Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 mai 2011 7 29 /05 /mai /2011 08:03

 

Hitler et le Hamas vu et analysé par François-Poncet (père et fils) 

 

 

Hitler et les siens

La politique ne se sépare pas de la connaissance des hommes. A plus forte raison quand il s'agit d'un régime dictatorial est-il nécessaire de bien connaître l'homme tout-puissant et ses conseillers. On trouve, parmi les documents du Livre jaune, de nombreux crayons d'Hitler. Le mieux enlevé est de M. François-Poncet, qui n'est pas seulement un diplomate, mais un styliste.

 

Voici une des dernières visites de M. Poncet eu Führer (document n° 18)

 

En m'invitant, dans la soirée du 17 octo­bre, (cet entretien s’est déroulé selon toute vraisemblance de 1938)  à aller le voir le plus tôt possible, le Chancelier Hitler avait mis à ma disposition l'un de ses avions personnels. Je suis donc parti, le lendemain, par la voie des airs, ac­compagné du capitaine Stehlin, pour Berchtes­gaden. J'y suis arrivé vers trois heures de l'après-midi. De là une automobile m'a con­duit, non pas à la villa de l'Obersalzberg où habite le Führer et où il m'a déjà reçu, mais en un lieu extraordinaire où il aime à passer ses journées, quand le temps est beau.

 

Une construction pharaonique

 

De loin, ce lieu apparaît comme une sorte d’observatoire ou de petit ermitage, perché à 1.900 mètres d'altitude au sommet d'une arête de rochers. On y accède par une route en lacets d'une quinzaine de kilomètres, har­diment taillés dans la pierre et dont le tracé (audacieux fait autant d'honneur au talent de l'ingénieur Todt qu'au labeur acharné des ouvriers qui ont, en trois ans, achevé ce travail gigantesque. La route aboutit à l'entrée d'un long souterrain qui s'enfonce dans le sol et que ferme une lourde et double porte de bronze....

 

La folie des grandeurs

 

Est-ce l’œuvre d'un esprit normal, ou celle d'un homme tourmenté par la folie des grandeurs, par une hantise de domination et de solitude, ou, simplement, en proie à la peur ?

Le Führer jouit de la surprise de son hôte, puis on sert le thé, les comparses se retirent et la conversation s'engage. Hitler parle beaucoup, passant très vite d'une humeur à l'autre. Ce jour-là, à part quel­ques bouffées de violence contre l'Angleterre, il reste simple, « calme, modéré, conciliant ».

 

Un dictateur semblable à tous les dictateurs tour à tour fou et débonnaire

 

Je n'ai, certes, aucune illusion sur le carac­tère d'Adolf Hitler. Je sais qu'il est chan­geant, dissimulé, contradictoire, incertain. Le même homme d'aspect débonnaire, sensible aux beautés de la nature et qui m'a exposé autour d'une table à thé des idées raisonna­bles sur la politique européenne est capable des pires frénésies, des exaltations les plus sauvages, des plus délirantes ambitions. Il est des jours où, devant une mappemonde, il bouleverse les nations, les continents, la géographie et l'histoire, comme un démiurge en folie. A d'autres instants, il rêve d'être le héros d'une paix éternelle, au sein de laquelle il édifierait des monuments grandios­es. Les avances qu'il est disposé à faire à la France lui sont dictées par un sentiment qu'il partage, au moins par intermittence avec la majorité des Allemands, à savoir la lassitude d'un duel séculaire et le désir d'y mettre fin...

 

Sur de son génie propre....

 

...Evidemment, il serait faux de croire que le Chancelier attache une importance excessive à ces obstacles. Depuis les événements de l’année passée, la confiance qu'il a en son génie propre, en son instinct, ou si l’on veut, en son étoile, ne connaît plus de borne. De l’aveu même de ceux qui l'entou­rent, il se juge désormais infaillible et invincible. C'est ce qui explique qu'il ne supporte plus la critique ni la contradiction.

Le démentir est à ses yeux un crime de lèse-majesté, l’opposition à ses plans, d'où qu'elle vienne, un véritable sacrilège auquel il convient de répondre sans tarder par une manifestation éclatante de toute-puissance.

 

 

Je reconnais bien volontiers, que les circonstances sont différentes, mais je ne peux m’empêcher de faire le rapprochement avec les prises de position de Mr François-Poncet (fils) lorsqu’il s’exprime à propos des « dirigeants démocrates » du Hamas – interview donné démocrates du Hamas. (interview donné au journal le monde en 2009)

Vous ne considérez donc pas les tirs de roquettes comme des actes terroristes ?

Les tirs s'inscrivent dans le cadre des échanges entre Israël et le mouvement palestinien à Gaza. Vous ne demandez pas si l'attaque israélienne à Gaza est terroriste. Il ne faut pas oublier que la trêve que le Hamas avait conclue avec Israël et qui a été dénoncée il y a trois mois comportait la possibilité pour l'enclave de Gaza d'avoir des relations normales avec l'extérieur, or les Israéliens ont imposé un blocus extrêmement strict. Ce qui a incité le Hamas à ne pas renouveler la trêve et à commencer à envoyer des missiles. Il a eu tort, sûrement, mais cela fait partie du bras de fer qui se déroule au Proche-Orient.

 

Petits extraits de la charte du Hamas (1988, toujours en vigueurs aujourd’hui)

 

" Israël existera et continuera d'exister jusqu'à ce que l'islam l'anéantisse comme il a anéanti d'autres auparavant " (Le Martyr, Imam Hassan al Banna, de mémoire sacrée).

 

Le Prophète, qu'Allah le bénisse, a dit : " Le Jour du Jugement dernier ne viendra pas avant que les musulmans ne combattent les juifs, quand les juifs se cacheront derrière les rochers et les arbres. Les rochers et les arbres diront, O Musulmans, O Abdallah, il y a un juif derrière moi, vient le tuer. Seul l'arbre du Gharkad ne le dira pas, parce que c'est un arbre des juifs " (rapporté par Boukhari et Moslem).

 

OBJECTIFS

ARTICLE NEUF Le Mouvement de la Résistance Islamique s'est trouvé quand l'islam avait disparu de la vie. Les règles vacillèrent, les concepts furent renversés, les valeurs changèrent, et les méchants prévalurent. L'oppression et l'obscurantisme régnèrent, les lâches devinrent des tigres, les terres furent usurpées

 

 

Si les maillons ont été éloignés les uns des autres et les obstacles mis par les valets du sionisme sur la route des combattants, le Mouvement de la Résistance Islamique aspire à la réalisation de la promesse d'Allah, quelque que soit le temps que cela prendra. Le Prophète, qu'Allah le bénisse, a dit : " Le Jour du Jugement dernier ne viendra pas avant que les musulmans ne combattent les juifs, quand les juifs se cacheront derrière les rochers et les arbres. Les rochers et les arbres diront, O Musulmans, O Abdallah, il y a un juif derrière moi, vient le tuer. Seul l'arbre du Gharkad ne le dira pas, parce que c'est un arbre des juifs " (rapporté par Boukhari et Moslem).

 

 Face à l'usurpation, par les juifs, de la terre de Palestine, il devient obligatoire que l'étendard du jihad soit hissé. Pour réaliser cela, il faut propager la conscience islamique parmi les masses musulmanes locales, arabes, et sur le plan musulman. Il est nécessaire d'instiller l'esprit du jihad dans le cœur de la nation afin que le peuple confronte l'ennemi et rejoigne les rangs des combattants.

 

(petite note personnelle – le texte désigne nommément les juifs et non pas les israéliens ou à la rigueur « occupants », comme ennemis à combattre puisque le Hama ne reconnaît pas Israël,– ce détail a probablement échappé à M. François-Poncet)

 

Choix de textes

Jean Aikhenbaum

 

Voir :

http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2009/02/03/le-hamas-n-est-plus-le-mouvement-revolutionnaire-et-religieux-que-l-on-veut-bien-decrire_1150309_3218.html

 

sources :

Je suis partout 1940

Partager cet article
Repost0
25 mai 2011 3 25 /05 /mai /2011 10:24
Les faits à la charge de la juiverie s'accumulèrent à mes yeux quand j'observai son activité dans la presse, en art, en littérature et au théâtre. Les propos pleins d'onction et les serments ne servirent plus alors à grand'chose ; ils n'eurent même plus d'effet. Il suffisait déjà de regarder une colonne de spectacles, d'étudier les noms des auteurs de ces épouvantables fabrications pour le cinéma et le théâtre en faveur desquelles les affiches faisaient de la réclame, et l'on se sentait devenir pour longtemps l'adversaire impitoyable des Juifs. C'était une peste, une peste morale, pire que la peste noire de jadis, qui, en ces endroits, infectait le peuple. Et en quelles doses massives ce poison était-il fabriqué et répandu ! Naturellement, plus le niveau moral et intellectuel des fabricants de ces oeuvres artistiques est bas, plus inépuisable est leur fécondité, jusqu'à ce qu'un de ces gaillards arrive à lancer, comme le ferait une machine de jet, ses ordures au visage de l'humanité.

 

Mein Kampf.

     

 

 

 

Les nouveaux succès des nationaux-socialistes (article de presse publié en 1930)

 

On a vu que, contrairement à ce que l’on prévoyait, le parti de Hitler poursuit ses succès sur le terrain électoral..... ses gains sont considérables, tandis que tous les par­tis, à l'exception des communistes, perdent beaucoup de terrain ; les sociaux-démocra­tes eux-mêmes sont en régression. Mais la presse est très réservée et très sobre de  commentaires à ce sujet. Elle attend la rentrée du Reichstag, les pre­miers votes et la reprise de l'activité des racistes. Les journaux libéraux, centristes, démocrates ou socialistes, comme le Berli­ner Tageblatt, la Koelnische Zeitung, .... se contentent de dire que le peuple continue à voter pour les nazis par déception et par désespoir. Mais on sent l'inquiétude percer dans tous les milieux. On pensait que Hitler avait fait son plein ; on s'aperçoit du contraire.

La Frankfurter Zeitung, depuis plusieurs jours déjà, indique discrètement qu'il fau­dra désormais tenir un très large compte de cette combinaison nouvelle de l'esprit na­tional et de l'esprit socialiste, dégagé des utopies marxistes, à laquelle une grande partie du peuple allemand — prolétaires et bourgeois — semble s'attacher de plus en plus. A la suite des dernières élections, le Volkische Zeitung, démocrate, emboîte le pas et constate que l'État doit envisager la réforme ou la suppression du régime capi­taliste, battu en brèche à présent par les foules qui suivent le parti de Hitler.

 

 

 

Adolf Hitler :  l’irrésistible ascension d’un illuminé paranoïaque.
Né le 20 avril 1889 à Braunau, en Autriche à proximité de la frontière bavaroise

Décédé le 30 avril 1945 (à l'âge de 56 ans)


 
   

 Comment une telle ascension a-t-elle pu se réaliser et comment un individu qualifier  par de nombreux observateurs « d’artiste peintre raté » a-t-il pu parvenir à la dictature suprême. Personnalité singulière sur laquelle se sont penchés psychiatres, psychanalystes et historiens.  Comment un tel individu, a-t-il pu devenir, chef de parti, Chancelier et dictateur ? Une telle réussite politique et sociale, vue sous l’angle de la rétrospective, défie toutes les règles de la logique, à de quoi laisser perplexe. Et pourtant... 

 

 

son chef de compagnie déclara : je ne ferai jamais un sous officier de cet hystérique....

 

Après le décès de ses parents, il survit difficilement, exerce des professions diverses, manutentionnaire, manœuvre, il veng également quelques dessins et aquarelles.

Il fait la guerre de 14/18 et ne s’y distingue pas particulièrement.  « j’étais, confie-t-il, un être obscur, un simple matricule parmi 8 millions d’hommes ». Blessé en 1916, croix de fer, il n’est que peu apprécié de ses camarades qui le jugent trop servile auprès de ses chefs. Il termine la guerre comme simple caporal, alors que l’armée allemande manquait de sous-officiers. Ses supérieurs d’ailleurs avaient porté sur lui un jugement sans appel, puisque son chef de compagnie déclara : je ne ferai jamais un sous officier de cet hystérique.... Le peuple allemand fut d’un autre avis, puisque une quinzaine d’années plus tard, il en fit son chancelier. Un problème de santé, maladie de circonstance ? met un terme à sa vie de soldat, en octobre 1918 après un bombardement au gaz moutarde, il est atteint de cécité. Il guérira de cette affection miraculeusement à l’armistice. Sur ce sujet, il est particulièrement discret et il ne s’exprime guère. Les chroniqueurs sont partagés dans leur analyse, certains y voient une pathologie bien opportune et d’autres la classe dans la catégorie des cécités hystériques.

Son ascension fulgurante, ne tient pas uniquement à son indéniable talent oratoire et à la fascination qu’il exerçait sur les foules ou à l’envergure d’un personnage exceptionnel, mais également à un concours de circonstances exceptionnelles.

 

 

L’illuminé paranoïaque !

 

Hitler est sujet a des variations anormales d’humeur. Il fait partie des grands instables cyclothymiques, orgueilleux, paranoïaques, mythomanes tout en restant intellectuellement lucides. Il demeurait persuadé d’être investi d’une mission à remplir et que « l’esprit soufflait » sur lui ! il croyait à la prémonition et à son rôle face à l’histoire. Elu ( ?) pour un grand destin, et il se devait de l’accomplir.

 

Quelques épisodes de sa vie :

 

Aujourd'hui encore, son nom n'éveille en moi que le souvenir pénible de cinq années de détresse. Cinq années pendant lesquelles je dus, comme manœuvre d'abord, ensuite comme petit peintre, gagner ma subsistance, maigre subsistance, qui ne pouvait même pas apaiser ma faim chronique. Car la faim était alors le gardien fidèle qui ne m'abandonna jamais, la compagne qui partagea tout avec moi. Chaque livre que j'achetai eut sa participation ; une représentation à l'Opéra me valait sa compagnie le jour suivant ; c'était une bataille continuelle avec mon amie impitoyable. J'ai appris cependant alors comme jamais avant. Hors mon architecture, hors les rares visites à l'Opéra, fruit de mes jeûnes, je n'avais d'autre joie que des livres toujours plus nombreux. (Mein Kampf)

 

- vers l’âge de 16 ans, il est atteint d’une forme de langueur, qui fait supposer un état pré-turculeux.

- en 1918, alors qu’il est au front, il est frappé de cécité

   

 

 

 

 

           

Un putsch, l’incarcération et des idées suicidaires

 

à la suite de sa condamnation, à la suite du putsch en  novembre 1923 qui échoua lamentablement, probablement par manque de préparation, Hitler est arrêté par la police et il relate ainsi l’évènement dans Mein Kampf : 

Le 1er avril 1924, le Tribunal populaire de Munich ordonnait mon incarcération à Landsberg-am-Lech.

Pour la première fois, après des années de travail incessant. J'avais ainsi la possibilité de m'adonner à un ouvrage que beaucoup me pressaient d'écrire et que je sentais moi-même opportun pour notre cause. Je me suis donc décidé dans ces deux volumes1, à exposer non seulement les buts de notre mouvement, mais encore sa genèse. Un tel ouvrage sera plus fécond qu'un traité purement doctrinaire.

Lors de ce procès, devant le tribunal, Hitler continue à vociférer pendant de longues minutes. En vain le Président essaya-t-il de l’arrêter...

   Ce que le Führer passe sous silence, c’est qu’à la suite de la tentative de        putsch avorté, il est plongé « dans un état dépressif, en proie à des idées suicidaires ». Il ne reste emprisonné que quelques mois ce qui lui permet néanmoins de rédiger le 1er  tome de Mein Kampf.

 

Exalté, dépressif : « on rencontre chez lui une prépondérance de l’affectivité sur le jugement, une logique morbide ».

 

Des proches qui ont observé le Führer le décrivent comme un personnage exalté et  dépressif, il a des changements brusques d’humeur, il est pusillanime, craintif, pessimiste, hésitant, irrésolu alors que dans ses phases d’exaltation, il est optimiste, confiant, assuré, il se sent inspiré, capable d’un enthousiasme spontané et communicatif sans limite, il exerce alors une véritable fascination sur son entourage.

Mein Kampf, s’avère être un brûlot antisémite, qui connaît dès sa mise en vente un énorme succès de librairie, mais qu’apparemment personne ne semble lire, ni même prendre au sérieux. Hitler confirme que l’antisémitisme avec l’élimination des juifs doit faire partie intégrante de la politique de son gouvernement.

 

Hermann Rauschning décrit ainsi une de ces scènes à laquelle il a assisté : Il tombe terrassé sur son lit et est sujet à de violentes crises de larmes, de vomissements de frissons fébriles. Il se croit empoisonné. Il a peur du noir, allume la lumière, pousse des cris la nuit, appelle au secours, saisi de panique, il est comme paralysé, à des visions obsessionnelles, tient des propos débridés, vides de sens, emploie des termes bizarres vides de sens. Redevenu silencieux, il continue de remuer les lèvres, comme s’il tentait de s’exprimer. Ensuite après un long moment, il redevient normal.... ce fut ainsi pour la première fois, et non la dernière que je l’entendis  pousser des hurlements, je le vis perdre tout contrôle de lui-même, sa bouche écumait... traîtres, foutez le camp. Ses cheveux hirsutes étaient en désordre, son visage contracté, ses yeux hagards et sa face cramoisie...

