Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 décembre 2011 3 21 /12 /décembre /2011 22:43

 

Faudrait p’t’être voir à ne plus prolonger indéfiniment la vie de vieux cons séniles, vont finir par devenir dangereux.

Tiens, moi qui te cause, je crois t’avoir déjà dit que les colifichets, récompenses officielles voire officieuses et autres babioles décernés par « nos pairs » destinés à récompenser les premiers de la classe, ne présentent en ce qui me concerne autant d’intérêt que pour un jeune de banlieue, un scooter désossé abandonné sur la voie publique.

Dans le même ordre d’idée, j’ai décliné par le passé (dans les années 1970/1985) à plusieurs reprises, l’offre la plupart du temps discrète mais parfois insistante, faite par des proches qui me voyaient bien avoir le privilège d’être tout comme eux franc-maçon. Plus fort que moi, j'arrive pas à me situer par rapport à moi, alors dans un groupe...  et j'trouve  que j’suis suffisamment pourvu de naissance en spécificités souvent difficiles à suppporter pour m’en voir acquérir de nouvelles (ça ne m’empêche nullement d’avoir la plus parfaite estime pour mes amis qui ont fait d’autres choix). 

 

Pourquoi je te dis ça ?

La justice, vieille dame presque totalement grabataire vient de s’refaire une jeunesse. La v’la d’un seul coup d’un seul, redevenue toute guillerette. Penses-donc, en moins de 48 heures elle se glorifie d’avoir mis à son actif la condamnation pour malversations, alors qu’il était Maire de Paris de Jacques Chirac à deux ans de prison avec sursis. Tout le monde y a été de sa petite remarque. Grosso-modo, je te résume : bien mais un peu tard. Sont toujours en retard d’une guerre, du coup les commentaires n’ont aucune importance. Un ou deux a tout de même avancé timidement, que les faits remontent à plus de vingt ans et qu’à l’époque ce genre de bidouillage n’intéressait personne et était même monnaie courante. Depuis, c’est bien connu, la politique s’est moralisée ou plus exactement les hommes politiques se sont adaptés aux nouvelles circonstances.
L’autre affaire, les héritiers de l’Oréal peuvent désormais dormir tranquille. Trois mises en examen pour abus de faiblesse, contre personne vulnérable dont celle de  Banier  auquel Madame Bettencourt avait prodiguée des largesses qu’on peut qualifier sans guère se tromper de démesurées. Rassurez-vous, ça ne représentait tout de même qu’une partie infime de la fortune l’Oréal.

Je te parle de ça, pour te rappeler l’affaire intitulée : Un abus de faiblesse presque ordinaire  

http://www.hstes.com/article-un-abus-de-faiblesse-presque-ordinaire-71105147.html

 

dans lequel nous mettions en cause (il s’agit d’un article collectif que j’ai signé) Slim Soula d’avoir manipuler intentionnellement Albert Zmuckin, avec pour objectif dépouiller les héritiers légitimes. 

Le verdict de l’expert (qui m’avait été transmis verbalement, à l'époque des faits, par la juge des tutelles) était qu’Albert Zmuckin ne pouvait être considéré comme irresponsable malgré quelques failles, et malgré l’avis une dizaine de témoins proches d’Albert Zmuckin qui affirmait le contraire. Aujourd’hui, le courrier adressé à Albert Zmuckin à son ancienne (3 ter rue des Rosiers), est réexpédié chez Slim Soula dans le 94…. , ça n'interpelle toujours pas les services publics, alertés à de nombreuses reprises.

Taisez-vous, c’est pas votre métier, les experts sont là pour expertiser et savent ce qu’ils font. J’ai interpellé UMP et PS pour demander s’ils prévoyaient quelque chose dans leur programme pour protéger les personnes vulnérables. 4 mois que j’attends leur réponse. Z’ont bien reçu l’e.mail, puisqu’ils ont accusé réception. Sur le fonds, pour l’instant, bernique.

 

Magistrats, juges surchargés trop de boulot. La solution ? établir une justice populaire de proximité.

 

C’est comme le meurtre de la petite Agnès qu’un camarade de collège a violé, assassiné et brûlé, l’expert avait décidé lors d’une précédente affaire avec mise en examen pour viol qu’il ne présentait pas de danger. Et l’expert lui ? l’est peut-être dangereux ?

 

 Je viens de te le dire z’ont pleins de jolis diplômes ces messieurs, dames pour attester de leurs compétences, savent donc ce qu’ils font. T’as de la chance de vivre dans un tel régime qui a l’insigne mansuétude de te tolérer, toi et tes conneries, sous d’autres cieux, tu sais très bien ce qu’on en fait des mecs comme toi ?  Question, y-at’il un organisme chargé d’expertiser les experts et leurs bavures ?

 

J’ai à la suite de ça écrit à Sarkozy, qui a transmis au Garde des Sceaux…. Bon on va pas perdre de temps à raconter tout ça, après tu vas dire que je radote. Résultat, n’importe qui peut s’emparer du patrimoine d’une personne vulnérable sans que la justice y trouve à redire. Sauf celui de Bettencourt, Banier a visé un trop gros poisson. (Banier est poursuivi pour abus de faiblesse et escroquerie).

 

 Tiens, y’a même un Institut pour la Justice qui s’est créé, y’a des gens qui sont pas contents :

 

http://news.institutpourlajustice.com/E04112011110553.cfm?WL=145&WS=227942_8351083&WA=130

 

Oh, horreur, s’rait pas un tantinet facho ce mec ?

Cherche pas de responsable, y’en a pas, sauf la victime éventuelle, n’avait qu’à pas s’trouver là. C’est pour ça que je pense t’avoir déjà dit que la Justice est une affaire trop sérieuse tout comme la politique pour être confiée à des gens qui en font un métier.

Dans l’affaire dont je viens de t’entretenir, un tribunal populaire composé de simples citoyens aurait tout de suite compris et réglé cette affaire en deux coups de cuillères à pot.

 


DSK for ever….

Y’en a qui rebondissent bien. Le v’la t’y pas qu’il arrive à vendre sa salade aux chinois. J’espère qu’ils ont tout prévu, y compris les accommodements qui vont avec. Vieille culture la Chine, savent vivre.

Quant au discours de DSK, vide, comme à l’accoutumé. Il sait à merveille, quand et comment il faut parler pour ne rien dire. Ah, oui, si, faut noter tout de même qu’il a souligné l’incompétence en matière économique de nos actuels dirigeants ; lui, bien sûr n’est pour rien dans la merde qu’on se trimballe.

 

Et Cohn Bendit, après les cailloux de mai 68, ils s’est spécialisé dans le lançage de conneries, ça fait moins mal là où ça tombe.

 

Y’a un domaine, ou il semble exceller, c’est le foot. Possible, c’est pas mon truc. A part ça, il semble d’accord avec tout le monde, l’Europe, la droite, la gauche. A même lancer des félicitations à Marine. Elle n’en est pas encore r’venue, même s’il s’est excusé. Les écolos avec Marine, c’est y pas une belle affiche, y f’rait un malheur. A eu un mot gentil en passant pour Vaclaw, avec un tout petit reproche, l’aurait pas, d’après lui dû s’embringuer en Irak. N’a rien dit sur le printemps arabe…

 

http://www.youtube.com/watch?v=HmTWI2Ij8NY&feature=player_embedded#!

 

Faut lui reconnaître une dose de bon sens, ce qui est rare parmi ces gens là, s’présente pas aux présidentielles, parce qu’il se considère incompétent… j’en reviens pas, de tant de lucidité. Si ça pouvait être communicatif ? pas interdit de rêver.  

Donc qu’est-ce qu’on te propose ?

 

L’effervescence sont tous en campagne, sont tous certains de faire mieux ou que ce qui a été fait ou que leur voisin. Z’ont tous des solutions. Quant tu y regardes  d’un peu plus prêt du t’aperçois bien vite que leur marche de manœuvre est  étriquée comme peau de chagrin et que finalement c’est du pareil au même. Si y’avait eu une solution tous nos politiciens et leurs brillants conseillers l’auraient déjà trouvé. On te propose donc de jouer la même pièce dans le même décor en changeant quelques acteurs.

J’vais te faire une confidence, dans le même cas de figure, toi et moi on ferait pareil. Et oui, on n’est pas meilleur (ni pire) qu’eux. La machine est sans pitié elle élimine systématiquement ceux qui sont hors norme ; C’est le système qui permet la corruption (et l’incompétence ou pour le moins l’inefficacité) ; Les hommes quels qu’ils soient sont prisonniers de ce système à démocratie autocratique qui prédispose non seulement à la confiscation du pouvoir par des élites et permet toutes les dérives possibles et imaginables. D'ailleurs, as-tu la possibilité de faire entendre ta voix. Oui, à condition de t'exprimer à l'intérieur d'un système bien défini et cloisonné par nos élites politiques.  

 

 

 

Les anciens élus de Paris… ne paient pas d’impôts sur leurs retraites

 

http://www.sauvegarde-retraites.org/docs/Etude35%20elus%20parisiens.pdf

 

Jean Aikhenbaum

 

 

 

Partager cet article
Repost0
14 décembre 2011 3 14 /12 /décembre /2011 10:23

 

 

 

La griffe du diable Harpagophytum procumbens (Pedaliaceae),  plante de guerre de Boers

 

          Certaines plantes étrangères de la flore d'Europe sont connues grâce aux découvertes faites par l'armée. C'est le cas de l’Harpagophytum procumbens. Ses propriétés toniques sont connues depuis fort longtemps des indigènes d'Afrique du Sud. Les Européens les ont découvertes pendant la guerre qui s’est déroulée en 1902 dans ce pays. Ce sont les effets obtenus sur la rapidité du rétablissement des soldats recrutés parmi les indigènes qui firent que les médecins de l'Armée Britannique se sont penchés sur les vertus de cette plante. Les recherches phytothérapeutiques ont d'abord mis en évidence son pouvoir anti-inflammatoire, comparable et même supérieur à certaines substances anti-inflammatoires de synthèse. Puis, les médecins anglais ont mis en évidence son aspect analgésique et sa prodigieuse efficacité dans le traitement des rhumatismes et des arthrites. Les recherches cliniques entreprises ont également démontré  la réduction de l'hypercholestérémie lors des traitements. Dans la médecine traditionnelle de son pays d'origine l'Afrique du Sud et l’Afrique Orientale, elle est utilisée comme antitumoral et ordonnée plus particulièrement dans le traitement du cancer de la peau.

L’Harpagophytum est disponible en gélules en pharmacie - la dose préconisée est de 4 à 8 gélules par jour.

La racine en infusion se prépare comme suit :

L’équivalent d’une cuillerée à soupe de racine pour ¾ de litre d’eau - porter à ébullition pendant 10 minutes - laissez infuser 20 minutes - prendre 2 à 4 tasses par jour.

Pour obtenir le maximum d’efficacité de cette plante, il est préférable notamment dans les affections rhumatismales à répétition de faire des cures préventives  de 15 jours à la fin de l’automne et au début du printemps.

