Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 février 2013 5 08 /02 /février /2013 15:37

 

Oignons Allium cepa Liliaceae (actuellement,  on reconnaît parfois une famille Alliaceae)

 

Généralités

 

 

 

L'oignon est l'une des plus anciennes espèces cultivées. Il était déjà  cité dans les ouvrages des Chaldéens, des Egyptiens et des Grecs. Il est probablement originaire de l'Asie Centrale,  mais les spécialistes ne se sont  toujours pas mis  d'accord et plusieurs hypothèses restent à vérifier. Pour les Egyptiens c'était une plante magique. L'oignon a toujours été placé dans les mains des morts et offert comme  offrande aux dieux. L’oignon est présent sur les dessins des pyramides.

 

De nombreux civilisations, lui attribuait les pouvoirs magiques, un oignon fut même retrouvé dans la main d’une momie.. Les fresques funéraires le représentent parmi les plantes rituelles qui accompagnaient les morts. Ce n’est donc pas étonnant, que même arraché à la terre séché, fumé ou coupé en quatre, il conserve ses propriétés à reprendre vie. L’oignon est également la nourriture des pauvres. Il est présent dans les œuvres de Dioscoride, de Théophraste, de Pline l’Ancien. Les Romains étaient réservés quant à ses "pouvoirs magiques", mais utilisaient largement l'oignon dans la cuisine et la médecine. La plante était  également très appréciée par Avicenne et jusqu'à nos jours, c'est sans doute l'une des plus importantes plantes alimentaire et médicinale.

 

 

 

Universellement connu et reconnu.

 

Récolté à l’état sauvage, il est cultivé également par les Chinois et les Japonais. Les espagnols retrouvent au Mexique sur les marchés Aztèques. Il est présent dans la cuisine et la médecine du Moyen Âge.

 

Les botanistes du XIXe siècle le retrouvent pratiquement partout, de Sibérie jusqu’en Afrique. D’aucuns prétendent, qu’il existe aujourd’hui un culte de l’oignon, dont les adeptes se réunissent certaines nuits afin de lui rendre hommage.

 

 

 

Une composition chimique étonnante

 

Grâce à sa composition chimique particulièrement riche, l’oignon à de nombreuses propriétés médicinales et diététiques. D’après l’institut scientifique d’hygiène alimentaire, l’oignon renferme les constituants suivants : vitamine C. B1. B2.PP. Acide pantothénique. Carotinoïdes actifs. Les éléments minéraux : iode, manganèse, cuivre, zinc, fer, potassium, lors, phosphore, soufre, également de des glucides, lipides, cellulose, protides.

 

 

 

 

 

Des propriétés médicinales multiples

 

Les pouvoirs antibiotique, diurétique, expectorant, hypotensif, stomachique, antispasmodique, hypoglycémiant, cholérétique, cholagogue de l'oignon ne font plus aucun doute. En thérapeutique, c'est  surtout le bulbe frais et le jus frais qui sont utilisés.

 

Vous pouvez vous en servir largement,  dans le traitement des toux, rhumes, bronchites, laryngites et gastro-entérites. Il vous suffit soit, de le consommer tel, ou encore de prélever le jus à l'aide d'un extracteur et d'en prendre une cuillerée à soupe 3 fois par jour diluée dans un peu d'eau et éventuellement sucré avec un peu de miel.

 

L'oignon réduit la tension sanguine et le taux de glycémie du sang, il suffit d'en consommer en cure d'une à trois semaines  de 3 à 5 oignons par jour, que l’on renouvelle plusieurs fois par an.

 

En usage externe, en cataplasme il est efficace dans les  blessures, dans le traitement de l'acné et pour favoriser la repousse des cheveux.

 

En prise interne, il existe de nombreuses préparations possibles. Vous pourrez laisser macérer  pendant 8 jours les bulbes à raison de 3 à  400 g de beaux oignons dans l'équivalent d'une bouteille de vin  blanc, auquel vous ajouterez 150 g de miel. Cette préparation se prend à raison de 1 à 3 cuillerées par jour, dans la rétention d'urine, comme anti-infectieux, pour prévenir la grippe, contre la fatigue; les troubles liés à l'âge, les fermentations intestinales.