 

Choix de textes et commentaires :

Jean Aikhenbaum

 

Sources : Je suis Partout

L’Humanité

Hermann Rauschning – écrits divers, Hitler m’a dit

Partager cet article
Repost0
24 mai 2011 2 24 /05 /mai /2011 13:27

L’hypertension –une  alternative aux médicaments.

 

Avec quelques moyens simples, il est possible dans la plupart des cas de contrôler l’hypertension artérielle, sans avoir recours aux médicaments.

 

Il est important de savoir  que l’hypertension, phénomène qui touche bon nombre de citoyens des pays riches,  est le premier facteur de risque de pathologies cardiaques et coronariennes. Il est d’autre part certain notre pression sanguine est directement influencée par nos habitudes vie. Cette pathologie est silencieuse, et ne s’accompagne, surtout lorsqu’elle est modérée que de peu de symptômes notables.

 

Etes-vous un sujet à risque ?

 

Nous ne sommes pas égaux devant l’hypertension – il est des facteurs sur lesquels il nous est impossible d’agir :

-         le sexe, les jeunes hommes et ce jusqu’à la cinquantaine, sont plus touchés que les jeunes femmes

-         au-delà ce cet âge la tendance s’inverse chez les personnes âgées, les femmes sont plus touchées que les hommes

-         d’une manière générale, les risques d’hypertension augmentent avec l’âge

-         Les antécédents familiaux

-         La dépendance au tabac et à l’alcool

-         L’embonpoint (d’une manière générale le surpoids et l’obésité)

-         Une alimentation inadaptée, la suralimentation l’excès de sel…

-         Le stress

-         Le diabète

-         La prise de certains médicaments

-         L’inactivité physique

-         Certaines pathologies

-         Taux élevé de cholestérol

 

Un taux élevé d’insuline pourrait, même chez des personnes en bonne santé être de prédisposition à l’hypertension et accroitrait le risque de maladies coronariennes.

 

Les Symptômes

L'hypertension dans la plupart des cas est silencieuse. C’est pour cela que les américains l’ont appelé « silent killer ».

 

Dans les cas ou la pression sanguine est élevée, elle peut occasionner les troubles suivants : 

 

- vertiges, maux de tête, bourdonnements d’oreilles, somnolence, fatigue, palpitations, respiration difficile, jambes enflées…

 

 

 

Les inconvénients liés à la prise d’hypotenseurs

 

Combattre l’hypertension n’est pas sans risque, certains chercheurs émettent l’hypothèse que la prise d’hypotenseur présente des risques de maladies iatrogènes – diabète, crampes, éruptions cutanées, maux de tête, vertiges etc .

 

Combattre l’hypertension naturellement

 

aliments à éviter

Le sel, sucre et les produits en contenant pâtisseries, boissons sucrées y compris "light", les plats préparés, diminuer (ou supprimer) la consommation de lait et les produits laitiers, charcuteries, triperies, gibiers, plats en sauce, mayonnaise, fritures et de manières systématiques toutes les graisses cuites, beurre, viandes grasses, plats mijotés, alcool, bières, vins, apéritifs, thé, café, chocolat, les fromages,  forts et bien entendu le tabac.

 

 

Aliments à privilégier :

 

tous les fruits frais, et les légumes verts, les artichauts, les salades vertes laitue, mâche, chicorée, le cresson, concombres, tomate, l'ail et l'oignon (pour leurs propriétés détoxicantes), la carotte, le céleri, le persil, le navet, le chou blanc ou rouge, la choucroute (sans les accompagnements), le radis, les champignons, l'abricot, l'ananas, la pomme, la poire, la mure, le cassis, le citron, la cerise, la groseille, la pèche, la pastèque, le raisin., le citron, le pamplemousse, le raisin, la carotte, les aubergines, le chou, l’oignon, la ciboulette, l’ail (qui a une action spécifique sur la structure des artères, démontrée par H. Heinle par l’adjonction d’ail à la nourriture) fait diminuer de manière significative le taux de cholestérol et ont une action bénéfique sur l’hypertension. Cette étude a été confirmée par le Professeur A. Arekhow de Moscou qui a constaté que la prise régulière d’ail empêche l’accumulation de cholestérol et la formation de plaques athéromateuses dans les vaisseaux sains, comme dans ceux déjà atteints. Plus curieusement, celui-ci a constaté également que l’ail différenciait les cholestérols, qu’il combattait le nuisible (LDL), mais privilégiait le bon(HDL).. Mais l’ail est aussi un agent anti-oxydant et il s’oppose aux effets des radicaux libres (l’ASP + l’alliine inhibe environ 46 % la péroxydation des lipides au niveau sérique et tissulaire). Ceci expliquerait que les régimes “à la méditéranéenne” sont protecteurs contre les  maladies coronariennes et que les gens qui vivent au nord de l’Europe y sont plus sensibles. L’acide O-linoléique contenu dans l’huile d’olive aurait une action également protectrice. Les poissons gras, maquereaux, sardines…

 

Céréales, légumineuses, huiles

 

Les céréales à consommer ainsi que les légumineuses avec modération. Les graines fermées blé, tournesol, les huiles végétales obtenues par première pression à froid olive, tournesol, sésame, carthame. l’huile d’onagre, l’huile de pépins de cassis ont une action anticholestérolémiante. Le soja, ainsi que les huiles de poissons (elles comportent des acides gras polyinsaturés oméga 3)., les huiles végétales (de première pression à froid) lin, noix, sésame, d’oeillette, et de tournesol.

Les céréales complètes, le riz, le millet, A privilégier également les vitamines du groupe A, C  et B, le sélénium, le magnésium.

 

Cures de fruits - jour de fruit  - Jour de diète hebdomadaire boire en abondance de l'eau ou des infusions.

 

La préparation des repas est prépondérante ainsi que la manière dont les prend. On veillera autant que possible de les prendre dans le calme. Nous rappelons également que tous les aliments doivent être soigneusement mastiqués de façon à ce l'insalivation permette leur assimilation.

 

 

 

Les plantes qui vous aident à combattre  l’hypertension

 

L’Alfalfa - le pissenlit - le bouleau – feuilles d’olivier - l’aubier de tilleul - la bardane - le chiendent - la saxifrage - le romarin - le solidago - l’écorce de frène - l’Eupatoire -

Toutes ces plantes peuvent être préparées sous forme de décoction à raison de 5 grs pour 1 litre d’eau. Porter à ébullition pendant 15 minutes, infuser 30 minutes, prendre 4 à 5 tasses par jour loin des repas.

 

Efficace également :

 

1 tête d’ail pilée dans un litre d’eau – ajouter un citron  coupé en morceaux – laisser macérer 72 heures, - filtrer – boire ½ verre avant chaque repas, est une rectte qui à la réputation de faire baisser hypertension et cholestérol.

 

 

Mais aussi :

- l’activité physique régulière, la pratique régulière d'une activité physique est vivement conseillée pour prévenir et soigner les incidents cardiovasculaires – 30 minutes de marche quotidienne, diminuent sensiblement les risques liés à l’hypertension.

- Eviter le stress – pratiquer la relaxation- yoga – natation etc

jean Aikhenbaum

 

Références :

Réussir votre santé 1996

Le Pouvoir de guérir par la nature – Jean Aikhenbaum – Piotr Daszkiewicz – éditions Christian Godefroy

Comment aider vos artères à se nettoyer naturellement – Linda M. Sciullo et Sherryl D. Wade – Presses du Châtemet

 

 

 

Partager cet article
Repost0
22 mai 2011 7 22 /05 /mai /2011 16:30

 

Allemagne 1935, la montée du nazisme et de l’antisémitisme

 

 

Nuremberg... les Juifs y vivent en paix !.

 

On nous a prêté l'intention d'exterminer les Juifs. Mais non. Il nous suffit qu'ils soient retranchés de la société allemande.

Voyez ici, à Nuremberg, dans la ville qu'on a appelée la forteresse de l'antisémi­tisme, nous n'avons pas massacré les juifs. Ils vivent tout à fait en paix. Ils ont mainte­nant leur café particulier, leur établissement de bain, bientôt ils auront leurs écoles. Le jour où, dans toutes les villes d'Allemagne. les Israélites auront ainsi des établissements pour leur usage exclusif, le problème juif sera bien prêt d'être résolu.

 

Les Juifs ? on s’en protège pour éviter toutes souillures

 

Il n'y a plus de doute. C'est bien une nou­velle classe d'Intouchables qu'on entend créer dans le Reich. Peut-être verrons-nous bientôt les Juifs astreints, comme jadis, au port d'un insigne spécial et des compartiments spéciaux leur seront-ils réservés dans les trains.

On a commencé par les chasser des éta­blissements de bains. L'Allemand national-socialiste ressent comme une souillure le fait qu'un Juif se lave dans la même eau, où il fait lui-même ses ablutions.

 

Piscines et établissements de bains interdits aux Juifs

 

C'est devenu une rubrique quotidienne dans la presse allemande de 1935 :

 "Encore un établissement de bains inter­dit aux Juifs".

Non seulement des agglomérations modes­tes, où la haine irraisonnée du Juif se con­çoit mieux, mais de grandes villes comme Leipzig, Stettin et Cologne ont interdit aux Juifs l'accès de leurs piscines municipales.

 

Certaines villes d'eaux ne les admettent plus dans leurs établissements thermaux. Et quand on demande la raison de cet ostracisme, on vous répond :

« Mais c'est à cause de l'impudence, de l'ef­fronterie sans vergogne (Unverschilmtheit) des Juifs ! Ils se tiennent très mal. Ils vien­nent se frotter aux femmes, leur lancent des œillades immodestes. C'est un scandale qui a été attesté même par des étrangers. Nous re­cevons des lettres de plainte. Force nous est bien d'agir »

 

Conserver la pureté de la race

 

Pour conserver intacte la pureté de la race, Hitler a ajouté un paragraphe nouveau à son code pénal le crime de trahison contre la race. Défense de mêler au sang aryen l'impur sang juif Les femmes allemandes vues avec des Juifs sont traitées de catins. Seul est digne du nom d'aryen
« celui qui sent le sang lui monter au visage lorsqu'un Juif l'aborde dans la rue ». Plus de médecins juifs dans les hôpitaux, car « le Juif est l'incarnation du mensonge et de la fraude.
Plus de journalistes juifs dans les journaux allemands, car « le Juif ne peut penser qu'à sa manière juive. S'il écrit en allemand, il ment ».

 

Hitler veille, il réhabilite la morale.

 

Voici, par exemple, l'arrêté de l'administra­tion de Stettin en date du 21 juillet :

« Les heures de délassement des conci­toyens qui viennent se baigner ont été trou­blées, ces temps derniers par l'attitude provocante des Juifs »....

 

Les nationaux-socialistes, du reste ne le nie pas. L’Allemagne a été profondément démoralisée par la guerre et par les années de désordres qui l’on suivie, et de cela encore les nazis font un grief aux Juifs, à la littérature juive, à la presse juive.

Hitler a fait des efforts louables pour réhabiliter la morale, et notamment pour purifier Berlin et Hambourg, qui étaient devenus deux des pires sentines du monde.

Je ne suis pas de ceux qui ricanent devant ces efforts, qui trouvent ridicule ce rôle de Père la pudeur. (note d'un commentateur)

 

Hitler et le problème homosexuel

 

Je ne trouve pas non plus que l’article du nouveau code allemand visant l’homosexualité prête à rire ; je trouve qu’il a fallu un beau courage pour avouer en face du monde que cette aberration sévissait également en Allemagne.

Les aryennes qui se sont livrées aux juifs ne sont pas épargnées., d’ailleurs, il y a aussi des camps de concentration pour elles et la police fournit souvent à la presse leurs photographies qui sont publiées avec celles de leurs complices.....

 

 

un antisémitisme obsessionnel

Chez Hitler, l'antisémitisme est une obsession. Sa philosophie sociale, peut-on dire, n’aurait plus de sens s’il laissait tomber  cet article de son credo. Mein Kampf est, d’un bout à l’autre, un long cri de haine contre les juifs.         

 

Une haine viscérale des Juifs

 

Cela débute avec le récit de sa rencontre avec un juif dans les rues de Vienne. 

« Comme je regardais cette apparition en long cafetan, et en boucles noires, la question s'agitait dans mon cerveau : est-ce là aussi un Allemand ? On sent qu'il pense : Est-ce là vraiment un homme ?

Bientôt, il est convaincu qu'il n’y a pas une effronterie, pas une saleté, dans la vie intellectuelle et sociale, dans laquelle au moins un juif n'ait trempé.

Quand on ouvre l'abcès, dit-il encore, on trouve, comme le ver dans un corps pourriture, un youpin.

 

Le Juif trompe le peuple allemand

 

C'est le juif qui a trompé le peuple allemand et l'a amené à la guerre, puis à la défaite. C'est la juiverie qui a déchaîné sur le pays le marxisme. C'est le juif qui pollue les arts et les lettres. C'est lui qui corrompt le sang et l'âme de la pure race aryenne.

« Si les juifs étaient seuls au monde, dit-il ailleurs, ils étoufferaient dans l'ordure et la saleté ; ils se déchireraient dans leurs efforts pour se supplanter les uns les autres, à moins que leur lâcheté ne transforme encore ici le combat en une représentation théâtrale ».

Voilà un homme qui sait bien haïr. Si le Führer est intervenu, comme on l'affirme en Allemagne,  pour atténuer la fureur des récen­tes manifestations antisémites à Berlin, ce sont ses partisans qui sont en droit de s'étonner

 

Heil Hitler

Relatant la séance du Reichstag, l'envoyé spécial du Journal conclut ainsi l'impression qui se dégage de la séance du Reichstag, c'est qu'il n'y a plus même l'ombre d'un régime parlementaire en Allemagne. Les députés entérinent les projets de lois avec la docilité de fonctionnaires zélés. Je les ai vus voter à l'unanimité et sans qu'un mot d'explication fût donné ou demandé, la loi d'après laquelle le Führer prenait pleine autorité au Reichstag désormais soumis sans restriction au « fuhrer prinzip ».  

 

La race est un sort

 

Dans le Reich hitlérien, toute une escouade de « savants » est préposée à la garde de l'idée raciste. « La race est un sort, écrit l'un d'eux, un sort si cruel, si fatal, si impérieux, qu'il
fait d'un 'homme un criminel et d'un autre un génie. » Le mélange des ra-
ces est un péché contre le sang, contre la nature, contre Dieu. Mais ces
« savants » n'ont pas pu s'entendre sur la consanguinité de leurs concitoyens existe-il une race allemande unique, comme l'a proclamé Hitler en 1933, à Nuremberg,…….

 

 

 

 

Choix de textes adaptés et mis en forme par Jean Aikhenbaum

 

Références :

L’Humanité 1935 : Source: gallica.bnf.fr / Bibliothèque nationale de France

 

Je suis partout 247 -17.09.35

 Au Pilori

Partager cet article
Repost0
20 mai 2011 5 20 /05 /mai /2011 17:08

 

Koumiz longévité - flore intestinale et processus biologiques

 

 

 

Le Koumiz

La boisson sacrée de longévité

 

(article publié dans Réussir votre santé n°6 – 1996)

 

Au même titre que le Képhir (ou Kéfir mot originaire du Caucase), le Koumiz est une boisson légèrement gazeuse, acidulée obtenue en faisant fermenter du petit lait, le Koumiz (ou Koumyz mot tartare) est un lait fermenté de jument, d’ânesse ou de vache, originaire de l’Asie Centrale. Le lait de chamelle est quant à lui à la base d’une boisson appelé Shubat, il est semblable au  Koumiz de par ses propriétés. Cette boisson, très répandue en Russie et en Asie Centrale (surtout en Mongolie) à une longue histoire.

Déjà, Téophraste dans "Historia plantanarum" écrira que les nomades Scythes, qui vivaient à proximité  de la rivière appelée le Don et au bord de la Mer Azov, partaient en voyage pendant une dizaine de jours sans nourriture ni boisson, sans emporter rien d’autres que les produits issus du koumiz. Cette information a été confirmée par  Pline. 

 

Les propriétés du Koumiz

 

Les propriétés du koumiz ont intéressé les naturalistes et surtout les médecins  militaires russes. Les peuples nomades d'Asie Centrale  produisent à partir du koumiz, un produit compact qui ressemble au chocolat. Johann Amann, professeur de botanique à l'Université Impériale de  St. Petersbourg, adressa ce produit à Londres à sir Hans Sloan.  En 1788, John Brieve, médecin anglais au service du Tsar fit une première description scientifique de la production et des vertus du koumiz. Son ouvrage rassemble  les descriptions de nombreux troubles digestifs, et de maladies mentales, soignés avec succès par cette boisson.  Au dix-neuvième siècle l'un des plus graves problèmes de l’empire Russe est la forte mortalité des populations. L'administration et les chercheurs de cette époque tentèrent de trouver une solution. Parmi celles proposées, les études sur les boissons laitières  fermentées, les chercheurs constatèrent la longévité exceptionnelle et  le nombre élevé de  centenaires dans les régions d'Abkhazie, de Géorgie, d'Asie Centrale et de  Bulgarie. Dans toutes ces régions les habitants consomment des quantités importantes de koumiz (ou  kéfir). 