 

Quelques secrets de la marine

 

          La marine n’était pas en reste, elle avait également développé un art de guérir adapté à sa spécificité. Il faut ajouter que les conditions de la vie de marins étaient comme celles des autres militaire rudes et que ce mode de vie comportait des particularismes spécifiques. L’absence de fruits et de légumes, la consommation prolongée d’aliments en conserve étaient responsables d’avitaminoses et de maladies liées aux carences alimentaires.  La grande concentration des hommes et leur promiscuité ; parfois l'équipage d'un navire comptait plus de mille marins, facilitaient la propagation des maladies contagieuses. Enfin l'exposition prolongée au soleil occasionnait des brûlures parfois gravec. Rien d’étonnant que bien avant découvrir l’action des vitamines, et ce, partir de 1795, l'amirauté britannique rendit obligatoire, sur les bâtiments de la Royal Navy, la consommation de "lime-juce" additionné de 10% d'alcool. Cette boisson restera un secret militaire jalousement gardé  jusqu'en 1840. Le taux de mortalité de la marine britannique, par cette mesure préventive, baisse dans des proportions considérables.

          Encore une fois nous avons été étonnés par la simplicité des moyens utilisés par la marine d'autrefois pour le traitement de malades. L'un des remèdes omniprésent dans les pharmacies des navires étaient  la conserve de roses de Provins, pour obtenir cette préparation, vous procéderez comme suit :

- pulvérisez des pétales de roses rouges (100g). Mettez-les dans 200 centilitres d'eau de roses. Laissez macérer le tout pendant environ trois heures. Ajoutez 500g de sucre afin d'obtenir un mélange homogène.  C'est un remède astringent, utile pour activer la cicatrisation.

- une autre recette consiste à préparer un miel rosat. Prenez 200g de roses de Provins. Faites une décoction avec les calices (enveloppe qui recouvre la base de la corolle) de roses dans ¾ de litre d'eau. Faites ensuite infuser les pétales dans la solution obtenue,  ajoutez  1 kg de miel faites ensuite cuire, jusqu’à l’obtention  d’un sirop. C'est une préparation  détersive et astringente, avec laquelle vous pourrez nettoyer les plaies et activer la cicatrisation.

La marine utilisa également un sirop de coing (attention cette préparation ne doit pas être faite  dans des récipients en cuivre). Elle se prépare comme suit :

- Prenez 1 kg de suc de coings pour deux kg de sucre, faites bouillir jusqu'à ce que vous obteniez  la consistance d'un sirop. C'est  un moyen de soigner les  diarrhées (qui frappaient très souvent les équipages des navires).

L'huile de camomille était également d’usage courant, vous l’obtiendrez en procédant comme suit :

- Faites macérer au soleil pendant un mois dans l'huile d'olive des fleurs de camomille, 100 grammes de fleurs pour ½ litre d’huile d’olive.

- Filtrez  le mélange conserver l'expression. Cette l'huile est émolliente, anodine et carminative. Elle était considérée (et l’est encore) comme fortifiante. Elle s’utilise également en frictions dans les cas les douleurs arthritiques et rhumatismales et aussi dans les cas de contusions.

Les militaires attribuaient une importance capitale à l'huile de millepertuis Elle s’obtient en faisant  macérer au soleil pendant un mois dans l'huile d'olive les fleurs de millepertuis.

- Faites macérer au soleil pendant un mois dans l'huile d'olive les sommités fleuries de millepertuis, à raison de 100 grammes de fleurs pour ½ litre d’huile d’olive.

- Filtrez  le mélange conserver l'expression. Cette l'huile est résolutive et fortifiante. Elle est vivement  conseillée dans les cas de blessures et brûlures.

L'orge était prescrite dans les fièvres, dans toutes maladies de poitrine ainsi que les coliques néphrétiques.

- Choisissez une poignée de graines, éliminez les petites et les déchets.

- Faites ensuite une décoction de ce graines dans deux verres d’eau. Utilisez l'eau d'orge (décoction à dose une poignée de graines pour deux verres de l'eau, bouillir pendant 1 h).

- Prenez 2 cuillerées à soupe du mélange  dans un peu d’eau 3 à 4 fois par jour. Dans les toux, maladies grippales ajoutez une cuillerée de miel.

 

Vaincre le stress avec les secrets des militaires

 

          Les descriptions de stress et troubles psychiatriques qui affectent les militaires ne  datent pas d'aujourd'hui. On retrouve à titre exemple ce type d’affection dans la description du siège de Syracuse par les Romains en 211 avant J.C. Nous savons qu'en dépit d’un entraînement  intensif, d’une sélection rigoureuse, les soldats engagés dans un conflit souffrent très souvent de traumatismes psychologiques. Les spécialistes de l'histoire de la guerre estiment que les forces américaines ont perdu au cours de la seconde guerre environs un demi million de soldats uniquement des suites de divers traumatismes mentaux. Les chercheurs ont également mis en évidence,  qu'au cours de la guerre israélo-arabe de 1973 un tiers des pertes humaines provenaient des suites de troubles comportementaux. Actuellement, les experts américains estiment qu'en cas d'un important conflit dans un scénario de la guerre contemporaine,  il y a lieu de prévoir la possibilité de "pertes psychologiques" pouvant s’élever jusqu’à 40 à 50% du total des effectifs. Depuis longtemps les pertes de repères, le désarroi psychique des soldats lors des combats est un grave problème auquel doit faire face toutes les armées. Cela débouche, sur ce qu’il y a lieu d’appeler les désordres annexes qui accompagnent les symptômes liés au stress. Parmi ceux-ci les médecins militaires observent,  l’accélération du rythme cardiaque, sudation, souffle court ainsi que des intoxications lors de l’utilisation de gaz de combat.

          C'est également une affection appelée parfois "la nostalgie"  qui est considérée comme une des maladies des soldats. Les symptômes se caractérisent par une fatigue physique excessive, la déconcentration, le refus de boisson (et) ou de nourriture (l’anorexie fait que l’on  trouve diverses plantes apéritives dans les pharmacies militaires d'autrefois et d'aujourd'hui). Ce trouble psychiatrique a été pour la première fois décrit au dix-huitième siècle dans les troupes de mercenaires suisses.

          Depuis les temps immémoriaux, les armées tentent de contrecarrer les effets occasionnés par ce troubles. Les spécialistes ont mis au point diverses techniques qui consistent à "endurcir le caractère du soldat"  par une discipline stricte, des exercices physiques difficiles et des privations. Si de telles mesures ont quelque efficacité, les médecins militaires ont rapidement mis en évidence que ces moyens utiles sont  insuffisants pour combattre les effets néfastes du stress. Aujourd'hui certains experts américains redoutent la création d'un "soldat chimique" ou "d’un robot de guerre surmédicalisé" qui remplacerait les combattants d'autrefois. Le problème est que  l’utilisation des tranquillisants actuels n’est  opérationnel que pendant une période de temps très courte.

          Les militaires ont également cherché à améliorer l’endurance physique des soldats et se sont de ce fait intéressés aux stimulants. Les recherches historiques soulignent que les Vikings utilisaient des stimulants à base d'urine de cerf.  Les indiens amélioraient leurs capacités avec "les plantes magiques" et les troupes soviétiques se servaient  d’herbes médicinales sédatives. Pour accroître la capacité du guerrier en Sibérie, il était fréquent d’utiliser  l’amanite tue mouche Amanita muscaria, mis en macération dans les urines de rennes, d'après les observations la drogue transformée de cette manière est plus efficace. Les manuels de conseils des parachutistes de l'armée russe prévoyaient la prise d'une simple dose de café ou de thé avant une opération. Ceci nous semble particulièrement intéressant, lorsque l’on sait qu’il s’agit  de l’une des armées les plus performantes au monde et que ses spécialistes considèrent que la stimulation avec une simple tasse du café ou thé est suffisante pour des hommes qui vont effectuer des missions particulièrement dangereuses et stressantes. Si nous rapportons cette information, c’est à dessein, en effet, nous sommes scandalisés de voir proposer (bien souvent par des médecins)  des drogues "lourdes" dont les effets secondaires sont bien souvent mésestimés à des lycéens avant de se présenter à un examen.

 

          Il nous semble également intéressant de signaler pour conclure quelques recettes anti stress et quelques tranquillisants utilisés avec succès par les militaires dans de nombreux  pays. Rappelons que le problème n'est pas nouveau, à tel point que le bain de lavande était conseillé aux soldats dans l’Antiquité.

 

1.   L'angélique Angelica sylvestris pour favoriser le sommeil.

- préparation du vin d'angélique. Mettez dans un litre du vin blanc 40g  d'angélique, 5g de poudre de cannelle et 5 g de noix de muscade râpée. Laissez macérer pendant au moins un mois. Cette préparation se prend à raison de un à deux petits verres le soir.

 

2.   L'aubépine Cratageus monogyna  

- préparation d’une infusion  à raison d’une cuillère  à soupe de fleurs pour une tasse d’eau. Cette préparation se prend à raison de 3 tasses réparties au cours de la journée.  Elle a de remarquables effets dans les stress,  c’est un cardiotonique particulièrement indiqué dans les cas de palpitations et les troubles du rythme cardiaque.

 

3.   Le houblon Humulus lupulus

- préparation d’un vin de houblon. Laissez macérer pendant 2 semaines 50g de cônes dans  1 litre de vin blanc. Ce vin se prend à raison de 1 à 3 petits verres par jour.

-  préparation  sous forme d'infusion à raison d’une cuillerée (2 ou 3g) pour une tasse d’eau, sucrer avec miel pour  atténuer l'amertume. c'est un tranquillisant, calmant et un hypnotique. Dans la tachycardie  d'origine nerveuse, il calme et  réduit la fréquence du pouls.

 

4.   La passiflore utilisée sous forme d’infusion (les tisanes prêtes à l’emploi de passiflore ou de passiflore associée au tilleul, à l’aubépine, sont disponibles en pharmacie). Si vous préférez préparer votre infusion, ne dépassez pas la dose de 2g  de fleurs par tasse. 

- vous pouvez également préparer un vin de passiflore. Cette préparation se fait avec 50g de plante: feuilles et fleurs que vous laisserez macérer pendant 2 semaine dans 1l du vin blanc. Ce vin se prend à raison de 1 à 3 cuillerées à soupe par jour. La plante agit par son action apaisante sur le système nerveux. Elle est conseillée contre la nervosité, la dépression nerveuse, l'insomnie, les troubles du caractère.

 

5.   comme stimulant vous pourrez utiliser :

- la gousse de vanille (à sucer) ou la noix de cola Kola acuminata, vous pourrez les trouver dans les magasins asiatiques ou africains. 

- vous pouvez également les consommer sous forme de poudre  (maximum 3g par jour en mélange dans du miel). Ces deux plantes peuvent également se prendre en macération dans du vin. Même préparation que la formule précédente. 

         

L’avenir des méthodes mises au point par les militaires

Les militaires et les conquérants qui au cours de leur périples ont souvent fait peu cas de la vie de leurs ennemis, ont toujours attaché une importance extrême à leur protection. Les règles préconisées par  les thérapeutes, répondaient à des impératifs, celles de faire face à des situations extrêmes. Les méthodes employées devaient efficaces et rapides. Ces méthodes sont toujours utilisées par les armées. Une anecdote est amusante.  L’une des opérations appelée « cold feet », consistait en la prise d’une base soviétique dans l’Artique. Elle est considérée comme l’un des succès de la CIA pendant la guerre froide. Au retour de cette mission difficile, tous les agents pour guérir leur engelures, et surmonter leur fatigue, se virent imposer en thérapeutique un verre de scotch « médicinal ».

Un médecin de nos amis, qui officiait pendant la dernière guerre dans la résistance, nous a donné l’une de ses recettes, pour vaincre les troubles gastriques. Il donnait à ses patients, des infusions de patience sauvage. Avec cette même infusion, il soignait les orgelets et les irritation de la cornée. Aujourd’hui, lorsqu’il en parle, il dit ne pas connaître de remèdes plus efficaces.

