Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 octobre 2011 6 15 /10 /octobre /2011 21:55

 

 

 

Les papistes ne doivent point jouir des bienfaits de la tolérance, parce que, lorsqu’ils détiennent le pouvoir, ils s’estiment tenus de la refuser à autrui.  Il serait en effet déraisonnable de concéder le libre exercice de sa religion à quelqu’un qui n’accepte pas le principe général qui exige qu’on ne doit pas molester autrui sous prétexte que sa religion diffère de la nôtre…. Tant que les papistes seront papistes, ni l’indulgence ni la sévérité pourront en faire des amis de votre gouvernement, car ils en sont ennemis par principe et par intérêt. Il faut donc les considérer comme ennemis irréconciliables, dont on ne pourra jamais s’assurer la fidélité tant qu’ils rendront une obéissance aveugle à un pape infaillible.

John Locke (1632 – 1704) – essai sur la tolérance ‘éditions Flammarion’.

 

 

N’a pas pris une ride,  tu peux adapter ce texte à ta convenance.

 

L’éducation politique pour ceux qui ont la prétention de vouloir éduquer.

 

Devrait  commencer par lire les classiques, p’t’être que ça limiterait les conneries ?

 

La Suède est dans le vent… elle aussi fait son printemps arabe, accompagné pour pimenter de quelques pogromes.

 

La cohabitation  avec les juifs s’avère difficile, en attendant ils fuient Demain ? plus de juifs à Malmö, des histoires pour pas grand chose, on pourra toujours transformer les synagogues en mosquées.

 

Malmö _Arte – Yourope – 9 octobre 2011

http://www.youtube.com/watch?v=JOFNrDxuXLk&feature=player_embedded

 

 

Quels grands stratèges

 

Nos politiques (de tous bords) se sont félicités des révoltes (populaires ?) arabes. Directement passés d’un printemps éphémère à l’ère glaciaire. Ils sont les seuls à croire que c’est l’étape nécessaire qui va conduire à la démocratie.

Ouais, je sais, j’vois pas le bon côté des choses, on va avoir du pétrole presque gratis… et en plus, on va leur refourguer plein de trucs, 80 hommes d’affaires sont allés préparer le terrain… normal qu’on récolte le prix de nos efforts… BHL, tiens un autre qu’on peut identifier rien avec ses initiales, de quoi en rendre jaloux son grand ami DSK, pouvait pas se contenter de faire le beau et de la rhétorique. Il s’démerdait pas mal, là dedans. A probablement pas lu le principe de Peter.

 

Donc,  j’te disais que le printemps arabe déconcerte tous nos fins stratèges.

Plus de victimes collatérales qu’il n’en avait été prévues. On est très discret là-dessus. Ni la droite, ni la gauche, ni les autres s’attardent sur des chiffres qui peuvent déranger. Pourtant, quand c’est Israël qui intervient alors que son territoire est la cible de roquettes, la réponse est toujours effroyablement disproportionnée, devrait faire un état comparatif des victimes colatérales – salop, v’la t’y pas, qu’en plus, tu veux discréditer une action salutaire et humanitaire faite avec l’aval de toutes les instances internationales. Faudrait p’t’être demandé aux morts ce qu’ils en pensent. Intervention ?  ni Paris ni Marseille, ni aucune ville d’Europe n’ont été l’objet à ma connaissance d’attaques ou de menaces lybiennes. Toujours indécrottable le mec, le v’la t’y pas qu’il ramène sa tronche, alors que même l’opposition n’y trouve rien à redire.

 

Devrait p’t’être consulter madame soleil

Nos fins prévisionnistes, eux aussi, sont plus dans le coup, n’ont rien compris sont pas encore à l’heure internet. Plus difficile aujourd’hui, à faire accepter n’importe quoi, au gogo à l’heure internet, même si le tri est parfois difficile. La classe des journaleux lèchent bottes est en voie de disparition et c’est bien ainsi.

 

   

 

Les doux révolutionnaires tunisiens n’aimaient pas le film.

Qu’une solution pour faire valoir la justesse de leurs revendication : brûler le siège de la télé

 

La démocratie progresse à pas de géant : Chites et sunnites même combat.

« Trois cents personnes ont attaqué notre siège et tenté de l’incendier », a déclaré à l’AFP le président de Nessma Nebil Karoui, ajoutant que sa chaîne avait reçu des menaces de mort après la diffusion vendredi soir du film d’animation de Marjane Satrapi « Persepolis », qui décrit le régime iranien de Khomeiny à travers les yeux d’une petite fille.

 

Tunis : des islamistes tentent d’incendier le siège de la télévision privée Nessma

 

Un printemps arabe qui n’arrête pas de marcher, à tel point qu’on ne sait plus trop bien où il va….

Même les coptes égyptiens en raffolent alors ils en  profitent, 36 morts et en prime quelques viols et autres babioles.

 

Reportage Al Jazeera : Voici une minorité réellement en danger, réellement persécutée, et ce alors qu’elle est originaire, elle, de ce bout de terre

 « L’Egypte est notre pays », scandaient les manifestants, et « le peuple veut renverser le maréchal » référence au maréchal Hussein Tantaoui, qui préside le Conseil militaire au pouvoir. Les Coptes accusent la junte de ne pas traiter avec suffisamment de sévérité une série d’attaques visant la minorité chrétienne, les Coptes, qui sont environ 10% des quelque 80 millions d’Egyptiens.

 

 

Frisquet, l’automne est déjà là.

J’sais pas si tu l’as remarqué, mais la politique suit son train train. Sont en campagne et tous les gens sérieux, importants, tu sais tous ceux dont l’avis compte y compris les stars de la presse people lancent des petites phrases pleines de sous entendues destinées, comme il se doit à séduire le chaland. Me font penser à des bateleurs de foire, qui dès qu’ils t’ont pris l’oseille, ferment boutique et se pressent de déguerpir. La différence, c’est que t’en prend pour cinq piges, mini parce qu’en plus de cela, non content de continuer à te foutre dans la merde, la plupart du temps ils en redemande.

 

Montebourg, ça te disait quelque chose ? 

moi, rien du tout et j’m’en passais très bien, j’arrivais même à vivre sans traumatisme apparent. Erreur, c’était un trauma caché. Ouf, maintenant que je suis au courant, j’vais pouvoir surveiller l’évolution de mon état. Y paraît qu’il veut révolutionner la gôche et la politique. Jeune homme t’as du boulot, tes mesures ? pas folichonnes, pas de quoi pavoiser. T’as fait, je ne sais plus combien de %, la plupart d’entre nous s’en contre fiche… y’a que toi et tes gogos pour croire que c’est important.

 

Tiens si tu m’avais dit que tu allais redonner le pouvoir au peuple, établir un système de démocratie directe,   supprimer la classe des politiques professionnels et les remplacer par des citoyens lambdas qui n’occuperaient que des fonctions limitées dans le temps  de façons occasionnelles gratuitement non renouvelables, non cumulables, pour essayer de limiter les abus de pouvoirs, fraudes et autres magouilles et scandales en tous genres. Revoir également le code de la nationalité avec allégeance aux principes laïques et républicains,  la déchéance pour les délits graves, j’aurais peut-être dressé l’oreille. Rien de tout ça, quant à ton discours sur l’économie de mon point de vue, recalé à un examen de contrôle pour passage en seconde. Enfin, si tu penses que les propos de ce genre sont susceptibles d’améliorer ton quotidien futur, libre à toi…. Quand ce jeune homme jouait encore au cerceau, j’n’y  croyais déjà plus.
 

Ce sont émus Martine et François après les propos de Nicolas.

Pas démocrate qu’ils lui ont craché à la figure. Les enfants de Mitterand docteur es. Démocratie on aura tout vu.

 

Allez chiche, faites preuve d’innovation

Ça plait à personne, pensez donc, vous vous rendez compte demander son avis à la populace. Juste autorisée à nous mettre en place, après plus capables de discerner le vrai du faux, c’est pour ça qu’on est là, sont devenus totalement incompétents, tous horizons confondus, tous d’accord, ça fait pas l’ombre d’un doute…. Juqu’aux prochaines convocations. Sénile, incohérent et inconscient, j’me répète. C’est aller droit dans le mur et arriver aux pires extrêmes, la dictature…   et la gôche grande démocrate, contre l’idée saugrenue d’élection à la proportionnelle, ce qui permet toujours d’après elle, de juguler cette méchante extrême droite xénophobe et antisémite. Elle n’a plus de démonstration à faire, elle détient l’ultime vérité démocratique, l’a prouvé à maintes reprises ; même quand elle a voté les pleins pouvoirs à Pétain ? 

 

Surprenez-nous

C’est pas demain que vous nous proposez la création et la prise en d’un bulletin qui permette la comptabilisation des votes contestataires comme  l’expression d’une opinion politique.

C’est bien ce que je disais, ces mecs jamais contents, sous d’autres cieux et en d’autres lieux on leur fermerait vite leur grande gueule. 

 

Le référendum également, pas demander trop son avis à la populace : référence la peine de mort, tous les sondages indiquaient que la population française était contre sa suppression – rarement entendu un raisonnement aussi con - Nos élites bien pensantes, comme un seul homme, ont voté pour son abolition. J’fais faire hurler… c’est une connerie de plus. Je m’explique, bien entendu, la peine de mort est archaïque, on aurait très bien put la reléguer aux oubliettes, la rendre inapplicable, sans pour autant l’abolir. L’argument imbécile qui consiste à dire qu’elle n’a aucun pouvoir dissuasif démontre s’il en était besoin que notre système judiciaire est totalement obsolète. La question ? est-ce que nous avons à l’heure actuelle une seule peine qui ait un caractère dissuasif voire rééducatif ? est-ce que les sanctions que nous appliquons servent à quelque chose et évitent de quelconques récidives ?  Plus scandaleux, est-ce que les  magistrats se préoccupent du sort et de l’indemnisation des victimes. Non, la justice au nom des droits de l’homme se préoccupent de la protection des délinquants et non de celle des victimes…. 80.000 d’entre eux jugés et condamnés parfois à des peines lourdes sont toujours en liberté, et attendent leur tour, faute de places dans les prisons. Le jour où ils iront, si jamais ils y vont, il se sera écoulé tellement temps que la sanction n’aura plus aucune signification.

 

Les peines ne sont pas dissuasives, les sanctions sont donc inadéquates et la justice coute cher et comme la plupart de nos institutions n’est pas rentable. C’est donc toi et moi par l’intermédiaire de nos impôts qui payons et entretenons au moins financièrement la délinquance. Je pense que pour le moins que ça mérite réflexion… je n’ai pas entendu nos futurs présidentiables faire des propositions originales. La gôche qui nous rebat les oreilles avec sa police de proximité, flash ball contre bazooka, l’équivalent à peu près d’un clystère appliqué à un macchabé. C’est vrai que pour eux, il s’agit d’un problème mineur, vivent pas dans une zone sensible. N’ont pas réfléchi à la question, le délit à un prix : que coûte à la victime et (ou) à la société (c’est à dire à toi et à moi) l’acte délictueux ? on le chiffre on applique au résultat un coefficient multiplicateur, comme dans n’importe quel échange. Le délinquant se trouve être débiteur d’une certaine somme, qu’on le contraint à rembourser en effectuant des travaux d’intérêts généraux ou autres, jusqu’à extinction totale de la dette. Pas question de savoir si ce type de réponse est dissuasif ??? il peut pas l’être moins que d’autres types de peine, il présente l’avantage d’être financièrement profitable à la société, d’indemniser  la victime, d’astreindre et de pénaliser financièrement le délinquant. Et les droits de l’homme, le droit à une justice sereine et autres sornettes, tu t’en fous ? j’laisse ça aux pseudo organisations humanitaires qu’t’as la générosité de financer.    

 

Jean Aikhenbaum

 

 

 

Partager cet article
Repost0
9 octobre 2011 7 09 /10 /octobre /2011 18:56

 

 

 

Vitamines, asthme et bronchite

 

Le tabac est nocif pour les poumons. Arrêter de fumer est une excellente chose. Mais si vous souhaitez en bénéficier pleinement, mangez des fruits et des légumes. Deux nouvelles études viennent de conclure que les vitamines présentes dans les fruits et les légumes frais, constituaient une bonne défense contre les maladies pulmonaires.

La première, faite en Grande-Bretagne sur 2 633 adultes, démontre que la vitamine C protège de l’emphysème et de la bronchite chronique.

La seconde étude, faite par les chercheurs de l’Université de Harvard (Etats-Unis), avait pour objectif de vérifier l’incidence de la nourriture sur l’asthme. L’historique médical de 77 886 femmes a démontré que les fruits et légumes frais, riches en vitamines C et E, étaient bénéfiques pour les poumons.

Pour les britanniques, le pouvoir protecteur des vitamines est plus accentué chez les fumeurs et chez les anciens fumeurs que chez les personnes qui n’ont jamais été exposées aux méfaits du tabac. L’étude américaine démontre que les vertus antioxydantes réduisent l’inflammation des conduits respiratoires, principale cause de l’asthme.

 

Les citrons, riches en pectine, diminuerait les risques de propagation de cellules cancéreuses ?*

 

 - La pectine, fibre naturelle que l’on trouve dans le citron et dans d’autres fruits, s’est avérée efficace pour prévenir l’extension du cancer de la prostate chez des souris de laboratoire. Cette fibre isole les cellules cancéreuses et évite ainsi qu’elles s’unissent entre elles, ou qu’elles puissent affecter d’autres parties du corps.

Selon le Dr. Kenneth J. Pienta, de l’Université du Michigan, une forme modifié de pectine a évité l’extension du cancer de la prostate sur les animaux qu’il a utilisés comme cobayes. Le Dr. Pienta a déclaré qu’il fallait éviter la propagation des cellules cancéreuses pour sauver la vie de nombreux patients.

Jusqu’à présent, les tumeurs cancéreuses pouvaient être traitées avec succès avec le recours de la chirurgie ou à la radiothérapie. Toutefois, le patient finit par mourir de toute manière parce que les cellules cancéreuses se sont déjà déplacées vers d’autres organes du corps et y ont créées des métastases. Selon lui, «si on trouve une pilule permettant de faire en sorte d’éviter que ces cellules se propagent, 90% des cancers pourront être guéris». A son avis, une forme modifiée de la pectine (que l’on trouve dans le citron) pourrait contenir le principe actif de cette pilule.

