Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 août 2011 4 25 /08 /août /2011 18:03

 

 

 

 

 

Même si :


Les rejets de césium 137 à Fukushima sont 168 fois plus importants qu'à Hiroshima
http://www.romandie.com/news/n/_Les_rejets_de_cesium_137_a_Fukushima_168_fois_plus_importants_qu_a_Hiroshima250820110708.asp


Et moi qui n’aimait personne, et bien je vis encore– les deux oncles – Georges Brassens

 

J’ai la plume qui me démange, faut qu’ j’me gratte un peu. 

 

Je voudrais pas m’épancher, c’est pas mon truc. Je vous l’avoue tout de go, j’aime pas les hommes politiques qu’ils portent une jupe ou non ne change rien à la méfiance (laissons, nous aller avec une pointe teintée d’aversion) que j’éprouve à  leur encontre.

 

Faut dire, que j’ai la rancune tenace, ça date pas d’hier, ça a commencé en 1942 quand certains d’entre eux ont jugé bon de me distinguer de mes petits copains… doit m’en rester quelques séquelles.

 

Je vous l’avais dit : ce mec y délire complètement.

Je comprends, vous allez dire que je délire, pas normal le mec, y compare ce qui  est incomparable ; sénile, devenu totalement incontinent de ce qui lui reste d’esprit, c’est l’âge, problèmes de prostate, y peut plus s’arrêter de pisser des conneries, ça lui en dégouline sur les grolles, en plus y veut pas se soigner, ça peut être dangereux ce truc, méfiez-vous des fois qu’ça devienne   contagieux, les épidémies ça commence souvent comme ça, on se méfie pas, et pof contaminé. On est plus sous Vichy, nous avons une république respectable dans laquelle nos élus le sont de façon démocratique etc. etc.

 

ce discours on me l’a servi durant des décennies et je n’arrive toujours pas à l’assimiler, et d’ailleurs les politiques qui nous gouvernent, n’étaient pas nés à cette époque. Pas m’étendre en argumentations et contre argumentations ça ne servirait pas à grand chose. Et puis cette bipolarisation de la politique m’exaspère, pour tout vous dire, je n’aime pas la droite et déteste la gôche, je n’ai pas la possibilité de m’exprimer, sauf si je m’identifie à leur discours. Pour moi le discours de la cohérence politique peut-être schématisé par cette phrase, prononcée par Georges Marchais, à la mort du petit père des peuples, vous savez Staline, ce grand humaniste aux 30 ou 40 millions de morts accrochés à ses basques : le bilan global du communisme est tout de même globalement positif. Cette phrase, adaptée aux circonstances, devrait à mon sens être inscrite sur tous les frontons de nos temples politiques, avec obligation de la répéter avant de pénétrer dans l’antre sacrée. Pas interdit d'avoir ses croyances, non ?

 

 Les seules fois ou j’ai voté, j’ai voté contre. Pour, jamais. Je vous avais prévenu, irrécupérable. Ca ne les a pas dérangé de prendre ma voix pour eux, pas rancuniers.  Tiens, à par les poètes et Coluche, il en est un qui me réconcilierait peut-être avec les politiques c’est Oskar Freyssinger, pas français le mec, dommage. Il est suisse. Je sais, je ne suis qu’un juif facho, y’a rien à tirer des mecs comme moi. J’en ai conscience, il m’arrive dans mes quelques rares moments de lucidité d’en avoir quelquefois presque honte.

 

 

Bon, ceci étant dit on ne va tout de même pas faire de ce machin un roman. On y reviendra plus, promis, d’autant qu’on risque dans un avenir proche, de s’apercevoir qu’y a d’autres chats à fouetter.

 

La Lybie ? s’gargarise tous, tout le monde, il est beau, tout le monde il est content.

 

C’est des délires d’autocongratulations. Vous êtes le meilleur, vous en êtes un autre, mon cher. Dans les labyrinthes des politiques, les courbettes doublées de promesses, vont bon train. La larme à l’œil, sont tous d’accord, ce qui les préoccupe en premier c’est le bonheur des peuples. Pas vous ? vous vous en foutez un peu, ça va pas changer  grand chose à votre quotidien. Ingrats. Pourtant, on a chassé un vilain dictateur, qui avait fait plein de mal à son peuple et à quelques autres en passant. Ce qu’on a oublié de vous dire, petite erreur sûrement, ce qu’on appelle vulgairement avoir « une mémoire hautement sélective » ; c’est que ce mec devenu soudainement irrespirable pour nos esprits démocratiques n’a pu exister que grâce à nos concours actifs – 42 ans de concours actifs, ce n’est tout de même pas rien. Qu’est-ce que foutaient les conseillers des gouvernements occidentaux, z’étaient quand même pas tous en train de faire des ronds de jambes aux jolies secrétaires des ministères. Payés pour leurrer tout le monde pendant 40 piges. On ne s’est pas aperçu avant qu’ils ne valaient rien, pourtant y’a des commissions et des sur-commissions pour surveiller, avec plein de gens compétents, la preuve, sont bourrés de diplômes et reconnus par leurs pairs experts en bonnes et mauvaises manières internationales. Heureusement, nous on a un philosophe de service, prêt à tout, n’hésite pas à donner de sa personne pour nous faire comprendre où s’trouve la sacro-sainte Vérité. Y va même sur place, voilà d’où vient l’expression « suer du burnous », même si on l’oblige à quelques précautions et à ne rencontrer que des rebelles fréquentables, triés sur le volet… trop sérieux, ce qui se passe là-bas, pas d’initiative privée, on na pas besoin de martyrs imprévus, faut laisser la place à d’autres. 