Vous pouvez ainsi constater que dans les situations extrêmes, les armées, ont démontré sur le terrain, l’efficacité de thérapies « simples ».

 

 Piotr Daszkiewicz

 

 

  Sources ;

 

Jean Aikhenbaum - Piotr Daszkievicz Le puvoir de guérir par la nature -   éditions Christian Godefroy

 

 

Partager cet article
Repost0
8 décembre 2011 4 08 /12 /décembre /2011 15:14

 

 

L'HUMANITÉ donne aujourd'hui la fin  de l'exposé du camarade Staline  devant le 17e Congrès de notre parti frère de l'Union soviétique. Ce discours connaît un énorme succès dans toute, l'Union il est déjà répandu par plusieurs millions d’exemplaires de journaux. On peut dire qu'il n'y a pas un seul ouvrier des usines soviétiques qui n'en ait déjà pris connaissance.

Mais le succès du discours a dépassé toutes les frontières du pays de la révolution. Il est analysé et commenté dans toute la presse du monde entier. Comme il est naturel, l'on y dénature le sens des paroles de Staline on accumule les objections et les réserves ………
Nous demandons, quant à nous, à tous les travailleurs de lire avec la plus  grande attention ces pages admirables. Il y trouveront des explications simples, claires, des arguments irréfutables pour tous les actuels problèmes de politique…. Dans ses diverses phases avec une précision unique et une hauteur de vues que pas un autre homme politique n'est présentement capable. Quand il étudie la raison essentielle de la victoire éclatante du bolchevisme est là, dans ce sentiment de confiance, dans cettefoi en la mission du prolétariat……
 
La grande parole de Staline retentit ainsi au-dessus, bien au-dessus des scandales et des hontes, des intrigues politiciennes qui agitent les représentants des capitalismes en décadence. C'est la voix du marxisme, non seulement respecté dans toute sa rigueur doctrinale, mais du marxisme qui se réalise, qui dirige l'économie, qui prouve ainsi sa supériorité écrasante sur le vieux libéralisme bourgeois décomposé, éliminé, pourri.
…….On comprendra alors t'abîme qui pare la politique d'un Vandervelde ou  d’un Blum et celle du chef éprouvé du Mouvement socialiste révolutionnaire mondial.

Marcel CACHIN.

 

Petite histoire du bolchevisme

Théorie et réalité

Le bolchevisme, cet enfant terrible du socialisme, naquit à Londres, par un beau jour de juillet de l'année 1903, d'une bouderie entre deux « camarades », Oulianov-Lénine et Zederbaun-Martov.

 Le prétexte en était mince. Lénine avait proposé de ré­duire à trois les six rédacteurs du journal du parti : Martov s'y était opposé ; le congrès, indécis, se rangea, en définitive, à l'opinion de Lénine, désignant, toutefois, Mar­tov comme l'un des trois rédacteurs.

 

Mar­tov refusa avec hauteur le poste qu'on lui offrait, il dé­fendit à ses partisans de prendre part à réfec­tion du comité central, qui se trouva composé ainsi exclusivement de léninistes. Dès ce mo­ment, ces derniers prirent le nom de bolche­viks » ou majoritaires, tandis que les marteauvistes passaient à l'opposition sous l'appellation de mencheviks » ou minoritaires.

Or, à cette époque, aucune divergence de principe ne séparait encore ces deux groupes qui appartenaient à la gauche » du parti socialiste russe. Le programme, établi par le congrès de Londres, avait été rédigé avec la collaboration de ses deux chefs : Lénine et Martov. Ce document était fort modéré et ne contenait rien de spécifiquement collectiviste. Il y était question d'une Chambre des députés, élue par le suffrage universel, de diverses ga­ranties pour tous les citoyens, de la liberté....

 

Il annonçait déjà que le prolétariat victorieux se débarrasserait de ses ennemis par des moyens « plébéens » lisez : les balles ou la guillotine. Nous sommes les jacobins du socialisme », disait-il encore, des bolcheviks. Nilartov, tout en partageant ces idées, n'avait pas la même envergure ; éternel­lement ballottés entre leurs principes et leur conscience, les mencheviks étaient condamnés à une existence de plus en plus effacée, en marge de tous les régimes et de tous les principes. Plus à gauche que les socialistes-révolutionnaires, ils se laissèrent pourtant dominer par ces derniers au début de la révolution de 1917, ne surent pas s'opposer à la mainmise de Lénine et finirent par disparaître en fumée de l'horizon politique de la Russie.

 

L’équipe Lénine est finie

Tout comme les états à régime parle­mentaire, la Russie soviétique vient d'avoir, elle aussi, sa crise ministérielle. Du reste, cette crise couvait depuis long­temps ; la dictature de Staline était loin de plaire aux grands chefs du bolchevis­me, vétérans chevronnés des grandes lut­tes politiques et nouveaux venus aux am­bitions démesurées. Ils ne supportaient qu'avec impatience l'arrogance de ce Géorgien, que Lénine lui-même avait qua­lifié, dans son célèbre testament, d'indi­vidu ignorant, grossier et borné, en re­commandant à ses successeurs de ne ja­mais lui confier aucun poste important et responsable.

Pourtant, Staline, s'appuyant sur la Guépéou semblait invulnérable ; une ma­jorité terrorisée lui était toute acquise, tant dans le Comité Central Exécutif de L’U.R. S. S. que dans le Politbureau. Aussi fut-il décidé de s'en débarrasser à l'Orientale, en amorçant une dispute qui se terminerait par quelques coups de feu le tout étouffé entre les quatre murs du bureau de Staline. Une fois le dictateur mort, on désignerait un autre secrétaire général du Politbureau et le jeu des institutions soviétiques reprendrait son cours normal... jusqu'à nouvel ordre.

Pour bien comprendre la signification des derniers événements, il faut se rappe­ler que l'Union des Républiques socialis­tes soviétiques, ou l'U.R.S.S., est compo­sée de plusieurs républiques, dont la plus importante est la république russe ou R. S. F. S. P. D'après la constitution so­viétique, chacun de ces Etats a son pro­pre conseil des commissaires du peuple; la fédération elle-même est gouvernée par un conseil central, le Sovnarkom de l'U. R. S. S. présidé par Rykov. …..

Alexis Ivanovitch Rykov, dit Alexis >, dit Rojkov, dit Vlassov, dit le Bègue, dit Vassili, dit Sevostian, né en 1881, avait fait un peu tous les métiers, mais surtout celui de conspirateur……..il organise avec Lénine une école de préparation bolcheviste à Long­jumeau. De retour en Russie, il se lance dans une active propagande révolution­naire et se fait pincer par les gendarmes en février 1910 ; ………….beaucoup plus enclin au so­cialisme doré qu'au bolchevisme, Rykov ne suivit Lénine que sous l'influence du terrible ascendant que ce dernier exer­çait sur les natures faibles. Il subit plus tard Staline, comme il avait subi Lénine, mais avec moins de patience et plus de palinodie.

Quoi qu'il en soit, avec Rykov dispa­raît l'un des derniers grands lieutenants de Lénine. Sverdlov assommé par les ou­vriers, Dzerzinsky mort, Trotzky, Zinoviev, Kamenev, Radek écartés définitive­ment par Staline, Lounatcharsky réduit à des rôles de troisième ordre, il ne reste plus guère de la grande équipe que Meer Enoch, Moiseevitch…..

 

 

Choix de textes Jean Aikhenbaum

 

sources articles de presse 1931/1935 (L'humanité - Je suis partout etc.)

Partager cet article
Repost0
5 décembre 2011 1 05 /12 /décembre /2011 16:29

 

 

Glucksmann tu connais ?

 

Il n’y croit plus, je te rafraichis la mémoire, gôchiste et même maoïste, faisait pas dans le détail ; en 2007au grand dam de ces frétillants admirateurs, il a appelé à voter Sarko.  Erreur on ne peu plus funeste. Savait pas, depuis, il en est revenu. Traitre, en plus, infréquentable pour tous les gôchos, toutes tendances confondues.  Aujourd’hui, il se dit athée de la politique. File des coups de pattes à tout le monde. Le seul truc positif du mitterandisme en 14 ans de pouvoir ; la suppression de la peine de mort. C’est pas moi qui l’dit, c’est lui.  Là aussi, j’trouve que c’est extrêmement cher payé pour le remisage de la veuve. Elle n’avait pas caractère à dissuader l’aigrefin et les peines de remplacement ? plus efficaces… Bof, François avec ses antécédents n’a pas besoin qu’on lui lance des fleurs ! Il avait des potes dans tous les horizons. Toute façon, je vais te faire une confidence, répète à personne, j’vais m’faire mal voir et ça peut nuire à mon avancement, j’y ai jamais cru à leurs bidouillages électoraux. Si Gluksmann avait fait comme moi, l’aurait pas besoin de s’excuser. Tu peux lire son bouquin, j’aime quand même, faut voir comme il dégomme le nouveau Tsar de toutes les Russies ( La République, la pantoufle et les petites lapins – ed. Desclée de Brouwer – 16 euros)

 

T’as rien à d’autre foutre que de baver sur ceux qui font semblant de faire quelque chose ?

 

Ouais, je sais, je sais, baver sur nos institutions et nos élites, alors qu’elles au moins elles vont au charbon. Doit y’en a voir quelques uns qui mériteraient quand même quelques considérations avec ce qu’ils se décarcassent à trouver des solutions à tes problèmes. T’es comme Le Pen, c’est son fonds de commerce. Marine met le doigt où ça fait mal. Comme papa. Lui, ne voulait pas le pouvoir. Elle je crois que si. Moi à sa place, je ne serais pas si empressé.

Je t’ai déjà dit, tous ces mecs et nanas ont un talent extraordinaire celui de nous faire croire qu’ils nous sont indispensables et de surcroit meilleurs que leurs concurrents et amis.

J’dois être un peu trop pragmatique, trop tendance à me référer aux résultats. A ce que j’peux constater de visu. Et là, pas photo, dans quelques domaines que tu te tournes, y’a pas de quoi pavoiser.

 

Touche pas à ma Justice ?

 

Qu’elle est bonne celle-là. Y’a plein de magistrats qu’arrêtent pas de turbiner, z’ont un boulot énorme, des piles de dossiers qui regorgent de papelards en attente, rechigne pas, font même des heures sup, et en plus n’ont pas droit au RTT, avec des gens comme toi et moi, ça fonctionne surtout quand il s’agit de PV. Tiens j’te redonne un exemple, la petite qui s’est fait violer et assassiner par un récidiviste, pouvait pas s’tenir tranquille, puisque experts, juges et tuti quanti avaient décidé que ce type ne présentait pas de danger. Il n’était pas dangereux, logique irréfutable, les experts ne se trompent jamais, c’est bien connu et les récidivistes qu’ils soient multi ou non, quand un expert décide qu’il n’est pas dangereux, il ne l’est pas. C’est la faute à la victime, qu’est-ce qu’elle avait besoin de se trouver là. Mais oui ! cré nom, tout ça c’est la faute des victimes… et les experts et la justice peuvent continuer à officier sereins.

 

Au passage les flics reçoivent ça et là une salve de Kalanichkov. Qu’est ce qu’ils foutaient là ? Marseille, une des villes les plus sures de France, le p'tit commerce y prospère, tu trouves tout, de la cigarette aux outils pour dessouder le mec qui t'regarde de travers, font même dans l'écologie, en cherchant bien on trouve des plantes aromatiques. Tiens maintenant , v'la que j'deviens anti écolo, me manquait plus que ça.  J’ai entendu un connard quelconque de journaleux dire que flic  c’était un métier à risque. Moins de risque à être ministre ou secrétaire d’Etat et en plus c’est mieux payé.