Les cellules qui provoquent le cancer de la prostate contiennent une molécule qui recherche un type de sucre présent à la surface des autres cellules cancéreuses. La pectine occupe la place de ce sucre, de sorte que les cellules ne peuvent s’agglutiner entre elles.

Toutefois, le Dr. Pienta a précisé que la pectine ordinaire de certains produits alimentaires n’exerçait pas les mêmes effets positifs que la pectine citrique modifiée, utilisée lors de ses expériences.

 

 

Réduire et prévenir les risques d’embolie

 

La consommation d’une orange par jour, de fruits ou de légumes riches en vitamines C réduit de moitié le risque d’embolie cérébrale.

«Il est difficile de croire qu’un régime alimentaire riche en fruits et en légumes frais puisse provoquer un quelconque dommage à l’organisme», affirme le Dr Christopher Martyn, chercheur à l’unité épidémiologique de recherche médicale de Southampton. De nombreuses études antérieures confirment ses travaux. Certaines affirment que les vitamines antioxydantes (vitamines A, C, E) préviennent les embolies et les maladies cardiovasculaires.

L’équipe du Dr Martyn a travaillé sur les antécédents médicaux de 643 personnes décédées, ayant entamé un travail de recherche commencé il y a vingt ans. Parmi elles, les plus grands consommateurs de vitamine C avaient beaucoup moins de risques que ceux n’en consommant que peu ou pas.

 

 

 

 

Linus Carl Pauling est un personnage exceptionnel dans l’histoire de la science.

 

Né à Portland en 1901 dans une famille de pharmaciens, il prend rapidement goût à la chimie. A l’âge de treize ans, il fait ses premières expériences. Toute sa vie il travaille au CIT (Institut de Technologie de Californie) et, en 1925, il obtient un doctorat de chimie dans ce même institut. Il est le premier homme à recevoir le prix Nobel dans deux domaines différents. La science lui doit de nombreuses découvertes et théories : le théorie de résonance nucléaire et des liaisons chimiques, la conception de la structure des protéines, la découverte du caractère génétique d’anémie calciforme, la théorie moléculaire des anticorps. Son livre «The Nature of the Chemical Bond» est l’un des plus importants textes scientifiques du XXe siècle. L’un des plus grands mérites de Linus Pauling consiste à avoir fait la synthèse entre la biologie, la chimie et la physique quantique. Il s’intéressa particulièrement aux propriétés et à la structure des molécules d’un organisme vivant. Il organisa et dirigea une équipe de chercheurs, dont Watson, Crick et Willkins qui découvrirent la structure de l’ADN. Une anecdote raconte que Pauling «a voulu renvoyer Watson une semaine avant sa découverte, pour cause de manque  de progrès dans son travail».

En 1954, il reçut un premier le Prix Nobel pour ses travaux sur la structure des molécules.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, il travaille sur les explosifs dans l’Explosive Division of the National Défense Research Committee et dans le Research Board for National Security. Linus Pauling est l’un des plus importants adversaires des essais nucléaires et de la prolifération d’arme atomique. Il estima «que les retombées d’une superbombe peuvent entraîner jusqu’à 100 000 morts par leucémie et autres maladies sur l’ensemble de la planète».

Son second Prix Nobel lui fut décerné pour avoir vu le danger des radio-isotopes du matériel génétique, et pour sa polémique avec les scientifiques pro-nucléaires qui tentèrent d’en minimiser les risques (tel Edward Teller), pour son soutien envers les mouvements pacifistes et antinucléaires, et pour son livre-manifeste «No more War».

En 1970, il déclare que la thérapie et la prévention par la vitamine C a des effets bénéfiques sur la santé, et qu’elle prévient les rhumes. Il devient défenseur de la thérapie méga-vitaminée. Il pense que les quantités minimales de vitamines nécessaires à la prévention des maladies par carence ne suffisent pas obligatoirement au fonctionnement optimal du corps et à la prévention des maladies. Il mène une large campagne pour la thérapie méga-vitaminée. Malgré une forte opposition du corps médical, l’opinion publique sympathisa avec Pauling, et la vente de la vitamine C doubla. Il applique cette conception à son propre corps et déclare «que c’est grâce à la vitamine C qu’il est toujours en bonne santé».

Il meurt à l’âge de 93 ans... en excellente forme intellectuelle.

Faut-il croire que la vitamine C soit une panacée ? Difficile à dire. Mais il faut admettre que l’action multiple de cette vitamine sur notre organisme est toujours peu connue. On connaît son action antioxydante et modificatrice des lipoprotéines. C’est l’une des substances les plus étudiées; la banque de données médicale Mendeline fait état de 454 travaux sur la vitamine C, au cours seulement de ces deux dernières années. Parmi ces multiples communications, on trouve pêle-mêle : des travaux sur la prévention de la parodontose (Russie), sur le rhume (Amérique), sur le cancer de la bouche (Chine), sur le cancer de l’estomac (Allemagne), et de nombreuses autres maladies. Notre savoir, si petit sur cette substance si bien étudiée, montre une fois de plus les limites et les faiblesses du savoir scientifique que Linus Pauling, en véritable savant, avait toujours le courage de souligner.

 

 

  • diminuer, ne veut pas dire guérir, ainsi que le souligne le Dr Pienta, l s’agit de pectine modifiée contenue dans le citron ; voir notamment :

http://www.hstes.com/article-ancer-c-72885789.html

Jean Aikhenbaum

 

Partager cet article
Repost0
7 octobre 2011 5 07 /10 /octobre /2011 09:35

 

Le  mouvement c’est la vie

 

 

Article publié dans Réussir votre santé n° 5 – 1996

 

La méthode Feldenkrais

 

Lorsqu'au début d'une séance. Moshe Feldenkrais demandait à un groupe d'exécutants de réaliser un même mouvement,chacun des participants leréalisait à sa manière, parfois très éloignée de cequ'il avait demandé. "Nous agissons d ‘après l'image que nous nous faisons de nous‑même" expliquait-il alors. "Chaque être bouge, ressent, pense parle de la manière qui correspond à l’image qu’il s’est faite de lui-même au cours de son existence. Ainsi notre manière de tenir la tête, les épaules, le ventre, notre voix, nos comportements, enfin toutes nos manières d’être, tout cela repose  sur l’image que nous nous faisons de nous-même. Rapetissée ou grossie, plus ou moins déformée ; tout ce que nous faisons correspond aux limites de notre schéma corporel.

 

Pour l'avoir fréquentée longtemps nous croyons que cette représentation est la seule possible. Cette image change pourtant au cours de la vie même si elle tend à se fixer avec l'âge. Souvent c'est vers 13-14 ans que l'individu cesse de développer sa faculté d'adaptation, il renonce à ce qu'il a raté et en fait une règle :

"Je ne sais pas danser. Je suis nul en math. La vieillesse est également un exemple de ce processus de cristallisation de l'image de soi  on sélectionne attitude et postures on en rejette d’autres,  que l’on s’interdit. La réussite interrompt elle aussi l’apprentissage. En effet, une fois acquis une manière de faire, nous n’en changeons plus, même s’il y a mieux à faire.

C'est ainsi que l'homme se fabrique une image de lui-même, beaucoup plus réduite, qu'elle ne pourrait l'être et qu'il demeure "au-dessous de lui-même". D'après les possibilités découvertes par la neurobiologie, elle n'atteindrait que 5 % de notre potentiel.

A ceux, qui douterait de notre méconnaissance intime, Feldenkrais proposait la petite expérience suivante fermez les yeux, mesurez la longueur de votre bouche entre pouce et index puis entre les deux index. Vous obtiendrez probablement une image différente chaque fois, plus ou moins éloignée de la mesure réelle. De fait, peu de gens parviennent à la déterminer avec précision une image complète de soi, de toutes les parties de son corps est exceptionnel. C'est pourtant à cette recherche que nous invite Feldenkrais. Dans quel but ? "Quand nous devenons conscients de ce que nous faisons réellement, non pas ce que nous disons ou croyons faire, la voie vers l'amélioration est largement ouverte devant nous" aurait-il répondu.

 

LE MOUVEMENT D'ABORD

 

Le mouvement, la sensation, le sentiment et la pensée composent notre image. Ces quatre données participent à chacune de nos activités. Si Feldenkrais a choisi de travailler sur l'élément moteur, il y a plusieurs raisons à cela. Tout d'abord, parce que la gestion du mouvement est la principale occupation de notre système nerveux. De plus, nous avons l'expérience du mouvement. Nous pouvons l'observer et sa qualité est facile à reconnaître.

Une autre raison majeure de s'attaquer directement au mouvement, tient à notre organisation cérébrale. En effet, la partie de l'écorce cérébrale dans laquelle se forment les circuits moteurs des muscles, se trouve à proximité des couches du cerveau dans lesquelles se développent les processus d'association.

Toutes les impressions de sentiment et de sensation que nous éprouvons, ont été reliées à une attitude musculaire. Même l'abstraction de la pensée, est liée à l'organisation neurologique de notre activité musculaire. C'est pourquoi nous prenons conscience de nos sentiments à travers leur expression motrice. Aussi, tant que nous conservons le même schéma d'organisation moteur, nous conservons les mêmes pensées et les mêmes modes d'action pour provoquer un changement véritable, il est nécessaire de changer la dynamique de l'image que nous portons en nous, sinon les muscles, support de nos habitudes, nous ramènent dans nos vieux schémas. Toute tentative de changement se heurte à cette difficulté.

 

APPRENDRE A  APPRENDRE

 

"L'essentiel, c'est le système nerveux" clamait Feldenkrais. En effet, la malléabilité de notre système nerveux, sa capacité infinie de "s'adapter à mille mondes différents" pour reprendre son expression sont au coeur de sa méthode. Feldenkrais, lui accordait cette importance à cause de sa position centrale, entre Soi et le Monde. En effet, le système nerveux est en relation avec le corps (par les nerfs et la chimie hormonale) et avec l'extérieur (par les terminaisons nerveuses et par les sens). C'est lui qui fait le lien entre eux. C'est également au système nerveux que nous devons notre capacité à imaginer un acte, sans pour autant le réaliser.

 

Ce délai, cette distance, entre la pensée et l'action, sont à la base de la prise de conscience intérieure.

Conscience c'est le mot clé de la méthode, la clé de voûte de son travail, de notre croissance, le sésame, qui nous permet de développer nos potentialités. En plus, de la veille et du sommeil, on peut compter la prise de conscience de soi-même, comme un troisième état d'être. Dans les limites de l'évolution, la prise de conscience intérieure est encore très jeune. Elle est répartie très différemment entre les gens. Cette faculté de prendre conscience et d'apprendre remplace chez l'homme l'instinct des animaux.

 

Apprendre, cela veut dire pour Feldenkrais développer par expérience de nouvelles réactions à des situations déjà familières. On observe et on profite de l'erreur, plutôt que de lutter contre elle. On reconnaît là une technique propre au judoka.

 

Que peut-on attendre de cet apprentissage ?

Pour beaucoup une seule séance apporte une réelle illumination dont le souvenir restera longtemps présent à l'esprit. A plus long terme cette écologie du mouvement permet d'augmenter le potentiel individuel et de reculer les limites de ce que nous croyons pouvoir faire. Cela permet en outre une amélioration de nos fonctions vitales, dans une proportion insoupçonnée. Il ne s'agit pourtant de muscler, ni d'assouplir ou de soigner. Ce n'est pas de la gymnastique.

….la tension au contraire, provoque des raccourcissements, des raideurs, des blocages. Elle est non seulement inutile, mais de plus elle est nuisible au corps. Lorsqu'on se libère des tensions inutiles, agir devient facile. Si un individu développe la conscience de ses gestes, il lui deviendra facile d'exécuter un acte qui produise une collaboration harmonieuse entre l'impression sensorielle et la manière d'agir. L'excellence, ce que l'on sait bien faire, ne coûte pas d'effort. Ce qu'on appelle le "talent" serait la capacité à observer attentivement son propre comportement pour l'améliorer. Ceux qui veillent aux sensations et observent les impressions de leurs corps, pendant toute leur existence, comme au temps de leur croissance, continueront à apprendre et à se développer toute leur vie. A l'inverse, si vous utilisez votre corps comme une machine, ne vous étonnez pas d'être des êtres stéréotypés.

Lors des leçons données par Feldenkrais, le mouvement est ainsi étudié de divers points de vue : de la respiration, de la tête, des appuis sur le sol... par l'attention portée à nos sensations kinesthésiques, il s'agit d'imaginer le mouvement.

On visualise dans les moindres détails le jeu des muscles, des vertèbres, des articulations on passe ainsi son corps au peigne fin. Le but est d'explorer les chemins par lesquels le mouvement circule, de clarifier l'orientation dans l'espace au cours du mouvement exécuté.

On apprend ainsi le rôle primordial, joué par les yeux dans la coordination des

mouvements du corps, à détecter les efforts inutiles et parasites ou bien encore à

coordonner les mouvements, en prenant conscience des rapports qui existent entre eux.

Dans de nombreuses leçons, les mouvements ne sont d'abord exécutés que sur un seul côté du corps. Et chacun peut faire l'expérience étrange de se retrouver avec un côté "conscient" tandis que l'autre "dort" encore. L'étonnement s'accroît encore lorsque, dans la seconde partie de la leçon, on provoque le même effet symétrique "d'éveil" avec sa seule imagination. On découvre alors avec surprise que la représentation mentale est aussi efficace que le mouvement réel. Nous nous sommes mentalement organisé.

 

Pour en savoir plus

BIBLIOGRAPHIE

La conscience du corps, Moshe Feldenkrais, Editions Marabout.

La puissance du Moi, Moshe Feidenrkais, Editions Robert Laffont.

