans l’ignorance. Il a donc dit (je répète de mémoire) : Je me mets au service des français…. Manquait plus que lui !

 

Comme je fais partie de la masse, j’me suis dit, v’la un mec qui me propose ses services ; différents et bien entendu meilleurs que ceux du voisin concurrent ami ou à l’occasion ennemi. Un truc qui me chiffonne, moi si  j’embauche quelqu’un ou si quelqu’un doit me faire un boulot quelconque, j’veux savoir ce que ça va me coûter. Je sais, je sais, j’suis un vieux con, plus dans coup. Irrécupérable, pour moi, trop tard, j’vais pas changer à c’t’heure.  J’sais pas comment vous faites, moi je m’en suis toujours tenu à cette règle. J’achète pas un chat dans un sac, j’veux savoir combien… Radin, pingre le mec, près de ses sous. Comme si on pouvait diriger la Frrrrance avec des propos de boutiquiers.

 

Grossier, il persiste

 

 J’pense que ce genre de services présenté comme ça, est bien au-dessus de mes moyens ou cache une arnaque. J’dois être déphasé ou complètement gaga, sénile, ou même les deux à la fois, ça s’améliore pas, y peut plus se retenir,  le mec, j’vous avais prévenu, maintenant v’la-t’y pas qu’y continue de nous bassiner avec ses conneries.

 

 Sûrement, j’avoue tout et même son contraire… mais moi, j’suis pas en banqueroute pour l’instant, j’arrive à payer tout le monde, y compris mes contrav’ quand il m’arrive d’en avoir. J’suis pas obliger d’emprunter du fric, de payer des intérêts et de ne pas être certain d’être en mesure, de pouvoir rembourser un jour le capital, ni même de pouvoir continuer à payer les intérêts. Pas grave, on paiera des intérêts sur les intérêts s’il se trouve encore des pigeons inconscients qui veulent encore investir sur nos dettes.

 

C’est vrai, j’suis qu’un conard de bouseux qui n’a rien compris aux mécanismes subtils employés par nos fins stratèges de la finance internationale. En attendant, si bobonne du coin gérait ses budgets, à la manière de ces financiers fins stratèges, y’a fort à parier qu’y aurait pas grand chose à se fout’ sur la dalle à la tôle et que ça râlerait sec dans les chaumières. Faut p’t’être donner ces portefeuilles sensibles, à l’une d’entre elles, qui sont confrontées au quotidien à ce genre de problème et qui arrivent, la plupart du temps à se sortir d’affaires et de plus, avoir une caisse noire, destinée à faire face aux imprévus. 

 

Donc, ce mec et tous ses confrères, de quelques bords qu’ils soient veulent se faire embaucher, ils restent très discrets sur le prix à payer pour leurs services providentiels, en plus sans que tu puisses les virer, s’ils sont incompétents, ou si en cours de route, tu t’aperçois qu’ils font le contraire de ce que tu leur avais demandé. Sont là pour 5 piges. Z’ont des avantages et des primes de risques, que même un fildefériste n’oserait demander. Vous en connaissez un syndicat chargé de défendre les intérêts des élus ?

 

J’ai jamais eu l’habitude de bosser comme ça. Si ça vous convient, c’est vot’problème, moi ça me fout en rogne, j’pense qu’on s’paye ma tronche. Pas de période d’essai, pas de contrat préalable d’embauche, l’intérêt supérieur de la nation (le tien et le mien) est à ce prix. En attendant, fermez vot’gueule, on f’ra semblant de vous demander votre avis dans 5 ans. De toutes façons, on a vérouillé le truc, vous n’aurez que deux solutions : nous ou plus tocards que nous.

 

 

Il est p’t’être temps de réviser nos façons de faire, m’vient une idée saugrenue, est-ce qu’on a besoin de tant de hauts serviteurs  de l’Etat ? ces gens censés nous représenter, qui n’en font la plupart du temps, qu’à leur tête.

 

 

 Est-ce qu’on peut pas en supprimer quelques-uns ? tous ? remplacer les hommes politiques professionnels par des comités de citoyens lambdas qui traiteraient des affaires collectives de manières ponctuelles et occasionnelles gratuitement,  sachant que la plupart des dossiers sont préparés par des sous fifres. Est-ce que ça fonctionnerait plus mal sans toute cette armada ? A voir ce qui se passe en Belgique, on a pas grand-chose à perdre au change, mais qu’est-ce qu’on y gagnerait en économie, en scandales et autres procès.

 

Si jamais t’as un besoin urgent de lance roquettes, t’en a maintenant en solde presque pas servi. Provenance : disparus malencontreusement des stocks de Kadhafi. L’avenir s’annonce radieux, les rebelles vont nous remercier et exporter leur savoir-faire dans nos banlieues.

 

DSK, toujours à la une, a fini par remiser ses instruments dans la cave – juré, nous a tout dit,  j’ai pas allumé la télé, mais si j’suis d’humeur, un jour prochain, j’vous raconterai quand même tout, 13 millions de paires d’yeux, près de trois fois plus que le brain trust socialiste, à les en faire tous crever de jalousie. On a p’t’être  les politiques qu’on mérite ? 

 

Jean Aikhenbaum

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by hstes
commenter cet article

commentaires