Kourkonow, un autre chercheur effectua des études sur "le remède panacée des Buriats". George Carrick qui fut le naturaliste officiel de l'Ambassade Britannique  en Russie, publia en 1881 à Londres un ouvrage sur le koumiz et son utilité dans le traitement de la tuberculose et dans d'autres maladies ainsi que sur son importance dans le régime alimentaire.  Il organisa un "sanatorium de koumiz" à Antonovka, steppe située dans la région d’Orenbourg. Dans ce centre, il accueille des patients qui viennent  toute l'Europe. 

Il est utilisé comme remède ou comme un moyen thérapeutique auxiliaire dans l'anémie, les maladies cardio-vasculaires, les gastrites,  l'insomnie, les troubles digestifs, les maladies pulmonaires dont la tuberculose, en raison de ses propriétés antibiotiques et  dans certaines maladies mentales.

 

De la magie aux succès médicaux

 

Les succès médicaux obtenus et les nombreuses publications attirèrent alors l'attention de l'Occident sur koumiz. Les bergères Tartares firent une démonstration de production de koumiz à l’occasion de l’Exposition Internationale de Santé de Londres en 1884. Le docteur Victor Jagielski, a été le premier médecin à se servir du koumiz en utilisation thérapeutique en Grande Bretagne.  Les populations d'Asie, font également une  boisson qui ressemble au  koumiz. En Amérique Latine, dans les Andes le lait de l’ânesse est également bu après avoir été fermenté. D'après les croyances indigènes,  le lait qui provient d’une ânesse noire a un pouvoir magique protecteur contre la mauvaise sorcellerie.

 

Une préparation simple à mettre en œuvre

 

Le koumiz est obtenu  par la fermentation du lait de vache, de chèvre, de jument avec des bactéries Lactobacillus bulgaricus ou Streptococcus lactis ou par les levures Torulopsis kumis, certaines de ces souches peuvent être achetées chez les revendeurs en produits bio en France, Suisse et en Allemagne.  Il est préférable de le laisser reposer  pendant une heure dans un récipient en  bois de chêne, ou à défaut dans un saladier en verre. Vous le mettrez ensuite dans des bouteilles hermétiquement closes  pour  30-40 minutes. Puis vous l’aérerez et le placerez à une  température située  entre  4 et 6°. Vous  consommerez cette préparation au bout de deux semaines.

(il est préférable de faire cette préparation avec un lait de préférence biologique et non pasteurisé)

 

Composition du Koumiz

 

  Le koumiz contient 2 à 3% de protéines, 1 à 2% de la matière grasse, 3.5 à 4% de sucre, 100 à 200mg par kg de vitamine C, des vitamines A, D, E, H, et PP, de la vitamine B complexe, de l'acide pantothénique, 19 acides aminés, du phosphore et du calcium dans des quantités importantes, des traces de diverses substances actives, lactose, divers  dérivés de l’acide lactique, 1 à 3% d'alcool.

           

 

 

Une leçon de l'Asie Russe –

consommez des produits laitiers fermentés

 

Plusieurs études portent également sur les habitudes alimentaires des habitants des "zones de longévité" et plus particulièrement sur les montagnards du Caucase. Déjà au début de siècle les chercheurs ont remarqué que ces populations faisaient une consommation abondante  de boissons laitières fermentées. Ces prédispositions à consommer des produits laitiers fermentés,  caractérisent également une autre population qui également est réputée pour sa longévité. Il s'agit des montagnards slaves du sud de L'Europe et plus spécifiquement les populations traditionnelles de bergers qui vivent en Bulgarie. On rencontre ces populations dans l’ex-Yougoslavie. Le Kéfir, est une boisson probablement originaire du Caucase. Sa consommation est répandue en grande majorité dans les pays asiatiques. Le Kéfir s'obtient par la fermentation du lait avec des bactéries de type Streptococcies lactés, Streptobacterium plantarum et Torulopsis kefir. A plusieurs occasions nous avons déjà présenté à nos lecteur une courte histoire d'une autre boisson de ce type Kumiz (ou encore Koumiz). Nous rappelons en quelques lignes les vertus de cette préparation.

           

. Cette boisson très répandue en Russie et en Asie Centrale (plus particulièrement en Mongolie) a une longue histoire.

 

Des propriétés qui étonnent les scientifiques

           

Les récentes recherches sur les vertus des boissons fermentées ainsi que sur les bactéries (et champignons) de la fermentation laitière ne cessent d’étonner les scientifiques. Les chercheurs japonais ont constaté leur action particulièrement bénéfique dans les cas de diabète et  que cette boisson renforce le système immunitaire.  Les études américaines soulignent que les bactéries obtenues par la fermentation laitière Lactobacillus casei, tuées par la chaleur et ajoutées à la nourriture des souris prolongeaient leur espérance de vie et diminuaient les risques d’apparition de certains cancers.

 

bactéries du  tube digestif et longévité

 

Les recherches sur les bactéries qui se forment lors de la fermentation et le développement de la microbiologie sont d’une importance capitale. C’est l’ensemble de la flore bactérienne intestinale qui participe à la conservation de la santé de l’homme. Les résultats obtenus en Russie ne diffèrent  pas des expériences occidentales, bien au contraire, elles les confirment. Au début de notre siècle, un chercheur a tenté de présenter  l'homme comme un simple support de micro-organismes. Bien que cette définition soit simpliste, et qu’elle ne corresponde pas à notre statut dans la nature, le nombre de bactéries qui accompagne l'homme tout au long de sa vie est impressionnant.  Pour vous donner un chiffre, notre flore intestinale représente environ 10 puissance 14, de micro-organismes. Pour bien imaginer l’importance de ce chiffre, on peut dire qu'à chaque moment de notre vie nos intestins contiennent un  nombre des bactéries 250 mille fois supérieur à celui de tous les hommes présents sur terre (environ 6 milliards d’individus). Les bactéries de la flore intestinale forment un véritable écosystème indispensables à nos organismes et ont de multiples rôles vitaux.

 

Une barrière immunologique naturelle

 

Ces bactéries intestinales forment une véritable barrière immunologique. La flore intérieure de notre corps est capable de s'opposer à l'implantation et à la multiplication des bactéries  étrangères. Ainsi la barrière bactériologique empêche l'implantation des germes pathogènes. Elle s'oppose aux bactéries des espèces microbiennes diverses autres que celles de la flore intestinale,  mais également aux souches étrangères issues des ses propres espèces. L’action fortement antitoxique de cette barrière est désormais bien établie. Certaines toxines qui sont mortelles dans  les conditions in vitro (par exemple les cytotoxines et les entérotoxines Clostridium difficile) sont neutralisées et rendues inoffensives par les bactéries intestinales dans les conditions in vivo (c’est-à-dire dans notre organisme). Les bactéries étrangères qui ne réussissent pas à s'installer dans notre organisme passent quand même par notre système digestif.  La barrière microbiologique intestinale modifie les métabolites de ces bactéries passagères, elle protège notre organisme contre la consommation de ces produits nuisibles. La flore bactérienne joue aussi le rôle de stimulateur de notre système immunitaire. Les expériences récentes ont démontré que l'arrivée de la flore bactérienne dans les intestins est un signal nécessaire pour développer et développer notre système immunitaire (on connaît même des souches qui sont particulièrement immunostimulatrices).

 

Les bactéries qui vivent en symbiose, influencent notre anatomie

 

La barrière de défense immunitaire n'est pas l’unique rôle de la flore du tube digestif. La simple présence de ces bactéries modifie l'anatomie de nos intestins. Les animaux dépourvus de  flore ont par exemple le caecum très volumineux (10 fois le volume d'un caecum normal). Le phénomène dont la nature est toujours inconnue est réversible dès la réintroduction d'une flore. L’absence de bactéries intestinales montre divers changements anatomiques: la paroi intestinale est plus mince, les villosités sont plus longues et plus fines, les cryptes glandulaires sont allongées, le chorion est moins dense. Ces changements ont sans le moindre doute une importance dans l'adaptation de notre à corps à son environnement.

 

Les supplémentations alimentaires  naturelles sont plus  bénéfiques que les produits commercialisés

Notre flore intestinale est une source de substances que notre corps n'est pas en mesure de synthétiser.

 

Les bactéries de nos intestins jouent un rôle primordial dans le métabolisme de notre organisme. En premier lieu, ils représentent une masse énorme de divers enzymes. Par exemple, cette flore bactérienne améliore l'utilisation digestive des sucres, les enzymes des microorganismes digèrent les glucides. Ils hydrolysent également des lipides alimentaires et dégradent les protéines et les acides aminées. Grâce à l'appareil biochimique des cellules bactériennes, les organismes supérieurs peuvent digérer les substances normalement inaccessibles à leur métabolisme comme la lichénine, substance contenus dans les lichens, à qui ils doivent leur pouvoir nutritif, autrefois si important pour les peuples nordiques. Les bactéries produisent des acides gras volatils. Ces acides stimulent les mitoses épithéliales, augmentent l'absorption colique de l'eau et du sodium, ainsi que la motricité du tube digestif.

 

La flore intestinale, de nombreux processus physiologiques

 

La flore intestinale participe à plusieurs autres processus physiologiques comme la dégradation du cholestérol ou des transformations des sels biliaires et des hormones sexuelles. Nos "alliés intérieurs" synthétisent les vitamines du groupe B (particulièrement B12) et vitamine K. De plus ils ont action toujours peu connue sur les médicaments (glycosides cardiotoniques). Certaines bactéries libèrent un produit actif qui a une action purgative. 

 

L’établissement de la flore bactérienne chez les nouveaux-nés est l'un de plus importants facteurs de santé qui va influencer toute la vie.

 

Les interactions entre la flore et l'organisme sont très complexes. Un véritable équilibre entre notre système immunitaire et les bactéries des intestins existe. L'acidité gastrique et le péristaltisme intestinal sont les facteurs primordiaux dans l’équilibre de notre écosystème intérieur. La flore dispose également de forts mécanismes d'autorégulation. L'établissement de la flore bactérienne chez le nouveau-né détermine l'avenir de cet écosystème. Bien évidemment, ce processus n'est pas hasardeux, il résulte d'un tri spécifique exercé par le tube digestif contre les multiples bactéries qui peuvent y pénétrer. Le lait semble être l'un de plus important régulateur de l'établissement de la flore. La nature du lait et même la nature du régime alimentaire de la mère allaitante peuvent modifier de façon considérable la séquence de l'établissement de la flore. Celle des intestins des enfants nourris artificiellement est habituellement moins stable que celle de ceux qui sont allaités naturellement par leur mère.  Les divers facteurs actifs permettent  d’inhiber ou de développer la croissance de diverses bactéries identifiés dans lait comme les  "facteurs bifides", lactoferrine, immunoglobuline.  D'après les expérimentations ces facteurs ajoutés au lait n'ont pas d'effet in vivo.

 

Rien ne peut se substituer à l’allaitement maternel

 

Ceci permet de conclure que rien ne saurait se substituer à l'allaitement naturel. Son rôle sur la flore bactérienne détermine la santé de l'homme durant toute sa vie. Certains auteurs critiquent une  pratique qui consiste à ajouter des facteurs actifs dans les laits de remplacement. Cette pratique est courante chez les producteurs sans même connaître l'effet de ces facteurs sur la flore bactérienne. Cette manière de faire est d’autant regrettable, que  ces produits peuvent avoir des effets indésirables, peuvent être même dangereux et éliminer les bactéries utiles et  à l’inverse développer des souches nuisibles ou encore déréguler des phases, celles-ci sont habituellement bien définies.

 

Il faut aider et protéger nos "amies bactéries symbiotes"

 

   Malgré un siècle de recherches et des méthodes très variés pour l’analyse (étude de la flore fécale, méthode d'analyse différentielle quantitative, tests respiratoires, techniques d'élevage des animaux stériles, méthodes génétiques et chromatographiques) notre connaissance de ce sujet est toujours très modeste.

Il est certain que chaque déséquilibre de l'écosystème de la flore bactérienne intestinale peut avoir des graves conséquences sur la santé humaine. Il est donc très important connaître tous les facteurs qui peuvent provoquer la dégénérescence de ce système précieux.

 

Et notre régime alimentaire ?

 

  Le régime alimentaire peut modifier la composition de la flore intestinale, mais encore une fois le phénomène n'était pas suffisamment étudier pour pouvoir obtenir les résultats définitifs. On sait qu’une variation existe selon le type de régime alimentaire. Sarcina ventriculari est plus souvent rencontré chez les végétariens que chez les personnes qui consomment de la viande. Certaines souches sont dans l’incapacité de s'implanter dans le cas d’un régime semi artificiel ou très pauvre. Certaines substances (dont le cuivre) sont des inhibiteurs de certaines souches. Souvent, les petites quantités des substances sont nécessaires pour activer des processus bactériens, ce qui est le cas pour les lactobacilles qui ne sont capables d'hydrolyser l'amidon que si l'on ajoute une faible quantité de maltodextrines.  

  Les antibiotiques sont probablement l’une des plus grandes menaces pour la flore bactérienne. L'antibiothérapie modifie toujours l’écosystème des intestins. D'abord c'est la destruction des bactéries qui assurent la barrière immunologique. Celle-ci est responsable de malabsorption des sucres, du sodium, la non dégradation des acides biliaires, de la rétention de l'eau dans les intestins. On ne connaît pas encore  l'influence des antibiotiques sur la motricité intestinale. Les expériences démontrent une dépression de la réponse immunitaire (la fonction macrophagique et  la prolifération lymphocytaire) suit habituellement la destruction de la flore bactérienne. 

           

De l’importance d’un bon équilibre pour la protection de notre santé

 

Le déséquilibre du pH gastrique, l'immunodépression, la dénutrition, le VIH, la chimiothérapie, l'anomalie anatomique, les maladies comme les cirrhoses peuvent favoriser des germes, qui,   normalement existent en une petite quantité. Celles-ci par leur activité enzymatique réduisent les nitrates en nitrites. Ces nitrites peuvent s'associer a des aminés secondaires d'origines alimentaires et former des nitrosamines cancérogènes.

La translocation bactérienne est également un danger lié à la dégénérescence de la flore bactérienne. Elle peut contaminer les ganglions lymphatiques et causer une infection générale. 

Le rôle de la flore bactérienne dans notre vie est si grand que certains chercheurs supposent que le déséquilibre de ce facteur est la cause majeure dans diverses maladies comme les cancers, le SIDA et les maladies infectieuses.

 

Quelques autres recherches russes sur la longévité

 

La grande question qui hante les chercheurs en  Russie comme dans les autres pays est de savoir dans quelle mesure, la longévité peut-elle être influencée par le caractère génétique. Est-elle héréditaire, ou est-elle plutôt  influencer par les facteurs environnementaux ?  La question est d'autant plus justifiée que les populations "sans maladies" les plus étudiées, c'est à dire les Caucasiens, sont bien isolées,  non seulement géographiquement, mais également génétiquement.

 On ne peut pas négliger de tels facteurs, d’autant que les chercheurs ont remarqué lors d’études faites par des généticiens que la migration des montagnards de zone de  grande longévité, vers d’autre territoires  influencent fortement leur mortalité.

 

Phytoncides et conifères

 

C'est également aux chercheurs russes que nous devons les remarques sur les phytoncides et les conifères comme des facteurs possibles de la longévité. Il est certain que parmi les populations ou l’on jouit d’une "longue vie", non seulement au Caucase ou en Russie,  une partie importante est composée de montagnards. Ces derniers vivent en altitude souvent à des niveaux ou la flore est essentiellement dominée par des conifères. Cette observation associée à l'influence des conifères sur la composition de l'atmosphère, elle participe à  la purification de l'air. Plusieurs de ces  substances volatiles sont des  antibiotiques naturels et participe à  la ionisation de l'air. Tout ceci nous fait supposer que ces arbres peuvent jouent un rôle toujours sous-estimé dans les processus de longévité. Nous vous rappelons également, que l’opinion des médecins du siècle passé rejoint la nôtre, puisqu’ils  ordonnaient à leurs patients des promenades dans les pinèdes comme un remède efficace et moyen de prévention de maladies. Ces dernières, l’asthme, les troubles respiratoires sont aujourd’hui considérées comme des maladies de civilisation.