 

http://www.feldenkrais-france.org/annuaire.php

 

 

 

 

 

 

 

Un homme hors du commun

"Pour faire ce que l'on veut, il faut savoir ce que l'on fait". Telle était la profession de foi de Moshe Feldenkrais. Cet homme, hors du commun, qui plaçait la connaissance de soi au-dessus de tout, est né au début du siècle, en Russie. A 14 ans, il gagne la Palestine par ses propres moyens. en 1928, on le trouve à Paris où il étudie la physique, la mécanique, l'électronique et ta physique nucléaire. à la Sorbonne où il devient docteur ès sciences. Curieux de tout, il s'intéresse également à l'enseignement de Georges Gurdjieff, au zen et au yoga, à la cybernétique, au fonctionnement biologique du cerveau... Dix ans après son installation en France, il participe aux recherches atomiques du couple Joliot‑Curie. mais c'est une blessure au genou, lors d'un match de football, qui donnera une orientation nouvelle à sa vie. Les médecins parlent d'opération. Celle-ci, entraînerait une claudication irrémédiable. Feldenkrais refuse. Il se penche alors sur la mécanique interne de son propre corps, étudie le mouvement et el système nerveux. II découvre un univers vierge, qu'il n'aura cesse d'explorer toute sa vie.

Sa formation aux arts martiaux et ses connaissances en physique lui servent de base de départ. Il s'appuie également sur son savoir en neurophysiologie et en neuropsychologie. De cette multitude d'influences hétéroclites, il tirera une méthode étonnamment cohérente.  Il passera le reste de sa vie à la faire connaître.

C'est ainsi qu'il enseigne en Europe, aux U.S.A. en Australie ainsi qu'en Israël, à Tel Aviv ou il meurt en 1984 Danseurs, sportifs, musiciens, comédiens. Tous les artistes dont le corps est l'instrument et plus généralement tous ceux qui désirent tirer le meilleur parti d'eux-mêmes sont susceptibles d'être intéressés par son enseignement.

Energique, volontiers provocateur, sévère comme tous les éveilleurs deconscience, mais par-dessus tout bienveillant. Moshe Feldenkrais. aimait tenir de longs discours sur l'éducation, ou raconter des anecdotes en un mélange d'explications scientifiques et de métaphores. A ceux qui lui reprochaient cette attitude, il répondait "Vous pensez que mes histoires ne servent à rien. Vous avez tort. Vous vous souviendrez d'elles, quand vous aurez oublié l'exercice, elles vous le mettront en mémoire". Souvent d'ailleurs il interdisait notes et enregistrements "Si vous intégrez vraiment un exercice, vous ne l'oublierez pas disait-il. Malgré cette interdiction, II laisse derrière lui un vaste héritage d'écrits et d'enregistrements, ainsi que de nombreuses personnes formées à sa méthode. Il nous lègue surtout une formidable porte ouverte sur un domaine encore largement Terra Incognita : notre propre conscience.

 

Leçon

-                       Allongez-vous sur le dos et soulevez les jambes et le bassin. Le poids du corps se porte ainsi lentement sur les épaules.

-                       Pour exécuter le mouvement un bon nombre d’attitudes sont possibles, cherchez attentivement la vôtre.

-                       Relâchez le ventre et respirez librement.

-                       A mesure que votre respiration retrouve un rythme normal (au bour d’une minute environ) et que vous éliminez les contractions inutiles, vos jambes oscillent au rythme de votre souffle.

Des pensées parasites telles que la peur de vous blesser peuvent venir vous troubler et vous empêcher d'atteindre cette décontraction. Cherchez à les éliminer, elles

ne sont pas fondées.

Lorsque vous y parviendrez, votre colonne vertébrale trouvera une souplesse nouvelle et les jambes se rapprocheront de la tête à chaque expiration. Les muscles extenseurs du dos jouent alors pleinement. Ils s'étirent ou se rétrécissent au rythme de la respiration.

Placez à présent les mains sur les genoux et poussez durant quelques secondes pour allonger encore un peu le mouvement. Ce geste ne doit pas briser la décontraction. Il ne faut pas forcer.

La contraction des muscles du dos est ainsi réduite un peu plus. Le corps peut alors

prendre de très nombreuses positions. Les jambes peuvent être à la verticale ou

arrondies. Vous pouvez alors soulever la tête du sol, en vous aidant éventuellement des mains.

 

La moindre crispation du cou ou des épaules peut vous empêcher d'amener les

pieds largement au dessus de la tête. Si vous éliminez cette crispation inutile, vous ferez d’un seul coup un étonnant progrès,

Vous pouvez même plier le dos encore plus en poussant les pieds de chaque côté de la tête.

Dépliez ensuite le dos pour le ramener à sa position de départ. Vous allez cette fois

IMAGINER le mouvement du dos. Celui-ci est souple et capable de se plier librement. Ne croyez pas que cela est impossible, que vous êtes trop vieille ou pas assez souple.

Vous pouvez, grâce à votre imagination, réaliser ce mouvement.

·Recommencez le mouvement réel et observez le changement avec la première

fois.

Ensuite, levez-vous et observez la position de votre dos. celle-ci vous semblera plus

correcte, vous aurez l'impression d'être plus grand. Faites la comparaison avec votre

posture habituelle et appréciez les progrès réalisés par cette prise de conscience.

 

 

Jean Aikhenbaum

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
4 octobre 2011 2 04 /10 /octobre /2011 16:00

 

 

 

Avant de commencer, à te parler de tout et de rien, question idiote ; sais-tu qu’en Algérie les centenaires foisonnent ? oui, authentique et le plus grand nombre se trouvent parmi ceux qui touchent les retraites vieillesse de la CNAV – immortels les mecs. Enigme et mystère mathématiques, ils sont plus nombreux que le total des centenaires officiellement recensés dans tout le pays.

Bof, t’y fais des histoires pour des broutilles, pas grave, c’est toi qui paie.

 

J’voulais te parler encore de Fukushima, de Tchernobyl et autres incidents considérés mineurs par nos élites politiques. Le sujet du strontium, radium,  plutonium, césium,  les cancers et autres délicieusetés en perspectives peuvent bien attendre un peu, tu vois, c'est un sujet qui rique de durer dans le temps, j'uis prêt à te faire tous les paris qu'on aura oublié Jhonny, Sarko, même Chirac, Ségolène que le sujet sera toujours à la mode….

 

Juste pour pas perdre la main :

-          En 2008, le docteur Jean-Louis Valatx, à partir étude sur 1800 questionnaires adressés aux vétérans métropolitains des essais de l’association, AVEN, met en évidence que 18,8 % des couples ont subi une ou plusieurs fausses couches, 32,9 % de couples n’ont pas eu d’enfants, dont 25 % en raison de stérilité masculine.
Parmi les 3022 enfants nés après les essais , 405 enfants (13,4 %) présentent des anomalies congénitales plus ou moins importantes. 23,5 pour mille des enfants sont décédés à la naissance ou au cours de la première année de vie, ce qui représente plus de trois fois la mortalité infantile en France.

- Dans les années qui ont suivi l’accident de Tchernobyl, on a pu montrer que dans les zones rurales biélorusses contaminées (région de Gomel), la fréquence de malformations a clairement augmenté depuis 1987 : elle est de 39 % dans les districts « témoins » (césium137 < 1 Ci/km2) et elle croit avec le niveau de contamination du sol, jusqu’à 79 % pour les zones contaminées à plus de 15 Ci/ km2. Ces malformations consistent essentiellement en des anomalies de formation du cerveau, des becs de lièvres et fentes palatine, des polydactylies, reins doubles et urètres doubles, atrophies des membres.

 

     S’plaignent toujours, jamais contents. Tu te rends compte, 4 reins au lieu de deux…une aubaine,  pisser à tire larigot. En plus, pour se faire de l'argent de poche, ils pourront toujours vendre les doubles.

 

     De même en Ukraine, où les anomalies de développement cérébral on augmenté   de 63,7 % pendant les 5 ans qui ont suivi l’accident de Tchernobyl. On note en particulier augmentation de 110,4 % des cas d’hydrocéphalie.

 

Là aussi, dès la naissance déjà la grosse tête, vont avoir en Ukraine des énarques et futurs politiques à la pelle.  

Les essais français dans le Pacifique n’étaient pas « propres » Par Christian SUEUR

 Compte rendu de la mission préliminaire de contrôles radiologiques sur l’île de Mangareva et les atoll de Tureia et Hao (Polynésie française), octobre 2006 (Commission d’enquête de l’Assemblée de la Polynésie)

 

Reçu et sélectionné ça :

 

http://www.drzz.info/article-la-fin-d-une-legende-stephane-hessel-co-redacteur-de-la-declaration-universelle-des-droits-de-l-85706240.html

 

J’ais pas si tu t’en est rendu compte, j’ai pas une admiration démesurée pour les élites qui nous gouvernent. Je t'ai même dit que j'avais honte de moi. C’est vrai j’le reconnais ma détestation n’est pas égalitaire. En fait, y’en a qui me sont insupportables. Donc, comme je te le disais, quand j’me dérange pour aller singer ma pipelette qui me bassine sur l’importance du devoir électoral, c’est pas pour opter pour la politique de truc machin chose. Tu sais déjà ce que j’en pense. Non, je vais voter, d’abord si j’trouve une paire de grole assortie à mon bulletin et contre celui qui m’est insupportable, sans pour autant être d’accord avec celui à qui je donne ma voix.

Tiens, j’te donne un exemple, j’ai écouté par hasard Cohn Bendit, celui-là totalement indigeste. Il fait dans l’écolo, c’est son business. Or, y s’trouve que l’environnement c’est mon truc. Quand ce digne élu, lançait des cailloux sur des flics, j’étais déjà plongé dedans. C’était pas encore la mode. Lui était gôchiste, faisait mai 68, dont la puanteur nous asphixie encore, il l’est resté, il a adapté son truc qui n’était plus porteur. Pas con, lui et ses émules se gardent bien de dire l’essentiel. On est révolutionnaires, rose bonbon, pas question de faire fuir l’électorat….. j'te reparlerais de tout ça un de ces jours, moi j'm'en fiche, pas besoin de ta voix, plus rien à fourguer, alors tu comprends que j'm'en  bassine d'être politiquement dans la norme.
Leur salade, même pas bio, pour te dire qu’ils ont la potion magique pour régler les problèmes environnementaux, à t'en donner une diarrhée carabinée. Sa harangue du jour ? le problème israélo-palestinien, j’ai pas encore compris le rapport qu’il peut y avoir avec les l’écologie.

 

Hessel, indigné sur mesure... pas même rigolo.

 

  Au fait, le lien parle de Stéphane Hessel, tu sais celui qui s’indigne à en dégueuler partout. Il est encore plus vieux que moi, de là, y’a qu’un pas à penser que la connerie s’accumule avec l’âge et qu’il en a redemandé.Il a quelques années d’avance, d’ici là, j’espère que j’aurais appris à fermer ma gueule. L’article est de P.A Taguieff, rien à ajouter. Brillantissime comme à son habitude.

 

http://www.drzz.info/article-flash-info-le-commissariat-de-vigneux-assiege-par-des-arabes-a-relache-les-coupables-d-une-agression-85658302.html

 

 

rapprochements malhonnêtes, comme il se doit ;  

 

Je suis partout 1938

L’action antisémite en Allemagne et son explication....

Mais elles sont encore suffisamment présentes dans les mémoires pour qu'il paraisse inutile de rappeler ici tous leurs détails et leurs précisions......

D'après ces informations revenues de Londres à Paris, ou de Paris à Londres, Berlin était le théâtre de nouveaux po­groms. On se ruait sur les Juifs dans di­vers quartiers de la capitale allemande. On abattait. On pillait. Des milliers de Juifs erraient comme des bêtes sauvages dans les forets des environs de Berlin. Bref, un véritable carnage.

Remarquons tout de suite que tout cela fut accueilli sans le moindre contrôle, et répandu sans la moindre mesure. On ne fit procéder à aucune vérification. On ne recoupa aucun renseignement. L'origine de cette brusque éclosion d'informations sensationnelles et dramatiques demeurait aussi mystérieuse que l'origine du fait lui-même, c'est-à-dire de nouvelles et sou­daines mesures antisémites dans la capi­tale germanique………

Comme par hasard, d'ailleurs, cette campagne éclatait au moment précis où le deuxième congrès franco-allemand al­lait se tenir à Baden-Baden, et étudier, en dehors de la politique, les relations pos­sibles de la France et de l'Allemagne. Et l'on assistait dans la plus grande partie de la presse à un sabotage total des infor­mations relatives à ce congrès, tandis que l'on s'ingéniait à saboter le congrès lui-même. Sacha Guitry se voyait empêché de s'y rendre pour y parler du théâtre et du cinéma français...

 

Le point de départ des dernières mesures antisémites est, en effet, selon la version allemande, cette brusque augmentation de la population juive dans la capitale...

ils auraient ouvert de nouveaux com­merces, et, dans certaines entreprises israélites, se seraient fait la place en évinçant des employés aryens...

En outre, beaucoup d'entre eux seraient des « trafiquants de drogues, des « frau­deurs de devises, des  faux-mon­nayeurs, des « tricheurs professionnels, des  escrocs » et des voleurs à la tire ». La plupart, par surcroît, n'étaient même pas des Viennois de vieille date, mais des immigrants qui avaient juste eu le temps de troquer, dans la capitale au­trichienne  leurs caftans crasseux » contre des complets-confections occiden­taux.

Il y eut alors quelques réactions symp­tomatiques dans la population. C'est alors que la police de la ville intervint en organisant, à deux reprises, le 31 mai et le 16 juin, des rafles comparables à celles que la police parisienne est bien obligée de faire contre une faune analogue de malfaiteurs étrangers dans certains quar­tiers de lu capitale française ».

L'opération a effectivement abouti à l'arrestation de trois à quatre cents indi­vidus qui relèvent de la justice ordinaire.

 

 

On bouffe du juif, quand c’est possible, t quand ils se laissnt faire, en Israël, difficile, y s'laissent pas faire, alors quand y’en a pas, à défaut de mieux,  les chrétiens font l’affaire…. C’est quand même pas pareil, les justifivations sont plus faciles à trouver.

L’église Saint Georges à Al Marinab (Edfu) attaquée et brûlée par des fanatiques musulmans

L’Eglise Saint-Georges dans le village d’Al Marinab dans la province d’Edfou a été attaqué et brûlé par des fanatiques musulmans originaires des mêmes villages et des villages voisins. Personne ne se trouvait à l’intérieur de l’église pendant l’attaque. Cette église a été attaquée il ya quelques semaines par la même foule de musulmans qui ont exigé de retirer sa croix. Aujourd’hui, ils ont réussi à brûlée l’église comme ils menaçaient depuis plusieurs jours. …. des maisons voisines, un magasin ainsi qu’un bâtiment, détenus par des coptes, ont également été brûlés.