Des affaires comme ça, à tous les échelons t’en as, en veux-tu en voilà.

 

L’euro à la colique et moi, j’commence à avoir mal au ventre.(j’allais m’laisser aller à dire la chiasse, j’peux pas, y’a des dames qui m’lisent)

 

Planque pas des euros, c’est plus la peine, de toute façon t’en dois plus que  t’en a. Faudra bien un jour ou l’autre qu’on trouve une solution à c’te putain de dette. Si tu vas acheter chez le boulanger une baguette, tu dis pas au boulanger, j’vais en attendant de payer l’intérêt de la baguette…. Sur, qu’il va te foutre dehors. Pour la dette, nos créanciers sont plus magnanimes, pour l’instant, ils se contentent des intérêts. Donc te v’la prévenu, Sarko ou son sosie te piquera tous les picaillons qu’t’a pu planquer… te f’ra même prendre des crédits pour que tu rembourses la dette. Pas la peine de rechigner, c’est pour bientôt.

 

La dette publique : une magistrale démonstration

 

http://www.youtube.com/watch?v=P8fDLyXXUxM&feature=share

 

http://www.rue89.com/rue89-eco/2011/11/30/paul-jorion-le-prophete-contre-les-sceptiques-de-france-culture-227072

 

Député européen, une affaire qui marche, les autre n'ont pas lieu de se plaindre non plus.

 

Indemnité mensuelle brut : 7.956,87 €.
Indemnité mensuelle pour frais divers : 4.299 € par mois.
Dépenses de personnel : 21 209 € par mois.
Remboursement des billets avions (en classe affaire) ou train (en 1ère classe)
Indemnité forfaitaire de voyage en Europe : 4 243 € par an

Ils perçoivent des indemnités pour exercer ce mandat, mais une autre fois pour faire leur travail de parlementaire. En effet : « (...) Le Parlement leur verse une indemnité forfaitaire de 304 euros par jour de présence aux réunions officielles des organes du Parlement dont le député est membre qui sont organisées à l’intérieur de la Communauté européenne (... ) »

 

Devrait être payer aux résultats, tu sais même statut que les petits commerçants, résultat négatif, tu piques le fonds de commerce, les biens perso avec interdiction de gérer….  J’me demande pourquoi y n’y ont pas pensé. P’t’être qu’ils ont oublié. 

 

 

Reçu ça, de l’un de mes correspondants :

 

 

 

C'est pas en France qu'on verrait une telle humanité nos gouvernants sont ok pour faire subir a leurs citoyens une cure d'austérité mais eux ils s'accrochent à leurs avantages acquis .

 

malgré une dette de 1646,1 milliards d'euros à ce jour !... Ne dit- on pas que l'exemple vient d'en haut ? Mais il est vraie que les valeurs morales ne sont pas encore cotées par les agences de notation !! Pourtant dans d'autres pays européens beaucoup de députés ont diminues leurs émoluments et avantages acquits certes c'est symbolique mais au moins ils montrent l'exemple face à la crise et sont plus crédibles vis à vis de leurs concitoyens pour faire passer des réformes difficiles  L'assemblée Nationale tous partis politiques confondus ont refusés l'amendement du Député Lucas ( UMP )avec 40 autres députés qui proposait une diminution de leurs salaires proposition rejetée à l 'unanimité ! il n'est donc pas surprenant que les citoyens se désintéressent de la politique et que l'abstention dans notre pays devient le premier parti de France avec plus de 50 % de voix ! À quand de hommes nouveaux ce sont les mêmes qui sont au pouvoir depuis 35 ans tous partis confondus si ils avaient des idées cela se sauraient ils nous promettent pour demain ce qu'ils n'ont pas fait hier au contraire le dette s'accumule et s'aggrave de jour en jour voir le lien ci-dessous.

 

C'était le coup de gueule du jour de Guy



L'annonce de l'adoption par l'Italie d'un plan de rigueur draconien a été marquée par les larmes de la ministre des Affaires sociales, Elsa Fornero, alors qu'elle annonçait des sacrifices pour les retraités…….

Mario Monti renonce à toute rémunération

Evoquant les sacrifices exceptionnels demandés aux Italiens, Mario Monti a, pour sa part, annoncé qu'il jugeait "de son devoir de renoncer à ses salaires de premier ministre et ministre de l'Economie et des finances". Il a ajouté qu'il s'agissait d'"une décision personnelle" et qu'il ne faisait absolument pas pression sur les ministres pour qu'ils en fassent autant. "Je ne vois rien d'immoral à ce qu'un ministre ait une rémunération", a-t-il précisé.


http://www.agoravox.fr/actualites/europe/article/deputes-en-europe-le-tres-cher-104785

 

 

Peut-on discuter et rire de tout ? Oui, mais surtout pas avec n’importe qui.

http://jforum.fr/forum/france/article/tariq-ramadan-face-a-alain?utm_source=activetrail&utm_medium=email&utm_campaign=newsletter%20du%2011-11-11

 

 

 

Jean Aikhenbaum

Partager cet article
Repost0
4 décembre 2011 7 04 /12 /décembre /2011 17:04

 

 

 

 

Pour ne plus continuer de pisser idiot,

petit tour d’horizon des troubles (bénins) de la prostate par la phytothérapie. 

 

La prostate, est une glande sexuelle. A l’âge adulte son poids se situe aux environs de 15 à 20 grammes. Le poids ainsi que le volume de la prostate augmente avec l’âge fait pression sur l’urètre et la vessie et peut ainsi entraîner des troubles miction. Ce problème affecte à des degrés divers 50 % des hommes de 60 ans et plus, ce pourcentage augmente puisque les hommes à 80 ans en sont dans leur majorité touchés.

 

 

Les symptômes suivants s'expliquent par les résidus d'urine qui irritent la vessie :

-                                 envies d'uriner de plus en plus fréquentes de jour comme de nuit.

-                                 Les mictions douloureuses.

-                                 Sensation de vidage incomplet de la vessie et gouttes retardataires.

-                                 Difficulté à uriner et faiblesse du jet urinaire.

 Il est à noter que la stagnation d’urine dans la vessie peut entrainer la compression de l’urètre.

Comment contrôler le plus naturellement possible les troubles liés à l’hypertrophie bénigne de la prostate (HPB) ?

 

déconseillés : à consommer avec modération : alcool, vin (blanc), bière, champagne, charcuterie, triperie, abats, gibier, rognons, viandes grasses, plats en sauce, conserverie, graisses animales, frites, fritures - plats cuisinés, beurre cuit, sucre, pâtisseries - excès de sel, salaison, café, fromages forts, mayonnaise, diminution de consommation des produits laitiers.

 

 

aliments à privilégier : l’oignon, l’ail, la fraise, les fruits mûrs, l’orange, le citron, le pamplemousse, le cerfeuil, le persil, tomate, carotte, pêche, abricot, cerise, riz complet, potiron, courge, salades scaroles laitues etc.

cuisine simple, d’une manière générale préférer la cuisson à l’étouffer et les aliments crus, légumes, fruits assaisonné avec de l’huile d’olive, privilégier toutes les huiles de première pression à froid (diététique ou rayon spécialisé des grandes surfaces).

Dans l’ensemble, il y a lieu d’avoir une consommation alimentaire modérée et de perdre du poids.   

 

thé vert - lait de soja fermenté

L’association suivante est recommandée par quelques auteurs : Huile de pépin de courge par cure à raison d’une cuillerée à soupe/jour (peut-être utilisée en assaisonnement dans les salades).

 

L’huile d’Onagre

Le pollen (de seigle et de saule) à raison de 1 à 2 cuillerées à soupe par jour –

jus de myrtilles (de préférence sauvage rayon bio)

Pygeum africanum (prunier d’Afrique) -

Serenoa repens - Palmier nain  Saw palmetto

 

Activité physique indispensable 

 

Oligo-éléments 

zinc - cuivre

manganèse – cobalt

(une ampoule de chaque en alternance un jour sur deux – durée moyenne 3 à 6 mois)

 

 
Prévention

 

Il est impossible de prévenir le développement de l'HBP. Toutefois, en prévention de l'aggravation des symptômes, quelques mesures peuvent être adoptées qui peuvent en réduire notablement les inconvénients.

 

La prévention par l'alimentation

En limitant ou en éliminant :


- les boissons et l’eau en soirée afin d'éviter les levers nocturnes pour uriner;
- le café et l’alcool, qui augmentent la production d'urine et irritent la vessie;
- les épices et autres condiments, à cause de leur effet irritant;
- les gras saturés, qui stimulent la production de testostérone;
- les aliments raffinés et particulièrement ceux riches en sucres rapides;
- le stress en raison du fait que les hormones produites lorsqu'on est stressé donnent envie d'uriner plus fréquemment;
- les températures froides, qui entraînent une rétention urinaire et peuvent augmenter l'urgence d'uriner;
- les charges trop lourdes à soulever, les changements de position brusques;
- les infections urinaires.

En augmentant ou en préférant :


- l’eau prise en grande quantité en cours de journée, permet de nettoyer et drainer la vessie - les fruits et les légumes frais, riches en fibres et en antioxydants : ils luttent contre la constipation et les radicaux libres;
- les acides gras mono et polyinsaturés (retrouvés entre autres dans l'huile d’olive et l’
huile d’onagre - les aliments à base de soja : les isoflavones qu'ils contiennent pourraient contribuer à conserver une bonne santé de la prostate;
- la marche et des activités physiques régulières limitent la rétention d’urine;
 en résumé :

- Vous choisirez des fruits et légumes frais de saison de bonne qualité si possible biologique.

- Préparez vos menus en fonction de la saison.

- Évitez, les plats préparés, les conserves et toutes les préparations alimentaires industrielles. Elles contiennent des colorants, des conservateurs, des émulsifiants, des anti oxygènes, des stabilisants, des arômes artificiels, des épaississants, gélifiants, agents de texture, agent de sapidité…

- Diminuez (ou mieux supprimez) les sucres rapides (boissons sucrées — pâtisseries, alcool),

- Consommez abondamment des légumes crus assaisonnés à l’huile d’olive. Donnez une part importante aux choux, betteraves, carottes, oignon, persil, olives, et des fruits (prunes, coings, dattes, figues, raisins)

- Mangez de l’ail à tous les repas, l’ail à un pouvoir antioxydant. De nombreuses études soulignent que c’est un préventif sur des pathologies cardiaques, de maladies circulatoires, ainsi que celles liées au vieillissement. L’ail réduit de manière significative les risques de cancer du sein et de la prostate, et freine l’apparition de tumeurs. Les travaux faits par l’université du Michigan montrent son action bénéfique sur le cancer de l’estomac.

- Consommez amandes, noisettes, dattes, figues et faites une consommation abondante de fruits secs.

- N’oubliez pas de mettre au menu du millet, du blé, de l’orge (traditionnellement cultivées sur l’île depuis des millénaires), accompagné de pois, de vesce et de lentilles. Enfin :

- réduisez la consommation de produits carnés

- privilégier les poissons sardines, thon

- mangez toujours en quantité raisonnable.

- évitez de manger des plats trop chauds ou glacés.

 

Le lait fermenté de soja

Les résultats de recherches soulignent que le lait de soja fermenté par les micro-organismes Bifidobacterium breve, contient plus d’isoflavones que le lait de soja non fermenté.