 

Le rôle des vitamines dans la longévité

 

Il y a également corrélation entre les  autres recherches russes et celles des médecins occidentaux,  à savoir le rôle des vitamines dans la longévité. Pour le docteur Yakovleva de Moscou,  plusieurs des symptômes des  maladies liées au vieillissement sont  tout simplement des avitaminoses. Le traitement à l’aide de vitamines a donné de bons résultats dans les maux de têtes, la sténocardie, les vertiges et plusieurs autres pathologies. Le Dr Shipirt signale l'importance de la  supplémentation vitaminique. Les vitamines préconisées sont les A et E,  ainsi que les sels du calcium et la vitamine B15. Parmi les spécialistes russes certains évoquent le traitement à l’aide de la vitamine E, associée à la vitamine A pour prévenir les affectations typiques de la vieillesse, notamment celles qui touchent plus spécifiquement aux troubles de la vision. Depuis longtemps, ce pays est spécialiste des études faites sur les  facteurs qui favorisent l’apparition des maladies de civilisation.  Diverses tentatives ont été faites afin de comparer les résultat des recherche sur les "zones de longévité".  A titre exemple nous avons trouvé une étude qui traite de l'influence de divers facteurs qui interviennent sur l’artériosclérose et l’hypertension, chez 100 scientifiques âgés de 60 à 65 ans. Là encore, la comparaison des  résultats n’a rien apporté de nouveau par rapport aux recherches faites par les occidentaux, puisque ces dernier mettent en avance des thèmes développés dans cet ouvrage à savoir,  l'importance du  sommeil, des exercices physiques, de l’alimentation, du stress etc.

 

Jean Aikhenbaum

Piotr Daszkiewicz

 

 

Sources

Aguero-Guitierez, Nutrition enterale continue et microbisme intestinale, Thése

Dobrodeev A.V. et all The effect of labour factors and life conditions on the status of the cardiovascular system and efficiency of scientists of the pension âge in Transactions of the Moscow Society of Naturalists. Biological Series. Section of Gerontologyvol 17/1966)

Ducluzeau R., Installation, equilibre et rôle de la flore microbienne chez le nouveau-né,  Annales de Pediatrie 1993, 40 n.1

Bulaeva KB. et all. Comparative study of genetic adaptation of the Caucasian highlanders to historic and to the new urban environments. Genetika 33 (11) 1997

Bulaeva KB. et all. Genetic polymorphism in three indigenous ethnic populations of Dagestan  33(10) 1997

Ducluzeau eet Raibaud, Ecologie microbienne du tube digestif, Actualité scientifiques de l'INRA, Ed; Masson 1979

 Hagiage M., Flore digestive, Annales de Gasteroentérologie et D'Hépatologie 29/4 1993.

 Leclerc et Mossel, Microbiologie: le tube digestif, l'eau et les aliments. Paris, Doin 1989.

Lukanov W.C. Geography of longevity in the USSR in Transactions of the Moscow Society of Naturalists. Biological Series. Section of Gerontology vol 17/1966.

Magmedov G.M. Age dependent changes of the upper respiratory paths in 100 year old or senior people in Transactions of the Moscow Society of Naturalists. Biological Series. Section of Gerontology vol 17/1966)

Mike A.  1999 Prevention of B220+ T cell expansion and prolongation of lifespan induced by Lactobacillus casei in MRL/mpr mice Clinical &Experimental Immunology  117 (2)

Matsuzaki T. et all. Present of onset in an insulin-dependent diabetes mellitus model, NOD mice, by oral feeding of Lactobacillus casei.  APMIS 105 (8) 1997

Matsuzaki T. et all. Effect of oral administration of Lactobacillus casei on alloxan-induced diabetes in mice APMIS 105 (8) 1997

Nagorni A.V. SSR strana dolgoletia (USSR-pays de longévité). Nauka et Zizn n°10/1951

Nikitin V.N., Dolgoletie (Longévité) Nauka i Zizn 8/1954

Sinukov V. Voda izvestnaia i nieizvestnaia . Ed. Znanie Moscou, 1987

Shipirt J. Pathogenetic therapy of some cardiac-vascular affections of aged people in Transactions of the Moscow Society of Naturalists. Biological Series. Section of Gerontologyvol 17/1966).

Syroechkovskaya M. Balneological treatment of aged patients with dystrophic (non-infections) joint affections in Transactions of the Moscow Society of Naturalists. Biological Series. Section of Gerontology vol 17/1966)

Vulfson I.S. Some joint  affections of aged people and treatment with artifical iodo-bromine waters in Transactions of the Moscow Society of Naturalists. Biological Series. Section of Gerontology vol 17/1966)

Yakovleva I.N. Treatment with various vitamin preparations of aged and senile people engaged in intellectual work in Transactions of the Moscow Society of Naturalists. Biological Series. Section of Gerontology vol 17/1966)

 

 

Partager cet article
Repost0
19 mai 2011 4 19 /05 /mai /2011 14:23

POLLUTION ÉLECTROMAGNÉTIQUE MYTHE OU REALITE

 

Sous ce titre nous avions publié dans « Réussir votre santé n°5 en 1996 » un article sur les nuisances liées à la pollution électromagnétique.

 

Pour les pouvoirs publics, il n’existe aucune nuisance qui soit démontrée !

 

Sur France 3, le 18 mai 2011 à20 heures 30, une émission était consacrée à ce sujet. Pour schématiser, disons que le discours n’a guère évolué ces dernières années. Pour notre ministre chargé de l’Ecologie Mme Nathalie Kosciusko-Morizet et pour les industriels et leurs représentants, il n’y a aucun problème et les répercussions sur la santé n’ont pas été démontrées.

Cet argument, ainsi que nous allons le voir est non seulement faux, mais également malhonnête, puisqu’il occulte de fait les travaux dérangeants mis à disposition de tous qui émanent de chercheurs indépendants. Le pouvoir va même plus loin, il coupe les crédits des institutions qui travaillent sur des dossiers dérangeants et qui refusent d’arriver à des conclusions qui leur soient acceptables.  Pas de crédit, plus de recherches possibles.

Les seuls, avec beaucoup de difficultés et de procédures qui durent parfois des années, à avoir eu gain de cause, sont les riverains qui vivent à proximité des antennes relais et ont réussi les faire déplacer.

 

Voilà ce que nous écrivions à ce sujet :

 

 Depuis plusieurs années, nous sommes conscients des multiples risques pour l’homme et son environnement qui sont liés aux modifications des paramètres physico-chimiques de notre environnement. Les chercheurs et les écologistes sont particulièrement attirés par la pollution chimique. Les mass-médias ainsi que les professionnels de santé occultent le danger lié aux champs électromagnétiques. Pourtant, depuis la découverte de l’électricité au 17° siècle, les biologistes se sont intéressés à l’influence de ce phénomène sur l’organisme. T. Ressowski, le grand  physiologiste et généticien russe consacra plus de trente années de travail à expliquer les phénomènes de la dégradation du système nerveux par les champs électromagnétiques.

 

Troubles physiologiques dans les élevages

 

En Belgique, les éleveurs d'oiseaux, de porcs, lapins et de bovins ont remarqué l'apparition de troubles physiologiques, dans leur élevage, après la pose de ligne à haute tension.

Les courants vagabonds, de faibles courants électriques qui peuvent circuler dans l'air (on  peut les détecter sur des objets métalliques), semblent être responsables de multiples altérations métaboliques. Ces courants peuvent avoir diverses origines : une installation défectueuse, des câbles dénudés, des fuites dues à une isolation défectueuse, mais également par des les courants induits dans des éléments conducteurs par des lignes à haute tension proche.

 

Les conséquences sur la santé :

 

une chute d'immunité, des infections plus fréquentes, des dérèglements des processus chronobiologiques (confirmés par les mesures de la chute de la sécrétion de la mélatonine), des pathologies de la lactation, un abaissement important dans le taux sanguin de cuivre, calcium, phosphore, magnésium. Ces différents phénomènes ont été observés parmi les troubles métaboliques chez les animaux exposés aux champs magnétiques induits par les courants vagabonds.

 

Impact de l’électromagnétisme sur la féconcation

 

Le Professeur Manczarski travaille sur les problèmes de l'impact de l'électromagnétisme sur  la fécondation et la détermination du sexe. Il a constaté un pourcentage plus élevé de naissance de filles chez les techniciens radio. Toutes ces observations confirment le caractère polyvalent de l'action des champs électromagnétiques sur l'organisme. Elles ont incité des chercheurs à faire de nombreuses expériences et recherches sur ce sujet.

Ces observations n’étaient pas nouvelles, déjà en 1956, Barnothy avait remarqué les effets des champs magnétiques sur les globules blancs chez la souris. L'équipe de chercheurs de   l'Université de Tours a démontré que l’exposition aux champs magnétiques était responsable de l’apparition de l’ulcère gastrique chez les rats.

 

Hypoglycémie, troubles comportementaux

 

Ils ont également remarqué des phénomènes d’hypoglycémie, d'hypolipémie, d'hypocalcémie. Enfin, les comportements des animaux traités changeaient à la suite de leur exposition à des champs électromagnétiques. Le Docteur Smith, de l'Université Salford, a étudié et soigné des patients hypersensibles aux champs électromagnétiques. Il intervenu sur de nombreuses pathologies respiratoires et dermatologiques. D'après lui, l'allergie électromagnétique est l'une des plus importantes causes de maladies du vingtième  siècle. Les chercheurs suédois ont fait une analyse très complexe de population exposée  aux risques liés aux lignes à haute et très haute tension. Ils ont étudié environ un demi-million de personnes, habitant des zones proches des lignes à 220 kV et 400 kV.

 

Les études de la population concernée a été faite entre 1960-1985, soit vingt cinq ans. Pour réaliser cette analyse, ont été utilisées des mesures faites sur le terrain, des méthodes de simulation sur ordinateur, l'analyse de statistiques, l'analyse et l'histoire des malades.

 

Champs magnétiques cancers et leucémies

 

Les chercheurs ont analysé tous les cas de cancer du cerveau chez les adultes et les leucémies chez les enfants et les adultes. Les études suédoises montrent, sans aucun doute, que les champs magnétiques (dans ce cas les lignes à haute tension) augmentent les risques de toutes les maladies étudiées. Ces résultats ont été confirmés par des recherches américaines et anglaises.

 

Cataractes et système nerveux

 

Les études cliniques faites aux Etats-Unis montrent le rôle des champs électrocinétiques dans    l'apparition des cataractes. Les chercheurs britanniques se sont particulièrement intéressés à    l'encéphalomyélite qui attaque les muscles et le système nerveux et est cause d'un état de fatigue générale. Cette maladie d'origine électromagnétique ( ?) concerne actuellement environ cent mille habitants de Grande-Bretagne. Les biologistes russes évoquent l’action mutagène et l'interruption de la transcription de l'ADN par les faibles champs magnétiques. Enfin, la description des scléroses en plaques liées à la surexposition à des radars a permis mettre en cause la pollution électromagnétique dans l’apparition de cette maladie dont les origines restent toujours mal connues.

 

Champs de basse fréquence plus dangereux

 

Les recherches, effectuées par des laboratoires américains, suédois, britanniques, japonais montrent que plus la fréquence d'exposition est importante et plus l'action des paramètres physiques du champ électromagnétique nuisent à l’organisme.

Les champs de basse fréquence, c'est-à-dire environ 50 Hz sont les plus dangereux. Les   champs de ce type peuvent être produits par des lignes à haute et très haute tension, des  transformateurs situés à l'arrière du poste télé ou d'un ordinateur, des caténaires de trains,   des fours micro-ondes, des ondes radios, des téléphones mobiles et des radiotéléphones.

L’information sur ces risques si multiples d'exposition aux champs électrocinétiques, restent toujours confidentielle et limitée à un petit groupe de professionnels.

 

Peut-on réduire les organismes vivants à de simples complexes moléculaires ?

 

Les sciences biologiques et médicales sont actuellement dominées par un paradigme chimique. La biochimie tente, sans grand succès, de réduire les organismes vivants à des complexes moléculaires. Elle est incapable d’assimiler les découvertes et les conceptions de la physique quantique. Pourtant la connaissance quantique est nécessaire pour comprendre l'impact de la pollution électromagnétique sur les organismes. Malgré les efforts des bioélectroniciens, nous ne disposons pas de modèle électromagnétique de la cellule, indispensable pour interpréter et comprendre la théorie électromagnétique des états  pathologiques.

 

Le rôle des producteurs d’électricité

 

Il faut aussi évoquer le rôle des producteurs de l'énergie électrique. Les grandes compagnies   productrices sont des monopoles et ce, pratiquement dans tous les pays du monde, les producteurs d'électricité n'ont aucun intérêt économique ni médiatique à faire connaître ces risques au public. Paradoxalement, ces compagnies sont les seules à disposer des données. En octobre 1990, l’EPA (Agence pour la Protection de l'Environnement) a préparé un   rapport sur l'évaluation de la carcinogénité potentielle générée par les champs électromagnétiques. Le directeur du bureau d'agrément de EPA a décidé de ne pas éditer ce rapport de plus, il s’est opposé à la demande faite de classement des lignes à très hautes tensions dans la catégorie des facteurs cancérigènes.

 

Les champs électromagnétiques et les dangers qu’ils peuvent présenter ont été soulignés à maintes reprises.

 

L’un des tout premiers à  avoir les risques liés à cette pollution insidieuse, parce que très difficilement détectable, a été en France le Dr Maschi. Comme pour tous les précurseurs, cela lui a non seulement valu bon nombre d’ennuis et de procès, mais également d’avoir été pendant plus de vingt ans rayé de l’ordre des médecins.  Aujourd’hui, tout le monde semble d’accord ou presque, et de nombreux scientifiques  admettent que le courant électrique n’est peut être pas aussi anodin qu’on le croit généralement. Les responsables et les producteurs d’électricité de tous les pays ont fait croire au public que l’électricité ne présentait que des avantages.

 

La bonne fée du logis serait-elle une horrible sorcière ?

 

Elle n’a eu pendant très longtemps que des qualités, à tel point que les publicitaires nous vantant ses mérites, nous l’on présentée sous l’image rassurante de « bonne fée du logis ». Or, derrière cette fée radieuse, qui nous apporte confort et facilité, se cache peut être une horrible sorcière, prête à nous faire payer au centuple tous les avantages qu’elle nous accorde.  Pendant très longtemps, on a dissimulé ou occulté toutes les études qui n’allaient pas dans le bon sens. Le procédé n’est pas nouveau. On qualifie le travail des contradicteurs d’avoir un «manque de rigueur scientifique» et les chercheurs contestataires de «marginaux» voire  de «psychopathes». C’est bien normal lorsque tant d’intérêts sont en jeu.

Les premières recherches dissonantes datent de 1954. Elles ont été effectuées aux États-Unis. A la même époque, les Polonais ont également travaillé sur cette question épineuse.

 

Une pollution que personne ne prend en compte

 

Depuis quelques décennies l’ensemble des radiations électromagnétiques a chargé l’atmosphère terrestre de façon considérable. Il s’agit d’une pollution ignorée, occultée, mais dont la présence est de plus en plus  évidente.

De nombreux scientifiques font le lien entre ce type de pollution et l’apparition de pathologies dégénératives, telles que  leucémies ou  maladie de Parkinson.

En 1976, une étude américaine faisait état d’un rapport du Pentagone qui soulignait que «les micro-ondes pourraient servir à provoquer des crises cardiaques, à modifier le comportement des diplomates, et à influencer des personnes soumises à un interrogatoire».

Des millions de dollars ont été investis dans ce type de recherche, à l’Est comme à l’Ouest. A quelle fin ? La question reste posée.

 

Les travaux de chercheurs indépendants concordent

 

En 1979, Wertheimer et Leeper ont remarqué un excès de mortalité par cancer chez des enfants qui vivaient dans des habitations qui présentaient des champs magnétiques  élevés. Trois ans plus tard, Milham souligne que des personnes qui ont une activité  associée à des expositions à des champs magnétiques peuvent manifester un risque accru de leucémies.

Dans les années 80 et 90, des études épidémiologiques faites sur des personnes présentant des expositions tant résidentielles que professionnelles ont été effectuées. En Suède, elles ont confirmé que l’augmentation des risques relatifs  croît avec la fréquence et les niveaux d’exposition. Cette étude conclut «que les résultats apportent plus d’arguments en faveur d’une relation entre champs magnétiques et cancers que contre cette relation». L’évidence est plus caractérisée dans  la leucémie infantile.

 

Machines à coudre et fœtus

 

Le Pr Cyril W. Smith souligne le rôle fondamental des radiations non-ionisantes dans les processus vitaux et les dangers potentiels qui résultent de l’exposition régulière aux radiations électromagnétiques, même à faible puissance, celles-ci favorisent l’apparition de cancers, leucémies, allergies, dépressions. Ces maladies sont aggravées ou déclenchées par la plupart de nos systèmes et champs électriques, dont les lignes à hautes tension, les fours à micro-ondes, les ondes radios, les radars et certaines de leurs applications militaires. Ces Exemples édifiants montrent l’immense complexité  des problèmes et des phénomènes qui peuvent résulter des suites des activités industrielles.

Les auteurs portent un nouveau regard sur les mécanismes qui interviennent dans certaines médecines alternatives, en particulier pour l’homéopathie. Ils envisagent un moyen de lutter contre les effets pervers des champs électromagnétiques et soulignent les applications bénéfiques que nous pourrions en faire.

 

Que peut-on faire ?

 

Localiser et connaître le niveau et le degré des expositions aux champs électromagnétiques de notre environnement est une étape indispensable pour combattre ces dangers en connaissance de cause et nous tenir éloigner des sources.

Les femmes enceintes qui travaillent sur des machines à coudre électriques risquent d’exposer leur fœtus à des radiations électromagnétiques susceptibles de provoquer une leucémie. Le Dr Claire Infante-Rivard, de l’Université McGill de Montréal, a recensé un nombre important de leucémies chez les enfants nés de couturières. Ce chercheur avait tout abord attribué ce phénomène à la poussière et aux fibres synthétiques.

