Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 mai 2011 7 01 /05 /mai /2011 11:06

Quelques bonnes raisons pour manger des asperges

 

 

Asparagus sp.(Asparagaceae)

Ce que l’on peut en dire

           

Le genre Asparagus compte trois cents espèces dont une, l'Asparagus officinalis est un excellent légume. Vous avez la possibilité de le  cultiver dans votre jardin, mais également  en pot dans votre appartement. Il est encore le trouver à l'état sauvage en Europe Orientale et Méridionale. En France, il est fréquent de rencontrer cette espèce dans les vignes et les clairières du midi, où elle  pousse spontanément. L'Asperge est  connue et consommée depuis la plus haute antiquité. C’est Linné qui  la nomma "officinalis" en raison de ses propriétés médicinales et de la  place importante qu'elle occupe dans la pharmacopée européenne.

Pour les cultiver

Quelques  espèces et variétés qui sont commercialisées comme   plantes ornementales d'intérieur. Parmi elles vous trouverez : l'Asparagus densiflorus et l'Asparagus setaceus.

L'hiver,  vaporisez régulièrement les feuilles de l'Asparagus setaceus avec une eau qui soit à température ambiante.

 Vous la multiplierez  par division ou par  semis.

 

Croyances populaires

Asparagus africanus est utilisée en Afrique pour combattre les esprits qui prennent possession du corps d’un vivant. Cette plante contrecarre les projets magiques des personnes malveillantes. 

Des recherches scientifiques confirment en partie cet usage "magique" car la plante donne de très bons résultats dans de nombreuses  maladies psychosomatiques.

 

Plante ligneuse qui durcit en vieillissant, elle s'adresse aux aigris qui ont de l'amertume et de la rancœur à revendre. Aux gens avares de leurs sentiments et dont l’intérêt est uniquement focalisé sur leur propre personne. Vous les identifierez aisément. Ils ne parlent que d'eux. Si la conversation dévie, ils s'enferment ou vous quitte. L'autre à leurs yeux n'a d'importance, que s'il est là pour les valoriser. Elle s'adresse également à ceux dont le stress provoque des nausées ou de violents  maux de tête.  

 

 

Vertus thérapeutiques

En médecine ayurvédique c’est Asparagus racemosus qui est utilisé.  Les racines sont cuites dans du lait. Elles sont préconisées pour les défaillances physiques,  aux mères qui allaitent, et dans les maladies fiévreuses (Rhumes, grippes, angines)*. De nombreux  auteurs confirment que  l'infusion des racines de cette plante éradique  l'éruption de la variole à ses débuts. On l'utilise également pour espacer et  atténuer les crises d'épilepsie. Une autre espèce Asparagus floribundus est connue pour ses vertus  toniques et sédatives. Les feuilles sont  prescrites en infusion dans les fatigues intenses, mais également aux  anxieux aux  nerveux et aux insomniaques. Dans la médecine ayurvédique on prescrit les cataplasmes de feuilles de cette plante pour combattre l’affaiblissement de la vue.

En Afrique on utilise les feuilles et les fruits d'Asparagus racemosus comme anti-inflammatoires et diurétiques et laxatifs. On les ordonne plus spécifiquement dans les rhumatismes articulaires, dans l’obésité, la cellulite et dans la constipation.  Les feuilles et les racines d'Asparagus africanus sont utilisées comme les diurétiques, dans le traitement de la syphilis et dans les hématuries (émission de sang par les voies urinaires). Les feuilles de cette espèce sont appliquées par les femmes africaines en  cataplasmes pour faire pousser et renforcer leurs cheveux. Les recherches scientifiques démontrent  que l'extrait des espèces africaines est  cardiotonique. L'Asparagus africanus est aussi une des rares espèces qui a une action confirmée dans le traitement des infections par les amibes (et plus précisément contre l'Entamobea histolytica). La plante est  également galactagogue (augmente la sécrétion de lait).  Les femmes de certaines régions d’Afrique font des cataplasmes de feuilles pour développer  le volume de leurs seins.  Les  expériences faites sur des  animaux confirment  la capacité de cette plante a accroître le volume des glandes mammaires.

