Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 novembre 2011 2 22 /11 /novembre /2011 12:57

 

 

 

 

LA «PROTECTION» DES JUIFS PAR LA S.D.N.

C'EST L'EXPANSION IMPERIALISTE A L'AIDE DU SIONISME

Le mouvement  de révolte des populations arabes continue à se développer en Palestine et en Transjordanie et s’étend à toute l’Arabie….  
 
C'était hier l'infamant anniversaire de la déclaration Balfour, par laquelle l'impérialisme britannique faisait de la Palestine un « foyer national juif ».
Chaque année, les Arabes ont manifesté puissamment contre cette décision qui devait par la suite, avoir.les si graves conséquences, pour les populations arabes, chassées de leurs terres et de leur travail par la colonisation sioniste. Cette année, cet anniversaire arrive en pleine révolte précipitée par Les décisions de la S. D. N. qui sanctionne, la création de nouveaux foyers juifs sous le prétexte hypocrite de venir, en aide aux israélites chassés d'Allemagne. La réalité, est que les impérialistes anglais et français veulent se servir de la tresse juive en Allemagne pour leur politique d'expansion et de pillage en Arabie ……

 
Cette
situation tragique doit être l'objet de notre attention active. Nous devons de toutes nos forces soutenir la lutte des travailleurs arabes contre l'oppression, et l'expansion impérialistes dont l'expropriation et la colonisation sionistes sont les moyens prescrits.

 

 

 

La seule voie possible : la solution sioniste 

Les Arabes auraient tôt fait de massacrer les Juifs malheureux ou mystiques accourus de toutes parts vers la patrie qu'ils croyaient à jamais morte, si les soldats anglais ne les protégeaient point.

Quelle solution autre que le sionisme don­ner au problème juif ? Comme le tsar Alexandre III posait un jour au comte Witte cette question : « Est-il vrai que vous ayez de la sympathie pour les Juifs ? », celui-ci lui déclara :  Pour répondre à Votre Majesté, je voudrais d'abord savoir si elle croit possible de jeter tous les Juifs russes dans la mer Noire ? Agir ainsi serait une solution radicale du problème. Mais, si Votre Majesté veut bien reconnaître que les Juifs ont le droit de vivre, alors il faut créer pour eux des conditions de vie pos­sible. »

 

 

Toujours... et encore le problème Juif...

Je suis sûr que si le Roi revenait, il écarterait sans autre exa­men cette solution du problème juif, à vrai dire impossible dans notre pays. Je me souviens que, dans une réunion te­nue en 1919 à l'Éclair, j'étais le di­recteur, à l'effet de constituer les listes pari­siennes du Bloc National, un jeune protes­tant proposa une représentation proportion­nelle des religions. Ce fut un beau scan­dale ! L'excellent Joseph Reinach éclata contre le malencontreux parpaillot « Et la Révolution française ! Et la Révolution française ! », hurlait-il. Après tout, les Ro­main Rolland, les Henri Barbusse, les André- Gide ne sont pas Juifs ! 

 

 Jérôme et Jean Tharaud, dont le livre Quand Israël n'est plus roi a fait tant de bruit, ne sont pas loin de croire, eux aussi, qu'aucune nation non juive n'est capable de réduire jamais ni l'exclusivisme, ni l'es­prit de révolte, qui sont inhérents au ju­daïsme. Difficile et impossible ne sont pas synonymes.

 

Mon regretté ami Maurice Schwob, qui dirigea avec tant de clairvoyan­ce patriotique le Phare de la Loire, me di­sait, parlant de ses coreligionnaires : « Le Juif, c'est comme certains poisons : à petite dose, ils guérissent, à haute dose, ils tuent ». Que le nombre de Juifs de la région parisienne, qui était de 70.000 avant guerre, soit maintenant de 150.000, cela ne manque pas d'être inquiétant. D'autant que les associations, les ligues et la Banque in­ternationale, qui ne cessent de contrarier l'intérêt français, sont profondément enjui­vées. Karl Marx et Bernard Lazare, avec une grande honnêteté intellectuelle, ont dé­noncé les tares de ceux de leur race qu'ex­plique la situation qui leur fut faite au cours des siècles passés.

 

 

Considérés comme des étrangers asiatiques, ils vécurent en marge de la société au Moyen Age et ils se trouvèrent investis d'un véritable mono­pole de fait en ce qui concernait « les affai­res » et tout particulièrement les affaires d'argent.

 

A l'endroit de ces dernières, ils n'avaient, en effet, à tenir compte d'aucune des dispositions restrictives et prohibitives du droit canon. Ils furent, leurs relations s'é­tendant sur tout le monde, les agents tout désignés du capitalisme à sa naissance. Les rois les estimèrent à leur valeur-or, et la Révolution, en les libérant, leur donna un immense pouvoir dans une société dont l'ar­mature est faite du précieux métal. Mais je crois, moi, qu'un gouvernement fort n'aurait rien à redouter d'eux.

 

Ils ont témoi­gné d'un parfait dévouement à la patrie allemande au temps du kaiser, et Hitler, qui s'en souvient, n'a guère chassé que ceux d'entre eux dont l'esprit par trop « eu­ropéen », par trop internationaliste, lui pa­raissait dangereux. A chacun ses moyens : la France, pays de la mesure, doit tendre non pas à l'anéantissement, mais à l'assimi­lation des Juifs. Ceux-ci se marient généra­lement entre eux, et il faut le déplorer, car ils priveraient de tout aliment l'antisémi­tisme s'ils admettaient plus volontiers les mariages mixtes.

Maurice Barrès a consacré de fort belles pages aux Juifs morts pour la patrie pen­dant la guerre. Et, en terminant, je veux, moi, rappeler le souvenir du frère d'une de mes amies, le jeune Crémieux, tombé au champ d'honneur un jour de défaite et qui, pour s'éteindre en paix, demandait qu'on lui assurât que « les Russes conti­nuaient d'avancer...

 

Choix de textes et mise en forme

Jean Aikhenbaum

 

Sources sélectives : articles de presse 1933 ( L’humanité – Je suis partout etc.)

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by hstes
commenter cet article

commentaires

Presse Marocaine 07/12/2012 18:45

Je vous insiste à continuer dans vos pas pour tirer tous en claire.

Presse Marocaine 07/12/2012 18:44

je trouve que c'est une bonne chose,de faite pars des problèmes des arabes en des sites afin que tous le monde soit à la page.Je vous insiste de bien continuer a vos pas.Merci