Des recherches plus poussées l’ont convaincu  que les personnes qui travaillent toute la journée sur une machine à coudre sont exposées à une radiation plus importante que les opérateurs de réseaux électriques.

«Si l’on tient compte de l’ergonomie professionnelle devant une machine à coudre, il est très probable que le fœtus soit lui aussi exposé à la radiation», explique-t-elle dans la revue médicale The Lancet. Mais elle a également souligné que les études devaient se poursuivre, afin d’établir une relation directe entre leucémies infantiles et machines à coudre.

 

Champs magnétiques et cancer du cerveau

 

«Les personnes qui travaillent dans des installations électriques doublent le risque de développer un cancer du cerveau», affirment les chercheurs de l’Université de la Caroline du Nord. Celui-ci s’étend à d’autres cancers, comme par exemple celui du sang. En effet, l’exposition prolongée aux champs magnétiques double également les «possibilités» de développer une tumeur de ce type.

Les résultats  les plus significatifs en établissent une relation de cause à effet entre exposition et cancer du cerveau. Cette maladie a provoqué 144 décès parmi les 140 000 individus travaillant dans une centrale électrique (ils avaient été choisis au hasard pour la constitution de l’échantillon analysé).

 

Un T.G.V. à 0% de pollution ?

 

Une affiche de la SNCF, il y a quelques années, nous vantait  les mérites de notre T.G.V. avec le slogan on ne peut plus évocateur :

«T.G.V.  300 à l’heure

0% de pollution atmosphérique»

Illustrée par un joli couple muni d’un filtre devenu inutile, afin de se protéger sans doute de la pollution de l’air...

Cette affiche était remarquablement bien faite. Elle laissait sous entendre que la SNCF aurait réglé tous les problèmes de pollution. Hélas, lorsqu’on y regarde d’un peu plus près, c’est loin d’être le cas. Si, effectivement, il n’y a plus de pollution par hydrocarbure produite par l’émission des  gaz d’échappements (comme c’est le cas sur nos véhicules utilisant le pétrole comme source énergétique), la pollution n’en est pas pour autant supprimée. Elle est même bien présente. Disons qu’elle est maintenant électromagnétique, un peu moins visible, mais probablement au moins aussi nocive (sans oublier la pollution liée à la production de l’électricité). Bien entendu, l’agence de communication de la SNCF oublie d’en parler et c’est  normal.

Les T.G.V. fonctionnent sous une tension de l’ordre de 25 000 volts, les accélérations nécessitent des apports de courants importants, les champs d’induction magnétique peuvent atteindre de 20 à 60 mG à l’intérieur du poste de pilotage, et lors du passage du train, on mesure un champ magnétique de 12 à 22 mG, alors que 2 mG pour 8 heures d’exposition est une valeur pivot, au-delà de laquelle des risques  certains existent.

 

Les téléphones portables

 

Manne providentielle, depuis une dizaine d’années, les téléphones portables connaissent auprès du public un boom sans précédent. Réservé tout d’abord à une élite, il s’est à tel point banalisé que ne pas en avoir, c’est être complètement dépassé et rétrograde. Le premier engouement passé et avec le recul d’une quinzaine d’années, on est obligé de constater que le public, même s’il utilise de plus en plus les communications avec mobile, s’interroge.

Les nuisances liées à la puissance des émissions sont fonction de l’éloignement des stations. Ainsi, plus la distance relais est éloignée ; plus il y a de difficultés de réception,  plus la puissance d’émission est importante et plus il y a risque de lésions chromosomiques

 

Des cancers spécifiques aux utilisateurs de téléphone portable ?

 

La puissance rayonnée par l'antenne d'un téléphone portable est absorbée par la tête et la main de l'utilisateur. C'est évidemment lors de la communication que l'irradiation de l'utilisateur est la plus forte : l'appareil (et surtout son antenne) est très proche du cerveau, des oreilles et des yeux.

 

Toujours en cause, les très basses fréquences

 

De nombreux travaux faits par des chercheurs indépendants montrent que des cancers spécifiques pourraient être attribués à l’utilisation de téléphone portable. Les effets biologiques liés aux « extremely low frequencies » ou ELF commencent à devenir préoccupantes. On les soupçonne de plus en plus fortement ainsi que les antennes relais d’être responsables d’avortements spontanés, de tumeurs diverses, de stress, de leucémies, de maux de tête, fatigue chronique, troubles visuels, vertiges, problèmes cardio-vasculaires, difficulté de concentration, diminution de la mémoire, perte de sommeil  etc. Le téléphone mobile n’est d’ailleurs pas le seul coupable, l’utilisation de plus en plus fréquente d’ordinateurs, les nuisances liés aux pollutions électromagnétiques risquent de croître dans des proportions alarmantes d’ici quelques années.

Jean Aikhenbaum

 

 

 

Bibliographie sélective:

«L’homme Électromagnétique», Cyril W. Smith et Simon Best (préfacé par le Pr Herbert Frölich, prix Nobel de Physique). Éditions Encre.

«Pourquoi et comment mesurer les champs électromagnétiques», Coordination des textes : J.M Danze. Éditions Encre

«Les pollutions électromagnétiques liées au 50  MZ», J.M Danze

Zanieczsyczcio, Electromognietyczne, Dulin, 1992.

Partager cet article
Repost0
18 mai 2011 3 18 /05 /mai /2011 15:30

 

Et moi qui n’aimait personne, et bien je vis encore (G. Brassens)

 

 

 

Il est temps, à la façon homérique, de quitter les cieux pour revenir sur terre. Vous n'y trouverez ni joie, ni bonheur, si je ne m'en mêle. Voyez d'abord avec quelle prévoyance Dame Nature, génitrice et fabricant de genre humain, a bien soin de laisser en tout un grain de folie. D'après les Stoïciens, la sagesse consiste à se faire guider par la raison, la Folie à suivre la mobilité des passions. Pour que la vie des hommes ne fut pas tout à fait triste et maussade, Jupiter leur a donné beaucoup plus de passions que de raison. En quelle proportion ? C'est l'as comparé à la demi-once. En outre, cette raison, il l'a reléguée dans un coin étroit de la tête, abandonnant aux passions le corps tout entier. Enfin, à la raison isolée, il a opposé la violence de deux tyrans : la Colère qui tient la citadelle de la poitrine avec la source vitale qu'est le coeur, et la Concupiscence, dont l'empire s'étend largement jusqu'au bas-ventre. Comment la raison se défend-elle contre ses deux puissances réunies ? L'usage commun des hommes le montre assez. Elle ne peut que crier jusqu'à s'enrouer les ordres du devoir......

 

Eloge de la Folie - Erasme- Le Monde de la philosophie - Flammarion

 

 

 

 

 

DSK – scénario d’une chute annoncée

 

 

 

DSK, le pouvoir c’est comme le sexe, ça mène à tout à condition d’en sortir.

 

 

 

 un condensé de ce qui a été dit.

 

 

 

Ces amerlocks n’ont rien compris à l’esprit franchouillard

 

 

 

Dans l’affaire Strauss-Kahn, on trouve de tout et même son contraire. Voilà de quoi satisfaire toutes les opinions.  Sans vouloir prendre partie d’affirmer ou d’infirmer les faits qui lui sont reprochés, force est de reconnaître, que la plainte déposée contre lui à New-York met à la trappe non seulement sa potentielle candidature à l’élection présidentielle, mais également son avenir politique… . Faut dire aussi, c’est qu’il n’a pas été servi par les circonstances, ces ricains, n’ont rien compris à l’esprit franchouillard, rien compris à nos gauloiseries – je vous l’avais déjà dit aucune culture. Ils savent tout juste nous envoyer leur coca-cola et leurs hamburgers. C’est pas en France, qu’un truc pareil aurait pu se passer. Coincé et embastillé comme un vulgaire voleur de meub ou trafiquant de drogue du 9.3, avec en plus des peines cumulables – 70 piges de tôle…. Et la remise de peine ? y connaissent pas. Y’a que des ricains pour s’abaisser à des trucs pareils – En France, lorsque l’on a un cas similaire, on fait les gros yeux, quelques petites remontrances avec la promesse de ne plus recommencer et voilà comment on agit, pas besoin de jeter le discrédit sur toute une profession, qui n’a guère besoin de ça. On est entre gens de culture, on sait vivre nous.

 

 

 

Les charognards à l’affut !

 

 

 

Faut dire, que le malheur des uns, ne fait pas le malheur de tous, quoi qu’en disent tous ces petits politicards tous amis du défunt (en politique), concurrents, mais amis tout de même, jusqu’à ce qu’il fasse un peu trop d’ombre. La bataille va être plus équilibrée, pensez donc, vous allez vous, prendre le risque de courir un 100 mètres, avec Husain Bolt, alors que vous êtes cul de jatte, aucune chance, au moins 3 longueurs d’avance le mec. D’ici à ce que quelques-uns ai pensé à lui faire un croche pattes, y’a pas cent lieues ? Penser, certes, c’est humain, on peut pas empêcher les gens de réfléchir, mais passer à l’acte, bigre non, loin de moi ces vilaines pensées, nos politiciens sont bien trop intègres… non

 

 

 

Alors quelques accroches vues ou entendues dans les médias…

 

Ça se résume à ça… prends en plein la gueule

 

 

 

« agression sexuelle, tentative de viol et séquestration de personne ; délits qui, cumulés, font encourir à DSK, comme le stipule le très strict et même très puritain code pénal américain, jusqu’à soixante-dix ans de prison ».

 

 

 

Ségolène , la royale, elle dément qu’elle allait se rallier à DSK,  la France ne peut se passer d’elle, donc elle prête à se sacrifier pour notre bonheur futur.

 

 

 

Elle est pas toute seule, vous bousculez pas...

 

 

 

Pour Emmanuelli, c’est Aubry qui doit se porter candidate. C’est elle qui incarne mieux l’avenir socialiste…

 

 

 

Au PS l’après DSK, a déjà commencé…. A l’UMP on a pas attendu….

 

 

 

DSK, il est tombé dans un piège….

 

 

 

DSK… deux anciennes affaires embarrassantes…

elle savait pas qui était DSK......

 

Et dans l’anecdote croustillante… il a tenté de défaire mon soutien-gorge…

 

 

 

Tristane Banon a consulté un avocat mais l'affaire en est restée là. « Je n'ai pas osé aller jusqu'au bout, je ne voulais pas être jusqu'à la fin de mes jours "la fille qui a eu un problème avec un homme politique". »(tiens, maintenant, elle n’a plus ce problème ? quelle locomotive ce DSK, capable de propulser à la une des médias, alors qu’il est enfermé, n’importe quelle gonzesse totalement inconnue et dont tout le monde se foutait éperdument auparavant, suffit de dire, que le monsieur l’a un peu tripoter dans un coin- profitez-en, y’en aura peut-être pas pour tout le monde) En octobre 2008, elle a confirmé au site AgoraVox qu'il s'agissait bien de DSK, dans un article qui sort au moment d'un premier scandale, cette fois aux Etats-Unis. « Le FMI enquête sur les relations entre son patron et une de ses employées », titre le Wall Street Journal. L'article révèle que Dominique Strauss-Kahn a eu une relation sexuelle avec Piroska Nagy, économiste hongroise

 


Bon, si vous avez du temps à perdre référez-vous à vos médias habituels, dans cette affaire, malgré tout ce que peuvent nous dire nos politiques, l’image de la France entière (et pas seulement sa famille politique) soi-disant ternie, est une manne inespérée. Il n’y a que peu de perdants DSK (coupable ou innocent) ses proches bien entendu et la victime, si il y a eu victime.

 

 et pour terminer : Nafissatou Dialo contre DSK, la fin des illusions

 

http://nanojv.com/

 

 

 

Jean Aikhenbaum

 

 

 

 

 

 
 
Partager cet article
Repost0
18 mai 2011 3 18 /05 /mai /2011 14:56

Génocide du peuple Tamoul (communiqué)

 

Information du  comité de coordination Tanoul

 

A Paris, le 17 mai 2011

Le comité de coordination des tamouls de France, souhaite par ce communiqué vous informer que le 18 mai 2011 nous commémorons la deuxième année de la journée la plus cruciale du génocide des tamouls du Sri Lanka.

 

Car dans les affrontements des 6 premiers mois de 2009, il y eu plus de 40 000 morts selon les chiffres officielle de l’ONU.

Ce chiffre représente près de la moitié des victimes que nous comptons depuis l’indépendance de l’île en 1948. En effet dans cette guerre qui oppose le gouvernement sri lankais aux séparatistes tamouls, depuis maintenant plus de 30 ans, on peut noter que la population locale du nord-est de l’île est la plus touché notamment par les attaques aériennes menées par le gouvernement.

 

Nous rappelons aussi qu’en 2009 le gouvernement avait utilisé des armes chimiques comme le phosphores blancs, ou encore les clusters, (munitions à défragmentations) armes qui étaient interdites par la convention de Genève après la deuxième guerre mondiale. En utilisant ces armes, l’intention du gouvernement était de tuer en masse la population tamoule.

Car ils visaient bien les cibles tels que les hôpitaux, les écoles, les habitations, et pourtant cette partie de la région du nord était considéré comme étant une zone de sécurité. Ces faits ont été dénoncé pendant et depuis les dernières affrontements. Mais jusqu’à aujourd’hui aucune mesure n’a été prise à l’encontre du gouvernement sri lankais qui soi-disant a mené une guerre contre le terrorisme alors qu’il a simplement procéder à une épuration ethnique.

 

Il est temps d’ouvrir les yeux sur la situation des tamouls, car les crimes de guerre commis à l’encontre de cette population sont indénombrables et indescriptibles. Vous avez pu voir dans les vidéos clips qui avaient été diffusé sur toutes les chaines du monde entier, lorsque les soldats exécutaient des personnes dénudées (tamouls), les yeux bandés, les mains liées dans le dos.

 

 

Comment le secrétaire général de L’ONU M. BAN Ki-moon peut affirmer qu’il n’a y pas eu crime de

guerre ?

C’est pourquoi nous organisons une grande marche silencieuse partant du mur de la paix en remontant jusqu’au parvis des droits de l’homme. Rendant ainsi hommage à toutes les victimes tamoules disparues en 2009 mais aussi durant ces 6 dernières décennies.

 

 

 

Cette marche est symbolique car en 2009 aussi nous avions commencé par manifester devant le mur de la paix. L’année 2009 a été si intense que nous gardons encore des séquelles au fond nous. Nous voulons dénoncer les crimes de guerre et les violations des droits de l’homme qui ont été commis sur la population tamoule du Sri Lanka.

 

 

Nous voulons aussi qu’une enquête internationale soit ouverte pour juger les coupables de ces crimes de guerres. Le groupe d’expert instauré par L’Onu pour vérifié les événements de 2009, affirme qu’il aurait pu y avoir des crimes de guerre.

 

 

Comment peut-on encore douter après les images qu’on a pu voir dans les médias, pensez-vous encore que c’était  de la fiction ? Et les enfants dans tous cela n’ont pas été épargnés non plus qu’ont-ils faits pour mériter cela ?

Non seulement il a y eu des crimes de guerres mais c’est un génocide des tamouls.

 

En espérant nous faire entendre et que notre message de vivre en paix serait entendu à travers ce monde.

Partager cet article
Repost0
16 mai 2011 1 16 /05 /mai /2011 11:40
 
 

La falsification de l’histoire est une chose courante, le révisionnisme historique touche pratiquement tous les évènements marquants auxquels certains hommes dénient à d’autres le droit de s’y référer. Ainsi en va-t-il pour la  "Nakba", ou catastrophe pour les palestiniens qui s’est traduite par la création de l'Etat d’Israël et par l'exode de quelque sept cent mille palestiniens. Ce que les commentateurs oublient de dire, c’est qu’il n’y a pas eu d’expulsion, mais un départ volontaire, qui s’est fait sur l’instigation des pays voisins arabe et destiné à assurer leur protection. L’objectif, faire la guerre au nouvel Etat d’Israël et jeter les juifs à la mer. L’histoire on la connaît, toutes les armées arabes furent vaincues.

 

 Il existe pourtant une autre Nakba, sur laquelle les médias ne s'étendent guère, celle des juifs contraints  de quitter les pays à domination arabo-musulmane dans lesquels ils étaient présents, pour certains d'entre eux depuis deux mille ans. 900.000 d’entre eux en furent chassés  après avoir subi contraintes, exactions et abandonné tous leur biens. La faute évidemment en revient à ces juifs qui se sont dans la majorité des cas intégrés dans les lieux de leur exil, aux pays qui les ont accueillis et ont facilité leur intégration. La Nakba, continue… aujourd’hui ce sont les chrétiens qui sont chassés de leur terre, dans une  indifférence quasi générale.

 

 

En 1939, pour les antisémites la Palestine était le foyer national des Juifs !