Aucune arrestation n’a été faite. Les Fanatiques musulmans ont empêché les camions de pompier de venir sur les lieux. Aucune protection de la justice et de l’état a été promis pour les coptes du village. Les Coptes qui ont peur de ces actes continueront d’augmenter à mesure que le gouvernement continue de permettre ces actes criminels et les laissent passer inaperçus. C’est la quatrième église copte détruite par les musulmans cette année, après la révolution. (source : Blog-Copte, le 30 septembre 2011)

 

Jean Aikhenbaum

Partager cet article
Repost0
2 octobre 2011 7 02 /10 /octobre /2011 08:48

 

Copie de lettre destinée à Madame Elisabeth Guigou – fin septembre 2002

 

 

Madame la Ministre,

 

Nous avons écouté jeudi 18 septembre 2002 votre intervention sur Fance Inter, Nous avons été fort surpris par les propos que vous avez tenus sur cette antenne. En effet, à un auditeur qui faisait une comparaison entre les crimes nazis et les crimes des communistes, vous avez dit : qu’il n’y avait rien de comparable et que les communistes avaient été de grands résistants. Pour conclure, vous avez même ajouté (sic) que cet auditeur... faisait de la confusion mentale.

Nous nous permettons de vous rappeler que les communistes ont effectivement été résistants à partir du moment ou le nazisme présentait un danger pour « grand frère soviétique ». Vous pouvez facilement vous en rendre compte en lisant le journal l’humanité des années 1938 - 1939.  Molotov, au conseil suprême des Soviets le 17 novembre 39, s’exprimait ainsi : « une guerre de ce genre ne saurait être justifiée en aucune façon. L’idéologie de l’hitlérisme, comme tout autre système peut-être reconnue ou rejetée, c’est une question d’opinion politique. Mais n’importe qui comprendra qu’on ne peut en finir avec elle par la guerre, c’est pourquoi il est insensé, voire criminel, de mener une semblable guerre pour l’anéantissement de l’hitlérisme en la couvrant du faux drapeau de la lutte pour la démocratie ».

  Maurice Thorez, il a toujours été après la guerre discret et embarrassé lorsqu’il était interrogé sur sa désertion. Le 13 juillet 1940, on peut trouver dans l’Humanité ceci : Nous avons eu l’occasion d’entendre une conversation entre un travailleur parisien et un soldat allemand. L’ouvrier parisien disait : nous sommes les ennemis des capitalistes français et les amis de tous les peuples, allemand, italien, anglais etc. ainsi que des peuples coloniaux...

Quant aux MOI, la manière dont les communistes les ont lâchés se passe de commentaires. Cette citation de Paul Reynaud est également des plus claires : Il fut un temps, en France, les républicains criaient : vive la Pologne, monsieur ! les communistes français, osaient crier  le 1er octobre 1939, vive la partage de la Pologne. (Paul Reynaud : La France p. 606). Les communistes ont fait effectivement de la résistance ....... à partir du moment ou Moscou leur en a donné l’ordre.

Dans un tout autre registre, notre association a mis en évidence la participation de fonctionnaires de l’état, au retour aujourd’hui en France, d’une supercherie scientifique nazie, forme particulière de révisionnisme puisque difficilement décelable ... le journal l’Humanité, dans une série d’articles consacrés à cette fumisterie en a fait l’éloge. Nous leur avons adressé un dossier, c’était il y a plus de deux ans...(aujourd’hui une dizaine d’années) en leur demandant de rectifier leur propos, nous attendons toujours une réponse. Cette série d’articles et l’article original peuvent être consultés sur Internet... En toute connaissance de cause, les actuels communistes continuent à faire l’éloge de cette fumisterie et participent ainsi à la réhabilitation d’un criminel de guerre nazi. Ce qui n’est guère étonnant, quand on se rappelle avec quelle unanimité les communistes français ont suivi Lyssenko*.

Que le parti communiste, s’accapare de lutte anti-raciste pour tenter de redorer son blason, c’est son problème, fort heureusement, les français ne s’y trompent guère, les électeurs ont réduits ce parti à sa plus simple expression. Nous n’avons pas été, Madame la Ministre, à la manifestation organisée par ce parti. Nous refusons de faire état de notre vécu, mais à la lecture de nos noms, vous pourrez constater que nous savons de quoi nous parlons. Ce que nous pouvons vous dire en conclusion, c’est que malgré tout le dégoût que peut nous inspirer le sieur Papon sa carrière, son histoire, nous n’arrivons pas pour autant à trouver excusable les morts et les victimes des communistes, niés et cautionnés pendant des décennies par les communistes français.  

 

 

                         Histoire, Sciences, Totalitarisme, Ethique et Société

                                                                                association loi 1901

H.S.T.E.S

                    Paris le 4 septembre 2000

         

 

L’HUMANITE

Monsieur le Directeur de la Rédaction

32, rue Jean Jaurès

93528 Saint Denis cedex

 

 

         

         

ref : articles publiés dans la rubrique l’Huma été « une semaine à la ferme »

 

 

Monsieur le Directeur,

 

Vous avez, sous la plume de Gérard Le Pull publié une série d’articles intitulés :

- remontée au Jura du néolithique, le 14/08/00,

- ni cirque ...ni zoo, le 15/08/00 ;

- steack de bison et saucisson, le 16/08/00,

- un authentique accent, le 17/08/00

- la vache quel tourisme, le 18/08/00.

Dans ces différents articles le journaliste dit :

- le 14/08/00  qu’on y vend des steacks de bison et d’aurochs, ... qu’un savant dosage de croisement à permis de recréer le bovidé de notre préhistoire... outre les aurochs, deux troupeaux de bison...aurochs et Highland cattle débroussaillent...

- le 15/08/00 : comparer un aurochs à un bison...par voir des troupeaux de bison, d’aurochs...à la couleur claire des bébé d’aurochs...à la manière dont les highland cattle et les aurochs nettoient les marais..

- le 16/08/00 : les deux taureaux, aurochs et higland cattle rejoignent leur harem...

- le 17/08/00 : la vue d’un troupeau d’aurochs...les bisons et les aurochs m’ont impressionnée.... et cet article se termine par : et ça marche d’autant mieux, que l’authenticité de l’accent franc-comtois du guide convainc chacun qu’il ne saurait mentir à des enfants (sic).

- le 18/08/00 : ils ont tous acheté du saucisson de bison ou d’aurochs... ils voulaient tout connaître de la vie de l’aurochs,... la manière dont des zoologistes ont procédé à sa reconstitution...

 

Notre association a été créée dans le but de mettre fin, à la supercherie qui consiste à faire croire qu’un  bovin domestique ordinaire est un aurochs, aurochs-reconstitué, néo aurochs, aurochs de Heck etc.

Nous vous prions de bien vouloir trouver ci-joint l’ouvrage :

 

Aurochs, le retour... d’une supercherie nazie

 

ou

Comment ressuscite aujourd’hui en France, une supercherie nazie

qui a servi  à justifier les théories raciales du 3ème Reich ?

 

résultat d’un travail qui relate la véritable histoire de cette authentique supercherie nazie.

 

En avril 1998, le n° 33 du Courrier de l’environnement de l’INRA publiait notre article intitulé « Aurochs, retour d'un animal préhistorique... ou manipulation scientifique »? qui a connu un certain retentissement parmi les spécialistes (cet article peut être consulté sur le site internet de l’INRA).

Dans celui-ci nous retracions dans les grandes lignes les circonstances dans lesquelles s’était déroulée cette « pseudo-reconstruction ». Si dans le monde des spécialistes, personne n’ose prétendre que cet animal est un aurochs, en revanche celui-ci est toujours présenté au grand public sous cette appellation et sans faire référence aux circonstances réelles et aux raisons de sa création. Nous avons donc poursuivi nos recherches et décidé de publier un ouvrage afin d’informer un large public.

L’histoire de la création de ce "faux-aurochs", est préoccupante, elle est sans conteste l'une des plus grandes supercheries scientifiques du vingtième siècle. Ce tour de passe-passe, qui tente de nous faire croire que nous sommes devant  une avancée scientifique extraordinaire, "la reconstruction d'une espèce disparue il y a quelques siècles"...n’est que le croisement banal de quelques races bovines.

Cette supercherie bien particulière est unique en son genre...tellement elle est énorme et scandaleuse sur le plan éthique. L’origine de cette affaire qui émane en droite ligne de la propagande nazie, aurait dû éveiller quelques soupçons. C’est aussi l’un des points  qui la différencie des "falsifications ordinaires". Plus de cinquante ans après le 8 mai 1945, ce "triste héritage du 3ème  Reich" a pris un nouvel élan, dans une indifférence quasi générale.

Aujourd'hui en France, la commercialisation de cette mystification s’accompagne de la réhabilitation de l’un de ses promoteurs, criminel de guerre, haut dignitaire  nazi, proche collaborateur d’Hitler et responsable de crimes commis dans les pays occupés! Un autre aspect surprenant de cette scandaleuse affaire ; cette fraude scientifique est faite à l’aide de  documents sur lesquels figurent  des  organismes publics et le nom de fonctionnaires de l’Etat. C’est  la première fois dans l'histoire des sciences à notre connaissance, que les institutions publiques d'un état démocratique ainsi que des fonctionnaires apportent leur concours à  une telle manipulation !*

               Nous pensons que votre journaliste a été abusé et du fait de l’extrême gravité de cette affaire que vous ne manquerez pas de rectifier vos propos, nous sommes à votre disposition pour vous fournir toutes informations complémentaires.

A vous lire,

Nous vous prions d’agréer, Monsieur le Directeur, nos salutations distinguées.

 

 

P.J : Aurochs, le retour...d’une supercherie nazie,

copie d’un article paru dans Politis,

quelques unes des réactions que nous avons reçues après la publication de notre ouvrage,

(documentation complémentaire sur demande)

article paru dans Courrier International.

 

* il faut replacer ce courrier dans son contexte (année 2000) – nous n’avons toujours pas eu de réponse du journal L’Humanité jusqu’à ce jour, aujourd’hui, nous pouvons dire que notre travail a donné quelques résultats, notamment auprès des instances polonaises et de la communauté européenne, puisque le projet de la « réintroduction de l’aurochs de Heck » a fort heureusement échoué.

 

* Les chercheurs soviétiques n'étaient pas en reste. Les théories d'Oparin connurent dans les années 30, une notoriété internationale. La  soupe pré biotique était à la base de la vie et le hasard avait favorisé son apparition. Le marxisme à travers la génération spontanée  momentanément remise  au goût du jour,  défendait la thèse  que la matière était en mouvement et que de l'inerte naissait la vie.  Le mythe de la science communiste s'y engouffra, car elle était  seule capable de faire un monde et un homme parfaits.  Lyssenko, put en s'appuyant sur Oparin pendant des décennies défendre des idées chères aux communistes selon lesquelles les caractères acquis devenaient héréditaires ! Olga Lepeshinkaïa, prétendit qu'elle était capable d'obtenir une génération spontanée à partir de la paille et ce en quelques heures. Cette grande scientifique avait même mis au point  une formule rajeunissante...avec pour base de la limonade !  Tous ces brillants chercheurs bénéficièrent bien entendu des largesses du pouvoir. Ils furent récompensés à la hauteur de la qualité de leurs travaux. Ils firent partie de l’élite scientifique et dirigèrent l'Académie des Sciences d'URSS dans les années 50. Ils eurent également droit aux largesses du pouvoir et furent récompensés par des titres, des  prix Lénine, Staline etc.

De telles absurdités ont été défendues par d'éminentes personnalités du monde scientifique, politique, et des arts tant à l'est, ce qui peut être compréhensible... qu'à l'ouest, ce qui l’est moins.   De nombreux d’entre eux   soutenaient  comme leurs confrères communistes qu'une évolution graduelle à partir de la matière inerte  était vraisemblable et pouvait  être  à l'origine de la vie. Ce climat faisait place à une dialectique ou la puissance de l'affirmation balayait tout doute et marginalisait systématiquement tout opposant. La science et la vérité étaient enfin en marche, elles ne pouvaient  venir que du communisme. Il  en était le garant, le détenteur. Les  réactionnaires rétrogrades qui mettaient en doute le bien fondé du lissenkysme cela va de soi,  défendaient non des théories scientifiques, mais des relents de superstitions religieuses éculées. Muller, comme quelques autres furent l'objet de persécutions, par chance il réussit à fuir à l'ouest et obtint en 1946 un prix Nobel.

 

Jean Aikhenbaum - Piotr Daszkiewicz

 

Partager cet article
Repost0
2 octobre 2011 7 02 /10 /octobre /2011 07:38

 

4ème  partie

Gadus morrhua L. morue fraîche ou cabillaud

 

Douleurs articulaires

 

La peau de poisson  appliquée  aux endroits des douleurs             articulaires aurait la propriété de les soulager  (pour les personnes qui pour les raisons diverses ne peuvent accepter  cette pratique, il existe en vente en pharmacie et dans les magasins spécialisés une préparation prête à l'emploi appelée hydrolysat de collagène marin).

 

Faiblesses musculaires

La peau de poisson  appliquée  aux endroits des faiblesses musculaires aurait la propriété de renforcer les muscles   (ou hydrolysat de collagène marin,  disponible dans les magasins spécialisés ou en pharmacie).

L'huile de foie de morue en application interne et externe peut dans ce cas précis être un complément précieux.

Le plasma de Quinton, pris par voie buccale à raison de 10 à 30 ml par jour en fonction de la tolérance individuelle peut accompagner ce type de traitement .

 

 

Cheveux, ongles cassants

La peau de poisson  appliquée  sur la chevelure l'embellit, sur les ongles cassants elle      aurait la propriété de les soulager  ((ou hydrolysat de collagène marin,  disponible dans les magasins spécialisés ou en pharmacie). Ce traitement peut être complété (ou éventuellement remplacé avec de l'huile de foie de morue, en application externe et en prise interne).

 

Vieillissement cutané (Elixir de jouvence ?)

La peau de poisson  appliquée à même la peau « aurait » comme  propriété de redonner à la peau son éclat et de lui rendre une seconde jeunesse  (ou hydrolysat de collagène marin,  disponible dans les magasins spécialisés ou en pharmacie).

