Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 janvier 2013 1 07 /01 /janvier /2013 18:35

 

 

Débarrassez-vous de ces maux dont vous périssez ; décrétez que ceux qui ont ruiné des fermes ou des villages les rebâtissent ou les vendent à des gens décidés à les restaurer et à rebâtir sur le terrain. Mettez une limite aux achats en masse des grands et à leurs droits d’exercer une sorte de monopole. Qu’il y ait moins de gens qui vivent à ne rien faire. Qu’on revienne au travail de la laine, afin qu’une industrie honnête soit capable d’occuper utilement cette masse oisive, ce dont la misère a déjà fait des voleurs… En effet, vous laissez donner le plus mauvais pli écarté peu à peu les caractères depuis la petite enfance, et vous punissez les adultes pour des crimes dont il porte dès les premières années la promesse assurée. Que faites-vous d’autre, je vous le demande, que de fabriquer vous-même des voleurs que vous pendez ensuite ? Thomas More – utopie.

 

Les carottes sont cuites, la fin du monde n’a pas eu lieu, Maya s’est planté, c’est peut-être qu’il y aurait eu de moins terrible, mais rassure-toi, la fin des haricots approche.

 

Nouvelle année ! Entendu comme il se doit les blablateries habituelles. N’en finissent pas de nous raconter les mêmes sornettes. On est dans les difficultés, qu’ils nous disent. Et la main sur le cœur, ils nous promettent qu’on va s’en sortir, que ce sera dur certes, mais que nous avons plein de ressources et pleins de talents.

A les en croire, demain sera radieux ou presque ! De qui se moque-t-on. Plus personne ne croit à ce discours insipide et mensonger. Le bilan qu’on peut dresser est loin d’être rieur. Les grandes fortunes s’exilent, à en croire le journaleux de service aux infos, le nombre a doublé entre 2011 et 2012 – 108 grandes fortunes auraient choisi de mettre leur oseille à l’abri de la voracité de notre fisc, en Belgique. La fiscalité est plus clémente, paraît-il. Les Belges se frottent les mains, que de rentrées en perspective. Tu vois, les affaires sont pas mauvaises pour tout le monde.

Le journaliste y a été de son commentaire, on a appris que dans l’ensemble plus de Belges ont demandé la nationalité française, que de français la nationalité belge. Tu vois on est gagnant, ce que le baveux a oublié de te dire, c’est que les Belges ne sont pas devenus français à cause de la pression fiscale belge. Tout ça, me fait penser au pâté d’alouette et de cheval… On n’est gagnant en nombre, mais on perd au change.

L’autre chiffre vague et flou concerne les entrepreneurs ou les futurs entrepreneurs. Eux aussi s’expatrient, faut dire que d’un côté, les tracasseries administratives hexagonales font tout pour ; que de l’autre côté on leur met le tapis rouge et qu’on leur cire les pompes.

 

N’aime pas les riches, qu’il a dit. Ils le lui rendent bien, y s’tirent avec tout leur fifrelin grelots.

N’aime pas, non plus, les futurs riches, ceux qui le sont potentiellement en devenir. Moi qui te cause, j’aime pas les cons, pourtant avec effort, et non sans difficultés, je le reconnais, j’arrive à me supporter tant bien que mal depuis un sacré bout de temps, j’espère d’ailleurs que ça va durer encore un peu. Les entrepreneurs, créateurs de toutes sortes sont de mauvais esprits on ne veut pas ça chez nous. Qu’ils aillent porter leurs soi-disant savoir-faire à la perfide Albion ou ailleurs. Ça fait des siècles qu’elle nous tarabuste. Ceux-là, la plupart du temps, n’ont pas un rond en poche. Mais des idées parfois à revendre. Pas des gens sérieux, tu te rends compte, ils ont cassé leur tirelire et parfois aussi celle de mémé pour monter leur business. De plus, ces dingues sont prêts à bosser 20 heures par jour. Pas encore compris, qu’on était au pays des 35 heures par semaine, si tu les laisses faire, vont flinguer le boulot à Martine, et foutre en l'air tous nos acquis sociaux. Bon débarras s’ils se tirent ; ils pourraient, en plus, contaminer notre belle jeunesse qui çà et là fait des prouesses d’imagination avec des feux de joie en brûlant quelques bagnoles, pour manifester sa vitalité et en caillassant les pompiers qui se sont mis en tête d’écourter les saines expressions d’une manifestation si spontanée et poétique incomprise par notre société rétrograde. L’avenir et la chance de la France c’est eux, peuvent pas se tromper nos politiques, c’est bien connu, De toutes les façons, nous on s’en fout, on est assuré d’avoir le bonheur socialiste à portée de mains. Pas grave si quelques-uns font défaut.

 

Demain tous russes, Poutine président !

Tiens, deux qui doivent bien se marrer, c’est Poutine et Depardieu, copains comme cochons. Depardieu est maintenant russe. Avec passeport et sécurité sociale et en prime 13 % d’impôts, c’est-y pas beau ça ? Comment y peuvent s’en tirer les Russes avec des taux d’imposition aussi ridicules, alors que nous, avec 75 % pour les riches on n’est pas sûr d’y arriver ? Les commentateurs y sont allés de bon train : en gros, pour la gauche honte aux riches qui quittent un navire en train de sombrer, alors que nous avons besoin d’un effort collectif, lâchement ceux qui sont bourrés aux as foutent le camp. Ils se gardent bien de te dire qui est responsable du trou ; les autres, les impondérables, mais surtout eux n’y sont pour rien. Il ne leur viendrait pas l’esprit, que tous ceux qui se tirent en ont assez de ne pas voir la fin du tunnel. En ont assez, qu’on leur répète les mêmes conneries. D’ailleurs, ça n’a nullement empêché de décorer de la Légion d’honneur des tennismen français expatriés en Suisse, qui aux dires d’une pétillante ministre ne sont pas des exilés fiscaux mais des exilés par convenance personnelle ; tout ça dit avec beaucoup de conviction et sans rire.

La solution à nos problèmes ne passe surtout par eux, mais plus probablement sans eux.

 

 

Passons aux choses sérieuses : pourquoi pas, le mariage pour personne ?

J’ai l’honneur de ne pas te demander ta main,

ne mettons pas nos noms au bas d’un parchemin (Georges Brassens – la non demande en mariage)

mariage pour tous. C’est le dernier slogan en vogue. Les homos, c’est leur droit veulent convoler, avoir des z’enfants. Faire une famille comme toi et moi. Complètement ringard ces mecs et ces nanas. Z’étaient pas contents avec le pacs ? Égalité qu’ils disent. Le législateur socialo a dit que cette revendication était légale, qu’elle allait dans le bon sens, qu’il fallait légiférer. Tu vois bien qu’en France on est plein de sujets sérieux et qu’en plus on a de bonnes idées. J’ai bien aimé les prises de positions de Guy Bedos ; qui en est à son troisième divorce, et n’est pas prêt à convoler de nouveau. Alors, quand on lui pose la question de savoir ce qu’il pense la famille homoparentale et de l’adoption, il envoie tout ça bouler. Pourtant c’est un homme de gauche. L’autre, c’est un député anglais, homosexuel qui ne comprend pas que dans certains pays on massacre des homosexuels dans la quasi indifférence des homosexuels des pays démocratiques ; alors que dans les pays démocratiques leur seul souci est de faire reconnaître une union maritale légale dont tout le monde se fout.

 

Jean Aikhenbaum

 

Partager cet article

Repost 0
Published by hstes
commenter cet article

commentaires