 

Le révisionnisme juif

Kadmi-Cohen a publié, dans le Mercure de France, une intéressante étude sur le révisionnisme, un mouvement national juif encore peu connu et fort différent du Sionisme.
Pour comprendre « la mystique révisionniste » écrit l'auteur que nous suivons, il est nécessaire de connaître le judaïsme du dedans. Et d'abord, il faut considérer que la religion juive n'enseigne pas la résignation, elle n'admet pas que la prescription puisse jamais courir en faveur d'un fait imposé par la force.

 

La conquête de la Palestine par les Romains n’a jamais été acceptée par les Juifs

 

Si absurde que cela paraisse à un esprit non juif, la conquête de la Palestine par les Romains, en 70, n'ayant jamais été acceptée, est un fait inexistant moralement. Ce n'est pas une clause de style liturgique L'on a vu, en 1918, les soldats juifs de l'armée italienne refuser de passer, avec le reste des troupes victorieuses, sous l'arc de triomphe de Titus. Ils rompirent les rangs et contournè­rent l'arc.

 

La religion juive, n’est pas uniquement une religion

 

En second lieu, pour comprendre l'essence du Révisionnisme, il faut considérer que la religion juive n'est pas parfaitement et exclu­sivement une religion. Tout ce qui concerne la conversion d'un non-juif au judaïsme indique qu'il s'agit, plu­tôt d'une naturalisation que d'une véritable conversion. Le particularisme juif n'est pas un phénomène spontané, comme le ghetto n'a pas été imposé du dehors.

 

Le ghetto, une nécessité destinée à conserver l’intégrité juive

 

Le ghetto a été un moyen de défense, voulu par les rabbins, afin de garder l'intégrité de l'âme juive contre les influences étrangères. Si bien qu'à la fin du XVIIIème siècle, l'œuvre des philosophes et les conséquences de la Révolu­tion française, qui professait l'égalité des cultes, ont été pour les Juifs un véritable drame mystique. La sécurité morale, dont ils jouissaient au milieu des massacres, des croisa­des et des bûchers de l'Inquisition, a fait place à un terrible doute. Au contact de la civilisa­tion chrétienne, dont le ghetto ne les isolait plus, beaucoup ont douté de la supériorité de leur culture, de leur morale, de leur philosophie juives. Le vieux ferment messianique étant in­délébile, une partie des Juifs, écrit kadmi­ Cohen, “ considéra Israël comme une sorte de Christ des Nations, condamné à souffrir pour enseigner à l'humanité errante et ignorante les vérités supérieures de la justice sociale et de la paix internationale. ”

 

 

Karl Marx et Trotski, toute une phalange de penseurs et de combattants se leva avec l'orgueilleuse pensée de guider l'humanité vers des sommets idéaux. L'autre partie se réfugia dans le sionisme.

Le sionisme fondé par Hertzel 1892, mais qui avait existé de tout temps à l'état latent, a échoué, constate Kadmi Cohen.

Et aujourd'hui, la portion la plus active du monde juif a de nouvelles ambitions qui sont incarnées dans le Révisionnisme.

Idéaliste et héroïque, le Révisionnisme rejette avec dégoût la logomachie ghettoïque cette fille naturelle du pilpoul talmudique….

 

La nakba, n’est pas un phénomène nouveau

 

 

Les arabes se révoltent (1936)

Les problèmes posés par les minorités ethniques sont toujours délicats, mais, en Pales­tine, les circonstances en ont compliqué les données comme à plaisir. Car il ne s'agit pas d'une minorité ethnique ordinaire. Grâce aux capitaux dont ils disposaient, les Juifs ont acquis de nombreux terrains. Des villes comme Tel-Aviv sont littéralement sorties du sol. Le chiffre de ses habitants dépasse le nombre de 120.000, presque uniquement Juifs.

A Jéru­salem, les Juifs sont 70.000, et 50.000 à Haïfa. Les propriétés foncières acquises par eux con­tinuent, le plus souvent, à être travaillées par les Arabes. Car, sur les 375.000 Juifs, 284.000 vivent en ville et 91.000 à la campagne. En­core, parmi ces derniers, compte-t-on à peine la moitié d'agriculteurs. De sorte que de nom­breux Arabes, de propriétaires, sont devenus salariés. La haine qu'ils ont toujours portée aux Juifs a été avivée par les procédés dont ils se disent victimes……Et main­tenant, après une amélioration passagère de leur situation matérielle, ils se retrouvaient aussi misérables qu'auparavant et étaient obli­gés de travailler pour les représentants d'une race par eux exécrée.

 

Pour les Chrétiens, les juifs ont apporté des idées matérialistes

 

Les Arabes ne sont d'ailleurs pas les seuls à se plaindre des procédés importés par les immigrants. Au congrès de l'activité chrétienne qui s'est tenu, l'été dernier, à Budapest, le pasteur protestant Fari Audi, de Nazareth, a fait entendre ses doléances. « 300.000 Juifs, a-t-il déclaré, sont venus en Palestine dans ces derniers temps. Ils ont apporté des idées trop matérialistes : la danse et le mauvais cinéma a corrompu les mœurs, et les Arabes demandent aux pasteurs chrétiens de sauver la jeunesse

 

Israël fauteur des nations

 

C’est bien connu, avant le conflit au proche orient et la création de l'Etat d'Israël, les populations étaient heureuses et vivaient en paix !

 

Six cents chrétiens massacrés en Irak

Le correspondant du Times à Bagdad a obtenu une interview du premier minis­tre de l'Irak, au sujet des massacres d'As­syriens qui se sont produits dans la région septentrionale du jeune royaume. Entre autres déclarations rassurantes, le premier ministre a constaté qu'à la différence des précédents « conflits » entre Assyriens et Kurdes, on ne comptait, cette fois, parmi les victimes, ni femmes, ni enfants, ni vieillards.

Vu de Bagdad, une modération aussi remarquable apparaît sans doute comme un sensible progrès pour la cause de la civilisation. Mais l'opinion britannique n'y trouve pas un suffisant motif de se réjouir, quand elle apprend par ailleurs que 600 ou 700 cadavres sont restés sur le terrain.

Quant aux origines locales et précises de l'affaire, seule une enquête approfondie, qui ne se fera pas, ou qui se fera trop tard, pourrait les éclaircir. Selon la version la plus généralement admise dans les milieux anglais, bien que les grands coupables soient les Kurdes, une certaine part de responsabilité reviendrait aux Assyriens eux-mêmes. Des fugitifs assyriens, qui s'étaient d'abord dirigés vers la frontière de Syrie, auraient ensuite repoussé le Tigre, en manifestant l'intention de se rendre, et seraient ainsi tombés à l'improviste sur quelques avant-postes irakiens.

Pour châtier les rebelles et, si possible, s'emparer d'eux, le commandant de la gar­nison irakienne de Simel aurait lancé un détachement composé de Kurdes et de ce qu'un communiqué appelle pudiquement « la police irrégulière », en liaison, du reste, avec quatre bataillons de troupes ré­gulières. Jusqu'ici, l'opération serait dé­fendable. Malheureusement, aucune pré­caution ne fut prise pour la limiter aux rebelles armés, ni pour faire observer par les troupes du détachement punitif les règles et la discipline en usage dans les pays civilisés....

 

textes sélectionnés et adaptés par Jean Aikhenbaum

 

Références : Je suis Partout 1933 – 1934 -1938

L’Humanité 1938-39

Partager cet article
Repost0
15 mai 2011 7 15 /05 /mai /2011 16:13
​Bio technologies – Procréation médicale assistée – OGM

 

« Mais tout projet particulier, quel qu’il soit, n’a de sens que comme partie d’un projet général. Toutes les adaptations fonctionnelles des être vivants comme tous les artefacts façonnés pas eux accomplissent des projets particuliers, qu’il est possible de considérer comme des aspects ou des fragments d’un projet primitif unique, qui est la conservation et la multiplication de l’espèce » Jacques Monod – Le hasard et la nécessité.

 

Le Rapport d’Information déposé  à l’Assemblée Nationale en juin 2001 sur le Projet de révision des « lois bioéthiques de 1994 » ne laissent planer aucun doute sur les enjeux innombrables que présentent l’irruption de nouvelles techniques dans notre vie quotidienne et de la manière dont le législateur entend les encadrer afin d’éviter les dérives qui, de toutes façins, ne manqueront pas de se produire.

A titre d’exemple, l’annexe 289 dudit rapport mentionne qu’une femme de 62 ans accouche en France après avoir été bénéficié d’un don d’ovules aux Etats Unis et avoir été inséminée par le sperme de son frère, lui-même ayant sollicité de son côté une mère porteuse pour donner naissance à un autre enfant….  Cet exemple caractéristique des aberrations et des dérives de nos techniques pourrait, s’il n’était pas cité par un rapport officiel, être considéré contre une extrapolation fantaisiste, d’un auteur en manque de sensationnel.  Hélas ; la réalité on l’a vu à maintes reprises dépasse et de loin, tout ce que la fiction est capable d’imaginer.

Le législateur reconnaît d’ailleurs, qu’il est en porte-à-faux lorsqu’il dit que les réflexions éthiques sont une préoccupation constante, ne serait-ce que par le fait, que chacun d’entre nous en a une perception différente qui peut varier en fonction de l’intérêt du moment. D’où l’impossibilité de mettre en œuvre des règles strictes qui limiteraient les activités humaines dans un cadre strictement défini de manière à juguler toutes dérives potentielles. Le politique reconnaît également que chacun d’entre nous doit interroger « sa conscience » et que le parlementaire aborde ces questions en fonction de ses convictions personnelles, conformément au principe de l’intérêt général….

C’est à partir de là que le bât blesse, comment en effet, satisfaire à une demande qui va croissant et satisfaire au principe qui consiste par le biais de la législation à souscrire au principe de précaution, qui voudrait que soit effectuée des expérimentations qui mesureraient les risques potentiels de ces nouvelles techniques ? Intervient alors la subtilité langagière qui permet en quelque sorte au législateur de se dédouaner : le principe de précaution, auquel il est souvent fait référence désormais, est parfois l’objet de confusion ou de malentendu.  Il ne saurait être perçu comme synonyme d'un repli sur soi et d'un refus de décider. Le principe de précaution n'est pas la consécration juridique et politique d'une méfiance généralisée à l'égard de la science. La précaution ne consiste pas à interdire toute activité scientifique, dès lors qu'un doute pourrait apparaître dans les esprits. Elle est, au contraire, un principe d'action. Elle place le politique devant sa responsabilité, celle de choisir entre plusieurs solutions. Pour ce faire, une méthode doit être suivie, celle de l'évaluation, qui permet au législateur et au citoyen d'agir en connaissance de cause, trouvant un équilibre fécond entre le progrès scientifique et le respect des principes essentiels, comme la dignité humaine.

La démonstration fait référence à Max Weber, celui qui a à charge, la responsabilité de l’action, ne peut s’encombrer « d’éthique de conviction » son éthique se fonde sur le pragmatisme, les résultats, son choix est nécessairement « l’éthique de responsabilité ». Le politique humblement reconnaît qu’il est démuni, que la science elle-même est pleine d’incertitudes, mais il ne faut pas entraver sa marche et le meilleur moyen d’agir selon le principe de précaution est de permettre à la science d’avancer. Cette règle doit pouvoir être réversible si les nouveaux produits technologiques mis en œuvre font courir des risques sanitaires…

C’est le même type de raisonnement qui fait office depuis tout temps, nous n’avons pas à démontrer l’innocuité d’une technique, mais vous devez nous démontrer que nous trompons et que les choix que nous avons fait pour vous ne sont pas les bons, auxquels cas, après démonstration, nous reviendrons à interdire une pratique que nous avions autorisée. Si ces choix nous ont conduits à des situations irréversibles, ce n’est pas la faute du législateur, ce n’est pas non plus celle des diverses autorités morales consultées, c’est la rançon du progrès, nous devons donc en assumer le(s) prix.

Le législateur doit donc tenir compte des « aspirations des citoyens » en tentant de concilier deux impératifs contradictoires, ceux qui tiennent à profiter  des bienfaits de la science, afin d’améliorer leur quotidien, pour traiter des maladies jusqu’alors incurables, et ceux qui tentent de prévenir les débordements potentiels des applications scientifiques supposés, mais non encore démontrés. 

 

Notre monde matérialiste est merveilleux et cruel, mais en même temps il dépasse notre compréhension,  est plus grand que la matière. Il est impossible de le réduire à cette matière".    Carl Jaspers

 

Tous les systèmes thérapeutiques ont en commun le désir de préserver la vie. La santé peut être considérée comme un état de la vie. L'un des paradoxes, et ils sont nombreux dans la science moderne, est l'incapacité d'expliquer ce qu'est la vie. La biologie (qui par son étymologie, n'est autre que la science de la vie) n'est pas en mesure de définir son objet ! On a essayé de la définir par sa structure chimique, par l'interprétation de certains phénomènes, mais jusqu'à présent ces explications s'avèrent  toutes  insuffisantes.

L'histoire de la biologie a été marquée par le discours des vitalistes à la recherche de la célèbre vis vitalis, propriété ou  substance propre à la vie, et par les réductionnistes (mécanicistes du 19°siècle) qui ne voyaient dans la vie que de simples phénomènes physico-chimiques identiques. Aucune des deux écoles n'a apporté de réponses satisfaisantes. Depuis l'expérience de Wohler au début du dix-neuvième siècle, nous savons que nous sommes en mesure de synthétiser des substances organiques, mais  nous n'avons jamais réussi à trouver un état particulier à la matière vivante, ni même une substance de la vie. Les réductionnistes n'ont jamais réussi à créer la vie "in vitro" (même si les dernières recherches américaines sont en mesure de créer des systèmes polymoléculaires capables de se reproduire et d'utiliser des  ressources nutritives). Ils  n'ont pas non plus été capables d'en expliquer l'origine.

On peut proposer diverses définitions, comme celle  du célèbre biologiste hongrois Szent-Georgyi (prix Nobel en 1935, pour avoir découvert la vitamine C): "La vie est une pollution protéinique de l'eau".  Cette définition proposée pour ridiculiser les efforts de certains mandarins et idéologues de la science officielle, a la qualité de faire la démonstration de notre ignorance, mais également de souligner l'importance de l'eau et des protéines dans les phénomènes de la vie.

La majorité des dictionnaires se contentent quant à eux, de définitions tautologiques (qui définissent la vie... par l'organisme vivant) de ce type : "La vie est un ensemble de phénomènes qui comporte principalement l'assimilation, la croissance, la reproduction et la mort qui caractérisent les êtres vivants".

Actuellement,  la biogenèse (recherche de l'origine de la vie)  porte son intérêt principal aux définitions et caractéristiques de la vie. Ce domaine de la science contemporaine se développe de manière dynamique. On peut compter une bonne centaine de théories sur l'origine de la vie. Bien entendu, elles restent toutes des hypothèses d'école... invérifiables.

Quelles sont les caractéristiques de la vie ? Où se trouve la frontière qui sépare le vivant du non vivant ?

Pour Henry Quastler, l'unité de la vie  doit être caractérisée par la capacité de transformer la matière,  la stabilité de l'organisation, la capacité de l'adaptation, la capacité à l'auto-reproduction.

Pour H. Kuhne, la qualité la plus importante de la molécule vivante est sa capacité dans la recherche, dans le stockage de l'information sur son milieu, ainsi que la capacité de se reproduire.

Quant aux spécialistes de la biogenèse, ils rejettent les thèses réductionnistes, et affirment qu'il est très difficile (voire même impossible) d'expliquer le phénomène  de l'origine de  la vie par la simple évolution chimique.

 

Pas d’explication à la vie…. Et pourtant, l’homme agit sur le système vivant et bien souvent, hélas à tort et à travers. Les exemples abondent, maladies iatrogènes – (pathologies qui surviennent à la suite d’un traitement médical) ; là-dessus toutes les statistiques sont floues…. 15 – 20% des patients seraient ainsi traités pour des pathologies survenues, à la suite d’un traitement médical, ce chiffre a de quoi nous interpeller, le moins que l’on puisse dire est que le « primum non nocere » (d’abord ne pas nuire), cher à Hypocrate, que se doit de respecter tout thérapeute est pour le moins battu en brêche[1]   ….. 15.000 décès chaque année dans les hôpitaux à la suite de maladies nosocomiales… etc.

Aujourd’hui, la situation sanitaire de nos concitoyens, je devrais plutôt dire de tous les systèmes vivants est on ne peut plus catastrophique. Disparitions d’espèces, appauvrissement des biotopes, raréfaction de ressources, accroissement des déséquilibres, pluies acides, réchauffement climatique, je pourrais ainsi continuer cette litanie sur des pages et des pages et les agrémentées d’exemples et de références[2]

Je ne retiendrai que quelques exemples, sur l’ensemble de la planète le système vivant (y compris les êtres humains sont soumis à de nombreuses nuisances dont les conséquences sont difficilement mesurables. Les perturbateurs hormonaux, dont l’origine se trouve être dans certains polluants chimiques, agissent, et modifient les chaînes du vivant. De nombreux scientifiques s’interrogent pour connaître leur incidence sur les êtres humains. Tâche difficile par le fait que ces perturbateurs  agissent la plupart du temps de manière silencieuse ; les troubles se manifestent parfois après des décennies après  le contact avec les dits perturbateurs. De nombreux pédiatres constatent de plus en plus une augmentation anormale d’anomalies génitales chez l’enfant, testicules non descendus, pénis atrophiés, agressivité… diminution de la qualité de sperme chez l’adulte etc.