 

attention à certains médicaments. Il est bon de mentionner à son médecin tous les médicaments que l'on prend. Certains peuvent aggraver l'HPB, comme les antihistaminiques, les diurétiques, les antispamodiques, les tranquillisants et certains types d'antidépresseurs.

 

La phytothérapie

L’efficacité clinique des extraits de plantes sur l’amélioration des symptômes de l’HBP est reconnue depuis longtemps, surtout en Europe (Allemagne). Ils ont l’avantage de ne pas occasionner d’effets secondaires très marqués, hormis des troubles mineurs d'irritation gastrique. Les plantes suivantes peuvent réduire les symptômes de l'HBP chez certains, et réduire parfois la taille de la prostate.

Les baies de palmier nain (Serenoa repens).

a fait l'objet de nombreux essais cliniques. Les résultats d'une étude publiée en 2000 faite sur 2 859 sujets ont confirmé l'efficacité du palmier nain pour réduire les symptômes et troubles associés à l’HBP, tout en diminuant  notablement la taille de la prostate. Les résultats sont similaires à ceux obtenus à l’aide de médicaments de synthèse et ne présentent que peu ou pas de contre indications.


 Les racines d'ortie (Urtica dioica).

Pour les problèmes urinaires liés à l'HBP, de nombreux auteurs recommande la prise par voie interne des racines d'ortie (gélules, tisanes, extraits, teintures mères etc.)

 Les pépins de courge.

Elles sont composées de 30 % à 50 % d'huile, d'acides gras palmitiques, stéariques, oléiques et linoléiques.

A consommer sous forme d’huile (disponible en rayon diététique) à raison d’une cuillerée à soupe/jour. Sous forme de graine à raison de 2 à 3 cuillerées à soupe/jour.

Huile de pépins de courge : riche en vitamine B., elle est sédative et légèrement laxative. Indiquée dans l’insuffisance rénale, les troubles de la prostate, les insomnies, le diabète, les inflammations urinaires, la dysenterie, les troubles cardiaques.

Le prunier d’Afrique (Pygeum africanum).

Toutes les études faites à double insu le démontrent que le Pygeum africanum  était nettement plus efficace qu'un placebo pour soulager les symptômes de miction liés à l’H.B.P. Il a été démontré que dans la majorité des cas testés le Prunier d’Afrique réduit le volume de la prostate à une action anti-inflammatoire et améliore la qualité des mictions. Le pygeum qui a fait l'objet d'études cliniques contient des quantités notables de bêta-sitostérol.

A prendre  sous forme de gélules, en teinture mère ou autres.

 

Les combinaisons de plantes

La combinaison de baies de palmier nain et de racines d'ortie. Les extraits de ces plantes sont de plus en plus utilisés en combinaison pour traiter les problèmes caractéristiques de l'HBP, avec des résultats positifs. Une étude à double insu portant sur 543 sujets a même démontré qu'une telle combinaison (240 mg d'ortie et 320 mg de palmier nain par jour) était aussi efficace que le finastéride, un médicament de synthèse classique utilisé pour le traitement de l'hyperplasie bénigne de la prostate. Le pygeum est souvent combiné à d'autres plantes pour combattre l'HBP, notamment avec le palmier nain, l'ortie et les graines de courges.

Le pollen de fleurs

Particulièrement cités les pollens de saule et de seigle.

 

Dans les combinaisons :

 

Le curcuma (Curcuma longa)

Les composés phénoliques en abondance dans le curcuma ont des  effets bénéfiques pour la santé. Ils fonctionnent comme de puissants antioxydants, la curcumine a des propriétés anticancéreuses mises en évidence par de nombreux chercheurs. Cette plante est de la même famille que le gingembre. Extraite du rhizome de la plante, la poudre de curcuma est bien connu dans la médecine ayurvédique et chinoise  pour soigner de nombreuses pathologies : problèmes gastro-intestinaux, céphalées, infections diverses, rhinites etc. Le curcuma est déjà mentionné dans un herbier assyrien datant d’environ 600 ans avant Jésus-Christ. Il est également cité dans le traité du célèbre médecin grec Dioscoride «Sur la matière médicale».

 

Un puissant antioxydant

La curcumine, extraite du curcuma, est un puissant antioxydant qui apporte une protection efficace, elle a de multiples propriétés : abaisse les niveaux de cholestérol,  réduit les risquesde développement de cancers et de maladies cardiaques. Le curcuma présente un intérêt du point de vue gustatif, mais également un intérêt significatif pour la santé.  

 

 

 

 

Une étude récente faite par le Department of Urology, University of Florence, via dell'Antella 58, 50011 Florence, Italie - souligne que les extraits de plantes, notamment Serenoa repens (palmier nain), Urtica dioica (ortie)  associés à la curcumine (curcuma) et à la quercétine (Des personnes souffrant  d’inflammation chronique de la prostate (prostatite)  ou des voies urinaires ont constaté un soulagement significatif de leurs symptômes après avoir pris des doses de 500 mg de quercétine, 2 fois par jour, pendant 1 mois, elle diminuerait également les risques de cancer du pancréas) administrés à des patients affectés de troubles prostatiques, ceux-ci ont vu leur état s’améliorer dans des proportions notables par rapport à ceux du groupe témoin. 

 

D’autres chercheurs obtiennent des résultats similaires avec l’association suivante :

Serenoa repens + Urtoca dopica + Pinus pinater.

 

Au cours des travaux que nous avons consulté et qui touche au traitement phytothérapeutique des troubles de la prostate nous trouvons le plus fréquemment cités :

 

Serenoa repens -  Pygeum africanum – Urtica dioica – Curcuma longa – Quercétine.

 

 Cités également :

Zingiber officinale (gingembre) – Piper nigrum (poivre noir) - Labisia pumila (plante ligneuse originaire de Malaisie) - Phyllanthus amarus - Alpinia galanga - Averrhoa bilimbi – Epilobe - Thuya - Genièvre - Cyprès - Canneberge - Bouleau - Bruyère.

 

Jean Aikhenbaum

Partager cet article
Repost0
22 novembre 2011 2 22 /11 /novembre /2011 12:57

 

 

 

 

LA «PROTECTION» DES JUIFS PAR LA S.D.N.

C'EST L'EXPANSION IMPERIALISTE A L'AIDE DU SIONISME

Le mouvement  de révolte des populations arabes continue à se développer en Palestine et en Transjordanie et s’étend à toute l’Arabie….  
 
C'était hier l'infamant anniversaire de la déclaration Balfour, par laquelle l'impérialisme britannique faisait de la Palestine un « foyer national juif ».
Chaque année, les Arabes ont manifesté puissamment contre cette décision qui devait par la suite, avoir.les si graves conséquences, pour les populations arabes, chassées de leurs terres et de leur travail par la colonisation sioniste. Cette année, cet anniversaire arrive en pleine révolte précipitée par Les décisions de la S. D. N. qui sanctionne, la création de nouveaux foyers juifs sous le prétexte hypocrite de venir, en aide aux israélites chassés d'Allemagne. La réalité, est que les impérialistes anglais et français veulent se servir de la tresse juive en Allemagne pour leur politique d'expansion et de pillage en Arabie ……

 
Cette
situation tragique doit être l'objet de notre attention active. Nous devons de toutes nos forces soutenir la lutte des travailleurs arabes contre l'oppression, et l'expansion impérialistes dont l'expropriation et la colonisation sionistes sont les moyens prescrits.

 

 

 

La seule voie possible : la solution sioniste 

Les Arabes auraient tôt fait de massacrer les Juifs malheureux ou mystiques accourus de toutes parts vers la patrie qu'ils croyaient à jamais morte, si les soldats anglais ne les protégeaient point.

Quelle solution autre que le sionisme don­ner au problème juif ? Comme le tsar Alexandre III posait un jour au comte Witte cette question : « Est-il vrai que vous ayez de la sympathie pour les Juifs ? », celui-ci lui déclara :  Pour répondre à Votre Majesté, je voudrais d'abord savoir si elle croit possible de jeter tous les Juifs russes dans la mer Noire ? Agir ainsi serait une solution radicale du problème. Mais, si Votre Majesté veut bien reconnaître que les Juifs ont le droit de vivre, alors il faut créer pour eux des conditions de vie pos­sible. »

 

 

Toujours... et encore le problème Juif...

Je suis sûr que si le Roi revenait, il écarterait sans autre exa­men cette solution du problème juif, à vrai dire impossible dans notre pays. Je me souviens que, dans une réunion te­nue en 1919 à l'Éclair, j'étais le di­recteur, à l'effet de constituer les listes pari­siennes du Bloc National, un jeune protes­tant proposa une représentation proportion­nelle des religions. Ce fut un beau scan­dale ! L'excellent Joseph Reinach éclata contre le malencontreux parpaillot « Et la Révolution française ! Et la Révolution française ! », hurlait-il. Après tout, les Ro­main Rolland, les Henri Barbusse, les André- Gide ne sont pas Juifs ! 

 

 Jérôme et Jean Tharaud, dont le livre Quand Israël n'est plus roi a fait tant de bruit, ne sont pas loin de croire, eux aussi, qu'aucune nation non juive n'est capable de réduire jamais ni l'exclusivisme, ni l'es­prit de révolte, qui sont inhérents au ju­daïsme. Difficile et impossible ne sont pas synonymes.

 

Mon regretté ami Maurice Schwob, qui dirigea avec tant de clairvoyan­ce patriotique le Phare de la Loire, me di­sait, parlant de ses coreligionnaires : « Le Juif, c'est comme certains poisons : à petite dose, ils guérissent, à haute dose, ils tuent ». Que le nombre de Juifs de la région parisienne, qui était de 70.000 avant guerre, soit maintenant de 150.000, cela ne manque pas d'être inquiétant. D'autant que les associations, les ligues et la Banque in­ternationale, qui ne cessent de contrarier l'intérêt français, sont profondément enjui­vées. Karl Marx et Bernard Lazare, avec une grande honnêteté intellectuelle, ont dé­noncé les tares de ceux de leur race qu'ex­plique la situation qui leur fut faite au cours des siècles passés.

 

 

Considérés comme des étrangers asiatiques, ils vécurent en marge de la société au Moyen Age et ils se trouvèrent investis d'un véritable mono­pole de fait en ce qui concernait « les affai­res » et tout particulièrement les affaires d'argent.

 

A l'endroit de ces dernières, ils n'avaient, en effet, à tenir compte d'aucune des dispositions restrictives et prohibitives du droit canon. Ils furent, leurs relations s'é­tendant sur tout le monde, les agents tout désignés du capitalisme à sa naissance. Les rois les estimèrent à leur valeur-or, et la Révolution, en les libérant, leur donna un immense pouvoir dans une société dont l'ar­mature est faite du précieux métal. Mais je crois, moi, qu'un gouvernement fort n'aurait rien à redouter d'eux.

 

Ils ont témoi­gné d'un parfait dévouement à la patrie allemande au temps du kaiser, et Hitler, qui s'en souvient, n'a guère chassé que ceux d'entre eux dont l'esprit par trop « eu­ropéen », par trop internationaliste, lui pa­raissait dangereux. A chacun ses moyens : la France, pays de la mesure, doit tendre non pas à l'anéantissement, mais à l'assimi­lation des Juifs. Ceux-ci se marient généra­lement entre eux, et il faut le déplorer, car ils priveraient de tout aliment l'antisémi­tisme s'ils admettaient plus volontiers les mariages mixtes.