Ainsi que nous l'avons souligné dans notre introduction sur les diverses propriétés l'huile de foie de morue celle-ci accélère et favorise la régénération cellulaire. A l'heure ou tant  de produits miracles vendus sur le marché a des prix exorbitants sont censés maintenir la forme, la jeunesse et la santé avec des résultats la plupart du temps éphémères et parfois négatifs. L'huile de foie de morue permet de garder à la peau sa souplesse et de retarder de manière naturelle (sans aucune contre indication) le vieillissement.

Redécouvrez là, faites en des cures par période de 3 à 4 semaines et servez vous en comme huile d'entretient de la peau.

 

Algues

 

L'usage thérapeutique des algues, à quelques exceptions près est récent,  nos ancêtres ont plutôt (sauf en Extrême Orient) développé une phytothérapie basée sur les plantes terrestres. De plus, pour les organismes marins, les anciens se sont plutôt intéressés à certaines toxines ou teintures d'origine animale plutôt qu'aux algues. Depuis quelques décennies, certaines substances font l'objet d'études approfondies. Ainsi, on utilise le phénomène de l'antagonisme biochimique (les organismes libèrent des substances biologiquement actives pour inhiber le développement d'autres organismes) de certaines espèces d'algues pour en rechercher des principes antibactériens et antifongiques. On a découvert que ces "antibiotiques naturels", non seulement inhibent la prolifération de certains organismes pathogènes, mais rendent également les bactéries moins agressives. Leur pénétration dans la cellule hôte devient difficile voire impossible. On a démontré que certaines substances provenant des algues (les dérivés sulfoniques de polysaccharides) ont une action sur les virus de la polio et de l'herpès et peuvent être utilisées dans le traitement de ces maladies. Les extraits d'un rodophyte du Pacifique le Schizymenia pacifiqua est uninhibiteur de la transcriptase inverse (enzyme clé dans le fonctionnement des rétrovirus) des oiseaux et des mammifères. De plus, on peut utiliser cet extrait à des doses qui ne nuisent pas aux autres enzymes. Les algues vont-elles nous fournir "une solution" pour des maladies virales ? On ne peut pas  négliger l'importance des polysaccharides, les  extraits des algues brunes comme la  Laminaria sp. qui sont appelés des alginates ainsi que les polysaccharides extraits des algues rouges comme la Chondrius crispus  sont appelés carraghénanes. Les algues sont utilisées pour l'extraction de ces substances particulières qui n'existent que chez ces végétaux et qui n'ont pas leur équivalent de synthèse.

 

En 1880 Stanford découvrait  l'algine, ses dérivés sont utilisés dans la pharmacie. L’acide alginique  véhicule d'autres substances pharmaceutiques, (par  exemple  pour traiter la  sciatique on utilise l'essence de térébenthine (8g), une solution à 2.5% d'alginate de sodium, 15 g de sucre et 125g d'eau mentholée).

 

Les préparations à base d'algues

 

En décoction (50 g de thalle séché pour 1 litre d'eau froide, laisser macérer 6 heures, puis faire bouillir un quart d’heure, laisser infuser 15 minutes et filtrer)

 

En teinture mère (50 g de plante séchée dans un demi litre d'alcool à 50 ° laisser macérer pendant 10 jours)

 

En cataplasme En bains (température de l'eau environ 36°) (possibilité de mélanges avec diverses huiles essentielles et sel marin)

 

En crèmes cosmétiques (100g de mélange d’algues coupées très finement ou réduite en poudre dans un verre ajouter 250 ml d’eau tiède (environ 35°C) de façon à obtenir une pâte homogène. Maintenez 10 minutes dans un bain marie. Appliquer.

 

 

 

Attention!!! les Lamianaria (L. hyperborea et L. saccharina peuvent être utilisées dans les mêmes conditions que L. digitata) contiennent une proportion importante d'iode, elle agissent sur les glandes hormonales, elles ont également des vertus anticoagulantes, ces espèces sont à utiliser avec  prudence, de préférence sous le contrôle d'un spécialiste

 

Allergies

Undaria sp. (favorise l’assimilation de calcium)

 

Anticoagulant

Corallina officinalis

 

Artérioscléroses

Chondrus crispus

Laminaria digitata

Alaria esculenta

Fucus vesiculosus

Fucus platycarpus

Fucus serratus

 

Vermifuges

Alsidium helminthocorton

Corallina officinalis

Dignea simples

 

Hémorragies externes

Fucus vesiculosus

Fucus platycarpus

Fucus serratus

 

Reminéralisation

Laminaria digitata

Alaria esculenta

Fucus vesiculosus

Fucus platycarpus

Fucus serratus

 

Respiration(problèmes de)

Chondrus crispus

 

Laxatif

Laminaria digitata

Alaria esculenta

Fucus vesiculosus

Fucus platycarpus

Fucus serratus

 

Rhumatismes

Bains de

Laminaria digitata

Alaria esculenta

Fucus vesiculosus

Fucus platycarpus

Fucus serratus

 

Ménopause

Laminaria digitata

Alaria esculenta

Fucus vesiculosus

Fucus platycarpus

Fucus serratus

 

Circulation troubles de

Bains de

Laminaria digitata

Alaria esculenta

Fucus vesiculosus

Fucus platycarpus

Fucus serratus

 

Thyroïde glande stimulation

Alsidium helminthocorton

Laminaria digitata

Alaria esculenta

Fucus vesiculosus

Fucus platycarpus

Fucus serratus

 

Tabagisme

Undaria pinnatifida

 

Hyperacidité gastrique

Chondrus crispus

Gelidium sp

Pterocladia sp

Lithothamnium calcereum

 

Ulcères

Lithothamnium calcereum

 

Inflammations intestinales

Chondrus crispus

Gelidium sp

Pterocladia sp

 

Inflammations

Spirulina maxima

Spirulina platensis

 

Constipation

Chondrus crispus

Laminaria digitata

Alaria esculenta

Fucus vesiculosus

Fucus platycarpus

Fucus serratus

Gelidium sp

Pterocladia sp

 

Fatigues

Laminaria digitata

Alaria esculenta

Fucus vesiculosus

Fucus platycarpus

Fucus serratus

 

Convalescences

Laminaria digitata

Alaria esculenta

Fucus vesiculosus

Fucus platycarpus

Fucus serratus

 

Obésité

Alsidium helminthocorton

 

Rachitisme

Chondrus crispus (sous  forme de bains)

 

Goitre

Alsidium helminthocorton, en usage externe en cataplasmes

 

Diabète

Corallina officinalis

Cystoseira fibrosa

 

Névroses

Laminaria digitata

Alaria esculenta

Fucus vesiculosus

Fucus platycarpus

Fucus serratus

 

Vieillissement prématuré

Laminaria digitata

Alaria esculenta

Fucus vesiculosus

Fucus platycarpus

Fucus serratus

 

Cheveux chute de

Laminaria digitata

Alaria esculenta

Fucus vesiculosus

Fucus platycarpus

Fucus serratus

 

Asthénie

Laminaria digitata

Alaria esculenta

Fucus vesiculosus

Fucus platycarpus

Fucus serratus

 

Transpirations abondantes

Rhodymenia palmata (en décoction)

 

Cholestérol(diminution de taux)

Corallina officinalis

Cystoseira fibrosa

Hizikia fusiforme

 

Yeux maladie des

Laminaria digitata

Alaria esculenta

Fucus vesiculosus

Fucus platycarpus

Fucus serratus

 

Ambre

 

Dès la plus haute Antiquité l'ambre a été l’un des médicaments les plus précieux de la pharmacopée européenne. Diocles fut le premier médecin Grec, connu des historiens, à conseiller son utilisation dans diverses préparations médicales. Il attribuait à cette pierre des capacités purgatives, antirhumatismales et antihémorragiques. Les naturalistes grecs sont aussi les premiers qui ont tenté d'expliquer l’origine de l'ambre. Pour eux, elle provenait de l'urine de certains animaux, plus spécialement des lynx. Il a fallut attendre jusqu'au seizième siècle pour que Adrian Pauli, naturaliste de Dantzig dans son Disquisto philosophica de succini natura découvre le véritable caractère de l'ambre et décrit plusieurs animaux contenus dans cette résine pétrifiée.

 

Utilisée par les grecs et les romains

 

Dioscorides, Teophraste et Gallien ont mentionné la valeur médicale de "l'or du nord". Pline l'Ancien et Callistratus, la citaient dans leurs ouvrages. Tous ces grandes naturalistes et médecins de l'Antiquité ont estimé que c’était un médicament aux innombrablesbles vertus. Pour s’en procurer, les romains menèrent des expéditions en direction de la mer Baltique et établirent "une route de l'ambre".

La tradition du Moyen Age place l'ambre parmi les six médicaments les plus efficaces. On l'a utilisé même en fumigation pour combattre les grandes épidémies de peste. C'était l’un des médicaments les plus chers de l'époque. Son utilisation était réservée aux privilégiés, aux rois, nobles, papauté et à la riche bourgeoisie. L'ordre des chevaliers Teutoniques tenta de monopoliser son exploitation et son commerce. L'ambre fut une de sources de richesse des villes de Hanza. L'huile d'ambre a été longtemps considérée comme une panacée.

 

Martin Luther King

 

Aujourd'hui, parmi les célébres patients traités par l'ambre, on peut citer Martin Luther King qui se libéra ainsi de ses calculs rénaux. On comprend d'ailleurs mal que cette pierre médicinale si riche n'ait pas été mieux étudiée. Mais depuis quelque temps , sa grande capacité de production d'ions négatifs, ainsi que certains de ses composants aromatiques font l'objet de recherches approfondies.

 

Actuellement l'ambre est toujours utilisé par la medecine populaire dans les pays du bassin de la Mère baltique principalement en qualité d’antirhusmatimal.

Des pommades et des préparations homéopathiques d'ambre sont commercialisées en Allemagne et en Pologne. En Russie, les médecins utilisent la vitamine D3 tirée de l'ambre.

 

Exemples de préparations utilisées par la médecine populaire:

 

L'ambre bijou: se porte directement au contact de la peau; en pendentif, notamment l'hiver en période de froid ; particulièrement recommandé aux personnes sujets aux inconvénients de changements de saisons (refroidissements, grippe, rhumes, bronchites, toux, mal de gorge, etc.)

 

Macéré dans du vin: prendre un vin rouge de bonne qualité. Laisser macérer 24 heures, puis portes à ébullition. Cette préparation était plus spécialement utilisée pour les douleurs de l'estomac, calculs rénaux, hémorragies

 

Huile ambrée: laisser macérer un morceau d'ambre une huitaine de jours dans un litre d'huile d'olive. Cette huile servira dans l'assaisonnement des salades et autres crudités. Cette préparation est plus indiquée pour combattre le stress, l'angoisse et les dépressions.

 

Exemples de pathologies traitées à l'aide de préparations à base d'ambre par différentes médecines populaires

 

 

Arthrose

 

Pommade : ambre réduite en poudre et mélangée à un corps gras (vaseline)

 

Asthme

 

Porter un collier de l'ambre

Application d'huile d'ambre en usage externe

 

Gorges et amygdales

 

Colliers d'ambre de la Baltique portés autour du cou (recette de Pline Ancien et Callistratus)

 

Epilepsie

 

2g de l'ambre dans un quart du vin, boire  une cuillèrée par jour pendant au moins huit jours (recette de la médecine du moyen-âge)

 

 

Névroses

 

Faire brûler 100g de poudre d'ambre ajouter 100 ml d'alcool à 90°, 5 à 8 gouttes par jour dén un peu d’eau (remède populaire polonais du dix-neuvième siècle)

 

Rhumatismes

 

L'huile d'ambre (1 partie pour six parties de l'eau) usage externe et 10 gouttes sur un morceau du sucre par jour (usage interne) (remède populaire polonais du dix-neuvième siècle)

ambre réduit en poudre et mélangé avec de la vaseline.

 

amulette d'ambre (recette de Pline l’ancien et Callistratus)

 

Urine - rétention

 

amulette d'ambre (recette de Pline l’ancien et Callistratus)

 

Laissez macérer l'ambre dans un verre de lait de vache ou de brebis (pour une journée), faire le bouillir et boire, répéter la cure tous les jours pendant cinq jours (recette populaire allemande attribuée à St. Hildegarde de Bingen)

 

Fièvres

 

L'ambre jaune porté sur le cou (recette de Pline l’ancien et Callistratus)

 

Yeux - maladies de

 

L'ambre macéré dans le miel et dans l'huile de rose (recette de Pline l’ancien et Callistratus)

 

Estomac - douleurs d’

 

Consommation de la poudre d'ambre (recette de Pline l’ancien et Callistratus)

 

mettre de l'ambre en macération pendant quatorze jours (quotidiennement durant 1 heure ?) dans un verre de bière, boire après les repas (recette populaire allemande attribuée à St. Hildegarde de Bingen)

 

ambre macéré dans un verre du vin, (recette d'Agricola)

 

Piotr Daszkiewicz - Jean Aikhenbaum

 

Partager cet article
Repost0
22 septembre 2011 4 22 /09 /septembre /2011 19:28

un bilan globalement positif – Georges Marchais

 

Lecture et rapprochement volontairement malhonnêtes

 

Pour l’Huma de 1927, le bilan est non seulement positif…. Mais dépasse toute espérance !

 

Amélioration spectaculaire dans les campagnes

 

Les revenus de la population paysanne ont été il y a deux ans de 3 milliards de roubles. En 1926-1927 ces revenus se sont élevés à 4 milliards 792 millions, ce qui fait 35,1 de plus, alors, que la population paysanne ne s'est accrue pendant ce temps que 2,38 . C'est la preuve qu'une amélioration matérielle se produit dans les campagnes.

Avec les paysans et les intellectuels travailleurs « L'aide que l'Etat a accordée en 1925-1926 aux paysans travailleurs s'est exprimée par 473 millions de roubles et en 1926-1927 par 427 millions, sans compter l'assistance spéciale aux paysans pauvres. La tâche du Parti est de continuer suivre cette ligne pour l'amélioration de la situation matérielle et culturelle des masses paysannes et avant tout des paysans pauvres, de raffermir l'alliance de la classe ouvrière avec le paysan, de relever l'autorité de la classe ouvrière et de son parti dans les campagnes.