 

La peau d’un dictateur déchu, ça vaut pas tripette

 

Vaut pas cher la peau d’un dictateur déchu 1 million et quelques dollars, ça décote plus vite  que n’importe quelle valeur boursière, à l’avenir faudrait p’t’être voir à pas trop investir là-dessus. D’un coup d’un seul donc, nos yeux se sont enfin décillés, on a tout vu, les massacres d’opposants qui ne nous avaient pas gênés, intérêt supérieur des états sûrement, des choses comme ça, ne peuvent être comprises que par les grands qui nous gouvernent, pas par des traîne galoches comme vous ou moi. Nous, tout juste bon à les élire, après pendant cinq ans, fermez vos gueules, pas besoin de votre avis, on sait mieux que vous ce qui est bon ou mauvais pour vous, même si cela nous conduit à faire le contraire de ce que l’on vous avait dit ou de changer  de parcours en cours de route. Intérêt supérieur de la nation qu’on arrête pas de vous dire, bande de veaux (pas de moi, j’le jure – emprunté à de Gaulle).

 

 T’as besoin d’une Kalatchnikof, d’un bazooka pas de problème, c’est comme la pizza ou le sushi, on t’la livre à domicile.

Fabrique pas d’armes les lybiens, z’en ont pourtant plein à revendre.  Faut bien qu’elles viennent de quelque part. Pas trop exigeants les coalisés jusqu’alors, sur leur vente de matériels destinés à assurer le bonheur des peuples. 

 

Maintenant rassurons-nous, la voie du bonheur paisible est enfin ouverte. La démocratie a paraît-il pointé son nez à l’horizon. Ils l’ont assuré, se le sont juré la main sur le cœur, l’heure est maintenant à la réconciliation. Promis, juré, plus de calculs personnels, chacun aura sa place. Soyez gentils, plus besoin d’armes, rendez-les aux autorités que nous vous avons aidé à désigner.

 

L’avenir s’annonce radieux, grâce à la perspicacité éclairée de nos politiques

 

Fini la guerre, place à la paix avec tout ce qu’on a fait, c’est le moment de nous renvoyer l’ascenseur. Notre croissance, et par voie de conséquence la réélection de nos élus sont des impératifs que vous devez nous aider à  réaliser.

Tout s’annonce donc presque rose (merde, tant pis, j’ai commis un impair, me v’la dans l’opposition)

 

Les un peu moins coalisés, dans l’expectative ?

 

http://fr.rian.ru/world/20110824/190676565.html

International

Moscou craint que l'arme libyenne ne tombe entre les mains des terroristes

 

Moscou craint que, dans le contexte du chaos général en Libye, des armes, tant des armements conventionnels que des matériaux nucléaires, ne se retrouvent entre les mains des terroristes, a déclaré mercredi à RIA Novosti Ilia Rogatchev, du ministère russe des Affaires étrangères.

"Tous chaos (…) est dangereux. Encore au début du conflit libyen, quand les stocks d'armes libyens avaient été partiellement pillés, la Russie a averti que ces armements ne manqueraient pas de tomber entre les mains des terroristes", a rappelé le diplomate.

Et d'ajouter que l'AQMI (Al-Qaïda au Maghreb islamique) était particulièrement dangereuse à cet égard….

 "Des craintes concernant la sécurité nucléaire subsistent", a constaté l'ancien vice-directeur général de l'AIEA.

Selon lui, le matériel nucléaire stocké à Tadjoura, près de Tripoli, "pourrait, s'il atterrit dans de mauvaises mains, être employé pour fabriquer des bombes sales"….

 

Rien que des ragots, jaloux et envieux ces russes, n’ont pas notre chance d’être à la tête de la coalition.

Ce qu’on trouve encore en grattant un peu, faites le tri, je vous le jette en vrac :

 

 

Règlements de compte en perspective,

 

Guerres de clans, guerre civile, la difficile réconciliation, la Lybie compte une centaines de tribus différentes.

 

Massacres de population immigrée d’origines sub-sahariennes tombées aux mains des rebelles.

 

La Lybie, le nouveau marché d’armement destination non seulement aux terroristes de tous acabits, mais également déjà probablement prêt à répondre à toutes demandes.

 

Tiens, on va pas s’quitter comme ça, v’la enfin une bonne nouvelle :

 

DSK fait des émules

 

Scandales sexuels à la RATP… la suite dans vos médias habituels.

 

Jean Aikhenbaum

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by hstes
commenter cet article

commentaires

charmontel 25/08/2011 21:30


Superbe Jean,j'adore je le colle sur ma page facebook.