Maurice Barrès a consacré de fort belles pages aux Juifs morts pour la patrie pen­dant la guerre. Et, en terminant, je veux, moi, rappeler le souvenir du frère d'une de mes amies, le jeune Crémieux, tombé au champ d'honneur un jour de défaite et qui, pour s'éteindre en paix, demandait qu'on lui assurât que « les Russes conti­nuaient d'avancer...

 

Choix de textes et mise en forme

Jean Aikhenbaum

 

Sources sélectives : articles de presse 1933 ( L’humanité – Je suis partout etc.)

 

 

 

Partager cet article
Repost0
17 novembre 2011 4 17 /11 /novembre /2011 11:03

 

 

 « Lorsque les représen­tants avancés des ouvriers comprendront l'idée du socialisme scientifique, lorsque cette idée recevra une large diffusion et parmi les ouvriers seront créées des orga­nisations stables, alors l'ouvrier russe, s'étant élevé au somment de la démocratie, conduira le prolétariat russe, par le che­min direct de la lutte politique ouverte, vers une triomphante révolution commu­niste. »

Qu’il faisait bon vivre dans l’ex URSS

 le plan quinquennal en quatre ans

La nécessité de réaliser en quatre ans le plan qui était d'abord prévu pour cinq a
posé, devant les transports, d'énormes exigences. On peut dire que, dans l'en-
semble, les difficultés ont été résolues. 1.570. millions de tonnes devaient êtrre
transportées primitivement, en cinq ans.
En fait plus de 1.500 millions de tonnes ont été déjà transportées en quatre ans.

 Les capitaux investis dans les différentes branches du transport, terrestre, fluvial, aérien, ont atteint, en quatre ans, 9. 030. millions de roubles, dépassant ainsi les, prévisions du plan quinquennal qui n'étaient que de  431 millions. 5.5 mille kilomètres de nouvelles voies ferrées ont été livrées a l'exploitation. De nombreuses lignes ont. clé « doublées ».
………………l 98.000 wagons de marchandises, 1500 wagons de voyageurs nouveaux ont eté livrés à la circulation. Les voies fluviales ont été augmentées de 12.000 kilomètres et le Dnieper a été rendu entièrement navigable.etc…

 

 


Comparaison avec les Etats capitalistes

Si l'on considère ces progrès, la crise capitaliste apparaît comme particulièrement grave. Le volume dos marchandises transportées a diminué, en Allemagne en 1931, de 35 pour cent …….Aux Etats-Unis, la diminution des transports des voyageurs a atteint 25 pour cent, dans le même laps de temps que la production des automobiles tombait de 56 pour cent. Dans ce pays, plus de 720.000 wagons sont immobilisés. Le nombre d'ouvriers employés
dans les transports et qui ont perdu leur travail est de 50.000 en Allemagne, de
230.000 aux Etats-Unis.



Les origines du bolchevisme 
 
Lénine un fanatique de Marx

 

 

Il est un fait, que Lénine n'était ni aimé, ni estimé de ses partisans ; sur certains d'entre eux il produisait même une impression de dégoût et d'horreur. Pourtant on lui obéit ; il impose sa vo­lonté aux plus récalcitrants, et lorsque le parti social-démocrate russe se scinde, c'est Lénine qui emporte la majorité, d'où le nom de bolcheviks (majoritaires) don­né au nouveau parti. Sur quoi se base cet ascendant ? C'est que tous ces révolution­naires amateurs, ces chevaliers de la bom­be et du revolver, ces intellectuels dévoyés, ces fruits secs en rupture de classe, sen­tent derrière ce front dégarni, ce front « en coupole » une volonté étroite, têtue et impitoyable qu’il avait prédite....

 

Il professe avec dédain, un mépris sans bornes à l'égard de ces socialistes à l'eau de rose, ces socialistes politiciens, ces socialistes millionnaires qui encom­brent les parlements, touchent des pots-de-vin et font leur révérence aux souve­rains.

 

….là est sa force et sa faiblesse, car si le socia­lisme lui est redevable de sa victoire en Russie, son application depuis treize an­nées est une terrible leçon de choses une démonstration  « d'ilote ivre », capable de dégoûter à jamais les peuples de tous les mirages du socialisme, de ses pompes et de ses œuvres.

Oui, mais les peuples comprendront-ils cette leçon ? Plus de 70 après, la question reste actuelle, on peut toujours se la poser.

 

 
Petites annonces dans la presse rouge

La presse soviétique ne brille ni par son esprit, ni par sa gaîté, ni par sa bonne hu­meur. Elle est terriblement sérieuse, pleine de fiel et d'arrogance quand elle parle des prétendus pays capitalistes, et pleine de suf­fisance quand il s'agit de faire étalage des mérites de l'Etat communiste. Elle affection­ne les énormes manchettes et les rédige tou­jours sur un ton impératif : « Il faut faire ceci ou cela ; il faut abolir ou instaurer telle ou telle chose ; il faut destituer ou punir ceux-ci ou ceux-là », et ainsi de suite. Au sur­plus, si la presse soviétique reflète fidèlement les vues du gouvernement et son ingérence dans la vie politique, sociale et économique du pays, si elle donne un tableau assez com­plet de l'activité extérieure, officielle, si on peut s'exprimer ainsi, des différentes institu­tions soviétiques et organisations communis­tes, elle ne donne, par contre, aucune idée de ce qu'est l'existence journalière du peuple russe, de ses mœurs, de son état d'esprit, de ses plaisirs et de ses peines. Aussi bien, tout ce qui pourrait renseigner le lecteur sur ces questions est soigneusement banni des journaux moscovites : pas de faits divers, pas de comptes rendus de séances de tribunaux et, sauf une ou deux exceptions, pas même de chronique de la vie sociale, artistique, littérai­re ou théâtrale. Bref, on voit qu'on a tout fait, en U.R.S.S., pour différencier les jour­naux soviétiques de la presse bourgeoise, sauf supprimer les annonces dans certaines feuil­les à gros tirages, telle, par exemple, que la « Vétchérnya Moskva ». Eh bien ! ces pe­tites annonces sont le « Sésame » qui ouvre la porte sur la vie domestique et privée des habitants de l'U.R.S.S. ; elles nous initient tout ce qu'on a voulu nous cacher : les misè­res, les appétits, les vices, les travers et les aspirations de la masse moscovite, qui ne diffèrent absolument en rien de ce que nous voyons partout ailleurs et qui restent éminem­ment humains.

 

 

Mais voici quelque chose de nouveau, de spécifiquement moscovite : « la rubrique des reniements »,

 

si on peut s'exprimer ainsi. Chaque annonce de cette rubrique commence par la même phrase stéréotypée : « Je (un tel) déclare que j'ai rompu avec mes parents et que je vis depuis (suit la date) d'une ma­nière indépendante ». Que veulent dire ces annonces quelque peu troublantes et quels drames cachent-elles ? Oh ! rien de particulier. Ces annonces émanent, pour la plupart du temps, de jeunes personnes des deux sexes qui, étant devenues « communistes », renient leurs parents « bourgeois »... pour obtenir la carte d'alimentation que les autorités refusent aux ci-devant, mais aucun drame familial dans le style des compositions de Greuze ne précède ordinairement ces ruptures. Il arrive même bien souvent que ces reniements sont fictifs, et les annonces qui les enregistrent sont publiées d'un commun accord entre pa­rents et enfants. Car les enfants, devenus ain­si des « purs », peuvent aider matériellement leurs parents. On se débrouille comme on peut

 

 

URSS - Ce sont les étrangers qui réalisent le plan quinquennal.

 

Un Ingénieur russe du service du Conseil du Travail et de la "Défense (S.T.O,), échappé de l'Union soviétique, a raconté dernièrement dans le journal e M. Milioukoi, les Poslednia Novosli (Dernières Nouvelles), par qui et comment se réalise le fameux Plan quinquennal. A l’entendre, c'est presque uniquement grâce au savoir, à la com­pétence et au labeur des ingénieurs, archi­tectes, techniciens, contremaîtres et ouvriers étrangers que le plan quinquennal s'achemine, tant bien que mal vers son achèvement..

C'est en 1928 que furent appelés de l’étranger les premiers ingénieurs, monteurs et ouvriers qualifiés. Il en vint surtout d'Allemagne ; la plupart étaient envoyés par les firmes qui avaient des con­trats avec le gouvernement soviétique, telles que Siemens-Sehukert, Krupp, Junkers, Allgemeine Eleklrlsche, Gesegschal pour l'exécution de ces contrats. A ce premier contingent d'étrangers vint bientôt s'ajou­ter un second, celui-ci venu principalement des Etats-Unis. Mais, jusqu'au début de 1929, il y eut peu d'ingénieurs et d'ouvriers  venus dans l'union soviétique en vertu de contrats passés directement avec les représentants du gouvernement bolcheviste à l’étranger. Cependant, à la fin de cette même année 1929, la situation changea du tout au tout. Alors débarquèrent en Russie sovié­tique des bataillons entiers d'ouvriers alle­mands et américains, auxquels vinrent bien­tôt s'ajouter des Suédois, des Norvégiens, des Tchèques, voire même quelques Fran­çais et des Italiens, Tout ce monde fut immédiatement réparti sur les différents chan­tiers et dans des usines en construction.

 

.Choix de textes Jean Aikhenbaum

 

Sources : l’Humanité – Je suis partout  etc.

Partager cet article
Repost0
16 novembre 2011 3 16 /11 /novembre /2011 10:06

 

 

C’est l’un des  plus fréquent malaises dont se plaignent les habitants des pays industrialisés.

Rien qu’en France au cours d’une seule année, ce mal occasionne d’innombrables consultations ;

plusieurs milliards de dépense

95000 accidents de travail (source Réussir Votre Santé 11/1995).

 

Un mal indéfinissable

 

 Si on essaie de définir le mal de dos, on s’aperçoit  qu’il s’agit là d’un phénomène très complexe. Certes, il est toujours lié à une  douleur située dans la partie dorsale, dans celle des  lombaires ou de la colonne vertébrale. Mais celles-ci peuvent être localisées dans n’importe quelle partie du dos, sur un point bien précis, ou également couvrir  un large spectre.

 

 Elles peuvent être d’intensité très variable, violente ou  légère. Elles sont décrites   par les patients comme donnant des sensations de  brûlures, piqûres, contractions, raideurs. Les douleurs liées au mal de dos peuvent  atteindre les parties voisines et même provoquer des paralysies. . Enfin, elles peuvent survenir  brusquement ou progressivement. Le mal de dos peut donner lieu à  des douleurs  intenses, sans qu’il y ait  de lésion, et il peut parfois disparaître aussi rapidement qu’il était venu.

Le mal  de dos peut avoir pour origine diverses pathologies parfois  une  lésion lombaire vertébrale.  

 

D’autres causes  peuvent également être citées: l’arthrite dégénérative  de colonne vertébrale, la luxation vertébrale, les rhumatismes, l’ostéoporose, la fracture accidentelle, les séquelles de différents traumatismes etc.

 

Mauvaises postures, conditions de travail inadéquates

 

Les praticiens soulignent l’incidence des  mauvaises postures. L’exemple souvent cité est celui   du poids soulevé en faisant  le dos rond, courbé en avant  jambes tendues. De mauvaises conditions de travail, l’absence d’activité physique sont également autant de  raisons de la  progression de ce type de pathologie  dans les pays industrialisés.

 

Déménageurs et… secrétaires métiers à hauts risques.

 

 Ce n’est pas non plus par  hasard que  les secrétaires  constituent à côté des déménageurs, un groupe professionnel à “haut risque”. Ce constat nous permet de mettre en évidence le  rôle primordial   des gestes  apparemment anodins que nous effectuons quotidiennement, afin de prévenir cette  maladie.

