Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 juin 2011 4 02 /06 /juin /2011 10:46

Un téléphone portable, voilà une suggestion de cadeau d’anniversaire pour vos chères petites têtes blondes …

 

vous n'allez tout de même pas le priver, alors que tous ses copains et copines en sont déjà à leur deuxième !

 

Info sur la 3 ou sur la 2, y'a pas que des conneries à la télé

 

 votre téléphone portable est-il cancérogène ? (augmentation de 30% de cas de cancers par rapport à ces dernières années - info en provenance d'une quelconque chaîne de la télé - non vérifiée, mais à priori ces chiffres sont vraisemblablement exacts), c'est maintenant l'O.M.S qui commence à avoir des doutes,  c’est pas sur (d’après le journaliste, mais c’est tout de même peut-être). Il nous faudra donc attendre, les résultats des expérimentations contradictoires qui vont se dérouler sur plusieurs années. Des équipes vont procéder à des tests, expérimentations etc. Il y aura ceux qui disposeront de crédits illimités, dispensés généreusement par les opérateurs des télécommunications qui disposent de crédits à discrétion (financés indirectement par vous, par le biais de vos communications et abonnements) et des chercheurs indépendants financés par l’Etat (là ; c’est également vous qui payez, par l’intermédiaire de vos impôts). Comme vous le constatez, de toute manière, le financement c’est vous.

On peut être surpris, non  par la qualité des chercheurs et de leurs travaux, qui sont la plupart du temps excellents,  mais surtout par la différence de moyens mis à la disposition de ces équipes. On va me dire que je suis mauvaise langue, et que je vois l’aspect négatif de la chose, que les chercheurs sont honnêtes, par principe et donc au-dessous de tout soupçon. (voir notamment : http://www.hstes.com/article-les-mythes-de-la-science-moderne-70765377.html). L’autre question que l’on est en droit de se poser, est la suivante pourquoi se pose-t-on aujourd’hui une telle question, alors que ce genre d’ustensile est devenu un article de consommation courante et ce depuis plus de deux décennies, et que les effets nocifs des basses fréquences sont bien connus et observés depuis une soixantaine d’années  ?

 

Courriers sans réponse

 

J’ai au cours de ces dernières années adressé plusieurs courriers, notamment à SFR : ci-dessous des extraits d’un courrier, je considérais, en effet, le contrat d’abonnement comme nul et non avenu, du fait que ce contrat ne mettait pas en garde le consommateur, contre les éventuels effets nocifs liés à l’utilisation des téléphones portables. C'était de mon point de vue, une négligence grave, puisque l'opérateur ne pouvait me garantir la totale inocuité des services et de l'appareil qu'il commercialisait. Remarque, je n'ai pas eu droit à une réponse écrite, mais à un message téléphonique :

J’ai écouté avec attention le message téléphonique que vous m’avez laissé ce jour. Je constate, une fois de plus que vous servez d’une argumentation partielle, que vous interprétez, et c’est logique, dans le sens qui vous convient.

Permettez-moi de sourire. Vos références, je les connais bien entendu, et il n’est pas besoin de lire entre les lignes, pour comprendre que même ces travaux auxquels vous faites allusion, sont nettement moins affirmatifs, que vous l’êtes dans votre interprétation. Les risques liés aux basses fréquences et  leur impact sur la santé humaine, sont bien connues et étudiées depuis une cinquantaine d’années. De nombreuses publications existent ainsi que je vous l’ai dit... certaines sont même mises à disposition du public sur Internet, et à ma connaissance ni vous, ni l’un de vos concurrents n’ont tenté de demander réparations pour le discrédit qu’elles  font subir à votre profession.

Je vous rappelle, que les derniers travaux en provenance d’Israël, sont catégoriques, et ne laissent également planer aucun doute, puisque le Ministère de la Santé israélien, sur référence de scientifiques indépendants, déconseille l’utilisation des téléphones portables d’une manière générale  et les déconseillent plus particulièrement aux enfants et adolescents.

 

Effets possibles (toujours occultés par les opérateurs)

 

 

il s'agit de l'effet thermique, l'échauffement des tissus par la dissipation de l'énergie irradiée, de la prolifération cancéreuse, spécialement de la leucémie, du cancer du sein et des tumeurs au cerveau, la dégénérescence tissulaire de la rétine, de la cornée et de l'iris de l'œil, une altération des fonctions d'apprentissage et de mémoire (ce qui rend particulièrement désastreuse l'installation d'antennes-relais au voisinage des écoles...). Il faut noter ici que les enfants sont plus sensibles que les adultes aux effets pervers des radiofréquences, et cela d'autant plus qu'ils sont petits.

 

Les tests sur animaux confirment

 

Des animaux d'expérience soumis à des expositions d'irradiation par hyperfréquences (souvent bien au-dessous des "niveaux de sécurité" mentionnés dans les normes américaines ou australiennes !) ont provoqué des cancers et des anomalies congénitales chez ces animaux.