Les capitalistes sont ruinés et les intellectuels rejoignent le pouvoir soviétique – question idiote d’un mécréant… avait-il d’autres choix ? .


« Le trait caractéristique de la nouvelle bourgeoisie est que contrairement a la classe ouvrière et aux paysans, elle n'a pas de raison d'être satisfaite du pouvoir soviétique. Son mécontentement n'est pas accidentel. Il a ses racines dans la vie. C'est un fait que si notre industrie et nos organes commerciaux progressent, des dizaines de milliers de capitalistes se ruinent. Mais ce serait une erreur de penser que toute la masse des employés, que tous les intellectuels sont animés de ce mécontentement et qu'ils murmurent contre le pouvoir soviétique. Nous constatons une différenciation parmi les intellectuels. Des centaines de milliers d'intellectuels travailleurs se rallient au pouvoir soviétique

 

 l’analyse quelque peu différente de ceux d’en face - Je suis partout 1932

 

Les débuts de Staline

Si j'en crois la biographie d'Essad-bey  — et cette biographie n'est point en­core, arrivée à son terme (Staline est né en 1879 et peut compter, sauf attentat, sur quelques belles années d'existence) — il y a dans la vie du dictateur tous les élé­ments d'un admirable roman d'aventures ; le conte fantasmagorique, le mélodrame, l'élégie de l'exilé, la bataille sociale — et aussi un certain relent de platitude  primaire — tout cela se mêle baroquement et vous compose « un plat humain du reste déroutant ou, pour mieux dire, effa­rant.

« Staline est grossier, déloyal et porté à abuser du pouvoir, disait Lénine (dont Staline respectait fort la parole). Et Trots­ky — un ennemi celui-là, un juif intellec­tuel — renchérissait : « Staline est la plus éminente médiocrité du parti. »

NB : ces traits de caractères ne sont pas l’apanage exclusif des dictateurs, ils sont partagés par bon nombre d’hommes et de femmes politiques démocratiquement élus.

 

A travers l’U.R.S.S

 

Pour forcer le destin, Moscou  multiplie les décrets, cela touche à tous les éléments de la vie et vise à dépouiller ce qu’il reste d’exploitants individuels.

Les commissaires du peuple ont publié un long décret  sous la direction des kolkhoz et de la direction des tracteurs ... afin d’organiser le travail des ensemencements d’automne en tenant compte des qualités agronomiques des terrains.... on prescrit d’améliorer la condition des conducteurs de tracteurs, d’améliorer l’alimentation des chevaux... tout cela pour essayer de produire du blé... que le citoyen soviétique ne mangera pas.

 

 

URSS - Vers la famine

 

La situation dans tous les domaines de la production agricole est catastrophique. Pour la betterave à sucre, la situation n'est pas moins grave. Certes, dans les bilans triomphaux du XVème  anniversaire d'octobre, on nous apprend (Léningrad-Kraskaya Pravda, 28 octobre) que les rendements des cultures techniques   n'ont cessé  croître depuis 1927 (où elles occupaient au total l7.016.000 hectares) jusqu'en 1932 (15 millions 82.000 hectares), ....

Mais si nous descendons des tableaux de propagande aux communiqués de bataille, nous voyons que la surface récoltée pour la betterave n’était que de 770.900 hectares soit 45 % environ de la surface indiquée... on est loin de la progression annoncée...

 

URSS - En marge de la famine

 

....de la viande de lapin : animal à multipli­cation rapide et abondante, à élevage rela­tivement simple. le lapin devait devenir l'un des principaux éléments du menu officiel des peuples de l'U.R.S.S. De vieilles ré­pugnances nationales, de ces superstitions qui survivent plus aisément que tout le reste aux pires bouleversements sociaux, semblent avoir paralysé l'initiative gou­vernementale. Moscou se rabat sur le co­chon. Depuis des mois, la presse mène campagne pour obtenir que les fermes qui desservent chaque usine soient enrichies en bétail porcin. Mais, ici encore, au seuil de l'hiver, les résultats sont inquiétants. Za Industrializalsion a mené une enquête par­mi les grandes usines de la ville de Mos­cou ; voici ce qu'elle a constaté.

Des usines aussi considérables que l'usine Staline (automobiles) disposent de 276 cochons. L'usine Kaoutchouk n'en a que 59... Au total, les sections de ravi­taillement de toute l'industrie moscovite n'ont que 5.432 cochons, dont 750 femelles. Sur ce chiffre, 1.700 appartiennent à l'usi­ne « Faucille et Marteau », la seule qui se soit sérieusement occupée de la question. Autrement dit, cette usine mise à part, le prolétariat de Moscou n'élève que 3.723 cochons. C'est un succès.

Comment s'excusent les sections de ravi­taillement ? A l'usine Dynamo, on déclare : « Nous n'avons pas d'installation convena­ble, pas de nourriture... » Or, le sovkhoz qui alimente Dynamo est tout .proche de Kline, sur le territoire de laquelle pros­pèrent plusieurs kolkhoz consacrés à l'élevage du porc ; ils nourrissent leurs bêtes avec les herbes abondantes et les fruits locaux. Comment se fait-il que tout voi­sins, les ravitailleurs de Dynamo soient démunis

 

Mensonges....

L’exemple de l’usine « faucille et marteau » devraient pourtant encourager les autres : dans la ferme d’Ivanov à 15 kilomètres à un troupeau de 1.700 têtes qui lui fournit par trimestre 70 tonnes de viande. Pour les nourrir on a organisé l’enlèvement des déchets dans les quartiers ouvriers, système excellent, mais qui ne rend pas ce qu’il devrait rendre, « parce que les familles ne savent pas ce qu’on leur donnera en échange de leurs déchets. Il faudrait les intéresser suggère un journal communiste. Il est toujours piquant de voir les rouges faire ainsi appel à la cupidité ? L’homme nouveau, dont on nous parle tant, n’est pas près de naître.... De plus, il est probable que les familles ouvrières préfèrent leurs déchets. Elles peuvent toujours les manger...

 

 

La famine et le cannibalisme

Malgré une rigoureuse censure, quelques lettres où les horreurs de la famine ne sont pas estompées arrivent de Russie. La Renais­sance (11 août) en a publié une, écrite par un intellectuel du Sud de la Russie.

Dans les bas quartiers de la ville de X***, dans la rue menant à. la gare, s'élevait un baraquement de planches depuis longtemps inutilisé. Récemment, on y vit s'installer des gens. Il y a dix jours, un jeune homme qui passait et qui avait faim leur demanda du pain. On, lui répondit qu'on n'en avait pas. Mais le jeune homme remarqua que les vieil­les femmes de la boutique portaient quelque chose dans un seau. Il regarda, espérant voir des vivres. Il aperçut des doigts, un mor­ceau de crâne avec des cheveux, des organes sexuels d'homme. Affolé, il courut chercher un milicien. Le baraquement fut cerné et l'on apprit que les tenanciers vendaient de la viande en divers endroits, notamment à la gare. Ils se procuraient sans peine leur denrée en égorgeant des voyageurs à qui ils donnaient l’hospitalité....

 

 

Jean Aikhenbaum

Partager cet article
Repost0
21 septembre 2011 3 21 /09 /septembre /2011 16:28

 

 

 

Il n’y a qu’une seule question qui se pose dans cette affaire, c’est de déterminer quel  est, de la tolérance ou de la contrainte , le meilleur moyen de garantir la paix et la sécurité et de promouvoir le bien-être du royaume.

Quant à s’assurer la paix et la sécurité , il n’y a pour cela qu’un seul moyen, c’est qu’à l’intérieur du royaume vos amis soient nombreux et fermes, tandis que vos ennemis seront peu nombreux et peu nuisibles, ou du moins, que la disproportion de leur nombre rendent leurs entreprises contre vous malaisées et dangereuses…..

John Loke – Essai sur la tolérance (Le monde de la philosophie – Flammarion)

 

 

 

 

  

 

Y’a un truc que partage, tous les dirigeants politiques présents passés et à venir,  les faire valoir et les laisser pour compte sur le bord de la route, de quelques bords qu’ils soient, c’est un égo surdimensionné. Graisseux, indigeste, il leur en dégouline jusqu’à dans leurs chausses. La modestie, c’est pas leur truc. Et moi, et moi, encore et toujours moi, c’est du nombrilisme concurrentiel turbo à forme exponentielle. Pathologique, dirais-je. J’me demande pourquoi, on exige pas de ces m’sieurs, dames des tests d’évaluation à capacité. La plupart d’entre eux ne passerait pas les épreuves préliminaires…. Le suffrage universel, on le voit est nettement moins exigeant !

 

En ce moment, sont en plein boulot, les postulants à la direction de notre république bananière qui, je le reconnais, est tout de même l’une des moins pires qui soit.  Y’a un nouveau monsieur propre, Bayrou qu’il s’appelle, veut nettoyer les élus au karcher….

 

L’essentiel ? parler, dire n’importe quoi, occuper l’espace médiatique, en bien ou en mal peu importe, il en restera toujours quelque chose

 

Surtout ne rater aucune occasion pour faire parler d’eux et dénigrer la concurrence. De villepin, par exemple, vous savez celui qu’on devait pendre à un croc de boucher, est sorti tout ragaillardi du Tribunal, blanchi, une oie blanche, c’est pas lui, probablement quelqu’un d’autre. De quoi l’accusait-on, de quelques bricolages dans les écritures visant à discréditer le candidat potentiel à la présidence, celui-là qui,  rancunier, voulait le pendre à un croc de boucher. A été probablement prendre ses références chez les frères musulmans, qu’il s’active depuis à faire devenir des acteurs incontournables sur la scène mondiale. Depuis notre saine et utile intervention sans contre partie, qu’on vous dit, et après avoir presque chassé Kadhafi, ont peut voir le retour des barbes islamistes prospérées en Lybie. La liberté, c’est promis avec en prime la charia et une république islamiste, gageons qu’ils accueilleront à bras ouverts, juifs, chrétiens, bouddhistes, et autres kouffars.

  

Bon je m’éloigne, Villepin, la larme à l’œil et des sanglots dans la voix, nous a dit qu’il était fier de notre justice –

y’a vraiment pas de quoi mon pote, t’es abonné pour tes infos, à Femme actuelle, parce que si tu suivais, même de loin l’actualité, tu verrais qu’y’a vraiment pas de quoi pavoiser, c’est pas parce qu’ils t’ont dédouaner, qu’on doit donner un blanc seing à nos magistrats.

 

Responsable mais pas coupable (pas de moi, c’est de Georgina Dufoix, vous vous rappelez la mémère du sang contaminé) Bachelot, peut reprendre la formule à son compte, après la destruction de quelques millions de vaccins anti-grippaux, dont personne n’a voulu.

 

Même Sarko, a émis des doutes sur notre système judiciaire, en disant qu’il y avait des lacunes graves.

 

Ca en a fait taper du pied, pas contente la vioque grabataire, vexée qu’elle était. A envoyé tous ses rejetons dans la rue, manifester comme des lycéens ou des cégétistes en colère. Pensez, à son grand âge, subir les outrages ultimes, c’en était plus qu’elle ne pouvait en supporter. Le justiciable est content, qu’on vous dit, la preuve, dans les affaires ou un politique est impliqué, le non-lieu est de rigueur. Vous allez quand même pas dire, qu’elle n’est pas impartiale la vieille. Tiens, moi qui te cause, la semaine dernière, au volant de ma trottinette, j’ai fait un excès de vitesse 56 au lieu de 50 , flashé, reçu 48 heures après l’avis de contrav’, 90 euros tout de suite, ou j’sais plus combien après. Casqué sur-le-champ, sans discuter, 1 point en moins. Tu vois qu’ça fonctionne à merveille, qu’est-ce que tu veux de mieux.
 

 

Y’A AUSSI quelques cancéreux et futurs cancéreux qui rechignent et ne sont pas de cet avis, les plus éminents spécialistes leur ont pourtant dit, que le mal dont ils prétendent souffrir est uniquement d’origine psychosomatique :

Mercredi, 07 Septembre 2011 Michel DEPROST

Nucléaire

 

Le Réseau anti-nucléaire estime que par les propos de " Pierre Pellerin, alors directeur du Service Central de Protection contre les Rayonnements Ionisants, l'État français a délibérément minimisé le niveau de contamination de la France par le nuage de Tchernobyl" . Le réseau associatif met en avant l'absence de consignes regardant la nourriture, d’incitation à ne pas s’exposer à la pluie radioactive ni à empêcher les enfants de jouer dans les bacs à sable, pas même de distribution de comprimés d’iode stable.

Sortir du Nucléaire évoque " l'explosion du nombre de cancers et plus particulièrement de cancers thyroïdiens en France (... ...) parfaitement documentée, selon lui, par le travail de la juge Marie-Odile Bertella-Geoffroy. En particulier, une note sur la progression des prises de Levothyrox, désormais troisième médicament le plus consommé en France, ne laissait pas de doute quant à une corrélation entre le passage du nuage et la multiplication des problèmes thyroïdiens.

 

Source : Le Figaro

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2011/09/07/97001-20110907FILWWW00541-tchernobyl-proces-vole-aux-malades.php

Tchernobyl : "procès volé" aux malades

AFP Publié le 07/09/2011 Réagir

La cour d'appel de Paris a "volé le procès aux malades de la thyroïde en France", aujourd'hui, en prononçant un non-lieu sur l'enquête de l'impact du nuage de Tchernobyl en 1986 dans l'Hexagone, a estimé le réseau "Sortir du nucléaire".

La chambre de l'instruction de la cour d'appel a mis hors de cause l'ancien patron du Service central de protection contre les rayons ionisants (SCPRI), le Pr Pierre Pellerin, seul mis en examen, pour "tromperie aggravée", en 2006 dans cette affaire.

Du villepinisme en veux-tu ? en v’la.

Adoncques, le sieur Villepin, tout émoustillé qu’il était, blanchi, j’l’ai déjà dit s’est projeté dans l’avenir qu’il avait devant lui, un destin national et international et que nous français, c’est vrai qu’on est des veaux, nous ne la savions pas encore, donc normal, son devoir à lui, était de ne pas nous laisser dans l’ignorance. Il a donc dit (je répète de mémoire) : Je me mets au service des français…. Manquait plus que lui !