Je retiendrai également le surpoids corporel de nos contemporains. 30 % des enfants sont catégorisés comme obèse, la grande majorité d’entre eux le seront leur vie durant avec les risques de pathologies bien connus, diabète, maladies cardio vasculaires, sensibilité accrue aux allergies, cancers, chez les enfants de moins de 12 ans le cancer est la 2ème cause de mortalité.

Pour Rachel Carson, auteur d'un best seller aux USA, "le Printemps silencieux", la relation entre l'augmentation du nombre  des cancers et l'utilisation de pesticides en agriculture ne fait plus aucun doute. Certains scientifiques avancent que 80 % des pathologies dégénératives sont directement liés à notre alimentation. Contrairement à ce que l'on pense généralement, l'espérance de vie ne suit plus les mêmes progressions que nous notions il a seulement quelques années, dans certains pays, elle régresse. En France, la mortalité masculine  entre 25 et 44 ans a augmenté de 6 % entre 1980 et 1990 et ce pourcentage, actuellement est loin de s’infléchir.

Ce  n'est pas tout,  des produits tels que les P.C.B, substances qui se trouvent en quantité importante dans les poissons de lacs pollués, consommés au moment de la grossesse, affectent le quotient intellectuel des enfants. Ce type de substances, a également des répercussions sur la thyroïde, le système nerveux etc.

Dans un texte publié sur le site du PNUE, Achim Steiner souligne en effet toute une série de faits inquiétants concernant ce métal (le mercure) qui se présente comme un liquide argenté : « Dans de nombreux pays il est déconseillé aux femmes enceintes et aux bébés de manger des poissons tels que le thon. » « Les femmes en âge d'avoir des enfants sont conseillées de ne pas manger de brochet, perche, lotte et anguille, et il est recommandé au reste de la population de n'en consommer qu'une seule fois par semaine. »

• « Une étude récente menée dans l'ouest du Bengale a trouvé des poissons avec des niveaux de mercure au-delà des limites de la sécurité alimentaire. » « Une étude aux Etats-Unis a révélé que environ 1 sur 12, ou presque cinq millions de femmes, ont des niveaux de mercure au-dessus du niveau considéré sain par l'Agence de Protection Environnementale des Etats-Unis. »

• « Les autres effets potentiels sur la population comprennent les atteintes du foie et de la thyroïde, l'irritabilité, les tremblements, les troubles de la vision, la perte de mémoire et peut-être même des problèmes cardiovasculaires. »

• « Les niveaux de mercure dans les phoques et les baleines bélugas de l'Arctique ont augmenté d'environ quatre fois au cours des 25 dernières années dans certaines régions du Canada et du Groenland, avec des implications pour les communautés qui consomment des mammifères marins. »Face à ces constats, le PNUE veut profiter de la réunion ministérielle pour valider une stratégie internationale afin de commencer à traiter sérieusement la « menace mondiale » que représentent le mercure et ses composés toxiques. Elle porte notamment sur « la réduction de la demande en produits et procédés -tels que les lampes de véhicules à haute intensité, et l'industrie du chlore - jusqu'à la réduction du mercure dans le commerce international, des émissions dans l'atmosphère et le nettoyage des sites contaminés ». L'Union Européenne souhaite voir la mise en place d’un traité international juridiquement contraignant, tandis que d'autres pays veulent une approche volontaire à la réduction de cette pollution. Le mercure peut en effet se diffuser sur de longues distances et contaminer les eaux et les terres même à mille kilomètres de la source de la pollution, la preuve avec la faune en Arctique ! Il s’accumule par ailleurs dans l’organisme, c’est pourquoi les poissons au bout de la chaîne alimentaire, comme le thon ou le requin, en contiennent des fortes quantités. Souvent associé à l’extraction de l’or, le mercure est aussi utilisé dans l’industrie chimique… même en France. Interdit en dans l’Hexagone en 1998 pour les thermomètres médicaux, le mercure est toujours utilisé dans la production du chlore….

 

L'ensemble des causes de décès liés à la chute de nos défenses immunitaires à également de quoi nous interpeller. La mortalité par maladies infectieuses augmente, dans tous les pays, y compris ceux dont le niveau sanitaire est considéré comme satisfaisant.

Un rapport publié par la Documentation Française, du  Haut Comité de la Santé Publique montre une augmentation des consultations médicales entre 1992 et 1996 de  plus 13 %. Le détail de cette étude, fait apparaître un accroissement pour les pathologies dégénératives, les troubles mentaux, les états morbides mal définis, les maladies ostéo articulaires, les complications de la grossesse etc.

Il est des causes sur lesquelles il nous est difficile voire impossible d’agir, prédispositions génétiques, pollutions environnementales etc. (et encore que, pour ces dernières, les collectivités humaines par leur choix contribuent à l’accroissement des désordres collectifs qui ont forcément des conséquences sur les individus que nous sommes.)

On ne peut comparer le corps ou un système vivant à une quelconque mécanique, qu’il serait aisé de réparer ou même d’envisager le remplacement  ou l’échange de pièces usées « devenues défectueuses ». Cette idée en soit est non seulement anachronique, mais pose également de nombreux problèmes éthiques, de plus, elle est la porte ouverte, c’est déjà le cas, à des dérives dont le moins que l’on puisse dire c’est qu’elles sont amorales et totalement inacceptables (organes achetés dans les pays du tiers monde à des populations démunies, prélevés sur des enfants, sur des suppliciés, des condamnés à mort etc.) Les organismes transplanteurs sont généralement peu regardant quant à la provenance du matériel humain. Il existe également de nombreux marchés parallèles qui se proposent d’effectuer « le travail » avec équipe spécialisée et appareillage ultra sophistiqué dans des pays producteurs de « pièces détachées » à des prix compétitifs défiants toute concurrence.

Il faut également souligner que la croyance absurde en une science, toute puissante, omnipotente a une action déresponsabilisante sur l’individu. La médecine (ou la science) peut tout… je peux donc tout me permettre, puisque je suis à même de trouver un remède à un éventuel dérèglement. Cette croyance en un progrès issu d’une science toute puissante « scientôlatrie » est  une forme d’idolâtrie adaptée à notre XXI° siècle.

Si l’on pousse le raisonnement de la transplantation, jusqu’à son point le plus extrême, nous pourrons envisager demain que des individus ne soient uniquement créés que pour servir de pièces de rechange à d’autres individus ! La boucle est bouclée, nous allons faire nôtres les théories eugéniques chères à Rosenberg et autres idéologues du 3ème Reich.

L’autre question que l’on est en droit de se poser est la suivante. Nos sociétés malades, produisent de la maladie (en tire profit) comme de n’importe quel autre type de marchandise, peuvent-elles avoir le réel objectif de se préoccuper de la santé des individus, puisque que la pathologie est à la base de leurs sources de revenus ? Ce point avait déjà été évoqué par Illich, qui, il y a plus de trois décennies, s’exprimait ainsi : L’industrie des soins est un des grands vecteurs économiques dont l’expansion est la plus rapide. L’augmentation de la production de santé est identifiée avec l’amélioration prétendue de la qualité de la vie »… Plus le progrès économique d’une communauté est grand, plus est important le rôle de Némésis industrielle dans la génération du mal. Plus la dépendance à l’égard des réalisations techniques est intense, plus s’élève le taux des déchets, du blocage et de la paralysie, plus alors s’impose le recours à des techniques encore plus neuves. De cette façon, les efforts indispensables au ramassage des détritus, au délestage des déchets et au traitement sanitaire des populations deviennent parasitaires…

 Ivan Illich – Némésis médicale (1975). En clair, les personnages à charge de notre santé ont comme objectif prioritaire, non la santé des populations, mais la maladie qui est à la base de la rentabilité de leur entreprise ! Ces propos, n’ont pas pris une ride, sont toujours actuels et ne sont pas prêts de devenir caducs. Et, fort est de constater, que malgré toutes les avancées médicales faites au cours de ces dernières décennies, la santé globale des individus ne s’est de quelconque manière améliorée, mais en revanche le C.A des laboratoires ne cesse de croître.

 

 La thérapie génique, ça à fait long feu, ça ne marche pas …La gestation pour autrui, l’idée paraît affreuse, louer son utérus à un tiers, en France on ne loue pas on donne, l’idée est de permettre à un femme qui a des ovules et ne peut avoir d’enfant…. les demandes concernent l’essor des cancers de l’utérus, le distilbène… (professeur Arnold Munnich – Table ronde Akadem – février 2009)

 

 Le Téléthon célèbre chaque année les progrès de la génétique, ses possibles performances curatives. Qu’en pensez-vous ?

C’est scandaleux. Le Téléthon rapporte chaque année autant que le budget de fonctionnement de l’Inserm tout entier. Les gens croient qu’ils donnent de l’argent pour soigner. Or la thérapie génique n’est pas efficace. Si les gens savaient que leur argent va d’abord servir à financer des publications scientifiques, voire la prise de brevets par quelques entreprises, puis à éliminer des embryons présentant certains gènes déficients, ils changeraient d’avis. Le professeur Marc Peschanski, l’un des artisans de cette thérapie génique, a déclaré qu’on fait fausse route. On progresse dans le diagnostic, mais pas pour guérir. De plus, si on progresse techniquement, on ne comprend pas mieux la complexité du vivant. Faute de pouvoir guérir les vraies maladies, on va chercher à les découvrir en amont, avant qu’elles ne se manifestent. Cela permettra une mainmise absolue sur l’homme, sur une certaine définition de l’homme. (professeur Jacques Testard [3]- L’impatient)

 

L'ASSISTANCE MÉDICALE À LA PROCRÉATION (AMP)[4]  

L'assistance médicale à la procréation (AMP) permet de remédier à certains problèmes d'infertilité en améliorant le processus naturel de fécondation ou en reproduisant ce processus en laboratoire, c'est-à-dire in vitro. Sous ce thème sont ainsi regroupées des pratiques très différentes allant du simple traitement hormonal au transfert d'un embryon conçu in vitro, éventuellement avec don de gamète, spermatozoïde ou ovocyte.

Depuis la première fécondation (FIV)[5] en 1978, plus de 3 millions d’enfants seraient nés, issus de cette technique.

En France, l’AMP est prise en charge par la sécurité sociale, 10.000 enfants naissent ainsi, chaque année dans notre pays. Ce chiffre est en progression régulière grâce à la conjonction de plusieurs facteurs : le renforcement de la technicité des centres, qui parviennent à améliorer leurs résultats de manière significative, le recours à la technique de l'ICSI (Intra Cytoplasmic Sperm Injection), qui améliore sensiblement le taux de réussite dans certains cas d'infécondité masculine. Cette technique représente environ 50% des interventions[6].

La fécondation artificielle[7] pose également bon nombre de problèmes, or si les autorités morales se posent la question de savoir si telle ou telle technique est acceptable d’un point de vue éthique, moral ou religieux ce qui en soi une bonne chose, en revanche, il n’entre pas apparemment dans leurs préoccupations de savoir pour quelles raisons nos contemporains sont de plus en plus dépendants de ce type de technique,   quant aux risques liés à l’utilisation de telles pratiques, elles les minimisent  ou tout simplement les occultent[8].

Ce marché particulièrement porteur, donne déjà lieu à l’apparition de marchés parallèles[9]. Il est possible de trouver sur Internet du sperme avec des critères bien défini par l’acheteur et également des ovocytes.

LA BIOETHIQUE DES ENJEUX ÉCONOMIQUES CONSIDERABLES[10]

L’un des facteurs d’influence, et non des moindres à prendre en compte sont les enjeux économiques que présente ce secteur. Les biotechonologies conditionnent et vont prendre une place de plus en plus importante dans notre vie. De nombreux secteurs sont ainsi concernés l’agriculture, la santé  notre façon de consommer  entrent également dans cette catégorie les OGM[11], l'environnement, l’agriculture et ce qui touche à la médecine et à la santé.

L’ensemble du marché des nanotechnologies en 2001 représentait 40 milliards d’Euros. En 2010- 2015, ce chiffre devrait être porté à devraient 1000 milliards de dollars par an et être créatrice de très nombreux emplois. Le taux annuel de croissance de ces activités devraient se situer aux alentours de 9%.

Les nanomatériaux et leurs applications.

Les applications des nanomatériaux sont innombrables utilisées depuis les années 80, elles permettent d’améliorer la résistance de façon notable tous les matériaux connus jusqu’alors et également d’en créer de nouveaux. La quasi-totalité des secteurs industriels est dores et déjà concernée par les applications des nanotechnologies. 

A titre d’exemple nous pouvons citer les matériaux de construction les nano particules permettent l’accroissement de la résistance, l’amélioration des performances (isolation, conductibilité etc.) meilleure résistance à l’érosion… Dans l’industrie du textile, dans les produits cosmétiques, dans le domaine de la santé, avec un rendement optimal du médicament, les nanomatériaux permettent de cibler avec précision l’organe malade et de délivrer la dose optimale de médicament, la création de matériaux bio compatibles pour la réalisation d’implants, dans l’industrie alimentaire… dans l’industrie automobile, pour améliorer la résistance des matériaux tout en diminuant la consommation énergétique… dans la céramique, l’industrie du verre, les plastiques, le caoutchouc..

Pour lutter contre les pollutions environnementales, en améliorant les performances énergiques, les nanomatériaux devraient permettre des économies d’énergies et de limiter les émissions de gaz à effets de serre et autres polluants…

 

Les nanoparticules et leurs effets sur la santé

Un rapport publié par l’Afsset – Les nanomatériaux : effets sur la santé de l’homme et sur l’environnement – juillet 2006, fait ressortir qu’il n’existe pas de règlementation spécifique liée à ce type de matériau. Il n’existe donc pas de contraintes particulières qui visent  à limiter leur champ d’action que ce soit dans leur fabrication ou dans leur utilisation.  Différents programmes internationaux sont actuellement en cours afin d’évaluer leurs effets sanitaires et environnementaux dans des conditions d’exposition différentes. Des expérimentations devraient être réalisées pour connaître l’impact de ces matériaux sur les systèmes vivants  (inhalation, contact cutané, ingestion). Plusieurs études ont déjà été publiées :

Ultrafine Particles Cross Cellular Membranes by Nonphagocytic Mechanisms in Lungs and in Cultured Cells

Marianne Geiser, Barbara Rothen-Rutishauser, Nadine Kapp, … Institute for Anatomy, University of Bern, Bern, Switzerland; Department of Physiology and Biophysics, Faculty of Medicine, The University of Calgary, Calgary, Alberta, Canada; 3GSF-National Research Center for Environment and Health, Institute for Inhalation Biology, Neuherberg/Munich, Germany; 4Institute of Pathophysiology, University of Bern, Bern, Switzerland

Les concentrations de particules aéroportées sont la cause d’un accroissement de mortalité pulmonaire et cardiovasculaire accrue…. quelques heures après que leur inhalation, on en retrouve dans  le foie, le cœur et le système nerveux.. en l’état actuel des connaissances, il est impossible d’en évaluer l’impact avec précision de leur nocivité.

Rutishauser, Kapp, Schürch, Schultz, Semmler, Im Hof et Gehr, Environmental Health Perspectives, 2005 (accepted) – http://ehp.niehs.nih.gov/docs/2005/8006/abstract.html).

- Devenir des nanoparticules d’oxydes dans les fibroblastes des poumons humains :

effet de la taille des particules, agglomération et diffusion à de faibles concentrations

(W.J. Stark et coll., Environmental Science and Technology (2005) (accepted)).

Les études sur les animaux soulignent que les particules ultra fines occasionnent des lésions pulmonaires. Après avoir franchi la barrière pulmonaire, les microparticules se retrouvent dans le sang et peuvent ainsi contaminer tous les organes du corps.

Dans sa conclusion, le rapport souligne qu’il n’existe quasiment pas de données d’exposition à ce nouveau type de matériau. Elle met en cause la diversité des applications et le nombre important de nanomatériaux commercialisés.

 

Le fait de vouloir ça et là remédier à des problèmes dont l’origine pour certains d’entre eux (et probablement pour bon nombre) qui sont liés à des désordres dont l’emploi de nos applications techniques irraisonnées porte au moins en partie la responsabilité est certes louable, mais risque de se révéler totalement inopérant et contre productif dans le temps. La situation dans laquelle se trouve actuellement l’ensemble du monde vivant est préoccupante. Tant que nous ne tenterons pas de rompre ce cycle infernal qui consiste dans une logique de dépendance à un système qui nous oblige à une fuite en avant, tant que nous refuserons de nous attaquer aux causes réelles, à remettre en cause nos habitudes et nos modes de consommation, de vie,  nous continuerons ad eternam à pourvoir en malades et en maladie tout un système dont c’est là, sa seule raison d’être.

 

Jean Aikhenbaum


références :
Afsset – Les nanomatériaux : effets sur la santé de l’homme et sur l’environnement – juillet 2006

Assemblée Nationale – Rapport d’information, par la mission d’information commune  préparatoire projet de loi de révision des « lois bioéthiques de juillet 1994 – 27 juin 2001

L’impatient

Rapports de l’INSERM

etc.