L'Asparagus racemosus démontre in vitro son pouvoir de s'opposer à certains types de cancer de la peau. La plante possède  également une forte action antibiotique et immunostimulante. Tout dernièrement des recherches  ont  mis en évidence  sa capacité à guérir    les dommages causés au  système gastrique par les stress. Cette espèce a incontestablement   un grand avenir  en  phytothérapie. Sur le continent africain on utilise également Asparagus buchananii comme antiparasitaire.

En Chine, on utilise Asparagus lucidus (la racine est vendue sur  les marchés publics,  mais sa  préparation n'est pas très bien connue) comme tonique et expectorant.

L'usage de l'Asparagus officinalis a une longue histoire dans la thérapie traditionnelle en Europe. Diascoride, Pline l'Ancien, Galien la recommandait pour traiter les affections du foie et les coliques néphrétiques. Pline la considérait de plus, comme  aphrodisiaque. La réputation d'aphrodisiaque que possède cette plante est encore vivace  dans les traditions populaires européennes.  En  France dans la région d'Argenteuil le  professeur Delaveau en fait état. L'asperge divisa les naturalistes et les médecins. Des médecins et naturalistes tels que  Horst, Chomel, Gendrin estimaient qu’elle était un excellent remède contre les obstructions (calculs) urinaires. L'asperge entrait dans la composition  de diverses préparations dont le célèbre “sirop de cinq racines". Ce  remède était considéré comme une panacée. D'autres médecins, comme Chaumenton et De La Harpe contestaient les propriétés diurétiques de cette plante. Boerhaave et Bouchardt déconseillaient son usage pour résoudre les problèmes des voies urinaires. Aujourd’hui, tout le monde s'accorde pour reconnaitre ses capacités diurétiques. Toutefois, son usage est déconseillé  dans les inflammations des voies urinaires, "l'asperge irrite l'épithélium". Les anciennes polémiques reposent probablement sur la diversité  de    "catégories d'asperges" qui était prescrite.  

Broussais utilisait le sirop de pointes d'Asperges pour soigner  les troubles cardiaques. Ce remède est particulièrement efficace    contre les palpitations***. L'asperge est utilisé pour traiter les personnes qui souffrent de rétention hydrosodée (obésité-cellulite) et les cardiaques pour leur éviter les œdèmes aux membres inférieurs. Mais il est préférable de s'en abstenir dans  l'artériosclérose, la goutte, et dans les inflammations des voies urinaires. Dans certaines régions d'Europe Centrale on utilise les asperges pour expulser un objet aigu avalé malencontreusement. On mange  le plus possible d'asperges cuites avec leurs queues filandreuses. Les fibres, non assimilables, enrobent l'objet et permettent bien souvent son expulsion. La consommation des plantes du genre Asparagus est contre indiquée dans les cas de cystite et de rhumatismes articulaires aigus.

Préparations diverses ;

 3g de poudre de racines séchées, (la valeur d’une demi-cuillerée à café) que l'on mélange à une tasse de lait  chaud et auquel  on ajoute une cuillerée de miel.

 Les feuilles  en infusion à raison de 2 à 3 pincées pour une tasse d’eau. Porter à ébullition. Laisser infuser 10 minutes. Prendre 3 tasses par jour avant les repas. 

Les racines se font en décoction 40 grammes pour un litre d'eau, prise avant le repas. Laisser infuser 25 minutes prendre 3 tasses par petites gorgées réparties sur la journée.

Les cataplasmes de feuilles se font  en infusant préalablement les feuilles, et s’appliquent  à l’aide d’une compresse.

Préparation du sirop : Sirop de pointes d'asperges, comme sédatif cardiaque: extraire au mixer le jus d'un kilo d'asperges et le passer au papier filtre, le faire cuire au bain-marie avec le double de son poids de sucre. Le sirop doit être conservé en flacons hermétiquement fermés. Prendre 2 cuillerées le matin et le soir.

Piotr Daszkiewicz

Jean Aikhenbaum

Partager cet article

Repost 0
Published by hstes1
commenter cet article

commentaires