 

Perturbation hormonale

 

Une irradiation de niveaux très bas tels que 0,02 microwatts/cm2 réduit les niveaux de mélatonine. Cette hormone que nous produisons naturellement, participe à l’équilibre de nos fonctions vitales. La modification des taux de cette hormone accroit la susceptibilité à de nombreuses pathologies.

 

Pas de téléphones portables sans antennes relais

 

à 250 m. d'une antenne-relais, que les intensités mesurées étaient "suffisamment élevées pour affecter la numération des globules rouges, la structure cellulaire, l'hémoglobine, le métabolisme en général..." et qu'à long terme (par effet cumulatif) elles pouvaient agir "sur le système immunitaire et sur le niveau d'absorption des médicaments..."..."

voir ; http://www.hstes.com/article-pollution-electromagnetique-mythe-ou-realite-74184271.html

 

Maladies cardiaques, anomalies congénitales… ?

 

Relevé également que l'exposition chronique aux micro-ondes "peut augmenter l'incidence de symptômes physiques comme les maladies cardiaques, le cancer, les anomalies congénitales, les avortements, les problèmes de mémoire et l'opacité du cristallin". "Les symptômes subjectifs comprennent la neurasthénie, les maux de tête, l'irritabilité, les troubles du sommeil et les problèmes de concentration".

 

L’avis de scientifiques indépendants

 

Le Professeur Neil Cherry, a publié le 17 avril 1995 un rapport extrêmement bien documenté et intitulé "Potential and actual adverse effects of cellsite microwave radiation" (Disponible en langue française : TESLABEL, a.s.b.l., sous le titre « Effets nocifs potentiels et réels des rayonnements de radio-fréquences – micro-ondes des stations de téléphones cellulaires »). Voir pour plus d’information : http://www.teslabel.be/

 

En 1979, Wertheimer et Leper ont démontré un taux de mortalité anormal par cancers chez les enfants qui  vivent dans des habitations présentant des camps magnétiques élevés. Milham (1982) confirme que des personnes exposées aux champs magnétiques peuvent manifester un risque accru de leucémies – Les pollutions électromagnétiques liées au 50hz. Documents recueillis par J.M Danze – consultant en biophysique.

 

L’irradiation du personnel d’une ambassade à Moscou

 

Neil Cherry rend compte d'une mise au point du professeur Goldsmith (Israël) à propos de la fameuse affaire de l'irradiation du personnel de l'ambassade américaine à Moscou, à la suite de l'installation de micro-espions. Ces micros ont espionné l'ambassade américaine durant des années.

 «  Trois ambassadeurs successifs moururent d'un cancer...Mais le professeur Goldsmith fait remarquer que c'était l'état général du personnel de l'ambassade qui était intéressant à observer. Ils présentaient une augmentation statistiquement significative du nombre de globules blancs, et de celui des monocytes (triplé!), et une chute du pourcentage des neutrophiles qui augmenta plus tard en même temps que chutait le nombre de lymphocytes. Il y eut une augmentation des morts par cancer (15 sur les 31 femmes du personnel), y compris des leucémies, des cancers des voies génitales chez les femmes, et aussi des cancers chez les enfants. Une proportion anormale de ceux-ci souffraient d'anémie. La présence de cellules cancéreuses fut observée chez les membres du personnel de cette ambassade dans une proportion, par rapport à la moyenne générale de la population américaine, de 5 à 1,5 ».

 

  Purpura hémorragique, céphalées, leucémies, cataractes ...

 

 John McLaughlin, consultant médical à la "Hughes Aircraft Corporation", a rapporté des cas de purpura hémorragique, de leucémie et de cataracte, ainsi que des céphalées, des tumeurs au cerveau, des ictères et des problèmes cardiaques, comme effets possibles des micro-ondes.

Les Américains ont peu suivi ces études, contrairement aux Russes qui les ont systématisées. L'une d'elles a été résumée dans un rapport de l'OMS ("Environmental Health Criteria 16 : radiofrequencies and microwaves"). L'auteur de ce rapport (Gordon, 1966) – cela fait donc 45 ans ! souligné par J.A - rapporte des plaintes de travailleurs, d'ordre subjectif, où il était question "de maux de tête, d’irritabilité, de troubles du sommeil, de faiblesse, de baisse de l'activité sexuelle, de douleurs dans la poitrine et d’un sentiment indéfinissable de santé chancelante". Il note plus loin diverses autres constatations, comme un tremblement des doigts, bras étendus, de l'acrocyanose, de l'hyperhydrose, de l'hypotonie, etc...

Rassurez-vous, les études vont commencées, sérieuses celles là, et l’on nous promet déjà que les futurs téléphones portables de la 5 ou 6ème génération seront parfaits sans effets secondaires.

 

Jean Aikhenbaum

Partager cet article

Repost 0
Published by hstes1 - dans santé
commenter cet article

commentaires