 

 

[1] Il est bien démontré, que dans toutes pathologies il existe des liens indirects , dont l’origine multifactorielle est difficile voir impossible à évaluer.

[2] L'herbicide Roundup agit sur le fonctionnement des hormones sexuelles

Pour une formulation vendue en magasin, dosée à un niveau 800 fois inférieur aux seuils autorisés dans certains OGM alimentaires aux Etats-Unis, le Roundup aurait un impact réel sur les hormones sexuelles. Chez l'homme, l'action des androgènes, les hormones virilisantes, serait empêchée, tandis que pour les femmes il s'agirait de l'action et la formation des œstrogènes, les hormones féminisantes, qui seraient également perturbées. En conséquence, pour les chercheurs, il est possible de parler de 'dommages sur l'ADN des cellules humaines'.  A l'origine de ce constat, on trouve de nouveau l'équipe du Pr. Gilles-Eric Séralini (1) du CRII-GEN (2), à Caen, associée pour l'occasion à celle du Pr. Chagnon de Dijon. Selon eux, ces effets expliquent des résultats d'expériences préoccupants sur l'animal et en épidémiologie humaine. A ce titre, ils demandent une révision de '… la classification des Roundup et autres herbicides à base de glyphosate (la substance active, N.D.L.R.)' pour les définir 'comme étant toxiques pour la reproduction et perturbateurs endocriniens'. Pour les chercheurs, cet aspect de l'impact du Roundup a pour le moment été sous-estimé, les producteurs de pesticides présentant majoritairement 'des études avec le glyphosate seul, alors que le mélange commercialisé est bien plus actif'.  L'étude a été publiée fin juin dans la revue scientifique internationale Toxicology par Gasnier et al.

Pascal Farcy
1- Le Pr. Gilles-Eric Séralini est notamment à l'origine d'une étude qui met en avant de sérieux risques pour la santé lors de la consommation de maïs transgénique MON 863, autorisé pour l'alimentation animale et humaine. Il a également mis en avant la toxicité du Roundup sur les cellules embryonnaires humaines.
2- Comité de Recherche et d'Information Indépendantes sur le Génie Génétique.

 

[3]Le Professeur Jacques Testart soulignait devant la Mission, lors de son audition précitée, les faibles résultats atteints jusqu'à ce jour et exprimait un fort scepticisme à l'égard de ces thérapies : « Il faudrait montrer la faisabilité de ces thérapies à partir de cellules embryonnaires. Or, à ma connaissance, il y a eu manipulations chez le rat et chez la souris, mais sans rien obtenir de concluant pour le moment, c'est-à-dire que l'on a greffé des cellules issues d'embryons, on les a modifiées, elles se sont implantées dans le tissu et multipliées un peu, et après, apparemment, elles dégénèrent.

En tout cas, cela n'a pas permis de soigner vraiment des individus, des animaux malades. C'est une voie sûrement intéressante. J'observe que ceux qui la défendent le plus sont ceux qui depuis dix ans nous promettent une thérapie génique qui a toujours été un échec. On pourrait m'opposer le cas des « bébés bulles », qui est un cas particulier (...) De toute façon, c'est une forme de thérapie cellulaire in vitro, puisque finalement on leur a greffé leurs propres cellules, ce qui n'a rien à voir avec la guérison de la mucoviscidose ou de la myopathie qui me paraît impossible avec cette technologie.

 

[4] Un monde saturé de produits chimiques à effet hormonal. L’usage courant d’emploi de pesticides en agriculture sont la capacité de perturber le système endocrinien avec comme résultat, avortements, malformation sexuelle, infertilité. Au-delà des effets immédiats les risques à moyen et long terme ne sont pas étudiés. Cette toxicité se traduit pour les hommes par l’infertilité, des anomalies des testicules, malformation du pénis, tumeurs, cancers, maladies neurologiques, troubles de la locomotion etc.

5 le risque qu’un garçon né par ICSI hérite de la stérilité de son père est bien réel.

[6]Le Conseil d’État se prononce contre la révélation de l’identité du donneur en cas d’insémination artificielle avec donneur. Qu’en pensez-vous?

Je suis pour qu’on laisse aux parents le choix de savoir qui est le donneur. Nul n’a pu démontrer une supériorité éthique de l’anonymat du don. Mais en revanche les séquelles psychologiques de cette pratique sont de plus en plus évidentes. Il n’est pas équivalent d’avoir été conçu par l’homme qu’on appelle papa, ou de procéder à d’autres artifices conduisant à nier définitivement la continuité des générations dans laquelle l’homme pourra s’inscrire. En ce sens, l’adoption, qui donne un foyer à un enfant, me paraît plus généreuse que l’IAD (insémination avec donneur) qui fabrique un enfant pour un foyer. Adopter un enfant abandonné est un acte d’amour, concevoir un enfant par un tiers, c’est-à-dire créer délibérément un enfant privé du droit à ses origines, est autrement problématique. Le don de sperme nie la personne du donneur en taisant son nom comme son histoire.C’est la raison pour laquelle vous êtes partisan de l’ICSI – l’injection du spermatozoïde dans l’ovule – dans le cas des hommes stériles ? Une technique très controversée…Là où la fécondation naturelle expose un ovule à 200 millions de spermatozoïdes, l’ICSI introduit un seul spermatozoïde dans chaque ovule disponible. Cette technique permet de pallier les problèmes d’infertilité des hommes qui ne donnent que quelques spermatozoïdes. Certains sont contre, au motif qu’il y aurait risque de donner naissance à des enfants handicapés. Mais des centaines d’enfants sont nés de cette technique, et ils sont parfaitement normaux. Croire comme le pensent certains que c’est le spermatozoïde le plus performant qui gagne la course sur les autres spermatozoïdes et féconde l’ovule relève du fantasme. Du même ordre que de croire que les prix Nobel ne pourraient pas donner naissance à des imbéciles ou des imbéciles faire naître des génies. La nature ne sélectionne pas le spermatozoïde le plus performant. Ce qu’on peut seulement craindre, avec l’ICSI, c’est de faire des enfants qui ressemblent à leurs parents jusque dans la stérilité. (professeur Jacques Testard – Interview donnée à l’Impatient)

 

7l’hypofertilité est un facteur de risque de malformations chromosomiques. Ce risque semble être accru par les techniques de PMA sans que l’on puisse distinguer réellement, dans cet accroissement de la fréquence des malformations après PMA, ce qui revient aux traitements eux-mêmes ou à « l’importance » et à l’ancienneté de l’hypofertilité.

Zhu JL et c oll. : “Infertility, infertility treatment, and congenital malformations : Danish national birth cohort.” Br Med J 2006; 355: 679-81

Chez les enfants uniques nés naturellement de couples hypofertiles, les malformations des systèmes nerveux, digestif et musculo-squelettique étaient plus fréquentes que chez les enfants de couples fertiles. Chez les enfants uniques nés après traitement de l’infertilité, à ces malformations était associée une augmentation de la fréquence des malformations génitales.

Il est également important de noter, qu’il s’agit là de conséquences qui ont fait l’objet de multiples observations, en revanche, nous n’avons aucun recul pour mesurer les éventuelles conséquences à terme sur la vie des individus ainsi conçus et leurs éventuels descendants.

l’hyperstimulation hormonale induit de forts risques de grossesses multiples et peut engendrer des déséquilibres pouvant se traduire par la formation de kystes ovariens et une augmentation du volume des ovaires parfois associée à un épanchement séreux. Le risque cancérigène sur les ovaires, bien que non démontré, n’est pas écarté et impose également un suivi au long cours des femmes traitées.

Voir également « dans la table ronde – les lois de la bioéthique» site AKADEM février 2009, l’intervention du professeur A. Munnich, qui avec juste raison également dénonce comme escroquerie, la vente sur internet des différents tests génétiques.

8 Pour de nombreux médecins, le rapport entre le nombre croissant de maladies génétiques et les demandes de fécondation in-vitro est évident. Les chercheurs ont depuis longtemps démontré que la concentration d’hormones avaient des effets désastreux sur le fœtus. Le Distilbène, considéré comme produit miraculeux et sans inconvénient était administré pour prévenir les fausses couches dans les grossesses à problèmes. Des études contradictoires avaient pourtant démontré que le Distilbène ne prévenait en aucune manière les fausses couches. Lorsque dans les années 70 on commença a dénombré des cancers de l’utérus dans des proportions anormales touchant de très jeunes femmes, ont fit le rapprochement, toutes les mères avaient été traitées au Distilbène. L’hypophasie de l’utérus est également l’une parmi tant d’autres des conséquences liées à la prise de Distilbène, rendant la gestation naturelle impossible. D’autres chercheurs émettent comme hypothèse que ces perturbateurs hormonaux « auraient » une incidence sur les orientations sexuelles des individus.  Un autre produit miracle le DDT, insecticide extrêmement puissant fut largement répandu sur les cultures, administré à des jeunes coqs, ceux-ci avaient des testicules peu développés.

[9] A Chypre, un gynécologue américain d’origine russe, fait venir des charters de femmes russes dans une clinique pour pondre ) destination des demandeuses européennes c’est un circuit clandestin. En Espagne, à Séville se trouve une clinique dans laquelle la plupart des praticiens français qui ont besoin d’ovules utilisent ce réseau… (professeur Jacques Testard)

Les autorités roumaines ont arrêté deux médecins israéliens à Bucarest, qui ont tenté de fuir le pays après avoir été soupçonnés de trafic d'ovules humains, a rapporté la deuxième chaîne de télévision israélienne.
(Guysen.International.News / 2009-07-28 20:43:00 ISRAEL)

10Une étude met en cause les tests menés par Bruxelles sur les OGM
Une étude menée par huit chercheurs internationaux met en cause la fiabilité des tests de l'Autorité européenne de la sécurité alimentaire (Efsa) et de son équivalent américain la FDA pour évaluer les risques sur la santé des OGM et des pesticides, a-t-on appris mercredi.
Il ressort «une importante sous-estimation des signes initiaux de maladies comme des cancers, maladies hormonales, immunitaires, nerveuses ou de la reproduction, entre autres», poursuit le Comité.

L'article signé d'experts français, italiens, néo-zélandais, britanniques et américains est publié sur le site internet de la revue International Journal of biological science, a-t-on appris via un communiqué du Comité de recherche de d'information indépendantes sur le génie génétique (Crii-gen) présidé par l'ancienne ministre Corinne Lepage (Modem) et basé à Caen.

«Les firmes d'OGM agricoles et les commissions d'évaluation négligent systématiquement les effets secondaires des OGM et des pesticides. Ceci est clairement illustré par l'Efsa et l’Usfda qui ont évalué les OGM tant controversé du maïs MON 863 ou MON 810», résume le Crii-gen. Il ressort «une importante sous-estimation des signes initiaux de maladies comme des cancers, maladies hormonales, immunitaires, nerveuses ou de la reproduction, entre autres», poursuit le Comité.

«Nous réclamons la publication systématique des résultats de ces tests que nous n'avons pu obtenir qu'au cas par cas en saisissant la justice», a précisé à l'Afp Gilles-Eric Seralini, un des huit auteurs de l'article qui enseigne à l'université de Caen et préside le conseil scientifique du Crii-gen. «Les crises sanitaires pourraient s'avérer plus importantes que les crises financières internationales par manque de transparence des autorités de contrôle», conclut le Crii-gen. Vendredi, la France a rejeté les conclusions de l'Efsa jugeant le MON810 sans risques.

Source : http://www.terre-net.fr/production/phytosanitaire/article-etude-test-bruxelles-ogm-sante-mon810-216-57167.html

11 27 janvier 2000 - D'ici quelques mois, un juge de l'Iowa décidera si le gouvernement américain doit appliquer des critères plus élevés avant d'autoriser la mise en marché d'aliments génétiquement modifiés et si les compagnies agro-alimentaires devront être obligées d'identifier clairement les aliments contenant des organismes génétiquement modifiés (OGM).
La poursuite déposée par M. Steven Druker, un juif pratiquant de Fairfield (Iowa), bénéficie non seulement de l'appui de sa communauté mais aussi de celui de catholiques, de protestants, de musulmans, d'organismes de défense de consommateurs et de scientifiques préoccupés par l'impact des OGM sur la santé humaine. En fait, la poursuite allègue que les organismes de
régulation américains, dont la Food and Drug Administration, enfreignent le droit de pratique religieuse protégé par la Constitution américaine en ne disant pas aux consommateurs si les aliments contiennent ou non des OGM. Selon le point de vue de la religion juive orthodoxe, le transfert de gènes d'une espèce à l'autre détruit la qualité cachère d'un aliment et attaque même l'intégrité des espèces, un principe inscrit dans les lois religieuses. (info@biointegrity.org -  www.biointegrity.org)

 

Le 24 juin 1999 « Alliance for Bio-Integrity et al dépose une plainte devant « United States district court » avec le témoignage du Rabbin Alan Green qui s’exprime ainsi ;

Je suis le Rabbin Alan Green, j’habite 58 Vanier Drive, Winnipeg , Manitoba Canada. Je suis le Rabbin de la Beth Israël Synagogue à Winnipeg… je consomme des tomates, pommes de terre, produits à base de soja, citronnade, papaye, radis, colza, végétaux et des produits contenant ces ingrédients….  Les lois concernant l’alimentation casher, reposent sur la Torah, elles sont un aspect qui est à la base de ma vie religieuse

 Ces lois dirigent mes choix, notamment dans la préparation et la consommation de mon alimentation. Ils interdisent spécifiquement les certains types de produits alimentaires, des additifs alimentaires et des ingrédients, y compris ces substances contenant des insectes et certains types d'animaux prohibés par nos lois religieuses. Les substances produites à l’aide d’OGM avec l’introduction de gènes d’espèces interdites par nos lois religieuses  interdits sont inacceptables. Lorsque de tels gènes sont insérés dans l'ADN d'un organisme normalement casher deviennent de ce fait des produits non cacher et que cette façon de procéder est spirituellement inacceptable.

Il a été également porté à ma connaissance que des produits alimentaires que des végétaux manipulés contiennent des gènes d’insectes et que des chercheurs  pensent y introduire des gènes humains.

En raison du fait que la FDA n'exige pas l’obligation d’étiqueter les produits ainsi mis sur le marché, nous ne pouvons en connaître leur exacte composition.  Je suis donc contraint à éviter toutes préparations  alimentaires industrielles, même si ces produits ne contiennent apparemment pas de gènes d’espèces interdites.  

… les actes touchant l’hybridation sont interdits aux juifs, alors que la consommation de certains produits issus de l’hybridation peuvent être autorisés à la consommation. Cependant certains rabbins, sont d’un autre avis et considère que toute forme d’hybridation est un mélange d’énergies incompatibles et que les produits issus de tels mélanges contiennent une énergie corrompue.

La loi juive reconnaît explicitement que l'alimentation peut dans plusieurs cas être entachée d’une l'énergie spirituelle négative. Les lois diététiques prescrites ont pour objectif de permettre aux Israélites de maintenir une qualité de  vie sainte. Beaucoup de rabbins ont vu dans les catégories interdites qui touchent à l’alimentation une forme d’énergie spirituelle négative qui ne peut pas être élevée même par les bénédictions. Leur opinion est  que si les enfants d'Israël mangent de tels produits alimentaires, leur énergie spirituelle en est dégradée.

Certains de ces produits alimentaires interdits le sont en raison du fait qu'ils proviennent d'une espèce non casher. Plusieurs autres catégories impliquent les produits alimentaires qui sont dans eux acceptables, mais deviennent dégradés par des modifications incorrectes. Par exemple, si un animal casher est incorrectement abattu, sa viande est rendue non casher.

De mon avis, les OGM sont des modifications pernicieuses qui visent à des modifications structurelles. Je crois que lorsque les frontières des espèces sont modifiées dans une mesure extrême afin de produire de nouveaux organismes alimentaires, ces organismes eux-mêmes sont spirituellement pollués et leur énergie négative imprègne le consommateur. Je crois en outre, que l’emploi de telles technologies qui modifient l’ADN et qui sont actuellement utilisées dans la production alimentaire constituent une rupture extrême de ces frontières naturelles et que ces produits sont imprégnés d'une énergie spirituellement dégradée et est transférée avec eux dans d'autres produits alimentaires dans lesquels ils font intégralement partie.

Je crois que cette position est conforme à la substance et à l'esprit de la loi juive comme énoncé par beaucoup de grands rabbins, y compris par le Rabbin Moïse Ben Nachman (Nachmanide), qui nous enseigne que lorsque nous mélangeons les espèces nous causons une rupture profonde dans le tissu subtil de nature.

Je crois que les OGM en raison de l’altération profonde qu’elle occasionne  dépasse de loin toutes les autres méthodes connues jusqu’alors. Aucune autre technique, ne permet le mélange  de gènes d’espèces totalement différentes….

Alors que les autres formes d’hybridation ne peuvent produire un tel degré de négativité spirituelle dans les produits dont ils sont issus, je crois que la technologie  qui vise à la modification de l’ADN le fait de manière évidente. Donc, en conséquence de quoi, afin de me conformer aux principes religieux juifs, je me sens obligé d’éviter la consommation des produits issus de cette technologie radicale.

 

Partager cet article
Repost0