 

Comme je fais partie de la masse, j’me suis dit, v’la un mec qui me propose ses services ; différents et bien entendu meilleurs que ceux du voisin concurrent ami ou à l’occasion ennemi. Un truc qui me chiffonne, moi si  j’embauche quelqu’un ou si quelqu’un doit me faire un boulot quelconque, j’veux savoir ce que ça va me coûter. Je sais, je sais, j’suis un vieux con, plus dans coup. Irrécupérable, pour moi, trop tard, j’vais pas changer à c’t’heure.  J’sais pas comment vous faites, moi je m’en suis toujours tenu à cette règle. J’achète pas un chat dans un sac, j’veux savoir combien… Radin, pingre le mec, près de ses sous. Comme si on pouvait diriger la Frrrrance avec des propos de boutiquiers.

 

Grossier, il persiste

 

 J’pense que ce genre de services présenté comme ça, est bien au-dessus de mes moyens ou cache une arnaque. J’dois être déphasé ou complètement gaga, sénile, ou même les deux à la fois, ça s’améliore pas, y peut plus se retenir,  le mec, j’vous avais prévenu, maintenant v’la-t’y pas qu’y continue de nous bassiner avec ses conneries.

 

 Sûrement, j’avoue tout et même son contraire… mais moi, j’suis pas en banqueroute pour l’instant, j’arrive à payer tout le monde, y compris mes contrav’ quand il m’arrive d’en avoir. J’suis pas obliger d’emprunter du fric, de payer des intérêts et de ne pas être certain d’être en mesure, de pouvoir rembourser un jour le capital, ni même de pouvoir continuer à payer les intérêts. Pas grave, on paiera des intérêts sur les intérêts s’il se trouve encore des pigeons inconscients qui veulent encore investir sur nos dettes.

 

C’est vrai, j’suis qu’un conard de bouseux qui n’a rien compris aux mécanismes subtils employés par nos fins stratèges de la finance internationale. En attendant, si bobonne du coin gérait ses budgets, à la manière de ces financiers fins stratèges, y’a fort à parier qu’y aurait pas grand chose à se fout’ sur la dalle à la tôle et que ça râlerait sec dans les chaumières. Faut p’t’être donner ces portefeuilles sensibles, à l’une d’entre elles, qui sont confrontées au quotidien à ce genre de problème et qui arrivent, la plupart du temps à se sortir d’affaires et de plus, avoir une caisse noire, destinée à faire face aux imprévus. 

 

Donc, ce mec et tous ses confrères, de quelques bords qu’ils soient veulent se faire embaucher, ils restent très discrets sur le prix à payer pour leurs services providentiels, en plus sans que tu puisses les virer, s’ils sont incompétents, ou si en cours de route, tu t’aperçois qu’ils font le contraire de ce que tu leur avais demandé. Sont là pour 5 piges. Z’ont des avantages et des primes de risques, que même un fildefériste n’oserait demander. Vous en connaissez un syndicat chargé de défendre les intérêts des élus ?

 

J’ai jamais eu l’habitude de bosser comme ça. Si ça vous convient, c’est vot’problème, moi ça me fout en rogne, j’pense qu’on s’paye ma tronche. Pas de période d’essai, pas de contrat préalable d’embauche, l’intérêt supérieur de la nation (le tien et le mien) est à ce prix. En attendant, fermez vot’gueule, on f’ra semblant de vous demander votre avis dans 5 ans. De toutes façons, on a vérouillé le truc, vous n’aurez que deux solutions : nous ou plus tocards que nous.

 

 

Il est p’t’être temps de réviser nos façons de faire, m’vient une idée saugrenue, est-ce qu’on a besoin de tant de hauts serviteurs  de l’Etat ? ces gens censés nous représenter, qui n’en font la plupart du temps, qu’à leur tête.

 

 

 Est-ce qu’on peut pas en supprimer quelques-uns ? tous ? remplacer les hommes politiques professionnels par des comités de citoyens lambdas qui traiteraient des affaires collectives de manières ponctuelles et occasionnelles gratuitement,  sachant que la plupart des dossiers sont préparés par des sous fifres. Est-ce que ça fonctionnerait plus mal sans toute cette armada ? A voir ce qui se passe en Belgique, on a pas grand-chose à perdre au change, mais qu’est-ce qu’on y gagnerait en économie, en scandales et autres procès.

 

Si jamais t’as un besoin urgent de lance roquettes, t’en a maintenant en solde presque pas servi. Provenance : disparus malencontreusement des stocks de Kadhafi. L’avenir s’annonce radieux, les rebelles vont nous remercier et exporter leur savoir-faire dans nos banlieues.

 

DSK, toujours à la une, a fini par remiser ses instruments dans la cave – juré, nous a tout dit,  j’ai pas allumé la télé, mais si j’suis d’humeur, un jour prochain, j’vous raconterai quand même tout, 13 millions de paires d’yeux, près de trois fois plus que le brain trust socialiste, à les en faire tous crever de jalousie. On a p’t’être  les politiques qu’on mérite ? 

 

Jean Aikhenbaum

 

 

Partager cet article
Repost0
15 septembre 2011 4 15 /09 /septembre /2011 10:49

 

 

3ème  partie

 

Poissons

Les poissons représentent  un élément important et précieux de l'alimentation humaine. Depuis fort longtemps on connaît très bien le  rôle de l'apport en  minéraux,   vitamines et  acides gras. Les diététiciens remarquent souvent que le poisson par  sa pauvreté en tissu conjonctif, à sa teneur en sels, est très tendre,  facile à digérer et est une source protidique intéressante chez les personnes malades. Les poissons gras, frits, fumés sont en général à écarter dans  l'alimentation des maladies aigues à qui l'on donnera de préférence des s poissons maigres, bouillis ou crus. 

 

Un apport minéral varié

 

Il nous semble intéressant d'insister sur  leur apport minéral varié comme le  phosphore (100 à 400 mg pour 100g) le  calcium (10 à 120 mg pour 100g). le  taux de fer (0.5 à 4mg pour 100g) le magnésium (10 à 60 mg pour 100g) sans oublier le chlore, le sodium, le potassium, le cuivre, le  manganèse, le  zinc, l'iode (plus important dans la peau que dans la chair). Les éléments comme le  phosphore et le calcium des poissons sont beaucoup mieux équilibré que dans  la viande. Nous savons très bien maintenant que les proportions entre calcium et le phosphore dans les os varient pendant et à cause du vieillissement,  les poissons sont donc un des aliments qui contribue  à la sauvegarde et au  bon équilibre de ces éléments et par ce fait à l'augmentation de la résistance des os.

Par ailleurs on peut souligner que la qualité nutritionnelle des poissons intéresse  les savants depuis longtemps. Elle a été l'objet des remarques de la célèbre Ecole de Salerne (treizième siècle).

 

Des poissons en général

 

A l'égard des poissons telle est notre doctrine.

Des poissons durs ou mous, les choix sont différents

Des mous, préférez les plus grands;

Des durs, les plus petits : la chair en est plus fine

 

Des Poissons en particulier

 

La truite, le brochet, la carpe, le saumon,

La tanche, le rouget, la perche, le goujon,

La sole, le merlu, la plie et la limande,

Avec une sauce friande,

Font moins regretter les jours gras

Chacun dans la saison fournit d'assez bons plats

 

Poissons et religions

 

Une grande partie des religions ont reconnu l'importance des poissons dans l'alimentation et dans la santé de l'homme.  Dans les récits Bibliques, ils sont fréquemment cités. Ils  étaient considérés comme un aliment maigre et particulièrement sain a fait que leur consommation était autorisée  en période de carême chez les Chrétiens. Dans le Lévitique 11. 9.10.11 la consommation des animaux aquatiques autorisés est décrite de façon précise : "Tout ce qui dans les eaux de mers ou de rivières est pourvu de nageoires et d'écailles, vous pourrez en manger. Tout ce qui n'est pas pourvu de nageoires et d'écailles et qui pullulent dans l'eau vous seront abominables, vous n'en mangerez point".  On sait également que la plupart des religions ont toujours considéré l'eau comme le symbole type de purification,  le milieu aquatique purifie en quelque sorte le corps par l'intermédiaire de la consommation de   poisson.

 

 

Jean Marie Roy  écrit dans "les poissons dans la Bible": Yahvé pouvait susciter un autre cataclysme que le Déluge pour exterminer les poissons avec les autres animaux et les hommes, tout en assurant la survie des espèces par un autre moyen que celui de l'arche. A-t-il épargné les poissons parce que seuls "les êtres qui étaient à la surface du sol", "tout ce qui était sur la terre ferme, avaient été corrompus par la méchanceté de l'homme? Selon Whiston , évangéliste et philosophe anglais du dix-huitième siècle "les poissons, en raison de leur habitat plus frais et plus uniforme avaient une meilleure conduite que les bêtes terrestres et les oiseaux, lesquels, à cause de l'alternance de la chaleur et du froid engendrés par la présence ou l'absence de soleil, étaient enclins aux passions et au péché" (A new theory of the Deluge, London 1737).

 

Une valeur nutritionnelle et thérapeutique non négligeable

 

Bien évidement malgré leur indéniable   valeur nutritionnelle et thérapeutique, les acides gras des poissons doivent être la composante d'un régime alimentaire équilibré. Il ne peut être exclusivement constitué   des poissons, car dans ce cas précis il  peut mener vers de graves carences. Ainsi en Afrique du Sud il existe une  maladie dite de Kwashiorkor ("enfant rouge"). Elle frappe particulièrement  les enfants noirs lors du  sevrage. Elle se  caractérise par une dégénérescence graisseuse du foie. Le malade a les cheveux qui prennent une teinte voisine du rouge et le corps se couvre de plaques de  même couleur. D'après des recherches cette maladie est liée à la consommation unique de sardines par quelques  villages proches du Cap.

 

Plusieurs espèces de poissons font  partie de la tradition médicinale.

 

L'huile de foie de requin était réputée pour "mollir" la dureté du foie de l'homme. En Chine le cheval de mer sec (Hippocampus kelloggi, Hippocampus histrix, Hippocampus kuda, Hippocampus trimaculatus, Hippocampus japonicus) sert dans le traitement de l'impotence (impuissance) masculine et des maladies qui touchent les testicules. Les autres espèces comme le Solenoghnatus hardwickii, Synghnathoides biacuelatus, Syghnatus acus ont une part significative dans  la médecine asiatique.

 

 

Mais c'est sans doute l'huile de foie qui est de loin la plus répandue parmi les préparations de "la pharmacie de la mer".

 

Chez les poissons, le foie est un organe qui élabore et accumule des graisses. Chez certaines espèces il peut atteindre même 10 % de poids total de l'animal. On utilise diverses espèces mais il est à noter que  les propriétés et les emplois thérapeutiques externes et internes de foies de requins sont sensiblement les mêmes que ceux des huiles de foies de morues, elles contiennent en général plus d'iode et plus de phosphore et moins de brome et de souffre.

 

L'huile de foie de morue

 

            L'huile de foie de morue est utilisée depuis très longtemps par les peuples nordiques, les Groenlandais, les Lapons et les Esquimaux. Les occidentaux l'ont "découvert " au dix-neuvième siècle (les français en 1841 et elle  fait la partie de la pharmacopée depuis  1866). Les médecins allemands en ont vanté largement les mérites  entre deux guerres en démontrant son   large spectre d'utilisation,   son pouvoir antiseptique et ses capacités à  régénérer les tissus détruits et nécrosés. Depuis,  on a découvert de plus en plus de nouvelles vertus à l'huile de foie de morue.

Du point de vue de l'historien des sciences,  il est  intéressant de voir comment ont  évolué les conceptions qui expliquent  ces vertus. Tout d'abord, avant la découverte des vitamines par Casimir Funk on attribuait toutes les propriétés de cette  huile aux  seuls constituants minéraux qu'on avait pu identifier comme l'iode, le  phosphore etc. Puis avec l'apparition de la mode des  vitamines, les es divers auteurs expliquaient son action  par la forte présence en  vitamines et particulièrement à celle de la vitamine A. Mais on n'arrivait pas à expliquer le pouvoir  antibiotique de cette l'huile. On a finalement découvert que  ce sont les acides gras non saturés qui se trouvaient être l'un des principaux agents actifs.  Aujourd'hui, lorsque l'on fait référence à   cette huile il est temps prendre en compte  les trois éléments essentiels : les vitamines, les minéraux et les acides gras insaturés.

 

L’huile de foie de morue, une panacée ?

 

Pendant la deuxième guerre mondiale, lorsque   les antibiotiques étaient encore inconnus, les forces militaires américaines ont fait une série des recherches sur les propriétés de l'huile de foie de morue afin de l'utiliser dans le cadre des  besoins de la guerre. Ces études ont conclu que l'huile de foie de morue est facilement assimilable, qu'elle a une action antibactérienne, qu'on peut l'utiliser pour sa  forte action antinécrosant et antidégénératif. On a constaté également qu'elle a d'autres  propriétés intéressantes comme celle d'accélérer la mitose (elle a donc un pouvoir rajeunissant), elle stimule le système de  la reproduction, et qu'elle assure  la protection des cellules jeunes. Mais la découverte des antibiotiques a fait vite oublier un peu trop vite  ces intéressantes recherches militaires.

           

Dans l'huile de foie de morue on retrouve des glycérides, des acides gras saturés, des glycérides d'acides gras non saturés, des bases organiques, un acide aminé particulier, l'acide morrhuique, des matières biliaires et des matières insaponifiables, des composées minéraux, du phosphore, du  brome, de l'iode, des vitamines A, D et E. C'est grâce à ce mélange exceptionnel de  minéraux, de  composants organiques dont les acides gras non saturés que l'huile de foie de morue est dotée de ces extraordinaires qualités thérapeutiques.

 

Elle diminue le temps de cicatrisation des plaies

 

Tout d'abord   son grand pouvoir à activer la  cicatrisation est indéniable. Cette huile favorise et accélère les processus cellulaires de régénération. Son rôle ne se limite pas à la simple accélération de la reproduction des cellules. Elle  a également un pouvoir histogénique, c'est à dire qu'elle joue  un rôle dans l'organisation des cellules et des  tissus. De manière  pratique l'huile de foie de morue diminue notablement  le temps de   cicatrisation. De plus grâce à son action régénératrice et histogénique elle permet de combler intégralement  toutes les pertes dues aux blessures, brûlures etc. On obtient ainsi des cicatrises régulières, souples et esthétiques. Une autre propriété intéressante de cette huile est son pouvoir nutritionnel pour les cellules et les tissus. C'est un des rares remèdes qui permet la disparition des nécroses et des plaies.