 

Le bulbe cuit prévient l'infarctus et  favorise la bonne circulation sanguine dans les artères coronaires.

 

 

 

L'alcoolat d'oignon est largement utilisé en Russie pour traiter les diarrhées, l'atonie  des intestins et l'arthériosclérose.

 

Vous obtiendrez une alcoolature en laissant macérer 200 g d'oignon dans 1/4 de litre d'alcool de fruits pendant 15 jours. Cette préparation se prend à raison de 1 à 3 cuillerées à dessert par jour, diluée dans un peu d'eau.

 

Dans les  bronchites avec  toux sèches, vous pouvez  utiliser un mélange fait d'oignons,  coupés très finement ou broyés  avec du miel.

 

 

 

L’oignon en cataplasme pour guérir les blessures !

 

Pendant la grande guerre les médecins n’avaient pas à leur disposition  de médicaments "modernes" et confrontés à des problèmes auxquels ils ne savaient comment faire face,  obtenaient de très bons  résultats en utilisant le jus d'oignon ou les bulbes en cataplasmes.  La cicatrisation de blessures gangrenées se faisait de manière rapide et ne laissait pas de séquelle.

 

        

 

        Antibiotique et antiviral, c’est également un moyen de prévention naturelle     contre la grippe

 

Vous pouvez utiliser du  jus frais comme traitement pour l'angine et pour la grippe, en inhalation les vapeurs du jus d'oignon  recèle une présence importante de phytoncides. C'est un fort antibiotique et antiviral naturel. Vous pouvez également vous servir de ce moyen comme préventif des épidémies de grippe.

 

C'est également un diurétique puissant, un   médecin du dix-septième siècle écrivait "Quatre oignons crus macérés dans du vin blanc,  ouvrent mieux les reins que les drogues les plus énergiques". Il fait merveille dans la rétention d'urine.

 

Vous pourrez  utiliser l'oignon sous toutes ses  préparations pour traiter les problèmes suivants :

 

le surmenage, la fatigue physique et intellectuelle.

 

les rhumatismes, l'obésité, toutes les affections respiratoires

 

les problèmes de prostate, le diabète

 

Pour le docteur Chomel, c'était le remède indispensable combattre la peste. Il ordonnait également : "un oignon coupé par roüelles infusé dans un demi septier de vin blanc, pris les trois derniers jours de la lune, est un remède éprouvé pour la Néphrétique" (calculs urinaires).

  

Ó Jean Aikhenbaum/Alexandre Bienert

 

 

 

Références :

 

            l’oignon, institut national de vulgarisation pour les fruits, légumes et champignons (INVUFKEC) Paris 1976.

 

          Jean-Marie Pelt, des légumes – fayard 1992.

 

          A. de Candollle, origine des plantes cultivées, Paris 1883.

 

          Jean-Baptiste de Vilmorin – le jardin des hommes, le pré aux clercs.

          Jean Valnet – traitement des maladies parmi les légumes, les fruits, les céréales – Maloine 1985 

  

Partager cet article

Repost 0
Published by hstes
commenter cet article

commentaires

Max 05/02/2015 10:14

Utilisées depuis la nuit des temps, les plantes sont le remède naturel par excellence. Un rhume ? Une toux qui irrite ? Le nez qui coule ? Et si, plutôt que de dépenser une fortune dans des médicaments aux effets souvent indésirables, se soigner par les plantes pouvait t’aider à combattre les maux de l’hiver ?

amazon.com 06/10/2014 10:45

Civilisations sont organisées dans les établissements densément peuplées divisées en classes sociales hiérarchisées avec une élite dirigeante et les populations urbaines et rurales subordonnés, qui, par l'engagement dans l'agriculture intensive, l'exploitation minière, la fabrication et le commerce à petite échelle.