Le mal de dos  peut également provenir d’une  malformation de la colonne vertébrale ou bien encore  d’un  dérèglement hormonal.

 

Et le facteur psychique ?

 De plus en plus,  on démontre l’importance  des facteurs psychiques dans la genèse des symptômes somatiques du mal de dos. Ce rôle semble être confirmé par les très bons résultats obtenus  aux États-Unis avec  des traitements  placebo. Les thérapeutes californiens soulignent que la réduction de l’anxiété, les distractions sont  des éléments essentiels  de traitement.

Dans certains  cas (heureusement assez rares) l’intervention chirurgicale est inévitable. De nombreuses  études  américaines démontrent que ce type de traitement est souvent pratiqué de manière abusive et qu’il n’est pas toujours en mesure d’apporter un soulagement. . D’après le professeur  R. Lechtenberg du Département de Neurologie du  Downstate Medicale Center de New York, l’intervention  doit être accompagnée par des substances  telles que  les stéroïdes ( cortisone) dont les  inconvénients ont été maintes fois démontrés.

 

Mieux vaut prévenir que guérir.

 

La prévention doit consister en  l’apport d’éléments nutritifs. Les plantes reminéralisantes prises en infusion, comme l’ortie ou la  prêle des champs, peuvent constituer un excellent moyen.

 

Les exercices physiques  sont  le deuxième élément.  Il existe plusieurs types d’exercices possibles. Certains thérapeutes conseillent plus particulièrement la posture assise ancestrale (c’est la posture utilisée avant la découverte de la chaise, qui consiste à s’asseoir sur les talons, bras croisés sur les genoux et en laissant tomber la tête en avant. Cette position peut-être maintenue tant qu’elle ne donne lieu à aucune gêne. Une autre variante de cette figure est de s’asseoir à même le sol, en tailleur, jambes croisées.

 

Le meilleur remède est de rester coucher

 

Il ne faut pas oublier que dans certains cas le meilleur remède en cas de douleurs est  de  rester coucher. Cela suffit parfois à  arrêter la progression de la douleur.

Parmi les démarches proposées par la médecine non conventionnelle, trois techniques manuelles ont  des résultats dans l’ensemble satisfaisants. Ce sont l’éthiopatie, l’ostéopatie et la chiropractie. Ces thérapies peuvent être  préventives ou  curatives. Elles sont  sans contre indications et n’utilisent pas de  médicament. . Les cures thermales et l’acupuncture sont également des indications de traitement notamment pour les ostéoarthrites.  La stimulation transcutanée électrique des nerfs est de plus en plus utilisée aux États Unis et donne des  résultats significatifs. Le rôle du traitement par hypnose et auto-hypnose prend en compte les facteurs psychosomatiques qui peuvent être à l’origine de la maladie et permettent d’obtenir parfois des rémissions spectaculaires.

 

Un problème fonctionnel ?

 

Pour le Dr Hauschka, les “maux de reins” sont fonctionnels. Ce ne sont pas les nerfs de la colonne vertébrale qui sont en cause parce que le disque est en mauvais état. La douleur provient en fait des nerfs en liaison avec les muscles  et les ligaments qui travaillent dans de mauvaises conditions. Celles-ci ne peuvent être décelées, lors d’un examen radiographique classique.

Son traitement repose sur une association phyto-orthomoléculaire à base de Bambou de Tabashir, plante   utilisée dans le Sud de l’Inde depuis plus de 25 siècles, auquel il associe  l’ harpagophytum et le cassis. Excellent reminéralisant, le Bambou de tabashir contient 97 % de silice, d’où son utilité dans la fragilité osseuse.

 

La Myothérapie

 

 

La démarche ici est sensiblement différente. En effet, pour les tenants de cette technique, utiliser un médicament, qu’il soit chimique ou naturel, ne règle pas le problème, car il ne fait que le masquer. Le Myothérapeute, va donc rechercher l’origine traumatique  oubliée  qui se trouve être responsable du spasme ayant occasionné la douleur. Il se trouve que ceux-ci sont la plupart du temps  éloignés du point douloureux.

L’autre particularité et non négligeable de cette méthode, est qu’elle est complètement indolore. Le médecin “myothérapeute” fait disparaître la douleur  quelle que soit son origine. Le muscle retrouve son amplitude maximale et sa fonction normale. L’autre particularité de cette technique est qu’elle a des résultats intéressants dans bon nombre d’autres pathologies, telles que les vertiges, l’asthme, l’insomnie et bien évidemment les douleurs diverses.

 

 

Quelques autres approches non conventionnelles

 

Acupuncture –chiropractie, ostéopathie

. 

Extrait de l’ouvrage «  Le pouvoir de guérir par la nature » Jean Aikhenbaum – Piotr Daszkiewicz – Editions Godefroy.

 

Dorsalgies, lombalgies, arthrites – arthroses

 

gélules

Sureau - Genièvre 2 de chaque 1 jour sur 2

et

Salsepareille - Bétoine

en alternance 1 semaine sur deux.

 

Cure de Gélules

- Harpagophytum

Pendant 1 mois 4 gélules par jour

 

Ou infusion

Sureau + Genièvre + Salsepareille + Bétoine

Mettre 1 pincée de chaque pour 1 tasse, porter à ébullition durant 3 minutes, laisser infuser 15 minutes, prendre 3 à 4 tasses par jour.

 

HUILES ESSENTIELLES

Genièvre 1 à 3 gouttes 2 fois par jour diluées dans du miel

 

TEINTURES MÈRES

Mélange de teintures: 30 ml de millepertuis, 30 ml de céleri, 20 ml de ményanthe, 20 ml de racine d’angélique, 20 ml d’oseille crépu, 15 ml de cannelle, 10 ml de réglisse. Verser les teintures dans un flacon en verre opaque. Agiter fortement. Prendre quelques  gouttes dans un verre d’eau tiède trois fois par jour.

 

Bourgeons de Cassis en macérât ou en teinture mère  (20 à 30 gouttes 2 à 3 fois par Jour)

 

massages avec la macération du Dr Chomel

Les personnes sujettes à l’arthritisme, aux rhumatismes, à la goutte, aux contusions, auront tout intérêt à préparer la macération suivante empruntée à Chomel (traité des Plantes Usuelles).

Prenez 1/2 litre d’huile d’olive vierge (peut être remplacée par de l’huile d’amandes douces), 30 grs de Millepertuis, une poignée de camomille.

Exposer au soleil durant 8 à 10 jours ou pour activer la préparation,  la chauffer au bain marie à feu doux pendant 30 minutes et laisser reposer plusieurs heures.

Ce mélange s’utilise tel, en friction sur les parties malades ou mélangé à de l’alcool camphré.

Chomel appliquait cette préparation pour résoudre les enflures dans les mouvements convulsifs, les douleurs diverses et les tremblements nerveux.

 

Jean Aikhenbaum

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
14 novembre 2011 1 14 /11 /novembre /2011 09:57

 

« Aujourd'hui, s'est dressé, menaçant, devant le pouvoir bourgeois, l'humanisme prolétarien de Marx, de Lénine, de Staline, vraiment; humain, fondé sur. l'histoire de. la. science, l'humanisme qui a pour fin la libération totale du peuple travailleur de toutes les races et de toutes les nations des griffes de fer du capital.

« Cet humanisme révolutionnaire donne au prolétariat le droit, historiquement justifié, à la lutte irréductible contre le capitalisme, le droit de ruiner, et de détruire les fondements de l'odieux monde bourgeois. » (La Culture et le Peuple, pages 265-266.)

 

Pour mieux célébrer Gorki et mobiliser les travailleurs pour la défense de l'U.R.S.S.

Issu du peuple crucifié par le tsarisme, vous vous êtes élevé, par votre propre énergie créatrice, aux plus hauts sommets de la littérature universelle.
Combien d'écrivains soi-disant avancés, qui n'arrivent pas û votre cheville, se complaisent d'un gime corrompu jusqu'à la moelle.
Mais vous, dédaignant les avances et déjouant les pièges de l'ennemi, vous
êtes resté fidèle il vous-même, a vos  origines. plébéiennes, à la grande cause
des humbles, des humiliés, des déshérités.

Vous méritez ainsi, la fervente et chaude reconnaissance des prolétaires du monde entier.

«Après la mort de Lénine celle de Gorki est la perte la plus cruelle que subit notre pays et l'humanité »

MOLOTOV


Comme voilà qui diffère des spéculations stériles de nombreux « intellectuels ». Le mot Homme, pour Gorki, reprend toute sa valeur, il « résonne fièrement » comme il disait. Pourquoi ?
Parce, que Gorki aimait véritablement l'homme et le merveilleux avenir qui lui est destiné, car l'homme porte en lui cet avenir.

 

 

 

Le cas Maxime Gorki

Depuis quelque temps Maxime Gorki parle et fait beaucoup parler de lui. Ses manifestations bruyantes et ses articles en faveur des gens de Moscou et pour la dé­fense de leur manière de faire ont attiré une fois de plus sur lui, l'opinion mondiale.

Ainsi, tout dernièrement, le journal ber­linois, la Deutsche Allgeineine Zeitung s'étonnait que Gorki, qui a pris sur lui d'être le chef de la propagande bolcheviste à l'Étranger et de peindre en rose tous les méfaits des bourreaux moscovites » préfère au paradis soviétique l'Italie fasciste qui a une si mauvaise presse dans l'U.R.S.S. Gor­ki, remarque ce journal, essaie de justifier sa présence en Italie par son mauvais état de santé. Cependant il existe en Crimée et au Caucase des endroits dont le climat est aussi doux que celui de Sorrente.

Eu vérité, la raison pour laquelle Gorki décline toujours l'invitation de Staline de venir dans l'U.R.S.S. et continue de rester à Sorrente, c'est que sous la dictature de Mussolini il se sent plus libre et en plus grande sécurité que sous celle de Staline.

 

Maxime Gorki, il faut le dire, a parfaite­ment conscience de la fausse position dans laquelle il se trouve placé aussi bien vis à ­vis de ses amis de Moscou que de ses admi­rateurs de l'étranger. Aussi, il essaie actuel­lement d'en sortir ou tout au moins de l'atténuer par des « rétablissements labo­rieux ». D'où cette avalanche de lettres qu'il adresse à la presse soviétique et dont le ton est d'une platitude et d'une servilité qui n'ont de pareils que le morne ennui qui s'en dégage. Voici, par exemple, quelques pas­sages de sa dernière lettre que publie la Pravda et qui est adressée aux camarades littérateurs et au conseil de rédaction de la Presse soviétique.

« Camarades ! Vous vivez sous de nouveaux ciels, sous des ciels où volent de grands oiseaux faits de bois et de fer par vos propres mains. La conquête du ciel est consi­dérée comme le triomphe de l'esprit hu­main. C'est parfaitement vrai. Mais à notre point de vue vous êtes en train d'accomplir quelque chose d'encore plus grandiose : vous avez déjà conquis presque toute la terre et vous la conquerrez bientôt tout à fait grâce à l'énergie de votre pouvoir, grâce à votre intelligence. Vous la délivrerez pour toujours des griffes rapaces, de là propriété individuelle. Vous détruirez le terrain qui fait naître continuellement les exploiteurs du travail d'autrui. En vérité vous faites une nouvelle terre, plus féconde, plus clé­mente à l'homme, car vous savez très bien, qu'elle exige des soins continuels, une con­tinuelle attention, comme un organisme vi­vant qui nous nourrit et qu'on ne petit exploiter aussi bêtement et d'une manière aussi, rapace qu'a été exploité votre travail par vos maîtres d'hier. Entre vos mains je vois la science, la plus haute expression de l'intelligence humaine en absorbant toutes ses données, vous transformez véritablement la terre, aussi vite que vous en faites surgir d'immenses fabriques et de colossales usines ».