 

Enfin c'est un excellent antiseptique.

 

Les expériences ont démontré qu'après une heure s'ingestion d'huile de foie de morue les streptocoques ne se développent plus, pour les staphylocoques les résultats semblables ont été  obtenus après six heures. Le pouvoir antibiotique de cette huile peut être illustré par le fait qu'abandonnée à l'air elle reste stérile pendant au moins dix-huit jours. On a démontré son action inhibitrice envers de nombreuses espèces et souches bactériennes colibacilles, bacilles d'Eberth, de shiga, pneumocoques. On a obtenu également  des résultats significatifs sur le bacille de Koch d'où son usage dans le traitement de la  tuberculose. On explique ce pouvoir antiseptique par l'action des acides gras non saturés. Ajoutons que comme les vitamines ces acides gras sont indispensables à l'organisme et l'homme[1] n'est pas en mesure de  les synthétiser.

 

L'huile de foie de morue a également les capacités de neutraliser certaines toxines.

 

Parmi les avantages de l'utilisation de l'huile de foie de morue en usage externe on cite le fait qu'elle ne colore pas les plaies elles sont  donc par ce simple fait plus facile à contrôler. De plus elle n'adhère  pas donc pendant le renouvellent des pansement on risque pas ainsi de léser  le jeune tissu qui se renouvelle.

           

Furoncles

 

L'huile de foie de morue en usage externe associée à une  consommation interne.

Le pansement peut être fait sur une gaze. L'ingestion se fait par la prise d'une à deux cuillerées à soupe par jour.

 

Infections bactériennes

 

L’huile de foie de morue associé à la consommation, elle peut être mélangée aux aliments, ou bien consommée telle. 

 

Plaies traumatiques

 

L'huile de foie de morue en usage externe associée à une prise interne accélère la cicatrisation et diminue les temps de guérison de manière notable.

 

Ulcères variqueux

 

L'huile de foie de morue en usage externe  en compresse que l'on renouvelle plusieurs fois par jour. Il est indispensable d'associer ce traitement à des prises internes. (1 à 2 cuillerées à soupe par jour, pendant une durée de temps plus ou moins prolongée).

 

Blessures

 

L'huile de foie de morue en usage externe à même la blessure favorise ainsi que nous l'avons souligné plus haut la cicatrisation et doit être accompagnée par une prise interne.

 

 

Eczémas

Les problèmes de peaux trouvent souvent une solution avec l'huile de foie de morue en usage externe associé à une prise régulière interne.

 

Gangrènes

 

L'huile de foie de morue en usage externe associé à une  consommation interne peut accompagner judicieusement n'importe quel traitement. 

 

Fistules

 

L'huile de foie de morue en application externe accompagné d'une prise par voie buccale, une à deux cuillerées par jour, améliore de façon significative les problèmes qui touchent la peau.

 

Brûlures

 

Il est évident que dans les brûlures graves, il est indispensable de consulter l'hôpital le plus proche. Néanmoins l'huile de foie de morue en compresses associée à une prise interne diminue les temps de cicatrisations et améliore notablement l'état des plaies.

 

Affections dermatologiques diverses

 

L'huile de foie de morue en usage externe et interne, répond bien  à l'attente de patients frappés de problèmes dermatologiques, elle peut ainsi que nous l'avons souligné accompagner n'importe quel autre traitement, qu'en aucun cas elle ne contrecarre. Elle peut même souvent  se substituer avantageusement à certains. Elle est à redécouvrir dans ce cas précis. (N'hésitez pas à en parler à votre médecin traitant éventuellement).

 

Goitre

Là, il ne s'agit bien évidemment que de traitement préventif, la consommation de poissons notamment crus prévient l'apparition des goitres.

 

Rachitisme des enfants

 

Prévention par leur  teneur en vitamine D et en  calcium les poissons sont des aliments à privilégier dans le régime alimentaire des enfants pour la prévention de cette maladie. Peuvent être également associé la consommation huîtres, l'huile de foie de morue, ainsi que le Plasma marin de Quinton, à des doses de 10 ml tous les 2 jours ou plus suivant les indications du médecin traitant.

 

Cataracte

 

Autrefois la bile de requin mélangé avec du miel avait la réputation d'être un  remède efficace contre les cataractes.

 

Teigne

 

Dans les traités anciens il est fréquent de trouver indiquer  la cendre de cuir de  requins (obtenue après combustion)   recommandés contre les teignes. Quant à  Pline il conseillait de "se frotter les dents, une fois par an, avec de la cervelle de chien de mer cuite et conservée  dans de  l'huile d'olive.

Piotr Daszkiewicz
Jean Aikhenbaum

[1]Chez les animaux de laboratoire la carrence de ces acides provoque l'arrêt de croissance, des maladies de peau, la formation de calculs renaux et vésicaux, des troubles du métabolisme, diverses pathologies renales, respiratoires, des troubles de la reproduction et l'avortement precoce.

Partager cet article
Repost0
14 septembre 2011 3 14 /09 /septembre /2011 21:45
 

 

 

 

L’évolution ne tend pas vers le mieux, elle ne tend vers rien...

Seule la sélection systématique est à même de refondre la nature humaine.

la force formidable de l’hérédité donne la possibilité de combattre ses propres ravages et d’opposer une sélection systématique à la sélection destructrice et déréglée qui met l’humanité en péril.

 L’amélioration ne peut suivre que par la voie du tri systématique des humains selon leurs qualités héréditaires respectives, et une politique doit favoriser la reproduction des meilleurs représentants des meilleures lignées, tout en décourageant la procréation des inaptes, des faibles d’esprit et des porteurs de tares...

Georges Vacher de Lapouge, grand précurseur de l’hitlérisme (anthropologue 1854 –1936)

 

Exaltation de la personnalité

 

Les manifestations psychologiques des personnalités délirantes sont multiples, l’une des plus fréquentes est l’exaltation de la personnalité, la mise en avant exagérée moi. Il s’agit de délires plus ou moins marqués où se croise l’exaltation des grandeurs, de satisfaction, les idées de richesse, de domination, de force.

 

Un autoritarisme morbide

 

Inutile s’attarder sur la morbidité d’Hitler, il entre dans ces caractéristiques on dénote chez lui un autoritarisme absolu, un orgueil brutal, une cruauté froide et suivant les circonstances accompagne ses déclarations des mensonges cyniques ou d’hypocrisie perfide. D’ailleurs, ces traits de son personnage, il les revendique dans ses discours :

« Nous devons être cruels. Nous devons l’être avec une conscience tranquille. La conscience est une invention judaïque... c’est comme la circoncision une mutilation de l’homme ».

« Que m’importe à moi le bonheur ou le malheur des autres ».

« A ceux qui me reprochent de ne pas tenir une parole, de rompre des contrats, de pratiquer la tromperie et la dissimulation, je n’ai rien à répondre, sinon qu’ils peuvent faire de même ».

 

Le verdict du psychiatre

 

L’analyse du psychiatre fait ressortir qu’Hitler est atteint de délires raisonnants (ce qui est le cas généralement des dictateurs), puisqu’ils se plient semblent-ils aux règles de la logique. Les raisonnements sont lucides, le discours cohérent, il suit généralement une suite logique de convictions fixes. Ils s’accompagnent chez Hitler de délire hypomaniaque créatif à forme ambitieuse (mégalomanie). Intuition, révélation, inspiration etc.

 

Manie dépressive délirante

 

Un célèbre neurologiste américain  avait reçu à plusieurs reprises Hitler à Berchestgarden , à la suite de quoi il avait transmis ses observations en mai 37 à l’un de ses confrères le professeur Wagner Jaurregs, grand aliéniste autrichien et prix Nobel. La note fut remise sans révéler le nom du patient, pour le célèbre aliéniste il ne fait aucun doute que le malade est atteint de manie dépressive délirante.

 

Sa perversité joue un rôle prépondérant dans l’expression et l’orientation de son déséquilibre.

 

Hitler déprimé excitable est pour un psychiatre français qui s’exprime dans Paris Match dans le numéro du 10 octobre 1939 atteint de surcroît d’une forme agressive d’aliénation morale. C’est un déséquilibré certes, mais totalement responsable de ses actes. Durant les quatorze années qui ont précédé son accession au pouvoir Hitler a fasciné le peuple allemand d’un discours lyrique de rêves et d’espoir, agrémentés formules grandiloquentes. Otto Strasser disait de lui, que cet homme est telle une membrane sensible, il enregistre les vibrations du cœur humain, il a su avec une intuition qu’aucun don conscient ne pourrait remplacer, se faire le haut parleur des désirs les plus secrets, des instincts souvent les moins avouables, des souffrances et des révoltes intimes d’un peuple….

 

Un somnambule en vérité, un médium comme en engendre les époques les plus troublées de l’évolution humaine !

 

 

 Il possède le mécanisme d’inspiration nécessaire, l’intuition exacerbée qui lui permet d’exprimer les attentes inconscientes de l’âme populaire de ses contemporains. Que de fois on m’a demandé en quoi consistait l’extraordinaire pouvoir de l’orateur Hitler. Je ne saurais l’expliquer autrement que par cette intuition miraculeuse, qui lui transmet l’infaillible diagnostic du mal dont souffre son auditoire. S’il essaie d’étayer ses discours de théories savantes, extraites d’œuvres incomplètement comprises, il ne se hausse guère au-dessus d’une pauvre médiocrité. Mais dès qu’il jette ses béquilles, qu’il fonce en avant, prononçant des paroles que lui insuffle l’esprit et le voilà aussitôt transformé en l’un des plus grands orateurs du siècle…. Naturellement, il avait l’instinct qui lui tient lieu de psychologie. Il hume l’air durant quelques minutes, il tâtonne, cherche, s’adapte… son discours part comme une flèche et touche au vif la plaie du cœur ; il libère le subconscient de la foule. Accablé par son incapacité à fréquenter les hommes ; il éprouve une délivrance à constater que la foule l’écoute.

 

Hitler les femmes et les homosexuels

 

Les historiens se sont toujours interrogés sur la vie affective d’Hitler. Les hypothèses abondent et les avis, non seulement divergent, mais sont également contradictoire. Si la plupart des historiens pensent qu’Hitler n’était pas homosexuel. Ce qui est vraisemblable. Son orientation sexuelle, n’en est pour autant pas résolue. On trouve en vrac... il aurait été bisexuel, momentanément homosexuel, sadomasochiste, scatophile, impuissant etc.

Rauschning quant à lui est formel : Le fait qu’Hitler était entouré d’un si grand nombre d’homosexuels a induit certains à soupçonner le Führer du même vice.... Il est pratiquement sûr aujourd’hui, que les accusations d’homosexualité portées sur Hitler sont sans réel fondement.

 

 

Pour Heiden, Hitler n’est ni homosexuel, ni bisexuel mais atteint du vice qu’illustre Sacher Masoch : la servilité sexuelle.

L’un des pionniers parmi ses partisans qui permit à Hitler d’accéder au pouvoir est sans conteste Ernst Röhm, chef des S.A et  homosexuel notoire. Ce qui n’empêchera pas Hitler lors de la nuit des « Longs couteaux » le 30 juin 1934, de le faire assassiner. Il condamnera fermement cette dégénérescence que constitue l’homosexualité. A la suite de quoi, on peut considérer qu’il y eut deux poids, deux mesures, les homosexuels condamnés, déportés et ceux dont le système s’accommodait.

 

Hitler, n’était donc probablement pas homosexuel,

 

ce n’était pas pour autant un homme à femmes, même s’il exerçait sur elles une fascination indiscutable. Hitler, dans l’un de ses discours dénonce les dangers que présente « pour la pureté de la race », qu’il compare à la peste, l’homosexualité. C’est à ce titre qu’il justifie l’élimination de Ernst Roehm. Les lois de Nuremberg allaient se charger de la protection de la peuple allemand en préservant le sang germain de toute contamination. Les homosexuels dans un premier temps furent fichés et à la suite de quoi, une partie d’entre eux furent déportés.

 

Les femmes : Madame Bechstein un amour extatique

 

Parmi les femmes qui ont traversé sa vie, il y eut Madame Bechstein, femme d’un marchand de piano qui avait une vingtaine d’années de plus que lui et qui lui vouait un amour extatique : « dans l’intimité, ou devant de rares amis, il s’asseyait aux pieds de l’imposante maîtresse de maison, appuyait sa tête contre son opulente poitrine et fermait les yeux ».

 

Cet amour tout platonique ne devait pas donner totale satisfaction à Hitler, puisqu’il fit la connaissance d’une adolescente pleine de charme...

 

 fille du photographe Hofmann, d’une rare beauté, blonde transparente au corps d’éphèbe... le père apprit cette liaison, celle-ci tourna court, bien qu’à cette époque Hitler fut déjà un personnage bien en vue. Cette aventure sans lendemain, se solda néanmoins par l’enrichissement du photographe Hofmann, puisque celui-ci obtint en dédommagement du « déshonneur causé à sa fille » les droits photographiques d’Hitler pour le monde entier. Devenu Chancelier, il ne garda pas rancune à la belle de cette rupture, puisqu’il nomma plus tard son mari chef de la jeunesse allemande.

 

Angela sa nièce, la fille de sa demi-sœur

 

Angela sa nièce était la fille de sa demi soeur. Heiden, dit en parlant de cette épisode de la vie du Führer, qu’on pourrait appeler  le grand amour d’Adolph Hitler son roman avec sa nièce Angela Raubal. Hitler se sent violemment attiré par la jeune fille. Avec les années, la relation s’envenime, prend une tournure alarmante. L’adoration primitive pour l’oncle célèbre se change aversion... A la suite d’une violente dispute le 18 septembre 1929, on la retrouve morte, tuée par une balle de revolver. L’examen médical conclut à un suicide. Sa dernière relation féminine connue est Eva Braun.

Pour Heiden, il ne fait aucun doute qu’Hitler entretenait avec les femmes des relations de servilité particulière entrant dans l’ordre du masochisme... 

 

Jean Aikhenbaum

 

 

Sources sélectives ;

Je suis partout 1931

Au Pilori

 

 

Partager cet article
Repost0