 

 

Maxime Gorki, écrivain prolétaire

Le peuple russe célèbre avec enthou­siasme. le 63è anniversaire de l'illustre écrivain prolétaire Maxime Gorky du moins c'est ce que les journaux soviétiques affirment. Et voici un nouveau prétexte pour déverser un torrent d'injures sur la bourgeoisie en décomposition, sur les Etats capitalistes, tout en glorifiant l'U.R.S.S. cette mère-patrie de tous les opprimés.

Lorsqu'on parle de littérature russe, les noms qui surgissent aussitôt sont ceux de Tolstoï, de Dostoïevski et de Gorky ; après un instant de réflexion on y ajoute Tchékov, que de nombreuses traductions ont fait connaître en France. Et encore Tolstoï et Dostoïevsky effrayent-ils un peu le lecteur par les dimensions de leurs ro­mans ; c'est donc Gorky, et spécialement ses contes qui en définitive, représentent la littérature russe aux yeux de l'étranger.

Or, rien n'est plus faux. La célébrité de ce chantre des bas-fonds, de la gouape, des tire-laine, des clochards ne doit rien à la littérature ; on ne saurait décemment don­ner ce nom aux innombrables pages, noir­cies par l'ouvrier ivrogne et illettré, dont on a essayé de faire un écrivain sans ja­mais y réussir. Pourtant Gorky s'est taillé une réputation mondiale et c'est là qu'il faut véritablement admirer son talent de mise en scène, secondé par une absolue absence de scrupules. Alexis Péchkof son­nait mal; il changea ce nom contre celui de Maxime Gorky, qui est tout un pro­gramme. Gorky signifie : amer, en russe ; l'écrivain nouveau-né se devait d'être amer. Il le fut avec passion ; ce gars du milieu qui avait roulé sa bosse dans tous les tripots de Russie, décrivit exactement ce qu'il avait vu et éprouvé ; ce re­portage vécu, relevé d'expressions em­pruntées à la langue verte, fit les délices du lecteur bourgeois. On sait que rien ne chatouille aussi agréablement les nerfs du bourgeois que d’être .... injurié.

 

Textes choisis et sélectionnés par

Jean Aikhenbaum

 

Sources : Je suis Partout 1931 – l’Humanité

Partager cet article
Repost0
10 novembre 2011 4 10 /11 /novembre /2011 15:10

 

Ils se bousculent, des candidats on en a de trop, on ne sait plus où le mettre. On en aura bientôt plus que d’électeurs. Preuve, comme dirait certains que notre démocratie se porte bien. Z’ont tous des solutions pour régler nos problèmes. 

 

Je te l’ai dit maintes fois et redit, je n’ai guère de sympathie pour l’homme ou la femme lorsqu’il est accompagné de l’attribut politique, j’crois bien que ça soit endémique, ça fait des lustres que ça me poursuit. Fais quand même gaffe, t'approche pas trop, on ne sait jamais,des fois que ça soit contagieux…

 

http://www.hstes.com/article-fukushima-attendra-bien-une-messe-82462765.html

 

A quand la liberté pour nos élus ? faut l’exiger, tout de suite et maintenant.

 

Entendu un député à qui on demandait, si en ces temps de crises il ne serait pas judicieux de revoir leurs émoluments environ 10.000 euros mensuels. On a eu droit à tout un discours, dans lequel l’impétrant expliquait, que lui et ses confrères, toutes appartenances confondues, étaient au service de la Nation 7 jours sur 7 et que sa charge lui donnait énormément de travail et que c’était au détriment de sa vie familiale. J’en ai honte, en quelque sorte, toi et moi nous ferions de l’esclavagisme sans le savoir.

Je ne peux continuer à vivre avec cette hantise. Je propose donc que nous libérions totalement nos élus.

 

 

http://dotsub.com/view/01ad2718-073c-474a-ac40-c7a72e199d55

 

Oh, je sais ça peut ça et là en offusquer quelques-uns. J’ai une excuse comme dirait Pierre Dac, j’ai la vie devant moi, et quand j’me retourne, j’l’ai dans le dos. Ma liberté est presque totale, je l’avoue des grands et un peu moins grands qui nous gouvernent, je n’en ai rien attendu par le passé, bien qu’ils aient pris des décisions qui ont touché mon quotidien et ce sans m’en référer. Je n’étais probablement pas à même de saisir toute l’opportunité de leur choix.

Je n’en attends donc rien pour l’avenir.

 

 De show en show, j’vais finir par attraper froid

 

Z’en finisse pas non seulement de nous raconter des histoires auxquelles même eux ne croient plus, mais en plus, ils font tout pour accaparer notre attention pour tenter de gagner quelques points qui leur font défaut et leur assurerait la victoire.

Sarko et Obama, se sont congratulés à la Télé, j’les ai pas écouté, mais j’peux t’en causer comme si j’y étais, vu qu’il y a de grandes chances pour que les peuples concernés décident de se passer de ces hommes providentiels l’année prochaine. Note optimiste, si tu te fais encore des illusions, seuls les noms changeront….

 

J’peux pas commenter toutes les phrases de Sarko, tiens celle-là est pas mal :

On a pas de pétrole, pas de gaz, on a pas d’autres alternatives que le nucléaire, c’est ma position en tant que président de la république française…. Est-ce que cela veut dire, que sa position différerait s’il se prononçait en tant que père ou citoyen ? Bof, dans l’optique avec laquelle il voit l’avenir, il a lui et ses émules de tous bords, raison. Qu’un seul défaut à ce type de raisonnement, y prennent pas en compte l’avis des générations futures. Ils risquent peut-être de le leur reprocher ? s’en foutent, n’auront qu’à s’démerder.

 

Sarko, quelle chance qu’on d’avoir un président aussi mesuré ;

 

Sarko s’est énervé après Netanyaou, on connaît la verve truculente de notre président « le casse toi pov’con qu’a fait le tour de la planète. Quelle justesse dans le propos. C’est vrai, il nous restreint économiquement parlant, mais faut lui reconnaître une volubilité débordante, là pas de risque de récession, y’en aura toujours à profusion. Donc, d’après les grandes z’oreilles, il aurait tapé du pied et aurait dit, j’veux plus causer avec Netanyaou, c’est un menteur. Je ne connais pas l’objet de ce verdict péremptoire, mais à vrai dire, tout comme toi, j’m’en contre fou, d’autant que j’ai comme l’impression qu’ça va pas changer grand-chose à nos vies respectives.


J’trouve ça fantastique et inespéré pour Bibi (c’est comme ça, que ces intimes l’appellent par Sarko, mais Netanyaou) qu’un homme politique découvre avec lucidité la qualité première qui fait l’homme d’Etat et le reconnaître c’est le plus beau compliment qu’un chef d’Etat puisse décerner à un autre.

J’te parie ma liquette contre la tienne, que Sarko est aussi menteur que l’autre, dès que l’occasion se présentera, il ne manquera pas de lui adresser entre deux roucoulades « du mon cher ami » en veux-tu en voilà.  

Giscard regrette de ne pas avoir vingt ans de moins, motif, avec vingt de mois, il ferait (d’après lui) un excellent président. Ouf, on a déjà évité celui-là. Pour les autres on verra le moment venu. Pas grave, dans ce domaine y’a pléthore. Chevènement, tiens j’savais pas qu’il existait encore quelqu’un affublé d’un nom pareil. Son programme ? sauvé la France, on  est habitué. Le professeur Israël, trouve que la recherche contre le cancer n’avance pas, veux faire entendre sa voix. J’sais pas de quoi y s’plaint. Le cancer, on arrête pas d’en causer, la preuve, il a la vedette Première causse  de mortalité en France, devant les maladies cardiovasculaires, coiffées au poteau.

 

Les israéliens ? des cons, ils prennent la démocratie au pied de la lettre.

En plus Nethaniou est un fieffé menteur.

 

Moshe Katsav, 8èmeprésident de l’Etat d’Israël en tôle pour quelques piges, comme n’importe quel dealer ; ouf, nos hommes politiques et DSK à leur tête respirent, ils ne répondent pas de leurs actes devant la justice israélienne. Le pire dans tout ça, tu sais quoi ? le Juge est un arabe israélien, surement qu’il est raciste. J’te l’avais bien dit savent pas vivre ces gens là.

 

y’a pas que Tchernobyl ou Fukushima

 

Les Etats européens utilisent le METAM SODIUM, en principe interdit d’utilisation

(La Chine est l’un des principaux fournisseurs de ce pesticide)

 

Une quinzaine d’Etats, dont la France, ont obtenu une dérogation pour l’utilisation de ce pesticide employé particulièrement dans les cultures maraichères. La France avec

La France avec la bagatelle de 6 millions de kilos par an s’avère le leader incontesté.

 

Ce produit est soupçonné d’être cancérigène, immunosuppresseur, neurotoxique, écotoxique faune, flore et aquatique rien que ça.

 Vu ça ;

En Bretagne : 130 tonnes de truites décimées en un petit quart d’heure, dans une pisciculture bretonne. L’hécatombe a permis de détecter une nouvelle catastrophe écologique, le 23 octobre dernier (2010). Le cours d’eau Le Guillec, dans le Finistère, près de Roscoff, a été pollué sur plus de 12 kilomètres. Tous les poissons d’eau douce sont morts, jusqu’à l’estuaire

 

Pub sur le produit…

La plupart des parties de la plante sont sensibles. Attendre pour mettre en culture que tout le gaz fumigant soit éliminé du sol. Au contact de l'humidité, l'isothiocyanate de méthyle se libère et détruit la plupart des graines scarifiées de mauvaises herbes et les organes végétatifs charnus, y compris les rhizomes et les plantules en germination. Ca veut dire, que ça flingue tout, toi et moi avec.

 

 

Tue aussi les nématodes, les champignons et les insectes du sol. Ne mettre en culture que lorsque le sol traité ne contient plus aucune trace de gaz toxique, sous peine de léser les plants. (Appétissant, non ?)

 

Les applications, quelques petites mises en garde insignifiantes – aucun danger pour le consommateur : (les fabricants prétendent que le produit s’évapore après utilisation – si tu les crois, j’veux bien, moi j’suis du genre sceptique).

 

Interdit, mais on accorde tout de même quelques dérogations

 

des dérogations sont accordées pour les légumes et les fruits  plantes fruitières la la culture sous serres la mâche, les carottes, les tomates, les fraises, les asperges arbres fruitiers, les plantes ornementales etc. ça veut dire que chaque fois qu’on te balance de la pub pour bouffer tes 5 légumes ou fruits quotidien, comme moyen de te garde en forme et d’éviter cancers…. On oublie de te dire, que ce que tu bouffes est bourré de pesticides, ça f’rait mauvais genre. L’oubli est surement involontaire.

L’utilisation de ce type de produit est interdite par la charte de l’agriculture biologique (identifiable par le sigle A.B).

 

Si ça t’intéresse :

 

http://www.bastamag.net/article1288.html

Il existe bien entendu des alternatives non polluantes au Bromure de méthyle

http://www.vulgarisation.net/bul71.htm

 

 

Jean Aikhenbaum

Partager cet article
Repost0